Cultiver les légumes

Cultiver ses légumes au potager, c’est formidable ! Cela permet de découvrir de nouvelles variétés ou, au contraire, de redécouvrir des variétés anciennes et oubliées. Cela permet surtout de manger sain et de saison. Nos articles ont vocation à vous aider à cultiver vos légumes en toutes saisons !

  • Photo of 7 conseils de culture des betteraves

    7 conseils de culture des betteraves

    La betterave est l’une des plantes potagères les plus faciles à réussir. Mais c’est également l’un des légumes-racines les plus appréciés du potager. Je vous propose aujourd’hui de découvrir 7 conseils très pratiques pour la cultiver chez vous.

    Lire la suite »
  • Photo of Réussir la culture de la carotte en 10 conseils

    Réussir la culture de la carotte en 10 conseils

    Facilement identifiable à ses fanes vertes touffues et sa racine allongée et orangée, la carotte est sans nul doute l’un des légumes les plus utilisés en cuisine, en toute saison, crue ou cuite. Voici 10 conseils pour réussir sa culture.

    Lire la suite »
  • Photo of 10 conseils pour cultiver les fèves

    10 conseils pour cultiver les fèves

    Les fèves font partie de ces légumes un peu tombés dans l’oubli. Pas totalement disparus de nos potagers mais presque.  C’est pourtant bon des fèves crues, à la croque-au-sel. Ou bien cueillies jeunes et juste revenues dans une poêlée de légumes. Voici 10 conseils très pratiques pour les cultiver. #1 Le premier légume à semer. Ou le dernier. Dans le nord de la France, le semis de fève peut s’effectuer dès la fin d’hiver (février) ou au tout début du printemps (mars). Choisissez alors des variétés au cycle de culture rapide comme « Fèverole » ou « Express ». Dans les régions aux hivers doux, le semis de fève peut même s’effectuer à l’automne (d’octobre à mi-décembre), de préférence avec des variétés à longue…

    Lire la suite »
  • Photo of Le potager en novembre: quels travaux ?

    Le potager en novembre: quels travaux ?

    L’été est désormais loin, l’automne bien entamé. Novembre signe au jardin le retour de pluies abondantes en même temps que s’offre au regard la palette de couleurs chatoyantes ! Il est temps de préparer  le potager, et l’assiette, au changement de température. L’automne est la meilleure saison pour les plantations. La terre encore chaude et l’humidité sont propices au jardinage. Voici quelques idées de travaux qui peuvent être conduits au potager en novembre.

    Lire la suite »
  • Photo of Le bon arrosage des tomates…

    Le bon arrosage des tomates…

    La tomate joue à merveille la partition de « l’assoiffée » : feuilles pendantes, qui se recroquevillent sur leurs bords ou s’enroulent… Le jardinier débutant s’apitoie devant un tel spectacle et l’abreuve d’un arrosoir (10-11 litres) par semaine. Disons-le immédiatement : c’est trop ! Moitié moins suffit et je me plais même à dire que la tomate aime souffrir et avoir soif. Comment définir un bon arrosage des tomates alors ? Le bon arrosage des tomates est celui réalisé au pied Il faut à tous prix éviter de mouiller les feuilles, notamment en s’interdisant l’arrosage par aspersion. Son effet est désastreux puisque les champignons, comme le mildiou, n’attendent que ça pour se développer ! D’ailleurs, les tomates poussent bien mieux sous serre tunnel ou sous abri fait maison,…

    Lire la suite »
  • Photo of Rien ne presse pour semer les courges

    Rien ne presse pour semer les courges

    Certains jardiniers commettent l’erreur de semer les courges trop tôt dans la saison, ce qui donne quelques fois des plantes qui végètent ou sont chétives parce qu’elles ont subi une alternance de chaud/froid ou que l’arrosage n’a tout simplement pas été suffisamment suivi.  Je suis, au contraire, de ceux qui ne se pressent pas et attendent le dernier moment ! Ce semis exigeant une terre et une température de l’air réchauffées, autant laisser le mois de mai démarrer !

    Lire la suite »
  • Photo of La pastèque: une cucurbitacée chargée d’histoire

    La pastèque: une cucurbitacée chargée d’histoire

    La pastèque (Citrullus lanatus) est une plante volubile de la famille des cucurbitacées. Originaire d’Afrique centrale, elle peut renfermer jusqu’à 92% d’eau, ce qui lui a valu le surnom de melon d’eau. Cette réserve s’avère bien utile et pratique dans les régions arides  où l’eau vient à manquer.

    Lire la suite »
  • Photo of Face aux doryphores, la lutte s’organise !

    Face aux doryphores, la lutte s’organise !

    Les doryphores sont des coléoptères que tous les jardiniers producteurs de pommes de terre redoutent. Ils sévissent dans les cultures à partir de la fin du printemps et jusqu’en été, favorisés par l’association conjuguée d’une fertilisation déséquilibrée et de la chaleur. Les doryphores  ne provoquent des ravages que dans la famille des solanacées : pommes de terre et aubergines essentiellement. Plus rarement sur les tomates.

    Lire la suite »
  • Photo of Délicieuse « butternut »

    Délicieuse « butternut »

    Avouons qu’il est vite compliqué de s’y retrouver parmi la grande famille des courges tant elle est riche de formes et de couleurs. La courge butternut est ainsi l’une des représentantes de la sous-famille des courges musquées (Cucurbita moschata). Originaire d’Amérique centrale, des archéologues ont découvert qu’elle était déjà cultivée bien avant notre ère au Mexique ou au Guatemala.

    Lire la suite »
  • Photo of La courge de Siam, une fausse allure de pastèque !

    La courge de Siam, une fausse allure de pastèque !

    Voilà une bien étrange courge, méconnue en France ! Car il s’agit bien d’une courge et non d’une pastèque comme le laisserait à penser son apparence. On la connait sous plusieurs noms: courge de Siam, courge « cheveux d’ange » en raison de la texture de sa chair, courge à feuille de figuier ou encore courge à graine noire.  Dans son pays d’origine, le Mexique, la courge de Siam (Cucurbita filicifolia) est vivace. Dans nos potagers, elle ne peut être cultivée que comme annuelle. Elle fut introduite en Europe au XIX ème siècle (1824).

    Lire la suite »
  • Photo of Qui est la « Portugaise » ?

    Qui est la « Portugaise » ?

    A la lecture du titre de cet article, vous vous attendiez peut-être à une mauvaise blague ? Eh bien, mal vous en a pris ! Figurez-vous que la « Portugaise » existe au jardin ! C’est en fait le raccourci attribué dans le Sud Ouest de la France à une ancienne variété de tomate : la tomate portugaise. Apportée dans leurs valises par les nombreux ouvriers d’origine portugaise venus s’installer et travailler dans le sud de la France à la fin des années 60 et début 70, la tomate portugaise a connu un véritable engouement (du moins localement) qui contraste aujourd’hui avec sa quasi disparition des potagers. Car vous l’avez compris, cette tomate est actuellement en voie d’extinction et la Portugaise ne doit plus sa « survie »…

    Lire la suite »
  • Photo of Quand, idéalement, semer les haricots ?

    Quand, idéalement, semer les haricots ?

    Les dictons et les proverbes ne manquent pas vis-à-vis des haricots. Ils sont le fruit de l’observation attentive et de la sagesse populaire héritée des générations de jardiniers qui se sont succédées à travers les siècles.  Partant de ces expressions, je m’interroge aujourd’hui sur l’existence d’une période idéale de semis des haricots.

    Lire la suite »
  • Photo of Prévenir la maladie du « cul noir » des tomates

    Prévenir la maladie du « cul noir » des tomates

    Après plusieurs jours d’une relative sécheresse, on croit tous bien faire en déversant au pied des tomates un bon  gros arrosoir plein d’eau, tout en  prenant la sage précaution quand même de ne pas asperger  le feuillage. Eh bien voilà une mauvaise chose ! Pourquoi ? Parce que cet arrosage irrégulier et un brin fantaisiste favorise l’apparition sur les fruits encore en formation de la nécrose apicale. Un nom bien savant pour une maladie que l’on surnomme plus poétiquement la maladie du « cul noir ». Le « cul noir » de la tomate débute toujours de la même façon, par une tache brune, plus ou moins ronde et légèrement déprimée. Elle apparaît dans le tiers inférieur du fruit, souvent d’ailleurs à l’extrémité (d’où l’adjectif apical, du latin…

    Lire la suite »
  • Photo of L’abri à tomates !

    L’abri à tomates !

    Avant de traiter systématiquement vos pieds de tomates à la bouillie bordelaise, arrêtez-vous deux minutes, ne serait-ce que pour lire ces quelques considérations. Vos représentations risquent d’en prendre un sacré coup ! Le deal que je vous propose est simple : pour un peu plus que le prix d’un sachet de bouillie bordelaise, vous obtiendrez en échange, avec un peu d’astuce et de dextérité certes, une récolte de tomates saines, sans aucun traitement. Comment cela est-il possible ? Eh bien, faut d’abord que je vous parle des origines de la tomate ! La tomate nous vient tout droit d’Amérique centrale Du Mexique et du Pérou très exactement, rapportée en Espagne en 1532 et introduite en France en 1598.  Ces détails vous semblent peut-être…

    Lire la suite »
  • Photo of Ramer les pois « à l’ancienne »

    Ramer les pois « à l’ancienne »

    Beaucoup de pratiques et d’astuces que les « Anciens » utilisaient sont tombées dans l’oubli au fil du temps. Faut-il y voir la conséquence d’un trop grand « saut générationnel » ou, plus probablement, et comme je le pense, le signe d’une modernisation de notre style de vie ?  Alors que les Anciens cultivaient en effet un « potager de subsistance », l’avènement des supermarchés dans les années 70 et 80 mêlé à bien d’autres facteurs sociologiques sans doute aussi (activité professionnelle croissante des femmes, exode rural…) a progressivement contribué à détourner les générations suivantes de la culture potagère.

    Lire la suite »
  • Photo of Partagez vos graines !

    Partagez vos graines !

    A l’heure où une poignée de multinationales pensent pouvoir confisquer les semences et les privatiser, de nombreuses voix s’élèvent pour protester. Les initiatives se multiplient aussi sur la toile comme ailleurs pour dénoncer ce que je n’hésite pas à qualifier d’atteinte à la liberté ainsi qu’à la biodiversité.

    Lire la suite »
  • Photo of Des tomates greffées ou non ?

    Des tomates greffées ou non ?

    On trouve de plus en plus de pieds de tomates greffées sur les étals des jardineries ou des producteurs. Elles sont généralement vendues à l’unité dans des contenants plus grands et à un prix bien plus élevé que les tomates classiques. Quelles différences existe t-il entre un plant de tomate greffé et un plant non greffé ? L’écart de prix en vaut-il la chandelle ? Une tomate greffée est une variété souvent hybride que l’on a « montée » sur un pied de solanacée sauvage. Concrètement, on distingue donc trois parties : Le porte-greffe comporte le système racinaire. C’est celui d’une solanacée sauvage, résistante, vigoureuse et bien adaptée aux aléas climatiques. La partie aérienne est celle qui va produire les fruits. Dans les plants de…

    Lire la suite »
  • Photo of 8 bons conseils pour réussir les tomates !

    8 bons conseils pour réussir les tomates !

    Conseil n°1 : La patience est de mise ! Patience, …voilà un mot qui a du sens plus que tout autre pour le jardinier. Et de la patience, avec les tomates, il en faut. Ne serait-ce que pour déterminer la bonne période de plantation ! Attendez que passent les traditionnels Saints de Glace. Que les températures nocturnes et celles du sol ne descendent plus sous la barre des 10°C. Sinon les tomates sont frêles et végètent. Attendez donc la mi-mai pour installer les jeunes pieds. A moins que vous n’ayez la chance de posséder une serre ou un abri  pour les protéger ! Conseils n°2 : de nombreuses variétés de tomates pour autant de saveurs ! Je cultive toujours différentes variétés de…

    Lire la suite »
  • Photo of Multiplication et plantation de l’artichaut

    Multiplication et plantation de l’artichaut

    L’artichaut est un vrai plat de pauvre disait Coluche dans son sketch « l’étudiant », «  c’est le seul plat que quand t’as fini de manger, t’en as plus dans ton assiette que quand t’as commencé ! » C’est que de la partie comestible de ce légume, les « têtes d’artichaut », constituée des capitules récoltés avant floraison, on ne consomme que la base des bractées (« les feuilles »)  et le réceptacle qui les porte (le « fond »). Ces deux parties de l’inflorescence sont en effet charnues et tendres au début de leur développement. On récolte donc les têtes à partir du mois de mai, avant que les écailles centrales de l’inflorescence ne comment à s’écarter.

    Lire la suite »
  • Photo of Le chou de Bruxelles n’est pas belge !

    Le chou de Bruxelles n’est pas belge !

    Contrairement aux idées reçues, le chou de Bruxelles n’est pas originaire de Belgique mais bel et bien d’Italie, comme c’est également le cas du brocoli, du chou palmier ou du chou de Daubenton. Il fut cependant introduit chez nos voisins belges au XIIIème siècle et on le cultivait déjà massivement dans Bruxelles au XIVème siècle, à partir de 1356.

    Lire la suite »
  • Photo of Comment semer les carottes ?

    Comment semer les carottes ?

    Pas facile de manipuler les graines de carottes ! Tellement petites qu’on a tendance à en semer de trop. Et après, merci l’éclaircissage ! Voici quelques astuces rapides à mettre en œuvre pour gagner du temps.

    Lire la suite »
  • Photo of [Podcast] La poire melon, une solanacée méconnue

    [Podcast] La poire melon, une solanacée méconnue

    Originaire des Andes, en Amérique du Sud, la poire melon (Solanum muricatum) est une belle plante vivace, buissonnante mais gélive. Solanacée surprenante et méconnue, cousine de la tomate, de l’aubergine, la pomme de terre, du Solanum grimpant…., elle se dresse de 50 cm jusqu’à 1 mètre de haut. Ses longues feuilles simples, lancéolées, sont vert foncé et luisantes. Quant à ses fleurs, elles ressemblent à celles de la pomme de terre et apparaissent en été, laissant place à des fruits de taille et de forme variées, suivant les espèces. Le goût et la texture de sa chair, qui se consomme crue, cuite ou poêlée, se situe entre la poire et le melon. 

    Lire la suite »
  • Photo of Quand planter les pommes de terre ?

    Quand planter les pommes de terre ?

    Les pommes de terre sont des plantes gélives de la famille des Solanacées (comme les tomates). On les installe donc au potager quand les gelées ne sont plus à craindre. La floraison du lilas (mi-avril environ) est un bon indicateur. Elle annonce la période de plantation des pommes de terre de conservation. Les pommes de terre primeurs, quant à elles, à cycle plus court (comptez entre 70 et 110 jours avant récolte suivant les variétés), se plantent plus tôt, traditionnellement  à partir du 19 mars, jour de la  Saint Joseph.  En installant les plants au potager dès ce mois de mars, le jardinier peut ainsi espérer récolter dès le mois de mai ou juin ses pommes de terre primeurs.

    Lire la suite »
  • Photo of Cultiver la patate douce

    Cultiver la patate douce

    Plante vivace tropicale de la famille des Ipomées (Ipomoea batatas), la patate douce est cultivée depuis longtemps en Amérique, en Asie et en Afrique. En Europe, elle est d’abord apparue en Espagne et en Italie avant d’arriver en France à la fin du XVIIIème. Il est possible de la mettre en culture dans nos potagers. Elle se comporte alors comme une annuelle, à condition de l’installer dans un endroit très chaud et ensoleillé, sur sol meuble et riche. Plante rampante possédant de longues tiges de 2 à 3 m de long, peu volubiles, la patate douce comprend plusieurs espèces et 400 variétés dont la forme des feuilles est variable. Ses fleurs en trompettes ressemblent à celles du liseron, mais n’apparaissent…

    Lire la suite »
  • Photo of Que peut-on faire au potager en février ?

    Que peut-on faire au potager en février ?

    Au mois de février,  il faut tout d’abord attendre que la terre s’assèche et que le sol se ressuie avant de le travailler. Un jardinier ne fait en effet rien de bon en terre trop humide ,surtout si le sol est argileux.

    Lire la suite »
Bouton retour en haut de la page
Fermer