Accueil » L'été » La myrtille des jardins: productive et décorative
myrtille culture

La myrtille des jardins: productive et décorative

La myrtille des jardins: productive et décorative
Partagez votre avis sur cet article !

Si la myrtille des montagnes peuple spontanément les  sols acides et frais de nos massifs (Ardèche, Vosges, Massif Central, Pyrénées…), formant un arbuste plutôt rampant et très rustique, la culture de cette myrtille sauvage n’est pas adaptée à nos jardins. Elle reste en effet trop dépendante de son milieu de vie. A l’inverse, la myrtille des jardins, d'origine américaine ( que l'on appelle aussi couramment myrtille arbustive, à corymbe ou encore bleuet myrtille) n’est pas aussi parfumée que sa cousine sauvage. Sa culture est néanmoins possible partout et elle n’occupe pas beaucoup de place. Comment la planter, la cultiver et l’entretenir ?

Un buisson décoratif

La myrtille des jardins (Vaccinum corymbosum, V.myrtillus) forme lentement un buisson arbustif assimilable aux plantes de terres de bruyère, de 1 mètre de hauteur et de largeur, s’ouvrant avec l’âge.

Les tiges érigées, très ramifiées, de couleur marron clair à la naissance, semblent sans écorce. Elles se lignifient en vieillissant, présentant un aspect plus grisé dans la partie basse.  A l’image de nombreuses plantes de terre de bruyère, le feuillage du myrtillier est décoratif. Ses feuilles ovales, nervurées, vert chartreuse aux reflets rosés jeunes, évoluent au vert sombre au cours de l’été. Le feuillage s’enflamme ensuite à l’automne, prenant de belles teintes rouges, avant de tomber.

feuille myrtille automne
En automne, le feuillage du myrtillier prend de belles teintes rouges, avant de tomber.

Groupées à l’extrémité de brindilles âgées de 2 ans, les fleurs en clochettes blanches s’épanouissent en avril-mai et exhalent un délicat parfum. Elles attirent les butineurs puis laissent place de juin à août à de grosses baies aplaties, à la peau bleue, presque noire, contrastant avec la chair claire.

Quelle quantité de fruits récolter ?

Un myrtillier adulte peut produire 2 à 3 kilogrammes de fruits. Tous les myrtilliers des jardins, d’origine américaine pour la plupart, sont autofertiles et peuvent donc se planter seuls. L’association d’au moins deux variétés augmente néanmoins sensiblement le rendement et prolonge la récolte.

Où cultiver la myrtille ?

La myrtille des jardins s’épanouit en plein soleil ou à la mi-ombre. L’arbuste aime les sols acides (pH entre 3,5 et 5), légers et frais. Sa culture est néanmoins possible sur des terrains au pH plus élevé : il est alors nécessaire d’acidifier artificiellement le sol en étalant un paillage d’écorces, d’aiguilles de pin, ou en plantant en fosse de terre de bruyère.

myrtille culture et rendement
Les grappes de fleurs en clochettes laissent place au cours du mois de juin à des baies d'abord vertes, puis violettes à noires à maturité

Culture

Comment la planter ?

Comme pour de nombreux autres petits fruits (groseilles, framboisiers..) la plantation de la myrtille s’effectue idéalement entre la fin d’automne et le début du printemps, hors période de gel.

Mettez à tremper 10 à 15 minutes le pot dans un seau d’eau pour humidifier la motte à cœur. Pendant ce temps, préparez le futur emplacement du myrtillier : désherbez avec soin, ameublissez la terre sur une vingtaine de centimètres de profondeur. Ouvrez un trou 2 fois plus grand que la motte. Dépotez le myrtillier, démêlez délicatement ses racines à la main, surtout celles qui s’enroulent au fond du pot. Mettez la plante en place dans son trou en enterrant légèrement le haut de la motte. Rebouchez avec un mélange à parts égales de terre de jardin extraite et de compost. Si le sol n’est pas suffisamment acide, vous pouvez y ajouter de la terre de bruyère. Tassez et arrosez généreusement. Couvrez enfin d’un paillis végétal (BRF, écorces de pin) pour conserver  de la fraîcheur et entretenir l’acidité du sol.

Dans le cas d’une plantation en haie, écartez les sujets de 1 m à 1,5 m sur la ligne.  

La 1ère année, supprimez les fleurs pour prioriser le développement du buisson.   La fructification débutera alors 2 à 3 ans après  la plantation.

Comment tailler le myrtillier ?

La taille du myrtillier vise essentiellement à laisser pénétrer le soleil dans le centre de la ramure et à équilibrer le buisson, pour conserver un port harmonieux. Attendez l’apparition des feuilles en mars-avril avant d’intervenir. Vous aurez alors une meilleure visibilité.

Commencez par retirer le bois mort et sec, facilement identifiable à sa couleur grise. Taillez ensuite à ras une ou deux branches trop âgées (plus de 4 ans) pour rajeunir la ramure. Elles ont tendance à se coucher vers l’extérieur.

Pourquoi mon myrtillier ne produit-il pas de fruits ?

L’erreur la plus courante consiste à tailler seulement la partie supérieure de l’arbuste, comme cela se pratique classiquement sur des arbustes d‘ornement. Or, c’est justement sur le pourtour du buisson  qu’apparaissent les clochettes puis les myrtilles.

Taille de rajeunissement

Une taille de rajeunissement peut être pratiquée sur de vieux myrtilliers (10/15 ans) laissés sans entretien. Rabattez au niveau du sol seulement une partie des branches ou bien l’ensemble du buisson.

L’éclaircissage des fruits est inutile. Malgré leur calibre parfois important, ils se développent bien en grappes. Ils sont alors récoltés au fur et à mesure, quand leur peau s’assouplit au toucher et que leur robe est uniformément sombre.

Quel entretien ?

Bien que résistante à une sécheresse passagère, l’arrosage de la myrtille des jardins est l’une des clés de sa réussite. Si l’arbuste apprécie des arrosages réguliers pour maintenir le sol humide, surtout les premières années, la rétention d’humidité des terres argileuses est à l’inverse, un problème. Une fois installée, la myrtille arbustive se débrouille seule, un bon paillis suffisant à conserver de la fraîcheur.

Arrosez toujours à l’eau de pluie, l’eau du robinet est souvent trop calcaire pour leurs racines.

Pour soutenir la fructification et entretenir l’acidité du sol, apportez de la matière organique chaque année en automne, au pied de l’arbuste. Un mélange de compost, terreau de feuilles, terre de bruyère et aiguilles de pin est idéal.

Comment multiplier un myrtillier ?

Le bouturage de la myrtille est couramment pratiqué mais il donne des résultats aléatoires en fonction des variétés. Procédez en automne en prélevant des extrémités de 10 à 15 cm de pousses de l’année, facilement identifiables à leur couleur marron clair.

Supprimez les feuilles du bas pour ne garder que les 2 ou 3 plus hautes. Repiquez 4 à 5 boutures ensemble dans un pot en terre cuite rempli à parts égales d’un mélange de sable et terre de bruyère. Arrosez délicatement et placez à l’étouffée sous une moitié de bouteille coupée. Conservez à l’ombre. Patientez une année entière, jusqu’à l’automne suivant, avant la plantation définitive au jardin.

Le prélèvement de rejets aux pieds des sujets adultes donne généralement  de meilleurs résultats que le bouturage.

Variétés

Bleuets, brimbelles, canneberges et airelles sont des baies offertes par des arbustes très proches de la myrtille des jardins, tous de la famille des Vaccinium. Ces petits fruits sont pour la plupart à feuillage persistant à la différence du myrtillier que l’on cultive.

differente variete myrtille

Quelle variété choisir ?

« Atlantic » offre de grosses baies au parfum subtil fin juillet à début août.

« Berkeley » présente à maturité en juillet une peau très fine et une chair aromatique.

« Bluecrop » donne de grosses baies très parfumées. Cette variété de myrtille plus vigoureuse que les autres résiste très bien à une sécheresse passagère.

« Brigitta » : en juillet, cette myrtille plus petite est aussi très aromatique

« Collins » produit de gros fruits fermes et acidulés

« Darrow » : cette variété de taille moyenne et très tardive offre en juillet/août ses délicieuses baies charnues, d’un superbe bleu brillant.

« Elizabeth » : peut-être l’une des meilleures variétés, à récolter fin juillet, très aromatique

« Ivanhoé » : ses gros fruits très bleus sont peu sensibles à l’éclatement.

« Patriot » reprend les caractéristiques de Bluecrop, avec une récolte fin juin début juillet mais est légèrement moins parfumée.

« Bluetta » : De taille moyenne, cette myrtille très parfumée est parmi les plus précoces. (mi et fin juin)

A propos de Bruno Nunez

Je m'appelle Bruno, je vis du côté de Pau et je suis celui qui partage à travers ces pages ma passion pour les plantes et l'univers du jardin. Des anecdotes, des histoires, des expériences, des portraits de plantes...bref, un peu de tout, autant du côté du potager que de l'ornement...Et bien sûr, du bio, rien que du bio !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.