Jardin d'ornementJardiner au printemps

Quels arbustes épineux planter pour obtenir une haie défensive ?

Haie pour le plaisir des sens,  utile aux animaux en quête de nourriture ou simplement pour structurer le jardin…Les types de haies sont en fait nombreux. Consciemment ou inconsciemment, on attribue ainsi à chaque haie au moins une fonction principale. Parmi elles, l’aspect défensif est souvent sous-estimé. Si on pense régulièrement en effet à se protéger des regards en plantant une haie écran, sur une base d’arbustes persistants, rares sont ceux qui la doublent d’essences épineuses. Pour mettre facilement son jardin à l’abri des maraudeurs, reste à choisir les bons arbustes.

La haie défensive; à la compagne, en ville

A la campagne, les jardins sont souvent de vastes espaces ouverts qu’il est difficile et coûteux de clôturer. Une haie libre défensive permet donc de marquer en douceur les limites de propriété, et, grâce aux arbustes épineux la composant, de dissuader les rôdeurs d’y pénétrer. Cette barrière s’oppose de la même manière à l’intrusion d’animaux nocturnes à l’origine de dégâts importants: les chevreuils ou les lapins de garenne qui mangent les écorces des jeunes arbres, les sangliers qui piétinent et retournent les pelouses, … Une haie défensive n’empêche néanmoins pas d’autres animaux de trouver refuge sous ce couvert végétal en apparence impénétrable. Hérissons, reinettes et crapauds nichent par exemple au pied des arbustes épineux alors que de nombreux oiseaux de nos jardins construisent leur nid au cœur des branchages, hors de portée des chats.

En ville, la problématique est différente. Il s’agit avant tout de disposer d’un écran végétal pour se prémunir des regards. Cependant, ce confinement est à double tranchant. Si le jardin s’avère un havre de paix où il fait bon se reposer sans avoir vue sur le voisinage, en cas d’intrusion, les cambrioleurs ont tout le loisir de s’affairer sans alerter le moins du monde les voisins. Des arbustes épineux permettent donc de sécuriser la propriété en limitant les points d’entrée.

5 arbustes épineux pour une haie défensive

Le buisson ardent (Pyracantha)

Difficile de trouver arbuste plus défensif que lui. Aves ses redoutables épines, présentes sur l’ensemble de ses branches ramifiées, le buisson ardent est aussi dissuasif qu’ impénétrable. Laissé libre d’évoluer, il atteint 3 mètres de hauteur, produisant une pluie de fleurs blanches en juin évoluant en autant de baies orangées vers la fin septembre. Il devient alors pour quelques semaines l’un des éléments les plus décoratifs du jardin, avant de s’éteindre brusquement quand surviennent le froid et la grisaille pré-hivernales. Reste alors son feuillage persistant, utile aussi pour se protéger des regards.

L’épine-vinette (Berberis Thunbergii)

Son nom ne laisse planer aucun doute sur ses qualités défensives. Pour le reste, cet arbuste de taille moyenne (1m50 à 2m de hauteur) porte un feuillage persistant très fin, d’un beau vert pour l’espèce-type, aux teintes évoluant au fil des saisons, que l’on peut avantageusement choisir pourpre (« atropurpureum ») pour une touche décorative indéniable. En haie libre, il se couvre en mai de fleurs jaunes et rouges qui laissent place à la fin de la belle saison à de petites baies rouges. Superbe, défensif, utile aux oiseaux, il n’en est pas moins facile à cultiver ! Le Berbéris se contente en effet bien souvent d’un sol ordinaire et d’une exposition au soleil ou à la mi-ombre.

arbuste epineux a fleurs jaunes
Le Mahonia produit de spectaculaires fleurs jaunes jusqu’au printemps pour certaines variétés. ©Jardipartage, Jardin privé (64)

Le Mahonia à feuilles de houx (Mahonia aquifolium)

Ses grandes feuilles persistantes sont superbes, formant des couronnes autour de l’arbuste. En revanche, qui s’y frotte, s’y pique ! Chacune des feuilles vernissées est en effet bordée d’épines acérées blessant quiconque souhaite mettre au défi le Mahonia. Également décoratives, elles virent au rouge à l’automne. Cet arbuste épineux ne dépasse guère les 2 mètres de hauteur en pleine terre mais, très rustique, il s’adapte à toutes les conditions de culture, aussi bien au niveau du sol (le calcaire est toléré) que côté lumière. Dernier atout, et pas des moindres, il produit en fin d’hiver ou début de printemps de jolis bouquets de fleurs jaunes à l’extrémité des rameaux. Les baies pourpres qui suivent sont appréciées des oiseaux.

L’oranger trifolié (Poncirus trifoliata)

Ce Poncirus est tout d’abord l’unique agrume doté d’une rusticité pouvant atteindre -20°C, ce qui permet de le cultiver partout en France. Ajoutez à cela une silhouette tortueuse très esthétique qui rappelle un peu celle du noisetier tortueux, des aiguillons acérés qui dissuaderont les plus téméraires, de belles et grandes fleurs blanches parfumées se transformant en autant d’oranges qui, à défaut de d’être consommées crues (elles sont très amères), pourront être cuisinées…et vous obtenez l’un des plus beaux arbustes épineux qui soient ! L’oranger trifolié atteint 3 à 4 mètres de haut à maturité, autant d’étalement. Il est simplement dommage de le planter en haie défensive tellement l’élégance de cet arbuste mérite un emplacement bien en vue.

arbuste epineux persistant
Le houx (variété à feuillage persistant marginé) est un remarquable arbuste épineux. Photo: ©Jardipartage, jardin public (64)

Le Houx (Ilex)

Un arbuste des plus intemporels, toujours aussi à la mode, se couvrant de belles feuilles persistantes vernissées et bordées d’aiguillons. En haie défensive, il adoptera un port conique aussi bien à la campagne, qu’en ville ou encore en bord de mer puisqu’il supporte indifféremment la pollution comme les embruns.  Et que dire de ses superbes petites baies rouge vif qui tombe à pic pour célébrer chaque année la Noël ! Reste à arrêter son choix parmi les nombreux cultivars, à feuillage uni ou marginé

Quelques recommandations pour votre haie défensive

Pour gagner en efficacité, la haie doit être dense et garnie à la base. Il ne faut donc pas hésiter les premières années à rabattre sévèrement les arbustes pour garder un port compact et les obliger à se ramifier. Avec toutes ces épines, l’entretien n’est d’ailleurs pas des plus pratiques ! Couvrez les bras, enfilez une paire de gants pour rosiers et n’oubliez pas de protéger vos yeux derrière des lunettes.

Outre leur aspect défensif, les arbustes épineux peuvent donc aussi se montrer dangereux, en particulier pour les enfants qui vagabondent dans le jardin. Pensez à prendre toutes les précautions pour prévenir les accidents. Si votre jardin reçoit ainsi régulièrement leur visite, sans doute est-il plus prudent de ne pas installer d’arbustes épineux. Il faut parfois savoir garder raison !

Mis à jour le Nov 5, 2019 @ 16 h 29 min

Tags

Bruno Nunez

Jardinier près de Pau, je jardipartage à travers ces pages ma passion pour les plantes et le jardin à travers des conseils de jardinage, des astuces, des expériences, des portraits...bref, un peu de tout...Et bien sûr, du bio, rien que du bio, avec une bonne dose de bon sens !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer