Les Légumes racines

10 légumes perpétuels à cultiver

Faciles à cultiver et peu exigeants sur la qualité de la terre, les légumes vivaces, parfois appelés légumes perpétuels, s’installent une fois pour toutes, offrant un potager durable. Certains sont considérés comme des plantes aromatiques, d’autres comme des variétés de légumes feuilles. Voici une liste des légumes perpétuels les plus faciles à cultiver.

Chou de Daubenton, le chou perpétuel

Le chou vivace de Daubenton (Brassica oleracea var. acephala) forme une plante compacte qui peut parfois atteindre des dimensions considérables. Il offre à profusion des jets tendres et très parfumés, ce qui lui vaut le surnom de “1000 têtes”. Ces jeunes pousses sont consommées crues ou cuites.

Comme tous les choux, il apprécie les terres riches restant fraîches. Plantez quelques pieds au cours du printemps, dans une terre souple bien travaillée.

Il ne réclame pas beaucoup d’entretien : quelques arrosages, surtout en été, et des apports réguliers de compost si vous souhaitez récolter souvent.

La poire de terre, une racine au goût sucré

Originaire d’Amérique du sud, cette plante tubéreuse ressemble au Dahlia et se cultive comme ce dernier.  La poire de terre forme un buisson haut, produisant des petites fleurs jaunes tardives qui culminent à 2 m de hauteur.

légumes vivaces pour un potager perpétuel
© A.Roberts

Ce sont les longs tubercules charnus qui se consomment, crus ou cuits à la manière de pommes de terre. Leur chair granuleuse et sucrée rappelle celle de la poire, d’où leur nom.

Plantez des tubercules démarrés en mai ou juin, au soleil, dans une terre enrichie en compost et ameublie en profondeur. L’arrachage des tubercules s’effectue entre octobre et décembre.

Dans les régions de climat doux, les tubercules laissés en terre repartent et produisent davantage d’une année sur l’autre !

Poireau perpétuel, Allium porrum

Doux et parfumé, le poireau vivace se multiplie par des gousses et reste en place plusieurs années. Il forme au fur et à mesure des saisons une épaisse touffe de poireaux de petit calibre, délicieux.

Pas de panique s’il disparaît l’été ! La période de sécheresse estivale correspond à son repos végétatif mais il ressort dès le retour de conditions plus fraîches en automne.

Roquette vivace, à la saveur piquante

Les feuilles de cette roquette sauvage (Diplotaxis erucoides) sont plus découpées et légèrement plus piquantes que celles de la roquette annuelle. Mais elle se cultive de la même manière, dans un sol riche, humifère et restant frais. Semez-la directement en place d’avril à août dans une terre préparée.

La roquette sauvage se ressème facilement et peut rapidement devenir envahissante. Supprimez les fleurs dès leur apparition.

La récolte des feuilles s’effectue au printemps et en automne. Elles sont délicieuses dans les mescluns, en compagnie de salades plus douces.

Oignon rocambole : pas de fleurs mais des bulbilles aériens

Cet oignon vivace porte à la fin du printemps de curieux bouquets de petits oignons aériens, de la taille de ceux à confire. En début de culture, il se présente pourtant comme un oignon classique, avant que ne se développe sa hampe florale qui, au lieu d’offrir de belles fleurs, laisse apparaître une série de petits bulbes.

Comme les autres oignons, l’oignon rocambole aime les terres meubles, profondes et surtout bien drainées.

Plantez les bulbes en octobre-novembre ou en fin d’hiver (février), dans les régions très humides. La récolte s’effectue en été, quand la plante sèche entièrement.

Ail rocambole, proche de l’oignon rocambole

Cet ail rustique ressemble beaucoup à l’oignon rocambole et se cultive exactement de la même manière. Il offre au mois d’août des petits bulbes au goût d’ail prononcé qui peuvent être utilisés pour assaisonner des salades ou être confits dans le vinaigre.

les légumes vivaces
© Thomas.B

Si les conditions de culture sont bonnes, les bulbes laissés en terre et les bulbilles non récoltés tombés au sol repoussent chaque année au printemps pour former une nouvelle touffe.

Ail des ours, détectable à l’odeur

Cet ail sauvage se reconnaît de loin à l’odeur. Une fois bien installé, il forme au fil des ans un couvre-sol qui s’étale. Les bulbes produisent une touffe de longues feuilles ovales, luisantes sur le dessus. elles dégagent une forte odeur d’ail quand on les froisse.

Au printemps, se développent des hampes portant de belles et petites fleurs blanches.

Dans l’idéal, l’ail des ours se plaît en sol frais et très humifère, sous le couvert de grands arbres.

Ses jeunes feuilles crues peuvent être utilisées comme condiments en salades ou sauces. Les bulbes se consomment comme ceux de l’oignon ou de l’ail.

Ciboule Saint Jacques, la ciboule des pèlerins

Cette échalote perpétuelle (Allium lusitianicum) très ancienne produit de longues feuilles cylindriques au parfum légèrement aillé. Elle tire son nom des pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle qui la consommaient pour prévenir l’apparition du scorbut car elle est riche en vitamine C.

Plantez en mai des plants en godets ou en automne ses bulbes, toujours dans une terre riche et bien drainée.

On peut la consommer de deux manières:

  • Ses feuilles se récoltent quand elles sont jeunes et encore tendres, avant la montée en fleurs.
  • une fois que la plante est bien installée, on peut arracher et utiliser ses petits bulbes à peau rouge cuivrée. Ils ont un goût proche de celui de l’échalote.

Oseille épinard, presque immortelle

Ce légume ancien perpétuel a presque disparu des potagers, peut-être à cause de son nom qui évoque l’acidité de l’oseille. Pourtant, les feuilles cuites de ce Rumex vivace en sont totalement dépourvues. On l’appelle d’ailleurs aussi épinard perpétuel ou épinard immortel, deux surnoms qui lui correspondent sans doute mieux.

Semis au printemps. 3 ou 4 pieds suffisent à obtenir l’année d’après, de nombreuses très longues feuilles. Une fois cuites, elles sont douces et fondantes. Récolte très tôt au printemps puis en automne, dès le retour de conditions climatiques plus fraîches.

Chénopode Bon Henri, des feuilles à récolter toute l’année

Très consommée avant que l’épinard ne la supplante, cette belle plante sauvage est presque sans entretien. Elle forme des touffes vivaces de 30 cm de petites feuilles triangulaires.

Installez les jeunes plantes à la mi ombre au début de l’automne ou du printemps, dans une terre riche et profonde.

liste des légumes vivaces
© J.Simon

3 à 4 plantes produisent assez de feuilles pour nourrir une famille peu nombreuse. Elles sont délicieuses cuites, à la manière des épinards. On les récolte toute l’année, au fur et à mesure des besoins, sauf en été car la chaleur les rend dures.

Livèche, le céleri perpétuel

Ce légume vivace, aussi appelé céleri perpétuel ou ache, disparaît en hiver mais repousse chaque printemps pendant de nombreuses années. Il forme une touffe qui peut atteindre 2 m de hauteur.

Ses feuilles très parfumées sont utilisées fraîches ou sèches pour agrémenter les potages, les omelettes ou les sauces.

Semez les graines d’avril à juin sur une terre travaillée et nivelée, ou plantez de jeunes plants en godets au printemps, à 40 cm de distance.

3 avantages à cultiver ces légumes !

  • 1/ Même si les feuilles de certaines espèces disparaissent l’espace de quelques mois, le système racinaire de ces plantes vivaces continue d’occuper le potager en permanence, limitant ainsi l’apparition des mauvaises herbes.
  • 2/ Avec les légumes perpétuels, il est inutile de racheter des graines ou des plants d’une année sur l’autre. Une fois installés, ils produisent régulièrement.
  • 3/ Ces légumes vivaces réclament aussi nettement moins de soins et de travail que les légumes annuels classiques.
Sur le même thème :

Les légumes d’hiver au potager, c’est possible !

Un commentaire

  1. Le chou de Daubenton est le meilleur des choux que j’ai mangé. De plus il est extrêmement facile à bouturer 🙂
    Par contre je ne connaissais pas la poire de terre ! A essayer ce printemps !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page