Accueil » Le potager » L’urine, un engrais ?
urine comme fertilisant

L’urine, un engrais ?

 

L’humain produit chaque année 500 litres d’urine, représentant l’équivalent de 21 kg de matière sèche. Cette urine que notre société traite comme un déchet, n’en est pas un pour les plantes. Au contraire, et c’est même là le miracle de la nature, l’urine humaine est un excellent engrais pour les végétaux ! Et si elle était d’ailleurs le meilleur engrais qu’il puisse exister ?

Collecter sa propre urine.

L’idée doit faire son chemin sur le plan éthique et philosophique. Car il faut reconnaître que l’urine est taboue dans nos sociétés civilisées, peut-être parce qu’elle touche à notre intimité et à toutes les inhibitions qui l’accompagnent ?

Mais en imaginant que les mentalités changent et que chacun fasse l’effort de réduire le volume de ses eaux usées en collectant et en recyclant au jardin sa propre urine, le coût de traitement diminuerait pour les collectivités et au final, le contribuable en serait gagnant. L’urine est donc aussi un enjeu écologique.

Pourquoi et comment utiliser l’urine au jardin ?

Parce qu’elle est riche en substances nutritives pour les plantes (elle est composée à 95% d’eau et 5% de « déchets », dont l’azote, des phosphates et quantité d’autres résidus organiques). Parce qu’elle ne coûte rien à produire sinon le fait d’uriner dans un bidon ou dans un dispositif adapté à sa collecte. Parce qu’enfin cet engrais est disponible sur place, immédiatement et que son empreinte carbone est de zéro.

Tout est affaire de concentration. L’urine est tellement riche qu’utilisée pure, elle brûle les racines des plantes. C’est donc un excellent désherbant à moindre frais.

 Pour l’utiliser comme engrais, il faut impérativement la diluer (1 litre d’urine pour 10 litres d’eau).

Versée dans le compost, l’urine contribue à accélérer sa décomposition et l’enrichit. Depuis la nuit des temps, les agriculteurs n’utilisent t-ils pas d’ailleurs les litières animales compostées pour fertiliser leurs champs ?

Il est cependant un point important :   l’urine ne pourra être utilisée que si elle provient d’un individu en bonne santé, qui ne prend pas de médicaments et à l’hygiène de vie correcte. Car elle peut tout aussi renfermer des traces de produits polluants (substances actives de médicaments, hormones…)

Tout cela (et bien plus) est expliqué dans l'excellent ouvrage de Renaud de Looze: “L'urine, de l'or liquide au jardin”.

Un engrais en devenir…

Les recherches concernant les usages de l’urine en agriculture n’en sont qu’à leur commencement. Des expériences sont menées par exemple auprès des populations réputées pauvres et rurales de l’Ouganda pour produire davantage à l’aide de cet « engrais maison ».

Plus largement, de nombreuses découvertes restent à faire sur les bienfaits de l’urine dans le domaine médical comme tend à le prouver le documentaire d’ARTE intitulé « les superpouvoirs de l’urine ». A partir de la 33 ème minute, sont évoqués les usages au jardin. Vous découvrirez ainsi comment un producteur chinois de pommes récupère l’urine des écoliers de sa région pour fertiliser ses arbres. Tout cela est édifiant !

A propos de Bruno Nunez

Jardinier passionné depuis ma plus tendre enfance, je vous livre dans ces pages mes expériences réussies ou mes vrais échecs, des anecdotes, des astuces ou encore des infos pratiques,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *