Pelouse et Gazon

Entretien de la pelouse au printemps

Des périodes intenses de sécheresse ou, à l’inverse, des semaines marquées par de fortes inondations. La pelouse souffre des aléas climatiques. Arrosage, engrais, produits de traitement, etc. Découvrez dans cet article tous les conseils pour un entretien de votre pelouse mois par mois.

Semer et ressemer régulièrement votre pelouse

Le gazon de votre pelouse vit, souffre, meurt et se régénère : c’est son cycle normal. Mais il ne faut pas hésiter à lui donner un petit coup de pouce de temps en temps. Par exemple, regarnissez les zones vides en semant un gazon bouche-trou au début du printemps et de l’automne.

pelouse entretien mars
En mars et en octobre, ressemez du gazon pour regarnir votre pelouse © W.Lockhart

Pour réussir ce semis alors que la pelouse est déjà en place, il faut :

  1. Ameublir la terre des zones dégarnies avec une griffe
  2. Semer les graines à la volée en essayant d’obtenir une répartition homogène, sans amas.
  3. Ratisser légèrement derrière pour enfouir superficiellement les semences
  4. Recouvrir d’une fine couche de terreau
  5. Tasser avec le dos du râteau ou avec un rouleau si la surface est importante. Cela permet de mettre en contact les graines avec la terre.
  6. Arroser en pluie fine pour finir.

Comment et quand scarifier une pelouse ?

Le passage d’un scarificateur deux fois par an, en mars et en automne, permet de retirer la mousse qui étouffe le gazon et gagne du terrain au fil des ans si votre sol est acide et trop humide. Dans ce cas, il faut prévoir de ressemer après pour densifier rapidement le gazon.

Vous pouvez également en profiter pour enlever les herbes indésirables les plus colonisatrices, en particulier le chiendent.

entretien pelouse apres scarification
Pour bien répartir les graines ou l’engrais, vous pouvez utiliser un petit semoir sur roue. © Wisconwinart

Quand mettre de l’engrais sur la pelouse ?

Le sol n’est généralement pas assez riche pour apporter en quantités suffisantes les éléments nutritifs nécessaires à votre pelouse. Avec le temps, le gazon a donc tendance à s’épuiser car le sol s’appauvrit.

Il faut donc régulièrement renouveler les éléments organiques du sol pour nourrir la pelouse et lui permettre d’être naturellement plus résistante face aux aléas climatiques et aux maladies.

  • Vous pouvez faire des apports de terreau ou de compost à la surface du sol.
  • Au printemps, vous pouvez aussi épandre un engrais à libération lente ou longue durée fin mars ou en avril, et à nouveau en automne (octobre), mais sans excès. Cet engrais pelouse comprend 3 éléments de base : l’azote (N) pour avoir une pelouse bien verte, le phosphore (P) qui favorise l’enracinement du gazon et le potassium (K), pour sa résistance. Epandez toujours votre engrais sur une terre humide fin d’éviter de brûler votre pelouse.
  • Si vous tondez 1 ou plusieurs fois par semaine, vous pouvez laisser les tontes d’herbe coupée sur place (mulch). Mais il faut éviter de toujours tondre en mulching, sinon, à la longue, un feutre difficile à se décomposer se forme. Il empêche l’eau de passer et étouffe le gazon.

Tondre ni trop haut, ni trop souvent

Passer la tondeuse est aussi une part importante de l’entretien d’une pelouse. Cela permet de la fortifier et cela épuise les mauvaises herbes qui s’y développent.

Quelle fréquence de tonte ? Il faut tondre régulièrement, oui, mais pas n’importe comment ! Ni trop court, ni trop souvent. Mais plus vous espacez les tontes, plus la pelouse à tondre est haute et l’herbe coupée à ramasser importante.

Comment régler la hauteur de coupe ? L’idée à retenir est de régler la hauteur de coupe en fonction de la saison : 5 à 7 cm au printemps et en automne, 7 à 10 cm au plus fort de l’été pour garder de la fraîcheur.

Dans le même esprit, une tonte tous les 15 jours suffit, ce qui laisse le temps à votre gazon de se régénérer entre deux coupes.

A l’automne, pensez également à retirer les feuilles mortes. Autrement, le gazon, privé d’eau et de lumière, pourrit en-dessous. Ne les portez pas à la déchetterie. Compostez-les pour les réinjecter sur votre pelouse sous forme de terreau !

entretien de la pelouse au printemps
La mise en place d’un système d’arrosage de pelouse est assez facile. © Erik

Comment arroser une pelouse ?

La pelouse a besoin d’eau pour bien se développer mais aussi pour assimiler les éléments nutritifs du sol et les engrais.

Faut-il beaucoup arroser sa pelouse ?

Un arrosage léger de votre pelouse, même s’il est répété très souvent, favorise un enracinement superficiel : la pelouse résiste bien au piétinement mais elle devient sensible à la sécheresse. Résultat : le gazon jaunit en été. Pour favoriser un enracinement en profondeur de votre pelouse, il faut espacer les arrosages et faire plutôt des apports d’eau en quantité.

Quand arroser la pelouse ?

  • Dans les jours et les semaines qui suivent le semis d’une nouvelle pelouse.
  • En période de croissance, au printemps, entre mars et mai, surtout si le temps est sec.
  • En été aussi, lorsque le temps est caniculaire et sec. Afin d’éviter l’évaporation due à la chaleur, mais également la formation d’une croûte à la surface du sol, arrosez en fin de journée ou la nuit.
  • Tout simplement, dès que votre pelouse semble faible ou qu’elle fatigue.

Quelle quantité d’eau apporter ?

Comptez 4 ou 5 litres d’eau pour 1 mètre carré de pelouse. L’idéal est d’installer un système d’arrosage enterré qui se déclenche avec un programmateur. Pour cela, il existe des kits d’irrigation de pelouse mais vous pouvez également demander conseils auprès d’enseignes spécialisées ou en jardineries pour qu’on calcule pour vous la quantité d’arroseurs, le débit d’eau et le diamètre des tuyaux nécessaires. Vous pourrez ainsi repartir avec un plan d’installation prêt à l’emploi.

Une fois dans votre jardin, il vous restera à creuser les tranchées pour mettre en place les tuyaux et les arroseurs.

L’arrosage automatique de votre pelouse présente quelques avantages :

  • L’apport d’eau est plus régulier, sans excès ;
  • Vous pouvez le caler sur les heures creuses, ce qui permet de faire des économies ;
  • A l’aide d’une pompe de surface, vous pouvez également brancher votre système d’arrosage enterré sur une cuve de récupération des eaux de pluie : arroser votre pelouse ne vous coûte ainsi presque plus rien !

Comment enlever les mauvaises herbes de la pelouse ?

Quelques mois après le semis, votre pelouse prend un aspect plus naturel : des mauvaises herbes comme les pissenlits, le chiendent, la mousse ou encore les pâquerettes s’y installent et gagnent du terrain sur votre gazon.

Pour les supprimer, vous pouvez :

  • Choisir un engrais gazon triple actions:  il nourrit, contient un antimousse et sa formule sélective freine l’installation des mauvaises herbes
  • Si vous ne voulez pas faire de traitement, il est toujours possible d’arracher manuellement les plus grosses mauvaises herbes avec un outil spécifique, le désherbeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page