Le jardin d'ornementLe printemps

Graminées: Quand et comment les tailler ?

Tout l’hiver, les graminées ont donné de l’intérêt au jardin. Leur silhouette souple et échevelée a joué avec le vent et brillé de mille feux une fois saupoudrée de givre.  Pour que les touffes restent belles, il est nécessaire de les rabattre sévèrement en fin d’hiver. Comment faire ?

Pourquoi nettoyer les graminées ?

Les chaumes secs et brunis des plus hautes graminées (Misacnthus et Stipa)  n’offrent pas seulement un intérêt décoratif. Pendant toute la mauvaise saison, ils ont aussi joué un rôle important pour protéger les souches et les vivaces alentours du gel et de l’humidité. Il faut cependant nettoyer la touffe avant qu’elle ne finisse par s’effondrer d’elle-même et que la nouvelle végétation printanière n’étouffe sous cet amas.

Ce nettoyage est aussi l’occasion de diviser certaines graminées pour les rajeunir. On peut le faire dès à présent pour les Stipes, mais il vaudra mieux attendre la pleine reprise de la croissance pour les Miscanthus.

Laissé sans entretien, au bout de quelques années, le centre des touffes dépérit en effet, en particulier à cause de la densité des vieux chaumes qui tombent d’eux-mêmes, se décomposent et pourrissent sur place.

Quand et comment nettoyer les graminées ?

Supprimez les chaumes secs

Au sortir de l’hiver, les plus hautes graminées sont ramenées à 20 centimètres du sol, 10 pour les plus basses.

Sur les touffes les plus imposantes, effectuez une première taille assez haut (loin des nouvelles pousses vertes) à l’aide d’une cisaille à main ou bien d’un taille-haie ; l’outil électrique vous fera gagner un temps précieux. Coupez les chaumes secs par poignées entières.

Effectuez ensuite un second tour de taille plus bas, à l’aide d’un sécateur, juste au-dessus des nouvelles pousses vertes. Donnez à l’ensemble une forme arrondie pour un résultat harmonieux.

Attention, certains chaumes et les feuilles de quelques graminées, à l’image de l’herbe de la pampa, sont de redoutables lames de rasoir ! Équipez-vous impérativement d’une bonne paire de gants pour éviter de vous blesser !

Ramassez les déchets

A l’aide d’un balai à gazon, peignez délicatement les touffes pour dégager les déchets de taille. Ne les jetez pas au compost. Une fois débarrassés de leurs épis (pour éviter que les graines ne se ressèment partout) et retaillés en menus morceaux avec un broyeur ou à la cisaille, ces chaumes constituent un excellent paillage à étaler au pied des premières laitues printanières, des fèves, des pois ou encore des plantes vivaces les plus précoces.

N’oubliez pas d’inspectez l’intérieur des touffes pour déloger les herbes indésirables ou les semis spontanées : certaines annuelles ou vivaces, à l’image de l’euphorbe des garrigues, sont de véritables poisons tant elles se ressèment partout !

Nourrissez

Ameublissez la terre tout autour des touffes des graminées sur environ 5 cm de profondeur. Étalez ensuite quelques poignées de compost mûr. Pour terminer, passez la griffe pour le mélanger à la terre et complétez par un arrosage modéré. Cet apport de compost suffit à combler les besoins de la plante pour l’année.

Les graminées : précieux refuge pour la faune sauvage

Au cœur des massifs ou près d’un point d’eau, hérissons, reinettes, crapauds mais également nos amis les oiseaux trouvent refuge pendant la belle saison parmi les touffes denses des graminées les plus hautes. Prenez soin de ne pas les déloger : en dehors de la fin d’hiver, ces plantes peu exigeantes se débrouillent seules, sans nécessiter d’autres interventions du jardinier le reste de l’année !

Tags
Afficher plus

Bruno Nunez

Jardinier du côté de Pau, je jardipartage à travers ces pages ma passion pour les végétaux et l'univers du jardin. Des infos, des expériences, des portraits de plantes, les animaux, le bien-être par les plantes...bref, un peu de tout...Et bien sûr, du bio, rien que du bio, du naturel avec une bonne dose de bon sens !

2 commentaires

  1. Salut Bruno,il y a un bon moment bien que lisant avidement tes conseils,je n’etais pas intervenu .Ici,les graminées ca me parle j’adore ,je suis un fan de miscanthus c’est un peu de poesie dans un jardin ,l’été qui peuvent servir de paravents,l’hiver ,le vent qui souffle dans ses magnifiques epies et le must pour la fin la paille de miscanthus,un formidable paillage ,au jardin d’ornement comme au potager;fan depuis longtemps du broyeur qui permet d’agrader son sol gratuitement tout en embellissant les massifs de couvrir ses semis au potager

Répondre à Bruno Nunez Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer