semis de salade en godet | Jardipartage

Peut-on semer des salades en godet ?

Que ce soit pour hâter la récolte des salades de printemps ou pour soustraire les jeunes pousses de l’appétit des limaces, il est possible de semer les salades en godets. Voici comment faire.

Quand faire les semis de salade en godet ?

La date des semis dépend de la variété de salade cultivée. Pour obtenir une belle récolte, il convient de respecter le calendrier. La saison débute avec le semis des laitues de printemps de janvier à mars (sous abri), continue avec le semis des laitues d’été et d’automne jusqu’en juin, et se termine avec les variétés d’hiver, en août-septembre. Les laitues à couper se sèment, quant à elles, de février à septembre. Au cours du printemps et de l’été, vous pouvez également semer les chicorées scaroles et les chicorées frisées, mais les semis en place restent préférables.

Comment bien réussir ses semis de salade ?

Le matériel

  • Des godets de 6 ou 5 cm de côté ou de diamètre.
  • Un substrat fin, léger et aéré de type terreau de semis. Vous pouvez préparer votre propre terreau en mélangeant une part de compost bien mûr, une part de sable de rivière (ou vermiculite) et deux parts de terre de jardin.
  • Des semences de salade.
  • Une passoire fine.
  • Un vaporisateur.

Les étapes du semis de salade en godets

  1. Remplissez les godets avec le terreau. Tassez très légèrement avec les doigts ;
  2. Déposez 2 ou 3 graines sur le substrat.
  3. Mettez une poignée de terreau dans la passoire et saupoudrez légèrement au-dessus des godets, afin de recouvrir à peine les semences.
  4. À l’aide du vaporisateur, vaporisez de l’eau en pluie fine sur le substrat pour bien l’humidifier, sans bousculer les graines.
  5. Placez les godets sous une serre froide ou dans une pièce lumineuse non chauffée pour les semis hâtifs, ou bien à l’extérieur mais dans un endroit protégé. Maintenez le substrat humide jusqu’à la levée des graines (entre 4 et 10 jours.) Au bout d’une semaine et demie, supprimez les plants les plus chétifs pour ne conserver qu’un seul plant par godet.

 À savoir : les graines de laitue apprécient une certaine fraîcheur pour germer, avec une température du sol idéalement située entre 12 et 20 °C.

quand faire des semis de salade en godet | Jardipartage
Passées 4 semaines ces plants de salades semées en godet sont prêts à être repiqués à leur place définitive © DepositPhotos

Le repiquage en pleine terre des salades

Les salades semées en godets sont prêtes à être repiquées dans le potager lorsque les plants portent 4 vraies feuilles, c’est-à-dire environ 4 semaines après la germination.

Arrosez les plants, sortez précautionneusement la motte du godet et, sans la défaire, installez-la dans le trou de plantation creusé préalablement au transplantoir. La motte doit légèrement dépasser du trou. Ramenez la terre autour de la motte, tassez légèrement et arrosez.

 Les alternatives aux semis en godets

Si le godet semble être une bonne option pour offrir des conditions de germination idéales aux semences, il n’est pas particulièrement adapté aux semis nombreux de petites graines, comme c’est le cas pour les salades : les godets prennent beaucoup de place, ne sont pas faciles à transporter lorsqu’il y en a plusieurs et, surtout, « consomment » plus de terreau que nécessaire.

 Le semis en place

Il a l’avantage d’obtenir des plants plus trapus et plus résistants à la montée en graine et aux maladies, et la croissance ne sera pas retardée par la phase de repiquage. En revanche, il suppose des opérations d’éclaircissage, de désherbage et de surveillance accrue contre les attaques de limaces.

Le semis en pépinière et le semis en terrine

Les deux solutions offrent des conditions de germination favorables. Mais lors du repiquage, les racines ne sont pas protégées par une motte de terre, ce qui engendre du stress et stoppe la croissance du plant un certain temps.

Les plaques alvéolées (ou plaques de culture)

Simples à manipuler, elles permettent d’obtenir, en une seule opération et avec juste ce qu’il faut de terreau et de graines (1 graine par alvéole), de nombreux plants dont les mottes sont facilement démoulées grâce au trou percé dans le fond de chaque alvéole. En revanche, les arrosages doivent être réguliers car les mini-mottes s’assèchent rapidement.

 Conseil : optez pour des alvéoles pas trop petites (entre 3 et 4 cm de diamètre ou de côté) afin de ne pas devoir procéder à un repiquage intermédiaire en godet avant la mise en pleine terre.

Une variante : les mini-mottes faites avec un presse-mottes.

author avatar
Isabelle C
J'aime jardiner, observer la nature et écrire pour partager ce que je découvre, ce que j'apprends, ce que j’expérimente au fil des saisons en espérant transmettre, par l'intermédiaire de mes textes, le goût d'un jardinage respectueux et bienveillant vis-à-vis de son environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut