Sol vivant et fertile

Bokashi : ingénieux, ce composteur japonais s’invite chez les citadins !

Tout le monde connait plus ou moins le principe du compost, ce bac au fond du jardin dans lequel on met les déchets verts et épluchures de cuisine pour obtenir, au bout de quelque temps, une terre riche pour les cultures. Pas super engageant, odorant et entouré d’insectes, on n’imagine pas cinq minutes l’adopter pour la vie en appartement…

Vous allez sans doute changer d’avis avec le bokashi ! Ce système compact et propre, tout droit venu du Japon, est le roi du compostage urbain. Principe, utilisation, avantages et inconvénients… nous allons tout vous dire sur le bokashi.

Qu’est-ce que le bokashi ?

Bokashi veut dire « matière organique fermentée » en japonais. Roi des composteurs de cuisine, le bokashi est une méthode de compostage développée par le Professeur Teruo Higa au début des années 1980. Celle-ci utilise un processus de fermentation lactique avec des micro-organismes efficaces (EM) pour traiter plus rapidement les matières organiques. Le bokashi permet ainsi d’obtenir facilement et dans un encombrement très limité, un engrais naturel liquide de grande qualité.

Comment se présente un composteur bokashi ?

Le bokashi est composé de plusieurs parties permettant la décomposition des déchets et la récupération du jus de compost, tout cela de manière pratique et hygiénique.

  • Un seau hermétique, le plus souvent en plastique, est l’élément principal du système, c’est là que seront déposés les déchets organiques. Il comprend un couvercle étanche afin de maintenir un environnement anaérobie (sans oxygène) nécessaire à la fermentation.
  • Un robinet est situé au bas du seau pour extraire le jus de compost qui se forme pendant le processus de fermentation.
  • Une grille ou tamis peut être présent (selon les modèles) tout au fond du bac dans le but de séparer les déchets solides du liquide accumulé.
  • Dans le bokashi, l’activateur de compost est enfin un élément clé du processus de fermentation. Il s’agit de son de céréales imprégné de micro-organismes efficaces qui sera répandu sur les déchets organiques.
bokashi composteur
Dans le composteur bokashi, on peut mettre des déchets de cuisine classiques.

Comment fonctionne un bokashi ? Mode d’emploi

L’utilisation d’un bokashi est finalement assez simple, une fois qu’on en a pris l’habitude, il devient une simple formalité au quotidien !

La première étape consiste à déposer des déchets dans le seau. Il peut s’agir d’épluchures de fruits et légumes, de marc de café et même des restes de repas comme la viande ou le poisson qu’on ne met habituellement pas dans le compost traditionnel.

Après chaque ajout de déchets, il faut saupoudrer une couche d’activateur bokashi pour garantir une fermentation efficace et réduire les odeurs. Refermez ensuite le couvercle pour maintenir un environnement anaérobie, essentiel à la fermentation.

Les micro-organismes commencent alors à transformer les déchets en une matière fermentée.

Quand vider le bokashi ?

Le processus complet dure quelques semaines, néanmoins l’extraction du jus peut commencer au bout d’une petite semaine, directement par le robinet.

Il est important de surveiller régulièrement le niveau de liquide dans le seau pour éviter une accumulation excessive nuisible pour le processus de fermentation. Le drainage régulier permet de maintenir un environnement sain pour la fermentation continue des déchets organiques.

Comment utiliser le jus de bokashi ?

Le jus de bokashi, qu’on appelle aussi “thé de compost”, est un liquide très concentré, riche en nutriments. Il est donc parfait pour améliorer la santé et booster la croissance des végétaux, cependant il faut impérativement le diluer avant utilisation.

Préparez votre mélange à raison de 10 ml de jus pour 1 litre d’eau, vous pourrez ensuite l’utiliser comme n’importe quel engrais liquide pour arroser les plantes. Procédez toutes les deux à quatre semaines, gare à la surfertilisation néfaste.

Le thé de compost est tellement puissant qu’il peut aussi servir de produit pour l’entretien des canalisations. Versez-le pur pour maintenir les canalisations propres, une solution écologique et gratuite.

Attention en revanche, le jus de bokashi ne se garde pas très longtemps une fois prélevé, pas plus d’une semaine avec une conservation au frais et à l’abri de la lumière. Il vaut donc mieux l’utiliser au fur et à mesure de son extraction.

fonctionnement bokashi composteur
La fermentation dans le bokashi fonctionne en anaérobie (privé d’air) mais avec l’aide d’un activateur.

Où vider le bokashi à la fin du processus de fermentation ?

La fermentation dans un composteur bokashi prend entre deux à quatre semaines selon la température ambiante et de la nature des déchets ajoutés. À ce stade, vous n’obtenez plus de liquide, les déchets ont une odeur aigre-douce, ils ne sont plus compacts mais pas complètement décomposés comme ils le seraient dans un compost classique.

La présence d’une odeur très désagréable ou de nombreuses moisissures peut indiquer une mauvaise fermentation ou une contamination. Quelque chose n’a pas été bien fait dans le processus de compostage, il faudrait le déterminer afin que cela ne se reproduise pas.

Quoi qu’il en soit, il est temps de vider le bokashi pour relancer un nouveau processus et pour cela plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • Enterrer le contenu dans le jardin a une profondeur d’environ 20 cm, mais pas directement sous des zones de cultures (trop acide).
  • Ajouter à un composteur traditionnel, il finira sa décomposition avec les autres matières organiques.
  • Mélanger avec une grande quantité de terre pour les plates-bandes ou la culture en pot, sur balcon par exemple.
  • Si vous n’avez pas d’espace extérieur ou exploiter cette matière, vous pouvez la proposer aux amis ayant un jardin ou dans les jardins communautaires.
  • Certaines municipalités ou services de gestion des déchets proposent la collecte du compost.

Quel est le coût d’un bokashi ?

Le prix d’un kit de base bokashi varie entre 50 et 100 € et il comprend généralement deux seaux et une quantité initiale d’activateur. Les plus haut de gamme peuvent aller jusqu’à 150 €, comprenant des caractéristiques particulières ou un design particulièrement soigné.

Le sachet d’activateur EM coûte lui de 10 à 30 € selon la taille et la marque. Il peut durer plusieurs mois selon l’intensité d’utilisation du composteur bokashi.

Vous retrouverez tout ce matériel en jardinerie, en magasin de bricolage et sur de nombreux sites en ligne, d’autant que le bokashi, comme le composteur électrique se popularise à grands pas !

Avantages et inconvénients du bokashi

Vous connaissez désormais mieux le principe du bokashi, en guise de conclusion, nous vous proposons de faire un point sur les avantages et les inconvénients du bokashi. Ainsi, vous pourrez vous lancer (ou renoncer) en toute connaissance de cause !

Avantages du bokashi

Inconvénients du bokashi

  • Compact donc adapté aux espaces réduits et intérieurs ;
  • Rapide et efficace, la fermentation accélère le processus de compostage ;
  • Peu d’odeurs grâce au système fermé anaérobie ;
  • Accepte une large gamme de déchets, y compris viande et produits laitiers ;
  • Production d’un jus riche en nutriments, excellent comme engrais liquide ;
  • Réduit les déchets ménagers.
  • Coût initial élevé ;
  • Nécessite une attention régulière : ajout fréquent de déchets, drainage du jus ;
  • Phase finale du vidage de seau qui peut être compliquée à gérer en appartement ;
  • Capacité limitée, nécessitant une rotation régulière des seaux ;
  • Le jus ne se conserve pas longtemps et doit être dilué avant utilisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page