L'étéPotager bio

Comment conserver l’ail après la récolte ?

Facilement identifiable à son goût et à son odeur prononcés, l’ail relève et parfume de nombreux plats. Peu exigeant au potager du moment que le sol est relativement bien drainé, c’est une plante parmi les plus faciles à cultiver. La récolte des têtes s’effectue en été. Il est alors nécessaire d’effectuer quelques gestes simples afin d’assurer au mieux leur conservation et ainsi pouvoir profiter tout au long de l’année de l’ail du jardin.

Quand et comment récolter l’ail ?

Avec l’oignon, l’ail fait partie des premiers légumes de conservation récoltés. C’est lorsque son feuillage jaunit en juillet-août et que les deux tiers de ses feuilles sèchent que vient le moment de le sortir de terre. Il est alors à pleine maturité.

Soulevez délicatement les bulbes au moyen d’une fourche-bêche  ou d’un transplantoir , sans les tirer, afin de ne pas abîmer les tiges ni les caïeux, plus connus sous le nom de gousses.

Laissez ensuite ressuyer l’ail tout juste récolté une ou deux journées en plein air, à même la terre, à condition qu’il ne pleuve pas et que le soleil ne soit pas brûlant. Le cas échéant, ombrez ou disposez les têtes dans des cagettes que vous pourrez facilement rentrer à l’abri.

Déplacez ensuite la récolte dans un lieu ombragé et aéré pendant 1 à 3 semaines. Ce séchage dans de bonnes conditions garantit une longue conservation.

3 façons de bien conserver l’ail

Pour une conservation de l’ail optimale, il est impératif que les têtes soient parfaitement propres et intactes. Commencez par trier la récolte pour éliminer celles montrant des signes de moisi avant qu’elles ne contaminent le reste.

Les tresses

La meilleure façon de conserver l’ail est de tresser son feuillage. En plus de se révéler pratique, cette méthode traditionnelle est également très esthétique. Les tresses décoreront votre cuisine et se garderont intactes très longtemps à une température voisine de 18° à  20°C. L’ail doit cependant être tressé rapidement après la récolte car, si ses feuilles sèchent trop, elles sont alors cassantes.

comment conserver ail
Tressé, l’ail se conserve très longtemps dans un lieu sec et aéré

Les bottes

Il est également possible de regrouper l’ail en bottes. Veillez à ne pas trop les serrer pour assurer une bonne ventilation. Suspendez-les ensuite dans un endroit sec et aéré. Attention à ne pas les stocker longtemps à même le sol, l’humidité favorise dans ces conditions l’apparition rapide de moisissures.

Stockage en cagettes

C’est l’une des méthodes de conservation les plus simples. L’ail se conserve de cette manière entre 6 et 9 mois. Retirez l’ensemble du feuillage quand il a complètement séché. Ensuite, rangez l’ail dans les cagettes et stockez-les sur une étagère, dans un garage à la fois sombre et sec. Pensez à surveiller les températures : après une période de froid, l’ail redémarre son cycle de végétation !

Haleine fraîche

Après avoir consommé de l’ail, il peut être agréable de se rafraîchir l’haleine. Pour cela, n’hésitez pas à manger une queue de persil, un petit morceau de cerfeuil ou bien à croquer un grain de café. Effet garanti !

Tags

Céline Amirault

Passionnée par les plantes, la décoration extérieure et tout ce qui touche de près ou de loin au jardinage, je partage avec vous des conseils relatifs à tous ces domaines. Ecrire, lire, jardiner et prendre soin de ceux qu’on aime : ne serait-ce pas, après tout, la recette parfaite du bonheur ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer