Accueil » L'hiver » Comment protéger du gel toutes vos plantes ?
Comment protéger les plantes du gel

Comment protéger du gel toutes vos plantes ?

Les températures hivernales basses et le gel du matin qu’elles occasionnent, sont redoutables au jardin. Une bonne gelée peut en effet anéantir en une seule nuit des années de patience et d'efforts. Pour éviter d’en arriver à un tel désastre, prenez les devants et protégez tout ce qui peut l'être ! Un coup de pouce est toujours le bienvenu, même pour les végétaux les plus résistants.  Voici quelques conseils pratiques pour vous aider à préserver du gel toutes vos plantes extérieures.

Comment protéger les plantes basses et les massifs du gel ?

protéger un massif de fleurs du gel
Les feuilles – ici, de châtaigner – ofrrent une excellente protection contre le gel et le froid.

Les vivaces, les bulbes, les végétaux bas et dormants, … peuvent être recouverts d'un épais tapis de feuilles, de paille ou de fougères sèches. Auparavant, griffez la terre et enlevez les mauvaises herbes résiduelles. Puis coiffez ce matelas isolant d'un grillage lesté de grosses pierres pour éviter que les feuilles ne s'envolent au premier coup de vent…si classique en hiver !

Comment protéger facilement les arbustes fruitiers palissés et les arbustes d'ornement ?

Le gel détruit la floraison des arbres fruitiers palissés les plus précoces parmi lesquels les abricotiers ou les pêchers. Pour les protéger, installez un rideau épais qui recouvre la totalité des branches jusqu'au sol. Pour maintenir le voile dans le cas des fruitiers palissés contre un mur ou un grillage, utilisez des tasseaux positionnés à l'oblique prenant appui sur la structure support.

Découvrez les arbres aux heures les plus chaudes de la journée et pensez à aérer régulièrement si le temps le permet.

voile de protection contre le gel
Recouvrez les jeunes arbres et les arbustes de petit volume d'un voile d'hivernage.

Les arbustes d’ornement plantés en pleine terre peuvent être recouverts d’un voile d’hivernage si leur volume le permet encore.

Comment abriter les pots en terre cuite ?

Les pots en terre cuite sont extrêmement sensibles au gel. S’ils ne sont pas vernis, l’eau s’infiltre dans les parois poreuses et l’alternance gel-dégel  les brise à la longue. Pour y remédier, enterrez-les dans une fosse située au pied d'un mur abrité et remplie de BRF (bois raméal fragmenté) ou de feuilles mortes.

Si le pot en terre cuite n'est pas déplaçable, entourez-le d'une structure en bois sans fond (faite de tasseau et de grillage par exemple) que vous remplirez de feuilles mortes ou de paille. Isolez aussi le pot du sol en le surélevant à l'aide  de planches ou de dalles en bois  afin d'éviter que l'eau ne remonte par capillarité.

D’autres astuces donnent aussi de bons résultats : vous pouvez par exemple emballer le pot avec du carton, du papier à bulles, de vieux paillassons, de la toile de jute épaisse, …

Les pots en terre cuite ainsi protégés passeront l'hiver sans encombre.

Doit-on abriter le point de greffe des végétaux ?

Oui et plus particulièrement ceux des rosiers ou des jeunes arbres fruitiers car le gel a tendance à décoller le greffon du porte-greffe. Pour vous prémunir de tels ravages, rien de mieux que de butter les pieds,  ce qui retardera le démarrage des boutons dormants tout en conservant un maximum de sève dans la souche pour un meilleur redémarrage au printemps.

Vous pouvez aussi entourer la greffe d'un manchon de paille ou de voile non tissé maintenu par un anneau de fil de fer.

Comment mettre à l'abri le potager du gel ?

Comment protéger ses plantes du gel
Les légumes restant en place tout l'hiver peuvent être abrités dès l'automne sous un tunnel

Les planches de cultures peuvent être abritées tout l’hiver sous une bâche lestée. Une bâche noire présente en outre l’avantage d’empêcher la germination des mauvaises herbes tout en réchauffant rapidement le sol les jours de beau temps. Le potager peut également être recouvert, comme les massifs, d'un mélange de compost et de feuilles mortes ou de BRF qui aide à maintenir la vie microbienne.

Recouvrez les végétaux qui restent en place tout l’hiver de cloches ou déplacez-les pour les abriter sous châssis ou tunnel.

Est-il utile de protéger les robinets extérieurs et systèmes d'arrosages ?

Tous les matériels d'arrosages amovibles (enrouleurs, tuyaux d'arrosages, raccords, lances…)  doivent être rentrés à l’abri du gel.

Quant aux robinets extérieurs, coupez l'eau en amont et videz le circuit. Car même si le système reste fermé, l'eau gelée sous pression gagne en volume et fendille tuyaux et robinetterie. Si la coupure est impossible, enroulez un vieux torchon ou autre tissu épais autour du robinet et du tuyau d'alimentation pour les isoler.

Le compost craint-il le gel ?

Oui, dans la mesure où les micro-organismes du sol ont besoin de douceur pour mener à bien leur lent travail de décomposition. Aux périodes ou aux heures les plus froides de l’hiver, pensez alors à recouvrir le tas de  déchets d'une veille couverture, d'une épaisse couche de feuilles mortes ou d'un morceau de moquette.

Cependant, le compost devra être découvert dès les premiers signes de douceur. N'oubliez pas non plus de surveiller l'humidité du tas et n’hésitez pas à arroser au besoin de temps à autre pour maintenir une atmosphère fraîche indispensable au travail bactérien.

Avec tous ces conseils, votre jardin ne craint plus le gel, croyez-nous ! Si cet article vous a plu, nous vous invitons à vous inscrire à la lettre info Jardipartage. Chaque mois, nos lecteurs reçoivent sur leur courriel une sélection de 10 conseils de saison.

A propos de Bruno Nunez

Jardinier passionné depuis ma plus tendre enfance, je vous livre dans ces pages mes expériences réussies ou mes vrais échecs, des anecdotes, des astuces ou encore des infos pratiques,…

1 commentaire

  1. Je vous remercie pour ces bon conseils

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *