Cultiver les plantes vivaces

Pas de massif fleuri, et tout simplement pas de jardin sans plantes vivaces ! Fidèles parmi les fidèles, elles reviennent chaque année, s’étendent, se divisent, se multiplient, se ressèment parfois là où on ne les attend pas. Nous vous aidons dans leur choix qui semble illimité !

  • Photo of Faut-il arroser les plantes en hiver ?

    Faut-il arroser les plantes en hiver ?

    En hiver, le jardin semble endormi. Les floraisons se font rares, beaucoup de végétaux entrent au repos, dans l’attente de l’explosion printanière. Pourtant, l’impression est trompeuse car les plantes continuent à avoir besoin d’eau. Mais certaines plus que d’autres ! L’eau en hiver Avec la sensation de froid, on imagine difficilement que certains végétaux puissent manquer d’eau en hiver et qu’ils aient besoin d’arrosage. Pourtant, le gel et surtout les vents froids assèchent considérablement les végétaux pendant la mauvaise saison. Il arrive même parfois que le mois de janvier soit presque aussi sec que le mois d’août. Installer un pluviomètre dans le jardin, même basique, peut s’avérer précieux pour connaître parfaitement les besoins en eau et arroser en fonction. Remisez…

    Lire la suite »
  • Photo of Dahlias: comment bien les conserver l’hiver ?

    Dahlias: comment bien les conserver l’hiver ?

    Les dahlias habillent nos jardins de mille couleurs pendant toute la saison estivale. Mais une fois les beaux jours sur le déclin, il convient de penser à les arracher et à les placer à l’abri des gelées et du froid de l’hiver. Comment conserver des dahlias en pleine santé pour le printemps suivant ? Pourquoi faire hiverner les dahlias ? Le dahlia est une plante gélive.  Son feuillage grille dès le premier gel et ses racines ne supportent pas longtemps les rigueurs de la mauvaise saison. Il est donc indispensable de mettre à l’abri les dahlias en hiver. Si votre jardin bénéficie d’un climat doux, notamment sur le littoral Atlantique, vous pouvez laisser vos dahlias en terre pendant tout l’hiver. Veillez…

    Lire la suite »
  • Photo of Graminées: Osez le rouge !

    Graminées: Osez le rouge !

    Initialement appréciées pour leurs silhouettes graphiques, les graminées jouent aussi désormais sur des gammes de couleurs de plus en plus variables au fil des saisons. Installées en pleine terre, dans des massifs secs, surélevés ou en pot, ces plantes ont su s’imposer comme des valeurs sûres pour aménager des jardins modernes. Il faut dire qu’elles sont faciles à vivre, les graminées ! Faciles à associer aussi ! Tentez par exemple dans un massif le contraste élégant d’une graminée rouge, (Pennisetum rubrum), et d’Ophiopogons noirs.  Un raffinement rare… 4 graminées rouges ! Impérate cylindrique, Imperata cylindrica Même si sa croissance est très lente, cette graminée rouge se distingue par le dégradé de couleurs qui anime ses feuilles d’Avril à Novembre. D’abord d’un vert vif,…

    Lire la suite »
  • Photo of A l’ombre des grands arbres, quel couvre-sol installer ?

    A l’ombre des grands arbres, quel couvre-sol installer ?

    A l’ombre, les plantes couvre-sol disposent de conditions de culture rendues plus difficiles qu’ailleurs par la concurrence des grands arbres ou des arbustes qui les dominent. Ces vivaces n’ont pas d’autre choix : il leur faut s’adapter au manque de lumière et à des besoins nutritifs faibles. Quelles plantes couvre-sol installer dans un massif ombragé ? Manque de lumière Les feuilles et branchages des arbres et arbustes tamisent les rayons du soleil et atténuent la chaleur habituellement appréciée des plantes. L’absence de soleil n’est généralement pas un problème en soi. L’été, ses rayons occasionnent en effet des brûlures sur les feuillages les plus fragiles. En revanche, le manque de lumière est bien plus problématique, car il impacte directement le processus de…

    Lire la suite »
  • Photo of Invitez la Véronique (Hebe) dans votre jardin !

    Invitez la Véronique (Hebe) dans votre jardin !

    En grande partie originaire de Nouvelle-Zélande, l’Hebe est une plante communément désignée sous le terme de véronique arbustive. Quelle que soit la variété choisie, cette vivace est tout autant appréciée pour son feuillage décoratif que pour sa floraison originale en épis. Comment cultiver et entretenir l’Hebe ? Un feuillage de toute beauté ! On trouve au moins une véronique arbustive adaptée à chacun des climats français, qu’il soit froid et humide ou au contraire, ensoleillé et plus sec. Il faut dire que le genre Hebe compte dans ses rangs pas moins de 350 variétés de plantes se distinguant par la forme de leurs feuilles et la couleur de leurs fleurs. La floraison bleue n’est d’ailleurs pas légion ! Les fleurs en épis…

    Lire la suite »
  • Photo of Agapanthe: en terre ou en pot, un entretien tranquille

    Agapanthe: en terre ou en pot, un entretien tranquille

    Associées à d’autres vivaces de massif en pleine terre, ou bien cultivées en pot sur une terrasse ou un balcon, les agapanthes offrent à l’envi leurs majestueuses hampes florales. Voici quelques conseils d’entretien pour les conserver belles et pimpantes tout au long de l’année. En hiver En terre, l’essentiel consiste à offrir à vos agapanthes un sol parfaitement drainé. Plus que le froid, la touffe redoute en effet un sol détrempé tout l’hiver. Dès la plantation, n’hésitez pas à mélanger à la terre du sable et des graviers pour améliorer les conditions de culture. En plein hiver, vous constaterez peut-être que les feuilles de vos agapanthes sèchent complètement. Pas de panique, vous cultivez probablement des agapanthes caduques. Résistantes au froid…

    Lire la suite »
  • Photo of Les iris, à planter dès l’été !

    Les iris, à planter dès l’été !

    Si les iris offrent leurs élégantes fleurs au printemps, l’été est pour ces plantes rhizomateuses une période de repos. C’est le moment de diviser de vieux pieds ou de procéder à la plantation de nouveaux iris. Quand planter les iris ? La période idéale pour la plantation des iris court du mois de juillet au mois d’octobre. C’est également pendant l’été qu’on les divise. Une fois installés en terre, il faudra néanmoins attendre jusqu’au printemps suivant pour les voir fleurir. Où planter les iris ? Les iris apprécient tout particulièrement les sols légers et secs, même calcaires. Dans tous les cas, la terre qui les accueille doit être suffisamment drainée. Évitez les sols compacts et humides dans lesquels les rhizomes pourrissent rapidement.…

    Lire la suite »
  • Photo of L’achillée millefeuille, place à la couleur !

    L’achillée millefeuille, place à la couleur !

    Connue depuis l’Antiquité, l’Achillée millefeuille (Achillea millefolium, famille des Astéracées) a toujours été appréciée pour ses nombreuses vertus cicatrisantes et anti-inflammatoires. Sous son allure sauvage, la plante d’Achille (selon la légende, Achille s’en servit pour guérir ses plaies durant la guerre de Troie) constitue également un atout décoratif certain, aussi bien au jardin qu’à l’intérieur, au cœur d’un joli bouquet par exemple. Comment planter et entretenir cette belle des prés ? L’Achillée millefeuille De nature vivace, la plante d’Achille compte une grande variété d’espèces, certaines poussant à l’état sauvage, d’autres pouvant être cultivées au sein du jardin. L’Achillée se pare d’un feuillage fin, léger et décoratif, généralement caduc. Teinté de vert ou de gris, il se révèle également être aromatique.…

    Lire la suite »
  • Photo of Les Glaïeuls, raides de beauté !

    Les Glaïeuls, raides de beauté !

    Originaires d’Europe, d’Asie et d’Afrique, les glaïeuls appartiennent à la grande famille des Iridacées. Le genre Gladiolus ne compte pas moins de 280 espèces et plus de 10 000 hybrides, offrant un large éventail de couleurs. Particulièrement appréciée au jardin bouquetier, cette plante un peu raide permet de réaliser à la belle saison de jolis bouquets chargés de fleurs. Quand et comment planter des glaïeuls, comment les entretenir ? Une armée de glaives Les glaïeuls érigent au cours du printemps leurs tiges fleuries et leurs feuilles raides si  caractéristiques. Cette apparence de soldat au garde-à-vous leur a d’ailleurs valu leur nom botanique issu du terme latin « gladium » qui signifie glaive. La tige épaisse des glaïeuls se développe sur un renflement appelé…

    Lire la suite »
  • Photo of En mai, l’ancolie fait ce qui lui plait !

    En mai, l’ancolie fait ce qui lui plait !

    Du haut de ses hautes tiges, l’ancolie des jardins (Aquilegia vulgaris), que l’on appelle aussi ancolie cornette ou colombine, domine les pousses encore basses des plantes à floraison estivale. Cette vivace de la famille des Renonculacées, facile à cultiver et rustique (-20°C), revient fidèlement chaque année, annonçant la fin  prochaine des floraisons printanières ! De merveilleuses fleurs en clochettes ! Les maigres tiges couvertes de poils soyeux de l’ancolie peuvent paraître fragiles. Ces hampes florales s’étirent pourtant à 40 à 50 cm de hauteur, supportant aisément le poids des fleurs en clochettes diversement colorées : rose clair ou foncé, violet profond, noires, bleues, mauves, rouge pourpre et même blanches… Sur le plan décoratif, leurs ravissantes feuilles lobées ne sont pas à…

    Lire la suite »
  • Photo of Graminées: Quand et comment les tailler ?

    Graminées: Quand et comment les tailler ?

    Tout l’hiver, les graminées ont donné de l’intérêt au jardin. Leur silhouette souple et échevelée a joué avec le vent et brillé de mille feux une fois saupoudrée de givre.  Pour que les touffes restent belles, il est nécessaire de les rabattre sévèrement en fin d’hiver. Comment faire ? Pourquoi nettoyer les graminées ? Les chaumes secs et brunis des plus hautes graminées (Misacnthus et Stipa)  n’offrent pas seulement un intérêt décoratif. Pendant toute la mauvaise saison, ils ont aussi joué un rôle important pour protéger les souches et les vivaces alentours du gel et de l’humidité. Il faut cependant nettoyer la touffe avant qu’elle ne finisse par s’effondrer d’elle-même et que la nouvelle végétation printanière n’étouffe sous cet amas. Ce…

    Lire la suite »
  • Photo of L’absinthe: un si précieux paria !

    L’absinthe: un si précieux paria !

    Plante vivace de la famille des Astéracées, l’absinthe (Artimisia absinthium) est une variété spécifique d’armoise réputée depuis le XVIII -ème siècle pour la liqueur que l’on en tirait. Avec son feuillage gris-vert des plus élégants, son aspect ornemental n’est pourtant pas en reste. Feuillage fin, fleurs discrètes Davantage considérée comme un arbuste plutôt qu’une plante vivace, l’absinthe forme un buisson au feuillage argenté, de 1 m 20 en tous sens. Ses feuilles, soyeuses des deux côtés, présentent un aspect très découpé en lobes fins. Les senteurs aromatiques de l’absinthe sont, à l’image de l’Hélichrysum ou encore de la lavande officinale, extraordinairement puissantes. Il suffit en effet de simplement effleurer la plante ou de caresser son feuillage doux pour mettre en…

    Lire la suite »
  • Photo of La nivéole de printemps: petit bijou de fin d’hiver

    La nivéole de printemps: petit bijou de fin d’hiver

    Quel bijou la nivéole de printemps ! Originaire du centre de l’Europe, cette plante bulbeuse proche des perce-neiges appartient elle aussi à la famille des amaryllidacées. En véritable précurseur du renouveau printanier, Leucojum vernum offre sa belle floraison dès le mois de février et peuple spontanément les sous-bois du Nord et de l’Est de la France. Par le passé, on ne faisait pas de réelle différence entre les nivéoles et les perce-neiges. Il faut dire que ces deux-là se ressemblent comme deux gouttes d’eau ! Pourtant, elles constituent désormais sur le plan botanique deux genres bien distincts. Les nivéoles comportent ainsi plusieurs espèces dont au moins deux s’observent classiquement dans les jardins : la nivéole de printemps (Leucojum vernum) et celle d’été…

    Lire la suite »
  • Photo of Les Bergénias: un cœur de feuilles pour coin d’ombre

    Les Bergénias: un cœur de feuilles pour coin d’ombre

    Ce qui est un jour à la mode peut tomber dans la désuétude la plus totale le lendemain, sans qu’on en comprenne vraiment les raisons. C’est un peu ça l’histoire du Bergénia. Fleur prisée du temps des jardins de grand-mère, comme le Dahlia, puis rapidement ringardisée, au point d’en être réduite à une « plante de vieux jardin ». Ah, mais c’était sans compter que la roue tourne et que ce qui est un jour passé de mode le revient tôt au tard. Alors, ça y est, le bergénia renaît de ses cendres et cette reconnaissance nouvelle est amplement méritée !  Il faut dire que cette vivace originaire d’Asie centrale ne manque pas d’atouts ! Robuste, peu exigeante, hyper-rustique (-20 à -30°C), c’est l’un…

    Lire la suite »
  • Photo of Les Astilbes: de l’ombre à la lumière !

    Les Astilbes: de l’ombre à la lumière !

    Originaires d’Asie pour certaines, de l’Est des USA pour d’autres, les Astilbes représentent un groupe de plantes de la famille des Saxifragacées dont les plus classiques sont les Astilbes Arendsii, un groupe d’hybrides de plusieurs variétés asiatiques. Robustes et parfaitement rustiques (-20°c) une fois bien installées, ces plantes vivaces offrent une très belle floraison plumeuse en fin de printemps, idéale pour déboucher un coin ombragé du jardin. Des panicules de fleurs plumeuses et légères Les Astilbes forment des touffes denses de 70 cm à 1 mètre de hauteur. Leur feuillage élégant est divisé en folioles dentées. Ces feuilles décoratives prennent parfois d’élégantes teintes d’automne. De mai à juillet, les minuscules fleurs des astilbes se dressent en épis plumeux se détachant…

    Lire la suite »
  • Photo of Les Pavots: pétales de soie, beauté éphémère

    Les Pavots: pétales de soie, beauté éphémère

    Annuels ou vivaces, les pavots sont à leur aise dans les massifs de vivaces où leurs pétales soyeux se mêlent gaiement aux autres floraisons. Qu’importe si certains, à l’image des pavots d’Orient, se montrent au final assez éphémères ! Ils jouent tout de même facilement des coudes pour se faire une place au soleil parmi les autres vivaces. Et quand ils disparaissent, cela se remarque à peine. D’excellents bouche-trous dont on peut difficilement se passer ! Pétales de soie D’une ample touffe de feuilles finement ciselées, s’élève au cours du printemps une tige florale soyeuse, courbée sous le poids du bouton renflée qu’elle porte, lui aussi soyeux. Et puis un beau jour la fleur s’épanouit, spectaculaire, à la hauteur de…

    Lire la suite »
  • Photo of 10 secrets pour réussir les tulipes !

    10 secrets pour réussir les tulipes !

    Les tulipes sont définitivement indissociables du printemps ! Sauvages, botaniques ou horticoles, la culture des différentes variétés est facile, presque sans entretien ! Voici 10 conseils pour les réussir toutes dans votre jardin ! Léger, le sol ! Les bulbes de tulipes détestent l’humidité stagnante : ils pourrissent facilement avec un trop-plein d’eau ! Il est donc impératif d’alléger les sols lourds avec quelques poignées de sable ou de gravier déposées au fond du trou ou de la tranchée de plantation. La bonne profondeur de plantation C’est 15 cm pour les variétés horticoles, c’est aussi la profondeur moyenne pour un bon enracinement. Mais cette profondeur est plus importante (20 cm) si le sol est peu consistant (sableux), moins (10 à 12 cm) s’il est…

    Lire la suite »
  • Photo of Muscaris: du bleu plein les yeux !

    Muscaris: du bleu plein les yeux !

    En l’espace de 3 semaines, entre mars et avril, le muscari d’Arménie (Muscari armeniacum), ou jacinthe à grappes, honore le jardin d’une mer de fleurs.  Plantés en groupes à l’avant des massifs, en bordure d’allée ou encore au pied d’un arbre sur une belle pelouse, ces petits bulbes très rustiques (-25°C) se couvrent de grappes de fleurs en clochettes d’un ravissant bleu électrique. Quand et comment les planter ? Un ravissant tapis bleu Les muscaris sont très courants dans nos jardins. De croissance rapide, ils forment entre mars et avril d’élégants tapis de fleurs bleues parfumées s’élevant à 15/20 centimètres de hauteur. Leur feuillage rubané vert clair, caduc, apparaît en hiver, parfois plus précocement. Ces feuilles étroites ne se déploient cependant…

    Lire la suite »
  • Photo of Belle de Nuit, la « Merveille du Pérou » !

    Belle de Nuit, la « Merveille du Pérou » !

    Elle est extraordinairement généreuse, la Belle-de-nuit (Mirabilis jalapa)! C’est la raison pour laquelle cette plante vivace tubéreuse est tant appréciée des jardiniers. Facile à vivre, sans entretien, la « Merveille du Pérou », comme l’ont surnommée les sud-américains, régions dont elle est originaire, ne laisse pas indifférent. Une valeur sûre, pour jardin lumineux et climat doux de l’Ouest au Sud-Est du pays. Comment cultiver la belle de nuit ? Une plante herbacée arbustive Elle croît vite la belle de nuit, en l’espace de quelques semaines seulement ! Autre particularité étonnante pour une plante vivace, elle forme chaque année une touffe buissonnante de 80 cm à 1 m de hauteur (parfois plus) pour 60 cm de large, présentant de nombreuses feuilles ovales, vert foncé, opposées,…

    Lire la suite »
  • Photo of Cyclamen de Naples, le tapis de fleurs très tendance

    Cyclamen de Naples, le tapis de fleurs très tendance

    Il existe 24 variétés de cyclamens, toutes plus ou moins vivaces et rustiques, à petites ou grandes fleurs aux pétales retournés, dans des tons rose, saumoné, violet ou rouge. Parmi elles, les cyclamens de Naples (Cyclamen hederifolium ou Cyclamen neapolitanum) sont les plus robustes, probablement les plus célèbres aussi. Ils s’épanouissent naturellement dans le Sud de l’Italie et en Turquie mais poussent tout aussi spontanément dans le Sud de la France et en Corse où ils bénéficient d’un climat doux. Comment les cultiver et les naturaliser ? Un tapis de fleurs automnales A l’image de nombreux bulbes et tubercules, les fleurs des cyclamens de Naples apparaissent en premier, avant même le feuillage. Elles semblent attendre une grosse pluie orageuse de…

    Lire la suite »
  • Photo of Les Asters, rois de l’automne !

    Les Asters, rois de l’automne !

    Rois de l’arrière-saison, les Asters vivaces sont de véritables plantes couteau-suisse, habillant le plus souvent les massifs de leurs touffes buissonnantes érigées, s’étirant plus rarement à l’horizontale. Profitez de leurs couleurs débordantes de peps pour égayer un coin de votre jardin : ils sont faciles à réussir en tout sol et suffisamment rustiques pour s’adapter à la plupart des climats. Comment les cultiver, les entretenir et les multiplier ? Des Asters pour tous les goûts ! Dresser avec précision un portrait des Asters n’est pas une mince affaire tant ces vivaces font preuve d’une incroyable diversité de formes et de couleurs. Nains, jusqu’à 40 centimètres de hauteur, les Asters se prêtent parfaitement à une culture en pot ou dans une grande jardinière.…

    Lire la suite »
  • Photo of Hémérocalle, Lis d’un jour: la beauté éphémère

    Hémérocalle, Lis d’un jour: la beauté éphémère

    Plante vivace très rustique venue d’Asie, l’hémérocalle (Hemerocallis fulva) est néanmoins facile à vivre. Le lis d’un jour (son autre nom)  offre un flamboyant spectacle en juin-juillet, composant des massifs ou des bordures au soleil ou à la mi-ombre superbement fleuries. Si l’on ajoute à ces qualités sa grande robustesse et sa bonne résistance à la pollution ou aux embruns, on comprend aisément le succès rencontré par cette plante vivace, de nos jours déclinée en d’innombrables variétés. Comment cultiver l’hémérocalle ? Quel entretien prévoir tout au long de l’année ? Deux mois de fleurs ! Bien qu’elles fleurissent dès leur première année en terre, les hémérocalles n’atteignent leur apogée qu’au bout de 3 ou 4 ans, il faut donc savoir faire preuve…

    Lire la suite »
  • Photo of Des torches de fleurs aux couleurs diaboliquement belles !

    Des torches de fleurs aux couleurs diaboliquement belles !

    Originaires d’Afrique du Sud, les Kniphofia ou Tritoma sont des plantes vivaces bulbeuses de la famille des Liliacées. Si nos voisins Anglais les ont poétiquement surnommés « tison de Satan » (Red Hot Poker) en raison de la forme et de la couleur orange vif des spectaculaires épis de fleurs, nous autres, Français, un brin plus pondérés, les connaissons sous le nom de Faux-aloès. Où installer et comment cultiver cette belle vivace ? Spectaculaire et exotique Le tison de Satan est une plante vivace bulbeuse plutôt rustique (-10 à -12°C) au port altier et à l’allure incroyablement exotique. Le Kniphofia forme au fil des ans une touffe imposante de fines feuilles rubanées, pouvant atteindre 1 m 20 de hauteur et une cinquantaine…

    Lire la suite »
  • Photo of Les népétas ne plaisent pas qu’aux chats !

    Les népétas ne plaisent pas qu’aux chats !

    Nepeta cataria, cataires, chataires, herbe-aux chats ou encore menthe-à-chats, les diverses dénominations des népétas traduisent sans équivoque le succès qui accompagne ces vivaces de la famille des lamiacées si faciles à vivre ! Résistants à la sècheresse, les népétas font le bonheur de quiconque souhaite créer un jardin bieveillant pour l’environnement. Economiques en eau, ces belles vivaces sont en effet également de bonnes plantes mellifères, des piliers même sur lesquels s’appuyer pour aménager un jardin accueillant, respectueux des principes de la biodiversité. Comment cultiver et entretenir les népétas tout au long de l’année ? Des buissons aux allures de lavande Plantés en groupes, les Népétas cataria forment rapidement un buisson étalé dont les épis floraux culminent à près de 70 ou 80…

    Lire la suite »
  • Photo of L’Ophiopogon ou muguet du Japon: le pouvoir du noir !

    L’Ophiopogon ou muguet du Japon: le pouvoir du noir !

    Les plantes à feuillage sombre, presque noir, sont rares au jardin, donc précieuses ! L’Ophiopogon planiscapus nigrescens en fait partie. Prisée des paysagistes, de plus en plus utilisée sur les plates-bandes municipales, cette belle plante ténébreuse, botaniquement proche du muguet, appartient à la même famille des Convallaria. Le muguet du Japon, comme on la surnomme aussi, ou encore la barbe de serpent noire – son autre surnom -, est utilisée pour le contraste étonnant qu’offrent ses touffes de feuilles pourpres, quasiment noires, avec la végétation voisine. Bien que moyennement rustique (-10°C), il ne faut pas hésiter à installer au jardin cette vivace raffinée. Comment la cultiver et l’utiliser ?

    Lire la suite »
Bouton retour en haut de la page
Fermer