Nourrir les sols

Le sol, c’est la clé de tout au jardin. Il doit être vivant, peuplé de micro-organismes (bactéries, champignons…), de vers de terre aussi qui par leur travail de titan, rendent disponibles pour les plantes de nombreux éléments nutritifs. Un sol vivant est essentiel, le nourrir régulièrement aussi !

  • Photo of Engrais: Pour ou contre l’utilisation du patentkali ?

    Engrais: Pour ou contre l’utilisation du patentkali ?

    Engrais minéral d’origine naturelle, le patentkali est utilisé au jardin potager pour sa haute teneur en éléments nutritifs, en particulier en potasse et magnésie. S’il peut s’avérer très efficace pour rehausser la fertilité d’un sol pauvre, et booster la production de vos légumes, c’est également une ressource non renouvelable ! Aussi, son utilisation nécessite-t-elle une réflexion approfondie. Cet engrais ne doit pas en aucun cas être utilisé à tout-va ! Personnellement, j’irais jusqu’à vous déconseiller son utilisation car on peut à mon sens améliorer la fertilité et la vie de son sol autrement, en apportant du compost par exemple ou en cultivant des engrais verts. Quels avantages à utiliser du patentkali ? Le patentkali apporte principalement du magnésium, de la potasse, et…

    Lire la suite »
  • Photo of Engrais vert: semez la phacélie !

    Engrais vert: semez la phacélie !

    D ans la grande famille des engrais verts, ces plantes que l’on cultive pour nourrir le sol de notre potager grâce à la matière organique qu’ils produisent, la Phacélie (Phacelia tanacetifolia ) est jolie, mellifère et pleine de ressources ! Autant en profiter ! Une croissance en accéléré ! Au même titre que d’autres engrais verts comme la moutarde, la croissance de la phacélie est extrêmement rapide.  Ce développement en accéléré permet au jardinier de se servir de cet engrais vert pour occuper le sol après une culture. C’est un peu le b.a.-ba du potager naturel : ne jamais laisser le sol à nu mais l’occuper en permanence avec des plantes pour produire de la fertilité. La phacélie va absorber les nutriments présents dans le sol, et les restituer pour la culture suivante,…

    Lire la suite »
  • Photo of Comment débuter un potager ?

    Comment débuter un potager ?

    A l’heure où les légumes se vendent à prix d’or, débuter un potager bio est une vraie bonne idée pour faire des économies tout en mangeant plus sain ! Pour vous aider à vous lancer, voici réunis quelques bons conseils ! Vous avez un jardin… Si vous disposez déjà d’un jardin, il suffit d’octroyer une parcelle de ce dernier à votre potager. Suivant vos ambitions et votre motivation, un potager de 5 mètres de côté offre déjà de belles récoltes mais vous pouvez tout aussi bien démarrer avec une parcelle de 10 mètres de côté pour voir plus grand et tendre vers un jardin nourricier. Si vous souhaitez d’abord vous initier au potager à votre rythme, alors le jardinage en carré potager…

    Lire la suite »
  • Photo of Faut-il mélanger le terreau avec de la terre ?

    Faut-il mélanger le terreau avec de la terre ?

    Terreau agrumes, pour cactées, pour semis… Il existe à peu près un terreau dédié à chacun des usages au jardin et on serait tenté de les utiliser tels quels, sans les mélanger avec de la terre. Est-ce une bonne idée ? Comment sont fabriqués les terreaux ? Les terreaux vendus dans le commerce sont obtenus en mélangeant et en tamisant finement plusieurs matériaux : de la tourbe blonde ou noire mais aussi des écorces compostées, des fibres de bois, de la pouzzolane, de l’argile, des engrais ou encore des fibres de coco par exemple. Faut-il mélanger le terreau avec de la terre ? Oui, car une bonne terre de jardin apporte de la consistance au substrat créé, évitant qu’il ne s’assèche trop vite et…

    Lire la suite »
  • Photo of Comment désherber plus naturellement ?

    Comment désherber plus naturellement ?

    Une page s’est tournée et nous avons toutes les raisons de nous en réjouir ! Depuis le 1er janvier 2019, la vente de glyphosate est en effet interdite pour les particuliers. Cette molécule herbicide, dont la dangerosité pour la santé a été avérée, est le principal composant de désherbants comme le RoundUp. Désormais, seuls les agriculteurs sont encore autorisés à l’utiliser, à leurs risques et périls, mais pour combien de temps encore ? Du côté du jardin, nous devons maintenant apprendre à faire sans. Coup de projecteur sur quelques alternatives crédibles au glyphosate. L’huile de coude ! Ne croyez pas à une provocation mal venue ! Le meilleur désherbant naturel reste – et restera – l’huile de coude ! On se penche, on…

    Lire la suite »
  • Photo of Dossier limaces: Comment s’en débarrasser naturellement ?

    Dossier limaces: Comment s’en débarrasser naturellement ?

    Malgré sa lenteur toute relative, la limace figure en tête des ravageurs du potager, surtout les années où un printemps humide suit un hiver globalement doux et pluvieux. Comment lutter contre les limaces tout en adoptant une pratique du jardinage respectueuse de l’environnement ? Beaucoup de jardiniers se posent cette question…Pour y répondre, voici un dossier complet listant ce qui marche…ou pas. Réduire le nombre de cachettes En journée, on a bien du mal à mettre la main sur les limaces. A l’image de petits vampires de plantes, elles fuient en effet le soleil et trouvent refuge peu après le lever du jour dans un coin sombre et frais…pour mieux en ressortir à la nuit tombée ! Une première façon…

    Lire la suite »
  • Photo of Le jardinier 2.0

    Le jardinier 2.0

    Entre le jardinage de subsistance pratiqué après guerre par nos grands-parents (pour certains, déjà les arrières grands parents) et celui d’aujourd’hui, le fossé est grand. Entre les deux, toute une génération de jardiniers (celle des soixante-huitards) semble avoir été un temps sacrifiée, le jardinage étant jusqu’au début des années 80 associé au labeur alors que cette génération aspirait justement à plus d’émancipation ! Aujourd’hui, on pratique essentiellement un jardinage de loisir, sans vraiment se prendre la tête. Alors, qu’est-ce qu’être jardinier à l’aube des années 2020 ? Partager son jardin ! Le jardinier d’aujourd’hui partage tout ! Ses graines ou ses petites boutures, à l’occasion de l’une des nombreuses manifestations au jardin qui essaiment à travers la France. Mais aussi ses expériences malheureuses…

    Lire la suite »
  • Photo of Le paillage n’a que des avantages !

    Le paillage n’a que des avantages !

    Quand on se veut être jardinier écoresponsable, on se doit de recycler tous les déchets du jardin. La première idée qui nous vient à l’esprit pour le faire est  de produire son propre compost ! C’est un bon début, l’or noir est en effet un matériau incontournable  facile à produire, qui nécessite peu d’attention et permet de valoriser une forte proportion de déchets (de taille, de tonte, de cuisine). Mais le compost n’est pas la seule façon de transformer en or ses déchets de jardinage ! Pour aller plus loin, le paillage naturel en est une autre, au moins tout aussi facile et intéressante à mon sens à produire et à utiliser ! Un sol ne devrait jamais être laissé à nu !…

    Lire la suite »
  • Photo of Comment utiliser le véritable Or Noir (le compost) ?

    Comment utiliser le véritable Or Noir (le compost) ?

    Des déchets convertis en un milieu de vie foisonnant ! Ce pourrait être bien ça, le compost ! De l’or noir ! Pourtant, de nombreux jardiniers n’en produisent ou ne l’utilisent pas dans leur jardin, du moins tant qu’il n’est pas parfaitement mûr ! En réalité, on peut utiliser cet or noir à tout moment ! Utiliser du compost à tout moment, oui mais… A condition alors de ne pas l’enfouir (enfouir du compost est une bêtise, une pure invention de l’Homme ; dans la Nature, cela n’existe pas !). Enfouis et privés d’air, les déchets en décomposition créent des désordres pour les plantes : accumulation de substances toxiques, présence de moucherons, de vers blancs, de vers gris, de larves de taupins (les vers fil de…

    Lire la suite »
  • Photo of Les plantes de terre de bruyère: le summum des couleurs

    Les plantes de terre de bruyère: le summum des couleurs

    Les plantes de terre de bruyère figurent sans conteste parmi les végétaux les plus élégants et les plus colorés du jardin. Dès l’hiver ou la fin d’hiver pour certains et jusqu’en automne pour d’autres, les arbres et arbustes de cette famille offrent tour à tour une spectaculaire explosion de couleurs et de senteurs. Caractéristiques des terre de bruyère Le point commun entre tous ces végétaux, c’est leur goût immodéré pour des terres à dominante sableuse et siliceuse, les terres de bruyère. La consistance légère et perméable de ces sols favorise un enracinement rapide, quoique plutôt superficiel. C’est la raison pour laquelle un grand nombre de ces plantes sont capables de croître dans un espace contraint comme en pot s’il le faut,…

    Lire la suite »
  • Photo of Pourquoi devrait-on trouver meilleure protection hivernale que la bâche pour le potager ?

    Pourquoi devrait-on trouver meilleure protection hivernale que la bâche pour le potager ?

    En hiver, combien de potagers peut-on voir ça et là entièrement recouverts de bâches en plastique ? Si l’intention est louable, notamment parce qu’une bâche protège le sol de la pluie, du gel ou encore de la neige et qu’elle empêche ou limite les pousses de mauvaises herbes, ce n’est pas la meilleure des protections, loin s’en faut ! Alors, comment préparer le potager avant l’hiver ? La bâche n’améliore pas le sol du potager Nourrir le sol : tout commence par là ! Au fil des cultures, chacune des plantes a puisé dans la terre les éléments nutritifs nécessaires à son bon développement et, le cas échéant, à sa fructification généreuse. Maintenant que les planches de culture se sont désemplies,  l’important est de régénérer le…

    Lire la suite »
  • Photo of Fabriquez votre terreau de feuilles mortes

    Fabriquez votre terreau de feuilles mortes

    Même si toutes les feuilles mortes ne valent pas de l’or, leur recyclage au jardin présente de sacrés avantages. Pourtant, nombreux sont encore les jardiniers  qui  les trouvent inutiles et les portent à la déchetterie voisine, quitte à se passer (en toute connaissance de cause mais souvent aussi par méconnaissance, il faut bien le reconnaître) des bienfaits du terreau de feuilles mortes. Et que dire quand d’autres jardiniers n’hésitent carrément pas à les brûler ou à les incinérer. Une pratique, rappelons-le, interdite par la législation en vigueur. Qu’est-ce qu’un terreau de feuilles mortes ? C’est un terreau issu presque exclusivement du compostage de feuilles de différentes essences d’arbres. Les feuilles mortes, riches en lignine, sont source de carbone dans le compost,…

    Lire la suite »
  • Photo of Le potager en novembre: quels travaux ?

    Le potager en novembre: quels travaux ?

    L’été est désormais loin, l’automne bien entamé. Novembre signe au jardin le retour de pluies abondantes en même temps que s’offre au regard la palette de couleurs chatoyantes ! Il est temps de préparer  le potager, et l’assiette, au changement de température. L’automne est la meilleure saison pour les plantations. La terre encore chaude et l’humidité sont propices au jardinage. Voici quelques idées de travaux qui peuvent être conduits au potager en novembre.

    Lire la suite »
  • Photo of Comment alléger une terre argileuse ?

    Comment alléger une terre argileuse ?

    Les terres lourdes et argileuses sont le cauchemar de beaucoup de jardiniers. Dès les premières grosses pluies, elles se gorgent d’eau et deviennent impraticables. La terre colle aux chaussures, on glisse dessus. En période sèche, au contraire, les terres argileuses durcissent rapidement et se craquellent. Difficile dans ces conditions de cultiver convenablement quoi que ce soit dans son potager. Le problème n’est pourtant pas insurmontable et il est même possible, en quelques années, de parvenir à corriger le sol, à l’assouplir jusqu’à le rendre parfaitement cultivable. D’autant plus qu’une terre argileuse a quand même de belles qualités. : elle est  consistante et surtout fertile. Pour corriger l’excès d’argile, il est nécessaire d’apporter de la matière organique. C’est d’ailleurs l’élément clé.…

    Lire la suite »
  • Photo of Cultiver sur « butte sandwich »

    Cultiver sur « butte sandwich »

    La culture sur butte sandwich est une technique de culture ancienne, probablement utilisée dès l’Antiquité par les Romains puis, plus tard au Moyen-âge, par les moines. Elle est remise au goût du jour par dans une technique de jardinage en vogue: la permaculture. (culture sur sol couvert de matière organique en permanence) Comment créer une butte Sandwich ? Il faut au préalable décaisser le futur emplacement de 30 à 35 centimètres de profondeur. Le principe consiste ensuite à monter sur cet emplacement une butte en commençant par un lit de troncs et branchages. Ces troncs et branches entassées vont assurer non seulement l’aération mais aussi le drainage de la butte. Par-dessus est étendue une bonne couche de déchets de tontes, de déchets…

    Lire la suite »
  • Photo of C’est quoi le biochar ?

    C’est quoi le biochar ?

    Le Biochar (de bio et char pour charcoal, charbon en anglais) est un charbon de bois obtenu par combustion pauvre en oxygène de sarments de vignes ou de bambous, le plus souvent. Le biochar n’est pas un engrais mais est davantage considéré comme un amendement de sol. Sa grande porosité (microscopique) et sa longévité en font un élément intéressant à utiliser au jardin. Les avantages à utiliser du biochar C’est un moyen de piéger et fixer le carbone durant des décennies dans le sol. Son utilisation contribue ainsi d’abord à la lutte contre le réchauffement climatique. La structure poreuse du biochar abrite des micro-organismes et des champignons. Le biochar rend donc le sol plus vivant. Cette même porosité permet de…

    Lire la suite »
  • Photo of Les vers de terre: indispensables !

    Les vers de terre: indispensables !

    Le rôle (essentiel) des vers de terre n’est plus à prouver. Dès l’Antiquité en effet, l’Homme établit un parallèle entre  la fertilité des sols et la présence massive de vers de terre, comme en témoigne Aristote (philosophe Grec) qui disait des vers de terre qu’ils étaient « les intestins de la Terre ».  Car les vers de terre, ou lombrics, se déplacent en consommant les matières végétales en décomposition. Tous les jours, un individu est ainsi capable d’ingérer jusqu’à 20 fois son poids. Mieux connaître les vers de terre Les vers de terre vivent en nombre dans les sols de nos régions tempérées. Imaginez que les scientifiques estiment que l’on peut en rencontrer de 1 à 3 tonnes à l’hectare suivant les…

    Lire la suite »
  • Photo of Semer sur couche chaude

    Semer sur couche chaude

    Lorsque l’on veut effectuer des semis de plantes frileuses et que l’on ne dispose ni de serre, ni de véranda ou que l’on ne veut tout simplement pas occuper l’une des fenêtres de la maison, le recours au semis sur couche chaude est une alternative intéressante, facile à réussir et économique. On parle de couche chaude pour un châssis de culture rempli de terre fine. Celle-ci repose sur un lit de fumier frais destiné à fournir une chaleur naturelle issue du processus de fermentation. Comment monter une couche chaude ? La couche peut être montée à même le sol à l’intérieur d’un châssis ou d’un grand contenant de type caisse à fruits mais il est préférable de l’enterrer dans une fosse…

    Lire la suite »
  • Photo of Quelle terre dans un carré potager ?

    Quelle terre dans un carré potager ?

    Pour que les plantes s’épanouissent et produisent de savoureux fruits ou légumes, il suffit de répondre à leurs exigences et de leur offrir des conditions optimales de culture. Concernant la partie aérienne des plantes, cela demande un peu d’ingéniosité. On peut bricoler et utiliser des abris, des serres, des châssis, des cloches pour protéger le feuillage des aléas climatiques. Concernant le système racinaire maintenant, le démarrage d’une culture en carré potager est l’occasion de préparer un substrat de culture sur-mesure. En voici les clés ! Les besoins des plantes Les plantes installées doivent d’abord pouvoir trouver et puiser dans le sol tous les éléments minéraux et chimiques qui leur sont nécessaires : de l’azote, bien sûr, qu’elles utilisent pour développer le feuillage…

    Lire la suite »
  • Photo of Un sol vivant est essentiel !

    Un sol vivant est essentiel !

    Sans eux, la vie serait impossible. Eux, ce sont les millions d’organismes microscopiques (les micro-organismes) : algues, champignons, actinomycètes, bactéries, protozoaires…Un véritable « peuple invisible ». Pas la peine en effet de se pencher davantage, vous ne pourrez pas les voir autrement qu’au travers des lentilles d’un microscope. Leur rôle est néanmoins capital auprès des plantes, c’est pourquoi il faut en prendre soin. Dans un sol vivant, on trouve donc toute une faune visible : par exemple les vers de terre. Mais il en existe d’autres : les collemboles, les acariens… Et puis, on ignore souvent l’existence de la faune invisible. Pourtant, dans 1 gramme de terre, ce sont 6 millions d’organismes vivants qui cohabitent. A quoi sert alors cette activité microbienne du sol ? Les microorganismes…

    Lire la suite »
  • Photo of L’OMS reconnait la dangerosité du glyphosate !

    L’OMS reconnait la dangerosité du glyphosate !

    Pour le jardin et l’avenir de nos enfants et petits-enfants, il n’y a pas de petite victoire ! Celle-ci est d’importance. On s’en doutait déjà mais l’OMS vient de classer officiellement le glyphosate, un herbicide, dans la catégorie des produits cancérogènes probables. Il est  largement produit par Monsanto, le géant américain. Le glyphosate est une matière active qui entre dans la composition du produit phare de la firme, le désherbant « Roundup ». Le glyphosate est l’un des herbicides les plus utilisés au Monde, notamment dans les jardins privés puisque le Roundup se trouve facilement en vente dans les jardineries et autres grandes surfaces de bricolage. Cette substance polluante se rencontre désormais partout : dans l’air, dans l’eau et même partiellement dans notre nourriture. L’agence du…

    Lire la suite »
  • Photo of Prévoir ses engrais bio…

    Prévoir ses engrais bio…

    Où se procurer des engrais bio ? Tout dépend de votre jardin en fait…S’il est petit, la jardinerie du coin suffira sans doute à faire votre bonheur. Si votre jardin est plus grand, une commande auprès d’un grossiste peut être profitable pour votre portefeuille. Quels engrais bio utiliser ? Il vaut mieux éviter les engrais solubles qui sont rapidement lessivés par les pluies qui suivent. Le jardinier préfère donc des engrais venant modifier la structure du sol. Le basalte (roche volcanique) par exemple allège et régénère les sols car il est riche en oligo-éléments et en magnésium. La poudre d’algues brunes est intéressante en sol sablonneux et comme activateur de compost. Le tourteau de ricin est un engrais complet mais il faut…

    Lire la suite »
  • Photo of Quel fumier utiliser au potager ?

    Quel fumier utiliser au potager ?

    Les fumures organiques  contribuent, comme tout amendement de sol,  à améliorer les qualités physico-chimiques de la terre. Elles sont issues du compostage de litières animales ( vaches, moutons, chevaux, volailles…) dans lesquelles on retrouve, à parts variables suivant leur provenance, des matières nutritives ( azote surtout) et des matières sèches riches en carbone ( paille, feuilles…). Voici un petit tour d’horizon des fumures les plus répandues et de leur utilisation au jardin. Le fumier de vache C’est la fumure la plus connue. Le fumier de vache améliore les terres légères et se trouve dans le commerce sous forme de granulés fabriqués à partir de fumier bien mûr et déshydraté. Il s’incorpore (à raison de 5kg/m²) dans le sol par griffage, avant les plantations…

    Lire la suite »
  • Photo of L’amendement du sol

    L’amendement du sol

    On confond souvent amendement de sol et engrais tant ces deux matières sont parfois proches. Les engrais sont des fertilisants. Ils apportent des éléments nutritifs nécessaires aux plantes pour mener à bien leur croissance ou le développement de leur floraison ou fructification. Les amendements, en revanche, ne fertilisent pas le sol directement. Ils en améliorent les qualités physiques et chimiques et participent ainsi à la production d’humus, une matière incontournable parce qu’elle abrite la vie bactérienne et la microfaune du sol qui « digèrent » et rendent disponibles les éléments nutritifs dont les plantes ont besoin. Aujourd’hui, je vous propose de faire le point sur les amendements de sols acides, argileux, calcaires ou encore sableux. L’hiver est la période idéale…

    Lire la suite »
  • Photo of Comment utiliser les cendres au jardin ?

    Comment utiliser les cendres au jardin ?

    Ne jetez pas les résidus de combustion du  bois utilisé pour alimenter votre poêle ou votre cheminée ! Même si les appareils de chauffage actuels ont un rendement de plus en plus élevé, il reste toujours quelques pertes sous forme de (précieuses) cendres que je vous encourage à collecter. Je vous propose d’ailleurs aujourd’hui de faire le point sur leur utilisation au jardin naturel. (d’ornement, potager…) En quoi les cendres de bois sont-elles bénéfiques ? Les cendres contiennent en quantité des éléments minéraux ( Calcium, sous forme de chaux, potassium, phosphore). Autant d’éléments fertilisants dont les plantes ont besoin pour développer leur végétation, de beaux fruits et se prémunir naturellement des maladies et parasites (oïdium, pucerons…). Ces éléments sont puisés…

    Lire la suite »
Bouton retour en haut de la page
Fermer