Utiliser des engrais

Nourrir les plantes est indispensable pour les voir évoluer en bonne santé et pour récolter de beaux fruits et légumes. Mais seuls des engrais ou des amendements d’origine naturelle comme le compost ou des broyats de roches doivent être utilisés. Ces articles vous aident à y voir plus clair !

  • Photo of Donnez à manger à vos arbres fruitiers !

    Donnez à manger à vos arbres fruitiers !

    En vieillissant, les arbres fruitiers laissés sans entretien de taille et de fertilisation produisent moins de fruits. Chétifs et fragilisés, ils se montrent aussi plus sensibles aux maladies. Jeunes, ils ont surtout besoin de manger pour bien se former. L’automne est la bonne période pour leur apporter de la nourriture. A ce moment de l’année, ils entrent en effet dans une phase de repos, du moins en apparence. Car la vie souterraine ne s’arrête pas et les racines continuent de se développer en hiver. Quel engrais ou amendement apporter ? Pourquoi nourrir les arbres fruitiers ? Quand ils sont en place dans le même sol depuis un moment et qu’ils n’ont jamais reçu la moindre fumure, les arbres fruitiers finissent par épuiser…

    Lire la suite »
  • Photo of Engrais: Pour ou contre l’utilisation du patentkali ?

    Engrais: Pour ou contre l’utilisation du patentkali ?

    Engrais minéral d’origine naturelle, le patentkali est utilisé au jardin potager pour sa haute teneur en éléments nutritifs, en particulier en potasse et magnésie. S’il peut s’avérer très efficace pour rehausser la fertilité d’un sol pauvre, et booster la production de vos légumes, c’est également une ressource non renouvelable ! Aussi, son utilisation nécessite-t-elle une réflexion approfondie. Cet engrais ne doit pas en aucun cas être utilisé à tout-va ! Personnellement, j’irais jusqu’à vous déconseiller son utilisation car on peut à mon sens améliorer la fertilité et la vie de son sol autrement, en apportant du compost par exemple ou en cultivant des engrais verts. Quels avantages à utiliser du patentkali ? Le patentkali apporte principalement du magnésium, de la potasse, et…

    Lire la suite »
  • Photo of Engrais vert: semez la phacélie !

    Engrais vert: semez la phacélie !

    D ans la grande famille des engrais verts, ces plantes que l’on cultive pour nourrir le sol de notre potager grâce à la matière organique qu’ils produisent, la Phacélie (Phacelia tanacetifolia ) est jolie, mellifère et pleine de ressources ! Autant en profiter ! Une croissance en accéléré ! Au même titre que d’autres engrais verts comme la moutarde, la croissance de la phacélie est extrêmement rapide.  Ce développement en accéléré permet au jardinier de se servir de cet engrais vert pour occuper le sol après une culture. C’est un peu le b.a.-ba du potager naturel : ne jamais laisser le sol à nu mais l’occuper en permanence avec des plantes pour produire de la fertilité. La phacélie va absorber les nutriments présents dans le sol, et les restituer pour la culture suivante,…

    Lire la suite »
  • Photo of Entretien des framboisiers : 5 gestes indispensables en été !

    Entretien des framboisiers : 5 gestes indispensables en été !

    Faciles à réussir, les framboisiers offrent leurs petits fruits dès le début de l’été à condition d’effectuer un minimum d’entretien. Qu’ils soient remontants ou non, quelques soins réguliers permettent d’obtenir de meilleures récoltes de framboises, à déguster au pied de l’arbuste ou à utiliser dans de délicieux desserts. 5 gestes essentiels à un bon entretien des framboisiers Désherber Un arrachage des mauvaises herbes installées aux pieds des cannes est nécessaire dès la fin du printemps. Ces plantes concurrencent en effet les framboisiers, entraînant des cueillettes moins fournies. Le liseron tient parmi elles une place particulière. Ses longues tiges escaladent les framboisiers, facilitant l’accès des limaces et des escargots qui se délectent alors des framboises. Déroulez les tiges volubiles du liseron,…

    Lire la suite »
  • Photo of Comment utiliser le véritable Or Noir (le compost) ?

    Comment utiliser le véritable Or Noir (le compost) ?

    Des déchets convertis en un milieu de vie foisonnant ! Ce pourrait être bien ça, le compost ! De l’or noir ! Pourtant, de nombreux jardiniers n’en produisent ou ne l’utilisent pas dans leur jardin, du moins tant qu’il n’est pas parfaitement mûr ! En réalité, on peut utiliser cet or noir à tout moment ! Utiliser du compost à tout moment, oui mais… A condition alors de ne pas l’enfouir (enfouir du compost est une bêtise, une pure invention de l’Homme ; dans la Nature, cela n’existe pas !). Enfouis et privés d’air, les déchets en décomposition créent des désordres pour les plantes : accumulation de substances toxiques, présence de moucherons, de vers blancs, de vers gris, de larves de taupins (les vers fil de…

    Lire la suite »
  • Photo of Pourquoi devrait-on trouver meilleure protection hivernale que la bâche pour le potager ?

    Pourquoi devrait-on trouver meilleure protection hivernale que la bâche pour le potager ?

    En hiver, combien de potagers peut-on voir ça et là entièrement recouverts de bâches en plastique ? Si l’intention est louable, notamment parce qu’une bâche protège le sol de la pluie, du gel ou encore de la neige et qu’elle empêche ou limite les pousses de mauvaises herbes, ce n’est pas la meilleure des protections, loin s’en faut ! Alors, comment préparer le potager avant l’hiver ? La bâche n’améliore pas le sol du potager Nourrir le sol : tout commence par là ! Au fil des cultures, chacune des plantes a puisé dans la terre les éléments nutritifs nécessaires à son bon développement et, le cas échéant, à sa fructification généreuse. Maintenant que les planches de culture se sont désemplies,  l’important est de régénérer le…

    Lire la suite »
  • Photo of Fabriquez votre terreau de feuilles mortes

    Fabriquez votre terreau de feuilles mortes

    Même si toutes les feuilles mortes ne valent pas de l’or, leur recyclage au jardin présente de sacrés avantages. Pourtant, nombreux sont encore les jardiniers  qui  les trouvent inutiles et les portent à la déchetterie voisine, quitte à se passer (en toute connaissance de cause mais souvent aussi par méconnaissance, il faut bien le reconnaître) des bienfaits du terreau de feuilles mortes. Et que dire quand d’autres jardiniers n’hésitent carrément pas à les brûler ou à les incinérer. Une pratique, rappelons-le, interdite par la législation en vigueur. Qu’est-ce qu’un terreau de feuilles mortes ? C’est un terreau issu presque exclusivement du compostage de feuilles de différentes essences d’arbres. Les feuilles mortes, riches en lignine, sont source de carbone dans le compost,…

    Lire la suite »
  • Photo of Semez la fève et profitez d’un engrais vert aussi délicieux qu’utile !

    Semez la fève et profitez d’un engrais vert aussi délicieux qu’utile !

    Comme toutes les plantes de la famille des Fabacées (ex légumineuses), les fèves ont la particularité de fixer l’azote atmosphérique dans leurs nodules racinaires et de le restituer au sol. Dans les régions du sud, la fève, modérément résistante au froid ( jusqu’à -5°) peut ainsi être semée en automne, comme l’oignon et l’ail, et utilisée comme engrais vert. Elle occupe alors le sol tout l’hiver, le nourrit, stimule la vie bactérienne et offre enfin une récolte aussi  généreuse que délicieuse ! Semis dans le Sud Dans les régions aux hivers doux, la plantation des fèves peut démarrer dès novembre et même se prolonger tout l’hiver, jusqu’à mi-mars, du moment que le sol n’est pas gelé ou inondé. Comment semer ? Faites…

    Lire la suite »
  • Photo of Que faire quand la mousse envahit la pelouse ?

    Que faire quand la mousse envahit la pelouse ?

    Malgré de nombreuses précautions pour préserver la pelouse, en relevant par exemple la hauteur de coupe de la tondeuse pour conserver un peu de fraîcheur l’été, mais aussi en fin d’automne, quand les premiers froids se font sentir, le gazon perd du terrain d’années en années alors que la mousse, elle, en gagne inéluctablement.  Pourquoi ? Les arbres Les arbres participent au charme d’un jardin. Mais ils inondent aussi la pelouse  de vastes zones d’ombre. Or, le gazon a besoin de beaucoup de lumière pour se développer et il n’aime pas vraiment l’ombre. Au contraire, la mousse adore ces conditions. Au fil des saisons, la pelouse évolue donc progressivement sous la ramure. Le gazon disparaît ; la mousse prolifère. A moins de…

    Lire la suite »
  • Photo of 10 conseils pour cultiver les fèves

    10 conseils pour cultiver les fèves

    Les fèves font partie de ces légumes un peu tombés dans l’oubli. Pas totalement disparus de nos potagers mais presque.  C’est pourtant bon des fèves crues, à la croque-au-sel. Ou bien cueillies jeunes et juste revenues dans une poêlée de légumes. Voici 10 conseils très pratiques pour les cultiver. #1 Le premier légume à semer. Ou le dernier. Dans le nord de la France, le semis de fève peut s’effectuer dès la fin d’hiver (février) ou au tout début du printemps (mars). Choisissez alors des variétés au cycle de culture rapide comme « Fèverole » ou « Express ». Dans les régions aux hivers doux, le semis de fève peut même s’effectuer à l’automne (d’octobre à mi-décembre), de préférence avec des variétés à longue…

    Lire la suite »
  • Photo of Comment alléger une terre argileuse ?

    Comment alléger une terre argileuse ?

    Les terres lourdes et argileuses sont le cauchemar de beaucoup de jardiniers. Dès les premières grosses pluies, elles se gorgent d’eau et deviennent impraticables. La terre colle aux chaussures, on glisse dessus. En période sèche, au contraire, les terres argileuses durcissent rapidement et se craquellent. Difficile dans ces conditions de cultiver convenablement quoi que ce soit dans son potager. Le problème n’est pourtant pas insurmontable et il est même possible, en quelques années, de parvenir à corriger le sol, à l’assouplir jusqu’à le rendre parfaitement cultivable. D’autant plus qu’une terre argileuse a quand même de belles qualités. : elle est  consistante et surtout fertile. Pour corriger l’excès d’argile, il est nécessaire d’apporter de la matière organique. C’est d’ailleurs l’élément clé.…

    Lire la suite »
  • Photo of Une pharmacie naturelle à portée de main

    Une pharmacie naturelle à portée de main

    Heureusement que les jardiniers n’ont pas attendu l’invention des produits phytosanitaires pour parvenir à (bien) cultiver leurs légumes !  Comment faisaient les maraîchers de Paris, alors, pour produire de beaux légumes  au XVIII ème ? Eh bien, ils utilisaient  des moyens rudimentaires, mais ô combien  ingénieux ! Dans leurs parcelles, sans doute réservaient-ils aussi déjà une large place à 4 plantes :  l’ortie, la consoude, la prêle des champs (ou des marais) et la fougère ? Quatre plantes à la base d’une véritable petite pharmacie du jardin… Purins d’ortie, de prêle, de consoude et de fougère Toutes ces plantes se rencontrent à l’état sauvage. Elles s’utilisent en extrait fermenté (que l’on appelle aussi couramment purins). Concrètement, il s’agit d’hacher plus ou moins finement…

    Lire la suite »
  • Photo of La consoude, un concentré de bienfaits

    La consoude, un concentré de bienfaits

    La consoude bocking 14 (famille des boraginacées, genre Symphytum) est un hybride obtenu à partir de consoude officinale, largement présente en France, et de consoude de Russie.  Le cultivar bocking 14 est intéressant au jardin car il se montre moins envahissant que les autres consoudes. Très productive et résistante aux maladies, la consoude est  une plante phare du jardinage naturel. Elle se repique au printemps et se multiplie très facilement en prélevant des jeunes pousses dès leur apparition à la mi-mars. On utilise essentiellement les feuilles fraîches coupées. La consoude supporte ainsi 2 à 3 coupes par an entre mai et octobre. La consoude, couvre-sol bénéfique La consoude produit beaucoup de feuilles. C’est donc d’abord un couvre-sol très intéressant pour…

    Lire la suite »
  • Photo of L’urine, un engrais ?

    L’urine, un engrais ?

    L’humain produit chaque année 500 litres d’urine, représentant l’équivalent de 21 kg de matière sèche. Cette urine que notre société traite comme un déchet, n’en est pas un pour les plantes. Au contraire, et c’est même là le miracle de la nature, l’urine humaine est un excellent engrais pour les végétaux ! Et si elle était d’ailleurs le meilleur engrais qu’il puisse exister ? Collecter sa propre urine L’idée doit faire son chemin sur le plan éthique et philosophique. Car il faut reconnaître que l’urine est taboue dans nos sociétés civilisées, peut-être parce qu’elle touche à notre intimité et à toutes les inhibitions qui l’accompagnent ? Mais en imaginant que les mentalités changent et que chacun fasse l’effort de réduire le…

    Lire la suite »
  • Photo of Les vertus du badigeon de cendres…

    Les vertus du badigeon de cendres…

    Engrais économique, la cendre de bois est naturelle (si elle ne provient pas  de la combustion d’un bois traité) et donc accueillie à bras ouverts au jardin bio. En petite quantité, toujours… Cet engrais riche en potasse et calcium fait le plus grand bien aux tomates, aux haricots, aux fruitiers et arbustes, aux vivaces, aux annuelles aussi car il favorise la formation des fruits, des légumes ou des fleurs… Ce ne sont toutefois pas là ses seules qualités. La cendre excelle également dans la lutte contre les nuisibles. Vous saviez peut-être déjà  par exemple que le cordon de cendres (à renouveler malheureusement dès la première pluie tombée) rebute les limaces.  Mais saviez-vous que la cendre est aussi efficace dans la…

    Lire la suite »
  • Photo of Prévoir ses engrais bio…

    Prévoir ses engrais bio…

    Où se procurer des engrais bio ? Tout dépend de votre jardin en fait…S’il est petit, la jardinerie du coin suffira sans doute à faire votre bonheur. Si votre jardin est plus grand, une commande auprès d’un grossiste peut être profitable pour votre portefeuille. Quels engrais bio utiliser ? Il vaut mieux éviter les engrais solubles qui sont rapidement lessivés par les pluies qui suivent. Le jardinier préfère donc des engrais venant modifier la structure du sol. Le basalte (roche volcanique) par exemple allège et régénère les sols car il est riche en oligo-éléments et en magnésium. La poudre d’algues brunes est intéressante en sol sablonneux et comme activateur de compost. Le tourteau de ricin est un engrais complet mais il faut…

    Lire la suite »
  • Photo of Les formidables atouts des engrais verts

    Les formidables atouts des engrais verts

    Aux jardiniers adeptes d’engrais en granules de jardineries, je ne saurai trop conseiller la lecture des « formidables atouts des engrais verts » de Victor Renaud. Un livre qui permet d’ouvrir les yeux sur l’importance du respect de la vie du sol et des plantes. Un livre bien utile aussi pour comprendre que les cultures au potager ne se limitent pas à la période courant du printemps à l’automne. Les cultures d’hiver ont aussi leur rôle à jouer, en particulier pour fertiliser et régénérer des sols épuisés par des saisons intenses. Fort de ce principe, Victor Renaud nous propose une large palette « d’engrais verts », des plantes à cultiver durant « la saison morte » (en cycles ou en rotations de culture) pour fertiliser les…

    Lire la suite »
  • Photo of Tout n’est pas si rose dans le lombricompostage !

    Tout n’est pas si rose dans le lombricompostage !

    Près d’un mois s’est écoulé depuis la mise en service dans ma cuisine du lombricomposteur que l’on m’a offert et de mon premier billet sur le sujet. Aujourd’hui, l’heure est venue de vous offrir un premier retour d’expériences et de vous dévoiler quelques nouvelles de la santé de mes hôtes. Et ce que je peux dire d’emblée, c’est que tout n’est pas rose quand on installe ce type de matériel ! Quelques embûches apparaissent bien vite ! La preuve ! Des visites régulières Vérifier quotidiennement la « vie » dans le lombricomposteur est indispensable ! Après le montage du lombricomposteur, il a fallu attendre quelques temps que la colonie de vers s’acclimate à son nouvel environnement. Comme j’étais plutôt soucieux…

    Lire la suite »
  • Photo of Quel fumier utiliser au potager ?

    Quel fumier utiliser au potager ?

    Les fumures organiques  contribuent, comme tout amendement de sol,  à améliorer les qualités physico-chimiques de la terre. Elles sont issues du compostage de litières animales ( vaches, moutons, chevaux, volailles…) dans lesquelles on retrouve, à parts variables suivant leur provenance, des matières nutritives ( azote surtout) et des matières sèches riches en carbone ( paille, feuilles…). Voici un petit tour d’horizon des fumures les plus répandues et de leur utilisation au jardin. Le fumier de vache C’est la fumure la plus connue. Le fumier de vache améliore les terres légères et se trouve dans le commerce sous forme de granulés fabriqués à partir de fumier bien mûr et déshydraté. Il s’incorpore (à raison de 5kg/m²) dans le sol par griffage, avant les plantations…

    Lire la suite »
  • Photo of L’amendement du sol

    L’amendement du sol

    On confond souvent amendement de sol et engrais tant ces deux matières sont parfois proches. Les engrais sont des fertilisants. Ils apportent des éléments nutritifs nécessaires aux plantes pour mener à bien leur croissance ou le développement de leur floraison ou fructification. Les amendements, en revanche, ne fertilisent pas le sol directement. Ils en améliorent les qualités physiques et chimiques et participent ainsi à la production d’humus, une matière incontournable parce qu’elle abrite la vie bactérienne et la microfaune qui « digèrent » et rendent disponibles les éléments nutritifs dont les plantes ont besoin. Aujourd’hui, je vous propose de faire le point sur les amendements de sols acides, argileux, calcaires ou encore sableux. L’hiver est la période idéale pour les…

    Lire la suite »
  • Photo of Les engrais naturels: pour des légumes sains et bio !

    Les engrais naturels: pour des légumes sains et bio !

    Les engrais de fond naturels apportent des aliments (les nutriments) aux plantes. Ils ne peuvent pas être puisés et utilisés directement sous cette forme brute par le système racinaire. Ils nécessitent en effet d’être « digérés » par les micro-organismes du sol pour pouvoir être prélevés par les végétaux, en fonction de leurs besoins. Le jardinier doit tenir compte de cette libération progressive en « organisant » les apports en amont des cultures. Ainsi, un premier épandage, en fin d’automne ou en hiver, favorisera les semis et les cultures printanières. Puis, un second, moins important, au cours du cycle végétatif, aidera les plantes à mener à bien la fructification. Engrais organiques et minéraux Dans le commerce, les engrais de fond…

    Lire la suite »
  • Photo of Comment utiliser les cendres au jardin ?

    Comment utiliser les cendres au jardin ?

    Ne jetez pas les résidus de combustion du  bois utilisé pour alimenter votre poêle ou votre cheminée ! Même si les appareils de chauffage actuels ont un rendement de plus en plus élevé, il reste toujours quelques pertes sous forme de (précieuses) cendres que je vous encourage à collecter. Je vous propose d’ailleurs aujourd’hui de faire le point sur leur utilisation au jardin naturel. (d’ornement, potager…) En quoi les cendres de bois sont-elles bénéfiques ? Les cendres contiennent en quantité des éléments minéraux ( Calcium, sous forme de chaux, potassium, phosphore). Autant d’éléments fertilisants dont les plantes ont besoin pour développer leur végétation, de beaux fruits et se prémunir naturellement des maladies et parasites (oïdium, puceron…). Ces éléments sont puisés…

    Lire la suite »
  • Photo of Protéger le potager en hiver

    Protéger le potager en hiver

    Le potager s’est peu à peu vidé en ce début d’automne. Même si quelques planches sont encore en culture, la plupart est libre et la terre mise à nue se trouve maintenant exposée aux aléas climatiques et aux intempéries hivernales (alternance du gel et du dégel qui compacte la terre, pluies abondantes qui lessivent le sol, neige pendant plusieurs jours d’affilée parfois)…Comme on protège le mobilier de jardin, il peut être utile, voire indispensable, de protéger les surfaces de culture. Ce sera aussi un gain de temps considérable au printemps, lorsque sera venu le moment de retrouver une terre « propre », exempte de mauvaises herbes tenaces qui auraient pu s’installer cet hiver. Voici donc quelques astuces pour protéger efficacement la terre…

    Lire la suite »
  • Choisir un engrais organique

    A l’inverse des engrais chimiques qui sont directement utilisés par les végétaux, les engrais biologiques enrichissent le sol et ne peuvent être puisés par le système racinaire des plantes que lorsque la faune et la flore du sol les ont transformés et rendus assimilables. Le compost et le fumier ne sont pas des engrais biologiques. Cependant, ils sont très utiles dans le sens où ils contribuent à accroître l’activité biologique du sol. Comment choisir un engrais biologique ? En fonction en premier lieu de l’usage que l’on souhaite en faire. Certains engrais biologiques apporteront de l’azote, indispensable à la bonne marche de la photosynthèse et du développement foliaire (guano, sang desséché, farine de plumes, corne broyée…), tandis que d’autres favoriseront…

    Lire la suite »
Bouton retour en haut de la page
Fermer