Cultiver les tomates

Légume le plus consommé en France, la tomate est attendue chaque année des amateurs de potager ! Quelles variétés cultiver ? Comment entretenir cette culture sensible aux maladies (mildiou, cul noir…) ? Découvrez dans ces articles tous nos conseils pour les réussir !

  • Photo of Tomates: Tous les gestes pour prolonger la récolte !

    Tomates: Tous les gestes pour prolonger la récolte !

    L’arrivée de l’automne s’accompagne du déclin progressif des plants de tomates. Pourtant, si l’arrière-saison est belle, quelques gestes simples peuvent aider les fruits à  grossir et à mûrir jusqu’à fin octobre ou, pour les plus chanceux, jusqu’à mi-novembre. Que faire des plants de tomate en fin de saison ?  Réponses en 6 conseils ! 1.      Mettez à l’abri Si vos tomates ne sont pas cultivées sous abri, il est probable que vous ne réussissiez jamais à prolonger leur durée de vie au-delà du mois d’octobre. En début d’automne, les nuits sont en effet de plus en plus froides, les journées raccourcissent et sont de moins en moins chaudes. Autant de conditions défavorables pour les tomates. Couvrir les plants d’une housse, d’un…

    Lire la suite »
  • Photo of Des tomates cerises bien dans leur pot !

    Des tomates cerises bien dans leur pot !

    La culture des tomates cerises réussit bien en pot du moment que l’entretien est très régulier. Il devient ainsi possible de récolter de petits fruits même si l’on ne dispose que d’un balcon ou d’un coin de terrasse. Découvrez tous les conseils pour réussir ! Quelles tomates cultiver en pot ? Bien moins gourmandes que les variétés à gros fruits, les tomates cerises sont plus adaptées à une culture en pot. Elles poussent naturellement en buisson et produisent dans ces conditions plusieurs kilos de fruits, même si le volume de terre disponible est limité. A contrario, les grosses tomates ont beaucoup plus d’exigences et ne réussissent donc réellement qu’en pleine terre. En réalité, toutes les tomates à petits fruits conviennent pour…

    Lire la suite »
  • Photo of Cette année, les tomates se passeront du mildiou !

    Cette année, les tomates se passeront du mildiou !

    Du côté du potager, les mêmes craintes se répètent inlassablement chaque année; celles de voir se développer un mildiou galopant qui s’empare des tomates et réduit à néant plusieurs mois de labeur et de patience ! Alors, pour éviter d’en arriver à cette situation catastrophique, voici quelques conseils de prévention pleins de bon sens. Mildiou de la tomate Le mildiou est l’ennemi n°1 de la tomate, il s’agit probablement de la maladie la plus redoutée des jardiniers. D’autant plus qu’une fois installée, il est très difficile (pour ne pas dire presque impossible) de l’enrayer. Le mildiou est un champignon ravageur qui attaque de façon sauvage et foudroyante, entraînant la pourriture des tomates. En quelques jours, les tiges et les feuilles se…

    Lire la suite »
  • Photo of Comment faire ses graines de tomates ?

    Comment faire ses graines de tomates ?

    Toutes les tomates ne sont pas rouges et n’ont pas la peau lisse ! Vertes, jaunes, noires et même bleutées ! Cerises, grappes, rondes à la peau lisse ou bien côtelées…Le plus appréciable au potager, c’est justement de cultiver les tomates que l’on aime, aux formes et goûts très variés. Et c’est à la portée du plus grand nombre, surtout si l’on prend soin de multiplier les variétés chaque année pour les ressemer au printemps suivant. Quelles précautions prendre et comment faire pour récolter et conserver ses propres graines de tomates ? Des tomates autogames Les tomates sont globalement autogames, c’est à  dire que les différentes variétés ne s’hybrident généralement pas entre elles comme cela peut se produire fréquemment sur les courges…

    Lire la suite »
  • Photo of Rentrée: que faire au potager début septembre ?

    Rentrée: que faire au potager début septembre ?

    Début septembre, l’heure de la rentrée a sonné pour beaucoup et les travaux au potager se jouent en deux temps : donner un petit coup de pouce à toutes les plantes qui peuvent encore nous gratifier de leurs légumes et préparer les futures récoltes, celles de l’automne et de l’hiver prochains. Aujourd’hui, coup de projecteur sur la première étape ou comment sauver tout ce qui peut l’être pour prolonger les récoltes d’été ? Au chevet des tomates Si personne n’est passé s’occuper des tomates en l’absence du jardinier en chef, les fruits arrivés à maturité ont pourri sur pied, quand ils ne se sont tout simplement pas éclatés au sol. Pendant les vacances, les tomates ont aussi poursuivi leur croissance frénétique et…

    Lire la suite »
  • Photo of Identifiez les maladies des tomates pour mieux les prévenir

    Identifiez les maladies des tomates pour mieux les prévenir

    L’humidité est le principal ennemi des tomates! Par temps chaud et pluvieux, ou à tendance orageuse, les tomates se montrent en effet plus sensibles aux maladies. Ces dernières progressent alors très rapidement si leur développement n’est pas enrayé, allant jusqu’à anéantir une cueillette qui s’annonçait pourtant prometteuse. Dans cet article, apprenez à identifier les principales maladies des tomates et découvrez comment les prévenir ou les stopper. Problèmes physiologiques ou de culture Taches blanches Des taches blanches ou claires apparaissent sur la face des tomates exposée au soleil. Sans réelle conséquence sur la récolte ou la qualité des fruits, ce phénomène s’apparente à un « coup de soleil ». Pour l’éviter, ombrez artificiellement ou conservez un maximum de feuilles au-dessus des grappes de…

    Lire la suite »
  • Photo of Comment lutter contre la noctuelle de la tomate ?

    Comment lutter contre la noctuelle de la tomate ?

    Si la tomate est habituellement plus sensibles aux ravages du mildiou, certaines années, la chenille verte (noctuelle) creuse ses galeries dans les tomates vertes encore en formation. Les fruits touchés se nécrosent, deviennent  impropres à la consommation quand ils ne tombent tout simplement pas avant d’arriver à maturité. Comment agir de manière naturelle contre ces chenilles qui dévorent nos belles tomates ? Un papillon discret, la noctuelle de la tomate La noctuelle de la tomate, ou noctuelle des potagers, est un papillon de petite taille, brun-gris, aux mœurs nocturnes ; une livrée qui en fait un ravageur discret. Avide de chaleur, ce petit papillon colonise davantage les potagers du Sud de la France, bien que son territoire s’agrandisse au fil des ans. Les étés…

    Lire la suite »
  • Photo of 3 réalisations en treillis soudé faciles à faire

    3 réalisations en treillis soudé faciles à faire

    Le treillis soudé s’utilise traditionnellement en  maçonnerie pour armer le béton et ainsi augmenter sa résistance aux contraintes. Cependant, détourné de son champs d’application classique, le treillis soudé est un matériau très utile et économique au potager. Quels sont ses avantages ? Apprenez également dans cet article à utiliser le treillis soudé au jardin à travers quelques exemples de réalisations.  4 avantages à utiliser le treillis soudé au jardin Le treillis soudé est avant tout économique. On le trouve en grande surface de bricolage sous forme de plaques de 2 m X 1 m, parfois plus grandes, pour une poignée d’euros. Pour des plaques de plus grandes dimensions ou avec un fil de diamètre supérieur – la rigidité du treillis…

    Lire la suite »
  • Photo of Comment repiquer les tomates en godets ?

    Comment repiquer les tomates en godets ?

    Ce lot de jeunes plants de tomates –variété green sausage– a été semé au chaud, à l’intérieur, entre mi-février et début mars à partir de graines récupérées et conservées d’une année sur l’autre. Le semis a été réalisé sur plaque alvéolée, à raison de 2 à 3 graines maximum par emplacement. Ce semis clairsemé permet d’une part d’économiser les graines et d’autre part de faciliter la séparation des plants lors du repiquage ; en clair de minimiser les pertes. 20 jours plus tard, le semis a bien évolué et il est maintenant temps de repiquer ces jeunes tomates en godets individuels pour qu’elles puissent poursuivre tranquillement leur croissance. Comment faire ?

    Lire la suite »
  • Photo of Le bon arrosage des tomates…

    Le bon arrosage des tomates…

    La tomate joue à merveille la partition de « l’assoiffée » : feuilles pendantes, qui se recroquevillent sur leurs bords ou s’enroulent… Le jardinier débutant s’apitoie devant un tel spectacle et l’abreuve d’un arrosoir (10-11 litres) par semaine. Disons-le immédiatement : c’est trop ! Moitié moins suffit et je me plais même à dire que la tomate aime souffrir et avoir soif. Comment définir un bon arrosage des tomates alors ? Le bon arrosage des tomates est celui réalisé au pied Il faut à tous prix éviter de mouiller les feuilles, notamment en s’interdisant l’arrosage par aspersion. Son effet est désastreux puisque les champignons, comme le mildiou, n’attendent que ça pour se développer ! D’ailleurs, les tomates poussent bien mieux sous serre tunnel ou sous abri fait maison,…

    Lire la suite »
  • Photo of Qui est la « Portugaise » ?

    Qui est la « Portugaise » ?

    A la lecture du titre de cet article, vous vous attendiez peut-être à une mauvaise blague ? Eh bien, mal vous en a pris ! Figurez-vous que la « Portugaise » existe au jardin ! C’est en fait le raccourci attribué dans le Sud Ouest de la France à une ancienne variété de tomate : la tomate portugaise. Apportée dans leurs valises par les nombreux ouvriers d’origine portugaise venus s’installer et travailler dans le sud de la France à la fin des années 60 et début 70, la tomate portugaise a connu un véritable engouement (du moins localement) qui contraste aujourd’hui avec sa quasi disparition des potagers. Car vous l’avez compris, cette tomate est actuellement en voie d’extinction et la Portugaise ne doit plus sa « survie »…

    Lire la suite »
  • Photo of Prévenir la maladie du « cul noir » des tomates

    Prévenir la maladie du « cul noir » des tomates

    Après plusieurs jours d’une relative sécheresse, on croit tous bien faire en déversant au pied des tomates un bon  gros arrosoir plein d’eau, tout en  prenant la sage précaution quand même de ne pas asperger  le feuillage. Eh bien voilà une mauvaise chose ! Pourquoi ? Parce que cet arrosage irrégulier et un brin fantaisiste favorise l’apparition sur les fruits encore en formation de la nécrose apicale. Un nom bien savant pour une maladie que l’on surnomme plus poétiquement la maladie du « cul noir ». Le « cul noir » de la tomate débute toujours de la même façon, par une tache brune, plus ou moins ronde et légèrement déprimée. Elle apparaît dans le tiers inférieur du fruit, souvent d’ailleurs à l’extrémité (d’où l’adjectif apical, du latin…

    Lire la suite »
  • Photo of L’abri à tomates !

    L’abri à tomates !

    Avant de traiter systématiquement vos pieds de tomates à la bouillie bordelaise, arrêtez-vous deux minutes, ne serait-ce que pour lire ces quelques considérations. Vos représentations risquent d’en prendre un sacré coup ! Le deal que je vous propose est simple : pour un peu plus que le prix d’un sachet de bouillie bordelaise, vous obtiendrez en échange, avec un peu d’astuce et de dextérité certes, une récolte de tomates saines, sans aucun traitement. Comment cela est-il possible ? Eh bien, faut d’abord que je vous parle des origines de la tomate ! La tomate nous vient tout droit d’Amérique centrale Du Mexique et du Pérou très exactement, rapportée en Espagne en 1532 et introduite en France en 1598.  Ces détails vous semblent peut-être…

    Lire la suite »
  • Photo of Des tomates greffées ou non ?

    Des tomates greffées ou non ?

    On trouve de plus en plus de pieds de tomates greffées sur les étals des jardineries ou des producteurs. Elles sont généralement vendues à l’unité dans des contenants plus grands et à un prix bien plus élevé que les tomates classiques. Quelles différences existe t-il entre un plant de tomate greffé et un plant non greffé ? L’écart de prix en vaut-il la chandelle ? Une tomate greffée est une variété souvent hybride que l’on a « montée » sur un pied de solanacée sauvage. Concrètement, on distingue donc trois parties : Le porte-greffe comporte le système racinaire. C’est celui d’une solanacée sauvage, résistante, vigoureuse et bien adaptée aux aléas climatiques. La partie aérienne est celle qui va produire les fruits. Dans les plants de…

    Lire la suite »
  • Photo of 8 bons conseils pour réussir les tomates !

    8 bons conseils pour réussir les tomates !

    Conseil n°1 : La patience est de mise ! Patience, …voilà un mot qui a du sens plus que tout autre pour le jardinier. Et de la patience, avec les tomates, il en faut. Ne serait-ce que pour déterminer la bonne période de plantation ! Attendez que passent les traditionnels Saints de Glace. Que les températures nocturnes et celles du sol ne descendent plus sous la barre des 10°C. Sinon les tomates sont frêles et végètent. Attendez donc la mi-mai pour installer les jeunes pieds. A moins que vous n’ayez la chance de posséder une serre ou un abri  pour les protéger ! Conseils n°2 : de nombreuses variétés de tomates pour autant de saveurs ! Je cultive toujours différentes variétés de…

    Lire la suite »
  • Photo of Expérience de forçage des tomates en tunnel de culture

    Expérience de forçage des tomates en tunnel de culture

    De belles tomates du jardin à récolter dès la mi-juin, voire avant, c’est le « rêve » de tout jardinier qui se respecte !  Mais à moins de disposer d’une grande serre pour tenir abritées du froid et de l’humidité ces légumes-fruits avides de chaleur, mieux vaut attendre la mi-mai pour installer les tomates en plein air. Sauf que cette année, l’occasion m’est donnée de réaliser une nouvelle expérience. Pouss’vert, fabricant de serres et cloches en polypropylène, m’a en effet fourni mi-avril trois tunnels de culture haut (modèle modul’o) sous lesquels je me suis empressé de repiquer en pleine terre, en cette matinée du 20 avril, six variétés de tomates différentes. Le forçage des tomates sous tunnel de culture, ça marche ?  J’ai déjà…

    Lire la suite »
  • Photo of Culture de la tomate cornue des Andes

    Culture de la tomate cornue des Andes

    La famille des tomates offre une variété et une diversité incroyables, tant au niveau des formes que des couleurs, des textures… Pour beaucoup de jardiniers, semer des tomates est un moyen de s’affranchir de la monotonie des variétés de « supermarchés », tout en prenant plaisir à découvrir de nouvelles saveurs. Certains jardiniers s’amusent même à collectionner les variétés et à les cultiver grâce à des échanges de graines entre passionnés. Et dans cette grande famille, la tomate cornue des Andes est une curiosité. Originale par sa  forme mais également succulente, l’essayer au potager, c’est l’adopter ! Piment ou tomate ? La tomate cornue des Andes produit des fruits de 100 à 150 grammes, allongés et verts au début, qui évoquent les piments…

    Lire la suite »
  • Photo of Cueillir les tomates au bon moment

    Cueillir les tomates au bon moment

    La maturité d’une tomate s’apprécie avant tout à sa couleur. Pourtant, devant la multitude de variétés et de coloris des tomates de nos potagers, il faut bien avouer que quand vient le moment de cueillir les fruits, il  n’est pas si facile que cela de s’y retrouver quand on est néophyte. Alors quand faut-il vraiment cueillir les tomates ? Quelques suggestions… La « Cœur de bœuf », une sanguine ! Impossible pour moi de me passer de cette tomate. Farcie, en jus, dans les soupes, et même nature, cette (grosse) tomate côtelée s’accommode de tout ! Quand la cueillir ? Tout simplement quand elle arbore un beau rouge uniforme. Cependant, pour les spécimens les plus volumineux, il ne faut pas s’étonner si la partie supérieure…

    Lire la suite »
  • Photo of Réussir les tomates en pots

    Réussir les tomates en pots

    La culture des tomates, cerises ou à gros fruits, réussit bien en pots, à condition de s’en occuper un peu plus que celles installées en pleine terre.  Voici quelques astuces que j’utilise pour les faire produire sur ma terrasse ou sur un balcon… Je nourris abondamment les tomates en pots Les tomates sont gourmandes, qui plus est en pots, et les arrosages successifs ont tendance à lessiver la terre. J’incorpore donc un engrais bio spécial tomates à libération lente une première fois en juillet, puis une deuxième fin août. Je répartis bien la dose sur toute la surface du pot avant de l’enfouir par un léger griffage. Et je termine par un bon arrosage pour diluer le produit et ne…

    Lire la suite »
  • Photo of Des tuteurs au jardin, oui ! Mais lesquels ?

    Des tuteurs au jardin, oui ! Mais lesquels ?

    Les tuteurs sont incontournables au potager et plus largement au jardin. Ils soutiennent tour à tour les branches trop frêles d’un fruitier vigoureux (chaque année je tuteure ainsi celles de mon jeune cognassier « Vranja » qui autrement casseraient sous le poids monstrueux des coings qu’il produit !) ou accompagnent la croissance des plantes potagères ( tomates, piments…). Mais les qualités d’un tuteur sont multiples ! Il doit être tout à la fois suffisamment discret pour ne pas attirer le regard et durable pour rendre service au jardinier de saisons en saisons. Alors, quels tuteurs choisir ? Plutôt en bois, en acier ? Les tuteurs en bois Je n’utilise personnellement que des tuteurs en bois issus d’essences naturellement riches en…

    Lire la suite »
  • Photo of 4 variétés de tomates plus originales

    4 variétés de tomates plus originales

    A côté des grands classiques que sont Marmande ou Saint Pierre, il existe un grand nombre de variétés de tomates ( à peu près 500 officiellement recensées dans nos jardins !). Voilà de quoi faire le bonheur du jardinier qui peut choisir ses semences ou plants en fonction de ses goûts mais aussi en tenant compte de la situation et de l’exposition de son potager. Dans mes carrés potagers, cette année, il y aura bien sûr les classiques mais aussi 4 tomates un peu plus originales que je vais repiquer d’ici quelques jours… Choix n°1 : « Noire de Crimée » Depuis quelques années, je réserve à Noire de Crimée une place grandissante. C’est une variété qui me plaît bien…

    Lire la suite »
  • Photo of Un carré potager de crudités rafraîchissantes !

    Un carré potager de crudités rafraîchissantes !

    Carottes, tomates, laitues pommées, radis: voilà des légumes croquants à cultiver dont on appréciera la saveur dans de rafraîchissantes entrées vitaminées hautes en couleur ! La mise en place de ce carré potager peut s’effectuer au mois de mai. Ce billet s’inscrit dans la lignée du carré vert printanier proposé plus tôt dans la saison. Petit aperçu des plantes de ce carré frais ! Les carottes sont semées de mars à juillet. Les variétés précoces seront récoltées en été, les plus tardives jusqu’en automne. Les carottes sont des légumes-racines plutôt faciles à cultiver. Dans ce carré potager peu profond, préférez les variétés courtes ou demi-longues L’éclaircissage après la levée est indispensable. Vous pouvez très simplement l’éviter en semant des carottes…

    Lire la suite »
  • Photo of Un petit coup de pouce pour semer des tomates !

    Un petit coup de pouce pour semer des tomates !

    Qui a dit que semer des tomates était une opération délicate ? Non, sans blagues, produire ses propres plants est à la portée de tous les jardiniers, rassurez-vous ! A condition toutefois de respecter trois principes essentiels à la réussite : préparer un substrat fin et maintenir une humidité constante, sans excès, placer les semis à la lumière, sans soleil direct néanmoins, et garantir une température chaude (autour de 20°C) plus ou moins constante. Quel plaisir et quelle fierté alors de manger ses propres tomates, obtenues grâce aux graines récupérées et conservées d’années en années ! Attention cependant, il sera indispensable de vous procurer des graines de variétés reproductibles -car celles récupérées sur des plants obtenus en jardineries ( tomates…

    Lire la suite »
  • Photo of Faire mûrir et utiliser les dernières tomates vertes de la saison

    Faire mûrir et utiliser les dernières tomates vertes de la saison

    La saison d’été au potager touche à sa fin. L’heure est arrivée de procéder à un grand nettoyage des parcelles de culture pour en relancer d’autres. Cependant, il reste sans doute sur vos pieds de tomates meurtris par les premières fraîcheurs matinales quelques fruits qui n’ont pas encore eu le temps de mûrir. Avouez que ce serait dommage de les éliminer alors qu’ils ne demanderaient que quelques jours de soleil supplémentaires pour être dégustés.  La proposition est simple : prolonger la récolte et utiliser une grande partie des tomates restantes pour éviter le gâchis, mais pas de la même façon ! Confiture de tomates vertes Commencez donc par les trier. Récoltez tout d’abord les plus petites et celles qui sont…

    Lire la suite »
  • Photo of Le fil de cuivre sur la tomate: une astuce efficace pour lutter contre le mildiou ?

    Le fil de cuivre sur la tomate: une astuce efficace pour lutter contre le mildiou ?

    Pour lutter contre le mildiou des tomates, quelques jardiniers ont une astuce simple : ils dénudent un bout de fil électrique et transpercent le bas de la tige. L’oxydation du cuivre libérerait ce composé qui serait véhiculé par la sève dans toutes les parties de la plante. Cependant, le cuivre, sous cette forme brute, n’est pas soluble dans l’eau, et donc, a fortiori, dans la sève. Pour être réellement efficace, il doit être déposé sur et sous les feuilles de la plante, sous forme de bouillie bordelaise notamment. La bouillie bordelaise est un produit fongicide de contact. Elle détruit les spores du champignon responsable du mildiou au moment de leur germination, avant qu’ils ne pénètrent dans les cellules de la…

    Lire la suite »
Bouton retour en haut de la page
Fermer