Accueil » Le potager » Des tomates greffées ou non ?
tomate greffee

Des tomates greffées ou non ?

On trouve de plus en plus de pieds de tomates greffées sur les étals des jardineries ou des producteurs. Elles sont généralement vendues à l’unité dans des contenants plus grands et à un prix bien plus élevé que les tomates classiques. Quelles différences existe t-il entre un plant de tomate greffé et un plant non greffé ? L’écart de prix en vaut-il la chandelle ?

pot tomate greffee
Tomate greffée du commerce, variété « Virgilio »

Une tomate greffée est une variété souvent hybride que l’on a « montée » sur un pied de solanacée sauvage. Concrètement, on distingue donc trois parties :

  • Le porte-greffe comporte le système racinaire. C’est celui d’une solanacée sauvage, résistante, vigoureuse et bien adaptée aux aléas climatiques.
  • La partie aérienne est celle qui va produire les fruits. Dans les plants de jardineries, ce sont souvent des variétés de tomates hybrides, globalement plus résistantes et productives que les variétés traditionnelles mais aussi malheureusement  moins goûteuses. Du moins, c’est mon avis. Le jardinier qui greffe lui-même peut choisir la variété qui lui plait.
  • Le point de greffe est le « point de fusion » entre les deux parties précédentes. Lors de la réalisation de la greffe, une pince spéciale maintient les deux morceaux en contact le temps qu’elle prenne. L’opération se réalise au chaud en avril, certaines années dès le mois de mars.

Quels avantages à greffer des tomates ?

D’une part, les plants obtenus sont beaucoup plus résistants aux maladies ( au mildiou par exemple) et à la sécheresse que les plants non greffés. Rappelez-vous que le système racinaire puissant est désormais celui d’une plante qui n’a nul besoin de l’homme pour s’épanouir et se survivre.

D’autre part, parce que les plants de tomates greffés sont supposés être bien plus productifs que leurs homologues non greffés. Le jardinier peut théoriquement espérer une récolte allant jusqu’à 20kg par pied suivant la variété (Maestria, Andine cornue , Noire de Crimée…). Chacun des mots est ici pesé et le « théoriquement » a toute son importance car pour ma part, après plusieurs années d’essais de variétés greffées achetées, je vous avoue ne pas avoir noté de différences significatives entre plants greffés ou non greffés. Libre à chacun de se faire sa propre opinion en essayant un pied greffé au jardin.

Attention ! La plus grande différence se trouve peut-être au moment de la plantation. Quand avec les variétés classiques, on avait pris l’habitude d’enterrer la tige pour forcer l’enracinement; dans le cas de la tomate greffée, le point de greffe doit rester à l’air libre. Autrement, la partie au-dessus produit aussi des racines et l’effet du porte-greffe s’atténue ou s’annule.

Si vous souhaitez faire vous-même vos pieds de tomates greffées, j’ai sélectionné pour vous cette vidéo qui explique très clairement la méthode:

Mis à jour le Sep 16, 2018 @ 7 h 59 min

A propos de Bruno

Jardinier du côté de Pau, je jardipartage à travers ces pages ma passion pour les végétaux et l'univers du jardin. Des infos, des expériences, des portraits de plantes, les animaux, le bien-être par les plantes...bref, un peu de tout...Et bien sûr, du bio, rien que du bio, du naturel avec une bonne dose de bon sens !

14 Commentaires

  1. DOMINIQUE BILLEREY

    Bonjour,
    J’ai testé la greffe de tomates et obtenu 4 plants que j’ai repiqués il y a une dizaine de jours. Mais je constate que des rejets partent du pied du porte-greffe. Faut-il les enlever? ou les laisser et espérer obtenir 2 variétés de tomates?
    Merci

  2. bonjour, sur un pied de tomate greffée faut il enlever les gourmands comme les tomates classiques?
    Merci de votre réponse

    • Bonjour,

      Oui, sur des tomates greffées, on procède exactement de la même façon que pour les autres au niveau de la taille.
      Je conseille cependant d’essayer de ne plus supprimer ces gourmands. En évitant les plaies, les pieds seront plus résistants aux maladies. S’ils sont bien nourris, ils seront aussi plus productifs mais légèrement plus tardifs !
      Par contre, c’est vrai que le palissage sera un casse-tête ! 🙂 Il faudra faire preuve d’ingéniosité pour tuteurer tout ça !

  3. Bonjour

    Après les greffes fait mes pieds sont bien au 30 cm à quel moment faut-il les planter à l’extérieur ? Nous sommes le 31 mars 2019 !!!

    Faut-il fabriquer une serre ?

    Merci pour vos vidéos pouvez-vous me renseigner cordialement Fabrice

    • Bonjour Fabrice,

      C’est un peu tôt ! En les installant dès maintenant, même sous serre, il y a toujours le risque d’un coup d’arrêt de la croissance si les températures descendent (ce qui est semble t-il prévu cette semaine). Vous avez dû les semer très très tôt…
      Va malheureusement falloir trouver un moyen de les faire patienter…

  4. Bonjour j’ai commencé l’an dernier à greffer quelques tomates: meilleur rendement et pas de maladie. Cette année je compte en greffer une quinzaine de pieds; pour l’instant j’en ai gréffé 4, 3 sont jolis et un dont le greffon fait des racines ? J’ai coupé ces dernières en espérant que ça va aller.

  5. Bonjour J’ai tenté et réussi de faire un pied de tomate greffée , un peu tardivement, le pied de tomate est à 1m20 mais je n’ai pas de fleurs. Comment se fait ce? Peux tu m’aider. Merci.

    • Bonjour

      êtes-vous sûr(e) que la greffe a pris ? Ne serait-ce pas le porte-greffe qui s’est développé, auquel cas il est normal (si vous avez utilisé pour ce faire une solanacée sauvage) de ne pas avoir de fruit.
      Autre option plausible, le greffon vient d’une variété F1 ou HF1 de tomates ?

      • Bonjour. La greffe a bien pris, le greffon est »tomate ananas FR-BIO 10 et je viens de remarquer que sur le pied d’ananas (où j’ai pris le greffon ) les 2 départs sur les côtés mesurent aussi 1m20 de haut et n’ont pas eux non plus de fleurs.Merci pour ta réponse.

  6. bonjour
    à quel moment faut il preparer des tomates grefféés?
    et faut il les cultivermerci comme des tomates ordinaires (enlever les gourmands)

    • Bonjour Jean-Claude,

      Il est un peu tard pour greffer les tomates. En fonction de la date de semis, on l’effectue généralement en mars/avril, ce qui laisse le temps ensuite au greffon de prendre de la vigueur avant la plantation en pleine terre. Pour la culture, c’est exactement la même chose qu’avec des tomates non greffées: les variétés arbustives ne sont pas taillées, les variétés à port déterminée (elles stoppent seules leur croissance après le 5 ème bouquet de fleurs) n’ont pas besoin d’être taillées, ni qu’on supprime les « gourmands ». Seules les variétés à port indéterminé ont besoin d’être étêtées et d’une suppression des pousses latérales ou des rejets. Il faut bien faire attention en revanche à supprimer systématiquement les éventuels rejets issus du porte-greffe. S’ils se développent, on perd les bénéfices du greffage 🙂 Bonne journée,

  7. Comment choisir le porte greffe?

    • Bonsoir,

      Le porte-greffe à utiliser est souvent une variété proche des tomates sauvages, réputées vigoureuses et résistantes au mildiou et aux autres maladies des tomates. On utilise donc classiquement des variétés buissonnantes comme la tomate petit moineau dont vous pouvez facilement vous procurer des graines (sur la boutique de la ferme de sainte marthe par exemple)

Répondre à Bruno Nunez Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.