Cultiver les plantes méditerranéennes

Cultiver des plantes méditerranéennes, c’est souvent un rêve pour tout jardinier ! Un moyen de s’évader, de repenser à ses vacances près de la grande bleue. Ces plantes exigent soleil et chaleur en été, douceur et protections en hiver. Leur culture est donc loin d’être évidente !

  • Photo of Protégez le cycas du gel

    Protégez le cycas du gel

    L’allure trompeuse de petit palmier du Cycas revoluta (ou sagou du Japon pour les connaisseurs) ne doit pas faire oublier que cet arbuste élancé est en réalité une fougère originaire des régions de tropicales ou subtropicales. Sa rusticité est donc limitée et par méconnaissance le plus souvent, ou par oubli de protection d’autres fois, le cycas est parfois victime d’un coup de gel. Les 4 saisons du cycas en pot Printemps, automne Au printemps et en automne, le cycas en pot, même jeune, apprécie une exposition ensoleillée, au pied d’un mur plein Sud par exemple qui lui restitue la nuit de la douceur emmagasinée aux heures les plus chaudes de la journée. Eté, saison chaude En été, le cycas en…

    Lire la suite »
  • Photo of Maladie de l’olivier: 7 problèmes décryptés 

    Maladie de l’olivier: 7 problèmes décryptés 

    Cultivé depuis l’Antiquité dans le bassin méditerranéen, l’olivier est un arbre vénéré, symbole de paix (comme le laurier noble) – ses rameaux entourent le Monde sur le drapeau de l’ONU – et de longévité – l’olivier de Roquebrune-Cap-Martin aurait plus de 2000 ans. Pourtant, comme tous les fruitiers, sous nos climats, il est fréquemment malade, surtout après une taille effectuée avec un sécateur non désinfecté. Quels sont les symptômes et solutions de chaque maladie de l’olivier ?  Des feuilles persistantes  Les feuilles allongées de l’olivier, coriaces et gris-argenté, sont persistantes. Elles restent sur l’arbre pendant 3 ans, avant de jaunir puis de tomber. L’arbre porte donc en permanence un nombre plus ou moins important de feuilles abîmées, vieillissantes, qu’il renouvelle,…

    Lire la suite »
  • Photo of Où conserver le citronnier tout l’hiver ?

    Où conserver le citronnier tout l’hiver ?

    Agrume de faible rusticité, le citronnier ne survit généralement pas à des gelées hivernales modérées (-4 à -6°) quand il est cultivé sans protection particulière. Seules les régions du pourtour méditerranéen (zones de rusticité 9 et 10) et quelques localités privilégiées du Sud-Ouest ou du littoral Atlantique (zone 9) bénéficient d’un microclimat compatible avec sa culture en extérieur toute l’année. Partout ailleurs, il est nécessaire de le cultiver en pot pour pouvoir l’hiverner dans de bonnes conditions. Peut-on l’hiverner à l’intérieur ? Surtout pas ! Le citronnier n’apprécie pas les intérieurs chauffés et secs de nos maisons ou de nos appartements. Entreposé dans ces conditions, son feuillage persistant jaunit, sèche rapidement et tombe. Si vous n’avez pas d’autre choix que de le…

    Lire la suite »
  • Photo of Le bergamotier, délicieusement parfumé

    Le bergamotier, délicieusement parfumé

    Prisé pour son aspect ornemental ainsi que pour les citrons très parfumés qu’il produit, le bergamotier (Citrus bergamia) est un agrume peu rustique. Les bergamotes trouvent des utilisations diverses, aussi bien en cuisine que dans l’industrie cosmétique. Où et comment cultiver cet agrume ? Un arbre coloré Décoratif, l’arbre à bergamote est un épineux qui peut atteindre 3 à 5 mètres de hauteur en pleine terre, uniquement sous climat doux. Originaire de la région de la Calabre, en Italie, cet agrume présente des feuilles allongées à la couleur verte prononcée et lustrée, semblables à celles du citronnier. Il se pare au printemps d’une multitude de petites fleurs blanches nacrées. Comme le citronnier, elles dégagent un parfum agréable et délicat. En…

    Lire la suite »
  • Photo of Comment bouturer le laurier-sauce ?

    Comment bouturer le laurier-sauce ?

    Peut-être ne cultivez-vous pas encore de laurier-sauce (Laurus nobilis) dans votre jardin ? Sachez qu’il est pourtant très simple de bouturer ce petit arbre aromatique d’origine méditerranéenne et qu’une fois installé, il s’adapte à la plupart des climats de notre pays. La clé de sa réussite tient au drainage du sol : moins celui-ci est gorgé d’eau l’hiver, plus le laurier-sauce est rustique. Voici comment faire pour le bouturer. Quand bouturer la laurier-sauce ? A l’image de nombreux arbustes, le laurier-sauce se bouture en fin d’été (entre le 15 août et la fin du mois de septembre), lorsque ses branches commencent à être aoûtées. D’un point de vue botanique, elles se lignifient (l’écorce durcit), prenant une coloration brune caractéristique. C’est à…

    Lire la suite »
  • Photo of Agapanthe: en terre ou en pot, un entretien tranquille

    Agapanthe: en terre ou en pot, un entretien tranquille

    Associées à d’autres vivaces de massif en pleine terre, ou bien cultivées en pot sur une terrasse ou un balcon, les agapanthes offrent à l’envi leurs majestueuses hampes florales. Voici quelques conseils d’entretien pour les conserver belles et pimpantes tout au long de l’année. En hiver En terre, l’essentiel consiste à offrir à vos agapanthes un sol parfaitement drainé. Plus que le froid, la touffe redoute en effet un sol détrempé tout l’hiver. Dès la plantation, n’hésitez pas à mélanger à la terre du sable et des graviers pour améliorer les conditions de culture. En plein hiver, vous constaterez peut-être que les feuilles de vos agapanthes sèchent complètement. Pas de panique, vous cultivez probablement des agapanthes caduques. Résistantes au froid…

    Lire la suite »
  • Photo of Olivier en pot : de l’eau, raisonnablement !

    Olivier en pot : de l’eau, raisonnablement !

    Lorsqu’il est cultivé en pleine terre et sous un climat favorable, l’olivier n’exige quasiment aucune attention particulière au niveau de l’arrosage. Installé en pot, quelle que soit votre région, c’est une toute autre histoire ! En raison d’un plus faible volume de terre mais aussi et surtout parce que ses racines ne sont protégées des aléas climatiques que par l’épaisseur des parois du contenant, l’olivier cultivé en pot pour agrémenter une terrasse ou un balcon est plus fragile et réclame davantage d’attentions. Froid et humidité, la combinaison fatale ! De manière générale, notons que l’olivier craint la combinaison du froid et de l’humidité, plus précisément d’une humidité stagnante, souvent à l’origine des maladies que connaît cet arbre. Cela ne signifie pas…

    Lire la suite »
  • Photo of Quel entretien pour l’Hibiscus – Rose de Chine – ?

    Quel entretien pour l’Hibiscus – Rose de Chine – ?

    Apprécié pour ses gracieuses fleurs aux allures exotiques, tout à la fois emblème de la Malaisie et des îles Hawaï, l’Hibiscus rosa sinensis, également appelé Rose de Chine, appartient à la famille des Malvacées qui comprend aussi des arbustes plus rustiques comme l’Hibiscus des jardins (Althea syriacus) ou encore de la Mauve du Cap (Anisodontea capensis). La Rose de Chine offre une large palette de  variétés et presque autant de fleurs. Ces dernières, très éphémères, se renouvellent régulièrement de mars à octobre sous climat favorable. Quel entretien pour un Hibiscus en pleine terre ? Le long du pourtour méditerranéen, le climat est suffisamment doux pour permettre de cultiver l’Hibiscus en pleine terre. Attendez la fin du printemps (mai, juin)  pour le…

    Lire la suite »
  • Photo of Quel entretien effectuer pour les plantes grasses ?

    Quel entretien effectuer pour les plantes grasses ?

    Les cactées et les plantes succulentes (anciennement grasses) séduisent le plus grand nombre par leurs formes variées et originales. Ces plantes d’origine désertique peuvent être cultivées à l’ intérieur où elles apportent une touche de verdure et un atout déco indéniable. Faciles à vivre, elles sont aussi faciles d‘entretien et tolèrent quelques approximations et oublis, en particulier au niveau de l’arrosage. Découvrez comment bien entretenir une plante grasse. Une grande diversité de plantes grasses ! Les plantes succulentes sont originaires de diverses zones désertiques du globe (d’Amérique centrale pour les cactus, de l’Est de l’Afrique…). Elles offrent une grande diversité de formes ; certaines pouvant même se parer de fleurs extraordinaires. Avec ou sans épines, le choix  est tellement vaste que vous pouvez…

    Lire la suite »
  • Photo of Quels palmiers résistants au froid planter ?

    Quels palmiers résistants au froid planter ?

    Originaire de l’Himalaya, le palmier de Chine (Trachycarpus fortunei), également appelé ou palmier chanvre,  présente la particularité de très bien supporter le froid, jusqu’à -18°C, contrairement à ses congénères qui meurent dès les premiers gros froids. C’est donc le palmier idéal pour conférer une atmosphère exotique à un jardin situé dans le Nord de la France. Atouts décoratifs du palmier de Chine Trachycarpus fortunei développe de belles feuilles vert foncé s’ouvrant en de magnifiques et larges éventails. Au départ, l’arbuste ressemble à un buisson. Au fil du temps, il prend rapidement de la hauteur à mesure de la formation de son stipe pouvant atteindre à l’âge adulte plus de 10 mètres de haut ! Le palmier de Chine bénéficie donc…

    Lire la suite »
  • Photo of Quelles plantes pour remplacer une lavande vieillissante ?

    Quelles plantes pour remplacer une lavande vieillissante ?

    La lavande vieillit mal, surtout si on ne s’en occupe pas . Au fil des ans, ses buissons perdent de leur allure : ils se déforment, leur base se dégarnit, laissant apparaître des branches totalement nues. Certains rameaux ou pans entiers meurent aussi souvent, occasionnant des trous inesthétiques. Pour toutes ces raisons, on peut ressentir l’envie ou le besoin de remplacer un pied de lavande. Pas question pour autant de planter un nouveau sujet en lieu et place de l’ancien, le sol étant en partie épuisé pour les besoins de la plante. Autant donc faire le choix d’une autre plante, fleurissant aussi longtemps, exhalant un parfum aussi agréable et rappellant par son port ou la couleur bleue de ses fleurs, les…

    Lire la suite »
  • Photo of Sédum de Palmer: Du soleil et rien d’autre !

    Sédum de Palmer: Du soleil et rien d’autre !

    Résistant à la sécheresse et rustique à condition d’être placé l’hiver à l’abri d‘une trop grande humidité, le Sédum de Palmer ou orpin de Palmer (Sedum palmeri) est apprécié pour sa floraison jaune vif qui égaye la fin de la mauvaise saison et le début du printemps, mais aussi pour ses belles rosettes de feuilles charnues se terminant en pointe douce. Une plante facile à vivre qui ne réclame que du soleil pour s’épanouir ! De ravissantes rosettes de feuilles Originaire d’Amérique centrale (Mexique), Sedum palmeri forme au fil des ans un enchevêtrement de tiges marron à grises au port retombant. Si elles portent encore les cicatrices des points d’insertion des anciennes feuilles, c’est que leur allongement a nécessité le…

    Lire la suite »
  • Photo of Comment tailler l’olivier ?

    Comment tailler l’olivier ?

    Arbre méditerranéen par nature, l’olivier est présent depuis des siècles sur le pourtour de la Grande Bleue et dans l’arrière-pays provençal. A la faveur du réchauffement climatique mais aussi -disons-le- d’un certain effet de mode, on le rencontre maintenant fréquemment dans le Sud Ouest, le long du littoral Atlantique, ou encore plus au Nord, dans le bassin parisien notamment, où il est alors davantage cultivé en pot. Quelle que soit la région, quand les conditions de culture lui plaisent, son port anarchique et la densité de son feuillage peuvent rapidement devenir un casse-tête.  Dans ce cas, comment le tailler afin de remettre un peu d’ordre dans sa végétation exubérante ? 3 bonnes raisons de tailler l’olivier Sans une bonne connaissance…

    Lire la suite »
  • Photo of 10 grimpantes qui raffolent de soleil !

    10 grimpantes qui raffolent de soleil !

    Il n’est pas si facile de choisir des plantes grimpantes capables de supporter une exposition plein Sud ! Il faut dire que le Sud s’apparente la plupart du temps à l’endroit le plus chaud du jardin, mais aussi au coin de terre le plus sec. Les plantes qui affectionnent ces conditions de culture extrêmes sont donc habituellement des vivaces gélives, que l’on considère dans beaucoup de régions comme des plantes annuelles. Quelles sont donc ces grimpantes de soleil si précieuses, capables de couvrir de fleurs en l’espace de quelques semaines une clôture grillagée, d’habiller une arche, de décorer une pergola ou encore une tonnelle là où les autres grillent trop vite ? Plein fer ! Chaque jardin possède ses propres microclimats.…

    Lire la suite »
  • Photo of Le laurier noble, concentré d’Histoire et de bienfaits !

    Le laurier noble, concentré d’Histoire et de bienfaits !

    Bien peu d’arbres ou d’arbustes sont aussi intimement liés à la vie de l’Homme que ne l’est le laurier noble (Laurus nobilis). Tour à tour emblème d’amour aveugle, de paix (comme l’olivier) puis de triomphe, celui que l’on surnomme le laurier commun, laurier sauce ou encore laurier d’Apollon est présent dans un grand nombre de symboles ou d’institutions. Persistant, précieux toute l’année Originaire de l’ensemble des rivages méditerranéens, le laurier noble  apprécie les régions de climat doux. De croissance lente, il y forme un arbre à la silhouette pyramidale pouvant atteindre une dizaine de mètres de haut. Ses feuilles persistantes, alternes, ovales, pointues des deux côtés, sont très aromatiques du fait de la présence de glandes sécrétrices d’essences. Elles prennent…

    Lire la suite »
  • Photo of Le mimosa : un hiver en habit d’or

    Le mimosa : un hiver en habit d’or

    Sa floraison jaune au parfum incomparable est largement célébrée chaque année à Saint-Trojan les Bains, sur l’île d’Oléron ou à Bormes-les-Mimosas, dans le Var. Il faut dire que le  mimosa (un Acacia), petit arbre originaire d’Australie, s’est parfaitement adapté au climat tempéré du littoral Atlantique ou à celui, plus chaud et sec, du pourtour méditerranéen, au point d’en devenir invasif. Entre autr’atouts : sa floraison délicieusement parfumée qui survient à point nommée et sonne le glas de l’hiver ! Beau et vigoureux Planté en pleine terre, le mimosa s’apparente à un petit arbre vigoureux ; il atteint pas moins de 4 à 5 mètres de hauteur pour 3 mètres environ de large. Ses espèces sont nombreuses (1200, dont la moitié proviennent d’Australie),…

    Lire la suite »
  • Photo of 10 choix de plantes (et plus) pour habiller un talus

    10 choix de plantes (et plus) pour habiller un talus

    S’il n’est pas facile d’habiller un talus ou une pente, il est encore plus difficile de les entretenir ! Les plantes qui y sont installées doivent donc être capables de débrouiller seules, avec un minimum d’intervention du jardinier. Cela suppose de les choisir avec soin et de mettre toutes les chances de leur côté au moment de la plantation. Voici pour vous réunies 10 idées (et plus) de plantes pour talus ! 5 plantes pour un talus en climat océanique et frais Cotoneaster horizontalis, le cotonéaster rampant Cousin du grand cotonéaster lacteus, cet arbuste est un merveilleux couvre-sol ! Robuste, tolérant aussi bien les embruns que la pollution, il épouse gracieusement le talus sur lequel on le plante, quel que soit le…

    Lire la suite »
  • Photo of Tibouchina urvilleana, tibouchine d’Urville

    Tibouchina urvilleana, tibouchine d’Urville

    Originaire d’Amérique du Sud, le genre Tibouchina (famille des Mélastomacées) compte dans ses rangs plus de 300 espèces d’arbres, d’arbustes et de plantes grimpantes, tous vivaces mais à réserver aux régions de climat doux compte-tenu de leur provenance subtropicale. En France, on ne cultive généralement qu’une seule espèce, généralement en pot : il s’agit de Tibouchina urvilleana, également appelé Tibouchina semidecandra. Des tiges quadrangulaires, des feuilles veloutées Tibouchina urvilleana forme au fil des ans un arbuste aux tiges carrées, rigides mais cassantes, couvertes d’un fin duvet. De couleur rougeâtre, les pousses de l’année évoluent vers des teintes grises à marron à mesure qu’elle se lignifient. L’originalité de la silhouette du Tibouchina repose sur une particularité : les départs de nouvelles pousses se…

    Lire la suite »
  • Photo of La main de Bouddha: délicieuse et décorative

    La main de Bouddha: délicieuse et décorative

    Originaire d’Asie, le cédratier Main de bouddha (Citrus medica « digitata »)  est probablement le plus curieux des agrumes ! Cette variété n’est pas seulement décorative ! Ses fruits comestibles en forme de main s’apprécient en confiture et agrémentent de leur parfum doux-amer desserts et  plats salés. Comment cultiver la « main de Bouddha » tout au long de l’année ? Spectaculaire et décoratif ! De croissance relativement rapide, le cédratier forme naturellement un arbuste au port irrégulier de 1,5 m à 3 m de hauteur et de largeur, comme le citronnier dont il est morphologiquement proche. Ses rameaux sont du reste tout aussi épineux. Ses feuilles ovales et vernissées, légèrement dentées sur les bords, sont vert clair. Ses grandes fleurs blanches, aux boutons pourpres, s’épanouissent essentiellement…

    Lire la suite »
  • Photo of L’Agave à cou de cygne: gracieux mais gélif

    L’Agave à cou de cygne: gracieux mais gélif

    Un extravagant, cet agave ! Gracieux mais gélif, l’agave attenuata, également appelé agave à cou de cygne, pousse lentement. Originaire du Mexique, cette belle plante succulente affectionne les terrains arides et peu consistants. Elle  ne supporte donc pas d’avoir les pieds humides, surtout en hiver. Où et comment cultiver cette belle plante exotique ? Le vilain petit canard de la famille des agaves Dans chaque famille, on trouve toujours au moins une exception aux règles de bonne conduite ! Dans celle des agaves, il s’agit d’ A.attenuata. Contrairement aux autres membres de ces plantes mexicaines, c’est la seule espèce polycarpique, c’est-à-dire capable de fleurir plusieurs fois au cours de sa vie. D’ordinaire en effet, les agaves sont monocarpiques. Leur floraison n’intervient alors…

    Lire la suite »
  • Photo of Le jardin exotique de Monaco: un éden au cœur de la Principauté !

    Le jardin exotique de Monaco: un éden au cœur de la Principauté !

    Vous profitez d’un séjour sur la Riviera, du côté de Nice, de Menton ou de la Principauté et vous projetez de visiter le jardin exotique de Monaco ? Disons-le tout de suite, que vous soyez ou non amateur de botanique, ce jardin singulier mérite le détour, ne serait-ce que pour le point de vue époustouflant qu’il offre sur le rocher monégasque, le port de Fontvieille et la ville en contrebas ou, tout simplement, pour le dépaysement qu’il procure. Une manière originale aussi de découvrir l’histoire de Monaco. Accès Le jardin exotique de Monaco se mérite, c’est certain ! Pour y accéder à pied depuis le rocher, il faut compter pas moins de 20 à 30 minutes et emprunter un dédale d’ascenseurs pour…

    Lire la suite »
  • Photo of Réussir la plantation de l’arbousier

    Réussir la plantation de l’arbousier

    Originaire du bassin méditerranéen, l’arbousier (Arbutus unedo), également appelé arbre-aux fraises, n’est pas vraiment un arbuste, pas non plus un arbre. Il s’agit plutôt d’un arbrisseau de la famille des Éricacées, à la croissance lente, atteignant 2 à 5 mètres de hauteur à l’âge adulte. Suffisamment rustique, il supporte souvent la plupart des climats du pays, à condition de le planter en situation protégée. L’arbre-aux fraises offre alors en hiver de drôles de fruits ronds, à consommer en compotes ou confitures : les arbouses. Quand et comment réussir sa plantation ? Un beau feuillage persistant Son écorce de pare de belles teintes d’un brun cannelle. Ses feuilles persistantes, ovales, d’un vert profond et luisant, sont finement dentées sur leur bord. Les…

    Lire la suite »
  • Photo of L’arbre-à-soie, Albizia julibrissin

    L’arbre-à-soie, Albizia julibrissin

    Très apprécié pour sa somptueuse floraison estivale, l’Albizia julibrissin (arbre-à-soie) l’est tout autant pour son feuillage d’une finesse remarquable. Originaire d’Iran, cet arbre de taille moyenne croît vite les premiers temps, puis ralentit sa croissance ensuite jusqu’à  atteindre 10 à 12 mètres de hauteur à l’âge adulte. Si l’Albizia est surnommé le « Mimosa rose » dans le Midi de la France et aux Etats-Unis, c’est qu’il appartient, comme le mimosa, dont il est très proche, au genre Acacia. Nettement moins florifère que son cousin jaune, il compense ce désavantage par une floraison de toute beauté ! 150 espèces d’Albizia, le plus cultivé en France : Albizia julibrissin L’Albizia prend naturellement au fil du temps un port étalé, en parasol, présentant une cime…

    Lire la suite »
  • Photo of Le Dipladénia: grimpante incontournable !

    Le Dipladénia: grimpante incontournable !

    Originaire des régions tropicales d’Amérique du Sud, le Dipladénia (Dipladenia sanderi), que l’on connaît également sous le nom de Mandevilla, de Dipladenia mandevilla, de Dipladénia de Sander et plus rarement de Jasmin du Brésil, est une plante grimpante de la famille des Apocynaceae, aux fleurs tout bonnement spectaculaires ! Si  cette belle plante exotique est bien vivace, elle se montre toutefois trop frileuse (-2°C) pour être cultivée en pleine terre, exception faite de deux bandes littorales aux conditions climatiques privilégiées : l’une méditerranéenne, courant de Perpignan à Menton, l’autre s’étirant de la Côte Basque au bassin d’Arcachon. Le Dipladénia est donc la plupart du temps cultivé comme annuelle. Découvrez une fiche de conseils complète pour l’aider à fleurir abondamment  et le conserver…

    Lire la suite »
  • Photo of Les cistes: une succession de fleurs pendant 2 mois !

    Les cistes: une succession de fleurs pendant 2 mois !

    Indissociables de la Méditerranée, les cistes ! Avec leur belle et longue floraison printanière, c’est notamment pour cette raison qu’ils sont tant appréciés au jardin. Naturellement présents dans les garrigues sèches du pourtour de la Grande Bleue, où ces plantes bien rustiques (-10 à -15°C) font office d’excellents couvre-sols, les cistes (famille des Cistacées) forment de beaux petits arbustes aux fleurs en coupe, souvent blanches, et au feuillage persistant. Résistants, ils s’adaptent parfaitement à d’autres climats que le climat méditerranéen, tolérant les embruns comme la pollution urbaine. Des plantes finalement utiles au jardin, comme dans leur milieu naturel. Comment les cultiver, les entretenir et les tailler ? Une succession de fleurs pendant plus de 2 mois ! Vigoureux, le ciste prend à…

    Lire la suite »
Bouton retour en haut de la page
Fermer