L'hiverLe verger

Comment tailler un pêcher ?

Les pêchers, comme les abricotiers, sont les seuls arbres à noyaux qu’il convient de tailler pour améliorer la fructification. Alors que les formes de plein vent apprécieront des tailles espacées de près de 5 ans, les plus petites (comme le gobelet et les arbres palissées) devront être taillées chaque année, en fin d’hiver.

La technique de taille du pêcher est différente de celle des pommiers et poiriers. Tandis que pour les arbres à pépins le jardinier va chercher à encourager la transformation des bourgeons à bois en bourgeons à fleurs, la taille des arbres à noyaux vise le renouvellement du bois. Les pêches n’apparaissent en effet que sur des rameaux nés l’année précédente et malheureusement, ces même rameaux ne produiront qu’une seule fois.   Il est essentiel de prendre en compte cette propriété.

Quand tailler un pêcher ?

Avant de tailler un pêcher, il faut aussi être en mesure d’identifier les bourgeons à bois des bourgeons à fleurs, le problème étant que rien ne distingue l’un de l’autre en hiver. Il faut donc attendre le gonflement (débourrement) de ces mêmes bourgeons, en février ou mars suivant les régions, pour enfin parvenir à les identifier avec certitude.

Quel outil de taille utiliser ?

Pour un bois vert et tendre comme celui du pêcher, vous obtiendrez un meilleur résultat en utilisant un sécateur à lames franches. Les deux lames glissent en effet l’une sur l’autre et coupent à la manière de ciseaux sans déchiqueter les tissus. Les coupes sont nettes et précises.

Les différentes productions  du pêcher

Les rameaux à bois ne portent que des bourgeons à bois, simples ou groupés. Ils sont toujours stériles. Les jeunes arbres développent fréquemment ce type de rameaux de gros diamètre. Chez les arbres plus âgés, ces jeunes rameaux fougueux sont appelés « gourmands ». Il convient de tailler les rameaux à bois au-dessus du second bourgeon, ce qui occasionne une redistribution de la sève et permet d’obtenir l’année suivante un rameau mixte.

Les rameaux mixtes portent en même temps des bourgeons à bois et des bourgeons à fleurs. Ils assurent ainsi à la fois le renouvellement et la production de fruits. Au moment de tailler, on conserve les deux bourgeons situés près de la base du rameau et au moins quatre groupes de boutons à fleurs au-dessus. Conservez également un bouton à bois après ceux à fleurs.

Les branches chiffonnes ne portent que des boutons à fleurs simples ou jumelées, à l’exception d’un seul bourgeon à bois situé à l’extrémité du rameau. Les branches chiffonnes préviennent  du vieillissement du pêcher. Elles ne se taillent pas.

Les bouquets de mai sont des rameaux très courts portant 4 à 8 bourgeons à fleurs et un bourgeon à bois terminal. Ils ne se taillent pas et donnent généralement les plus beaux fruits de l’arbre.

comment tailler un pecherMis à jour le Oct 8, 2019 @ 21 h 23 min

Tags
Afficher plus

Bruno Nunez

Jardinier du côté de Pau, je jardipartage à travers ces pages ma passion pour les végétaux et l'univers du jardin. Des infos, des expériences, des portraits de plantes, les animaux, le bien-être par les plantes...bref, un peu de tout...Et bien sûr, du bio, rien que du bio, du naturel avec une bonne dose de bon sens !

22 commentaires

  1. Sur mes pêchers de vigne je constate que tous les rameaux sont pourvus de boutons à fleur et comme ces rameaux sont tous assez long ( une trentaine de cm ) ils portent pour la plupart une dizaine de boutons à fleur.Je vois très peu de boutons à bois.
    La conséquence est que les boutons à fleur donnent trop de fruits… ce qui épuise l’arbre Et comme il y a peu de boutons a bois, les rameaux ayant fructifié meurent et sont peu remplacés.
    Alors ces pêchers vivent seulement 3 ou 4 ans…… ce qui n’est pas très grave car les noyaux tombés au sol fournissent de nouveaux arbres gratuitement et régulièrement.
    Après tout ce n’est pas si mal… mais la taille peut-elle intervenir pour changer ce rythme de végétation ?
    il faudrait enlever des boutons a fleur pour avoir des fruits plus gros et moins fatiguer l’arbre, MAIS il faudrait faire sortir des boutons à bois pour rénover l’arbre et donc prolonger sa vie.
    Il n’y a peut-être pas d’alternative a ce cycle rapide.

    1. Bonjour,

      La balance semble pencher en effet fortement vers la production de fruits, ce qui est un très bonne nouvelle ! Le problème vient peut-être d’un apport d’engrais ou de compost trop importants ou déséquilibré ? Encore que la fructification d’un pêcher se faisant sur des pousses de l’année précédente, si vous obtenez des fruits en quantité chaque année, cela signifie que les rameaux sont renouvelés… Le fait que ces pêchers ne vivent pas longtemps est un autre problème: ces arbres sont fragiles, sensibles aux maladies (cloque en particulier), aux sols trop humides aussi et donc aux aléas climatiques…En l’état donc, je ne vois donc pas d’alternative possible à ce cycle rapide mis à part tester sur l’un d’entre eux un éclaircissage sévère des boutons de fleurs pour ne conserver qu’un à deux fruits par rameaux et voir si le cycle de vie est prolongé.

  2. Merci de votre patience; j’ai repris un petit verger avec des arbres de tous âges un peu délaissés ; je vais essayer de tailler les pêchers (dont certaines branches touchent le sol,) selon votre modèle; que puis je leur mettre au pied: herbage ?, fumier?, engrais?, compost de plateforme?; merci de me répondre !

    1. Bonjour Annick,

      Même fertilisation que pour le jeune châtaignier: compost à griffer à la terre (ou fumier de cheval étalé en surface, non incorporé dans ce cas) et corne broyée et/ou sang desséché. En remplacement, vous pouvez aussi utiliser l’authentique © Or brun, un engrais complet formulé à base d’algues marines. Il en existe une version (en boîte cartonnée) pour arbres fruitiers.

Répondre à Nick Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer