Plantes grasses et cactus

Adenium obesum : La rose du désert

Originaire des régions d’Afrique tropicale et subtropicales, l’Adenium obesum est une plante succulente à caudex dont il existe un grand nombre de variétés, toutes réparties en 6 sous-espèces. Toutes sont des plantes grasses arbustives très décoratives par leur silhouette et leur floraison colorée.

Ce qu’il faut savoir :

Nom botanique : Adenium obesum, Adenium multiflorum
Nom courant : Rose du désert, rose des sables, baobab chacal, faux baobab
Famille : des Apocynacées

Hauteur x étalement :  Dans ses régions d’origine, cette plante forme un arbuste ramifié ou un petit arbre en forme de bouteille pouvant atteindre 3,50 m de hauteur. Sous nos climats, l’Adenium obesum est généralement cultivé en pot. Il ne dépasse alors pas 1 m à 1,5 m de hauteur.
Tronc : caractéristique, charnu et gonflé car il renferme des réserves d’eau sous forme de sucs. Les branches épaisses sont tortueuses et très décoratives.
Feuillage : L’Adenium présente normalement un feuillage semi-persistant, l’arbuste les perd en hiver comme celui d’une autre plante de la famille des Apocynacées : le Dipladénia. Les feuilles vert sombre, luisantes, ovales, sont disposées en verticilles à l’extrémité des branches.
Fleurs :  Très décoratives, les grandes fleurs en entonnoir (4 à 5 cm de long) sont colorées de rose pâle ou blanches bordées de rose vif. Elles s’épanouissent en fin d’hiver ou au printemps sur les branches nues et ressemblent beaucoup à celles du laurier rose.

Exposition : Au plein soleil ou à mi ombre. L’Adenium apprécie un climat doux avec une période sèche très marquée.
Sol : Le plus drainant possible car un excès d’humidité est redouté.
Rusticité : Cette plante grasse frileuse ne supporte pas des températures inférieures à 5 °C. Sa culture en pleine terre n’est donc possible qu’en zone 10 (Jardin botanique de Monaco, de la Côte d’Azur, et du littoral corse). Ailleurs, sa culture en pot est obligatoire.

adenium obesum en pot
© Z.Evenor

Comment planter un Adenium obesum en pot ?

Cette plante grasse se cultive dans un pot assez petit, rempli d’un substrat drainant car elle est très sensible à la pourriture des racines en cas d’excès d’eau.

Vous pouvez préparer un mélange de terreau à cactus (⅘) et de bonne terre de jardin (⅕ du volume au maximum). Recouvrez ensuite la surface d’une couche de gravier ou de gravillons pour éviter que la base du tronc trempe trop longtemps dans l’eau d’arrosage.

➥ A lire aussi : Comment rempoter une plante grasse ?

Comme le Crassula, la rose du désert est une plante qu’il est possible de cultiver en bonsaï car elle forme naturellement un petit arbre ramifié ne dépassant guère 1 m 50 de hauteur.

Culture et entretien de l’Adenium obesum

Arrosage de la rose du désert

En période de végétation, un arrosage régulier est important mais il faut bien laisser sécher la terre entre deux apports d’eau. Ainsi, au printemps, vous pouvez augmenter très progressivement les arrosages. Pendant l’été, la plante apprécie des arrosages réguliers plus rapprochés. En automne, les apports d’eau sont progressivement réduits jusqu’à être espacés de 15 jours environ au cœur de l’hiver.

Quel engrais donner, quand ?

Fertilisez votre Adenium obesum en pot durant toute la phase de croissance avec un engrais pour plantes méditerranéennes à libération lente. 1 petite poignée par mois épandue en surface suffit.

Comment protéger la rose du désert en hiver ?

L’hiver correspond à une période de repos. Dans l’idéal, la plante est donc peu arrosée, uniquement lorsque le substrat est très sec. Par ailleurs, à la différence des plantes d’intérieur, elle apprécie un hivernage dans une véranda ou une serre froide maintenue hors gel. Pensez à l’aérer souvent dès que le temps le permet.

Multiplication et bouturage

La rose du désert (Adenium obesum) se multiplie très facilement par semis de graines, mais également par bouturage de ses branches. Comme toutes les plantes succulentes, il est nécessaire de laisser sécher quelques jours la bouture avant de l’installer en pot pour que cicatrise la plaie de taille.

Quelles maladies ou parasites affectent l’Adenium ?

Surveillez les cochenilles farineuses. Elles apparaissent surtout en milieu sec et chaud. En cas d‘attaques, ne tardez pas à réagir : pulvérisez un traitement au savon noir ou à l’huile de colza. A renouveler 2 à 3 jours plus tard.

arrosage rose du désert
© D.Valke

Le saviez-vous ?

Le nom botanique Adenium de la rose du désert provient de l’Arabe : le mot Aden désigne un port situé dans le Golfe arabique, une région d’où est originaire l’Adenium obesum et à partir de laquelle il aurait été expédié en Europe.

Obesum désigne son caudex : il s’agit de la base du tronc renflé qui sert de réserve d’eau pour traverser sans encontre les périodes de sécheresse.

Sur le même thème :

Beaucarnea, la plante pied d’éléphant
Yucca gloriosa: plantez une sculpture végétale !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page