Arbustes

La taille du Lilas des Indes

Le lilas des Indes (Lagertroemia) s’apparente par ses fleurs au vrai lilas (Syringa). Pourtant, ces deux arbustes n’appartiennent pas du tout à la même famille. J’ai déjà eu l’occasion de vous présenter le Lagerstroemia à travers dans d’autres articles, surtout que j’adore sa floraison aux couleurs si vives. Aujourd’hui, il s’agit d’apprendre à le tailler.

Pourquoi est-il nécessaire de tailler un lilas des Indes ?

Parce qu’une taille bien conduite stimule l’arbuste et l’encourage à produire de nouvelles branches. Or, la floraison en grappes du lilas des Indes se développe toujours sur de nouveaux rameaux, apparus dans l’année.

Si l’on veut obtenir une belle floraison, il faut donc absolument d’une part rajeunir le bois, et d’autre part écourter aussi le chemin que la sève doit parcourir jusqu’aux grappes de fleurs en formation.

Il faut donc tailler l’arbuste de manière assez sévère. Mais pas n’importe quand, ni comment. La taille doit être effectuée en fin d’hiver (février/mars), impérativement avant la reprise de la croissance au printemps ou alors juste après la floraison (en septembre/octobre) Mais je déconseille cette dernière  car elle risque de fragiliser l’arbre si l’hiver qui suit est vraiment froid.

Comment, où tailler ?

2 grandes règles sont à respecter.

On pratique une taille dite courte avec un sécateur à lames franches, c’est-à-dire que l’on va ramener tout le bois de l’année dernière au tiers de sa longueur, pour le rapprocher des charpentières. Cela, bien sûr, en utilisant un sécateur parfaitement affûté et dont la lame a été nettoyée avec un chiffon imbibé d’’alcool pour éviter la propagation de maladies. Pensez d’ailleurs à laisser s’évaporer le produit avant de tailler, ceci pour ne pas risquer de brûler les tissus végétaux au contact de la lame.

Deuxième règle importante, taillez toujours au-dessus d’un œil (bourgeon) tourné vers l’extérieur. Ainsi, le houpier va s’ouvrir davantage plutôt que de se refermer. Les nouveaux rameaux ne se développent alors pas vers l’intérieur de l’arbre. La seule difficulté, c’est que les yeux du Lagerstromia sont petits et étroits, et qu’ils sont parfois difficiles à distinguer sur l’écorce.

Sur le même thème:

Plantation d’un Hortensia

Mis à jour le Sep 24, 2020 @ 14 h 59 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page