culture cardon | Jardipartage

Cardon, carde : Un proche parent de l’artichaut

Le cardon (Cynara Cardunculus), également appelé carde, est une plante potagère rustique et vigoureuse, proche parente de l’artichaut (Cynara cardunculus). On en consomme les cardes charnues après blanchiment à l’obscurité. S’il est surtout connu et cultivé dans la vallée du Rhône, région qui s’en est fait une spécialité, sa culture est toutefois adaptée à bien d’autres régions françaises. Même si le cardon occupe de la place au potager, il est intéressant de l’introduire, ne serait-ce que pour élargir sa palette gustative.

Ce qu’il faut savoir :

Nom botanique : Cynara Cardunculus
Nom courant : cardon, carde, artichaut sauvage, cardonette, chardonette, cardon d’Espagne, cardon espagnol.
Famille : Astéracées
Origine : Europe méridionale.
Hauteur et croissance : Sa croissance est rapide : mis en terre en mai, un jeune plant de cardon atteint déjà 1 m de hauteur et de largeur fin juillet.

Feuillage : Persistant. Les feuilles grises, amples et profondément découpées, sont très décoratives.
Fleurs : Ses grosses fleurs bleu vif apparaissent en fin de printemps.

Exposition : Plein soleil
Sol : Terre riche mais bien drainée
Rusticité : Bonne si le sol ne présente pas d’excès d’humidité.

cynara cardunculus | Jardipartage
Côte de Cynara cardunculus prêtes pour la récolte © DepositPhotos

Où planter un cardon ?

Le cardon apprécie la chaleur, il faut donc l’installer au plein soleil, à 1 mètre de distance de ses congénères. Il pousse partout en France mais il craint les grands froids, même s’il supporte les petites gelées.

Le cardon est aussi une plante gourmande, à planter nécessairement dans une terre enrichie en compost et fumier, fraîche mais sans excès, profonde et bien aérée.

Comment semer le cardon en godet ?

Si elles sont parfaitement conservées au sec et à l’abri de la lumière, les graines du cardon gardent leur pouvoir germinatif pendant 6 à 9 ans !

Pour gagner du temps, le semis du cardon peut être démarré au chaud, au mois d’avril. Cette méthode offre un bon taux de réussite et est très facile à réaliser. Il suffit de semer une graine par godet, dans un bon terreau finement tamisé.

Le godet est placé au chaud, dans une véranda, une serre ou à l’intérieur de la maison, pour garantir une température entre 18 et 20°C ; la germination évolue favorablement. Il faut aussi arroser régulièrement et conserver à l’abri jusqu’à début mai.

Comment semer le cardon en pleine terre ?

En pleine terre, ne semez pas le cardon trop tôt ! Quand il a froid, il a tendance à monter en fleurs plus vite. Le semis en place est possible dès le début du mois de mai, à 1 mètre de distance en tous sens.

C’est un semis très facile à réaliser :

  • Semez 1 à 2 graines par trou tous les mètres.
  • Quand les plants comportent quelques feuilles, gardez seulement le plus beau.

Semez entre les rangs des légumes à cycle rapide, radis ou laitues, pour occuper l’espace et limiter l’entretien de la planche.

Même si le cardon grandit vite, sa culture est longue, et la récolte des côtes démarre seulement 5 à 6 mois après le semis.

Il commence à fleurir également à partir de la deuxième année de culture.

Quand repiquer les plants de cardon en pleine terre ?

Attendez le mois de mai pour repiquer les cardons semés en godet à leur place définitive au potager. Espacez-les d’1 m à 1,50 m.

Vous pouvez également les planter dès la fin du mois d’avril en les protégeant du froid sous un tunnel la nuit.

Combien de cardons planter ? Comme il est assez long à cuisiner,  qu’il occupe beaucoup de place et que l’on n’en mange pas tous les jours, un ou deux pieds de cardon suffisent dans un potager pour 4 personnes ! A moins d’être totalement fan de cardons !

Comment entretenir les cardons ?

Prudence, la culture du cardon occupe de l’espace !

Arrosage : Il aime les arrosages réguliers et copieux, mais redoute l’humidité en excès. Paillez le pied pour maintenir le sol frais et limiter les binages. Même paillé, quelques mauvaises herbes poussent. Sarclez régulièrement pour garder la terre propre.

Hiver : Le cardon peut vivre plusieurs années en pleine terre, à condition de protéger ses pieds en hiver. Pour éviter qu’ils pourrissent, vous pouvez attacher les cardons et butter les pieds, exactement comme pour la culture de l’artichaut.

Maladies : Les maladies sont les mêmes que celles de l’artichaut. La pourriture de la souche peut survenir à la suite d’un temps trop pluvieux. Le blanc provoque des tâches brunes sur le dessus des feuilles et le dessous se couvre d’une poussière blanche. Pour lutter contre cette maladie cryptogamique, des pulvérisations de soufre mouillable sont efficaces s’ils elles sont effectuées le matin, après dissipation de la rosée.

Pucerons et altises : Les pucerons adorent les jeunes pousses des cardons, au moins autant que celles des artichauts, surtout par temps sec ! Les jeunes plants sont les plus fragiles: leur développement peut être stoppé par une colonie de pucerons. Les altises perforent les feuilles de nombreux petits trous. Dans les deux cas, pulvérisez du savon noir plusieurs fois, à 4 ou 5 jours d’intervalle.

Multiplication : Le cardon se multiplie exactement de la même manière que l’artichaut : en fin de printemps, vous pouvez prélever une repousse de cardon à replanter immédiatement ailleurs au jardin ou en pot pour qu’elle s’enracine davantage.

Le cardon est aussi une plante décorative !

Pour un bel effet, vous pouvez planter un cardon de chaque côté d’une allée étroite menant au potager.

Mais vous pouvez également l’installer ailleurs qu’au potager. Le feuillage gris-bleu du cardon,  minutieusement découpé, accompagne par exemple harmonieusement des fleurs aux couleurs vives en massif ou d’autres plantes à feuilles grises ou pourpres. Bisannuel, il y restera en place tout l’hiver, montera à graines et produira de superbes chardons rose vif au printemps suivant.

cardons | Jardipartage
Le cardon est aussi décoratif avec son port dressé Pourquoi ne pas linstaller en massif pour accompagner annuelles et vivaces

Quand récolter les cardons ?

Les côtes se récoltent lorsqu’elles sont suffisamment développées et selon les besoins. Elles se conserve peu de temps dans le bac à légumes du réfrigérateur.

Les pétioles des feuilles se consomment cuits, à la crème, en gratin ou avec une sauce blanche, au beurre.

Comment faire blanchir les cardons ?

Le cardon nécessite une période d’obscurité pour faire blanchir ses pétioles et les attendrir, mais ils perdent une partie de leur valeur nutritive. Il existe deux façons de faire :

  • Au mois de septembre-octobre, relevez, resserrez et liez les touffes avec de la ficelle. Puis recouvrez la plante de carton ondulé ou d’un plastique sombre, tel qu’un sac poubelle, en buttant la base sur 30 cm. Laissez dépasser le haut des feuilles. Les pétioles blanchiront en 2 à 3 semaines.
  • Si vous avez une cave à légume, vous pouvez y stocker vos cardons pour les priver de lumière. Arrachez entièrement la plante avec sa motte, liez ses feuilles. Placez-les ensuite serrées les unes contre les autres sur du sable : les pétioles blanchiront en 15 jours.

Quelle variété de cardon cultiver ?

Les variétés épineuses sont réputées être les meilleures, celles qui offrent les côtes les plus charnues. Mais Vaux Velin Verdi, De Tours, épineux argenté de Plainpalais, Puvis, Plein blanc inerme ou encore Gigante di romagna nécessitent une attention particulière pour ne pas vous blesser avec leurs épines quand vous les manipulez.

Des variétés peu ou pas du tout épineuses sont également disponibles, parmi lesquelles Blanc amélioré et Plein blanc amélioré, deux variétés à la bonne productivité, sélectionnées pour leur blanchiment facile et leur bonne conservation.

Quant à Avorio a foglia frastagliata, il s’agit d’une variété italienne très charnue.

bienfaits du cardon | Jardipartage
Consommés cuits les pétioles du cardon ont de nombreux bienfaits © DepositPhotos

Quels sont les bienfaits du cardon ?

Le cardon a de nombreuses vertus : ses pétioles cuits ont des propriétés apéritives, digestives, diurétiques, laxatives, nutritives, rafraîchissantes et toniques !

Il renferme également de très nombreuses vitamines et éléments minéraux.

author avatar
Bruno Nunez
Jardinier près de Pau, je jardipartage à travers ces pages ma passion pour les plantes et le jardin à travers des conseils de jardinage, des astuces, des expériences, des portraits...bref, un peu de tout...Et bien sûr, du bio, rien que du bio, avec une bonne dose de bon sens !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut