Cultiver des plantes aromatiques

Il est toujours utile d’avoir quelques plantes aromatiques à portée de main dans une jardinière ou de les cultiver dans un coin du potager . Elles permettent d’assaisonner les salades, les viandes et les poissons. Toutes offrent aussi des vertus médicinales, en infusion ou sous forme de tisane.

  • Photo of Le bergamotier, délicieusement parfumé

    Le bergamotier, délicieusement parfumé

    Prisé pour son aspect ornemental ainsi que pour les citrons très parfumés qu’il produit, le bergamotier (Citrus bergamia) est un agrume peu rustique. Les bergamotes trouvent des utilisations diverses, aussi bien en cuisine que dans l’industrie cosmétique. Où et comment cultiver cet agrume ? Un arbre coloré Décoratif, l’arbre à bergamote est un épineux qui peut atteindre 3 à 5 mètres de hauteur en pleine terre, uniquement sous climat doux. Originaire de la région de la Calabre, en Italie, cet agrume présente des feuilles allongées à la couleur verte prononcée et lustrée, semblables à celles du citronnier. Il se pare au printemps d’une multitude de petites fleurs blanches nacrées. Comme le citronnier, elles dégagent un parfum agréable et délicat. En…

    Lire la suite »
  • Photo of Comment bouturer le laurier-sauce ?

    Comment bouturer le laurier-sauce ?

    Peut-être ne cultivez-vous pas encore de laurier-sauce (Laurus nobilis) dans votre jardin ? Sachez qu’il est pourtant très simple de bouturer ce petit arbre aromatique d’origine méditerranéenne et qu’une fois installé, il s’adapte à la plupart des climats de notre pays. La clé de sa réussite tient au drainage du sol : moins celui-ci est gorgé d’eau l’hiver, plus le laurier-sauce est rustique. Voici comment faire pour le bouturer. Quand bouturer la laurier-sauce ? A l’image de nombreux arbustes, le laurier-sauce se bouture en fin d’été (entre le 15 août et la fin du mois de septembre), lorsque ses branches commencent à être aoûtées. D’un point de vue botanique, elles se lignifient (l’écorce durcit), prenant une coloration brune caractéristique. C’est à…

    Lire la suite »
  • Photo of Le raifort : une racine qui monte au nez !

    Le raifort : une racine qui monte au nez !

    On l’aime ou on le déteste, le raifort ! Plante condimentaire vivace et robuste de la famille des Brassicacées, à l’origine sauvage, le raifort (Armoracia rusticana)  a gagné sa place dans le coin des aromatiques du potager, surtout dans le grand Est de la France. Sa racine râpée libère en bouche une saveur puissante de moutarde. Comment le cultiver ? Comment faire pousser du raifort ? La plante est vigoureuse et rustique. Elle forme une touffe de longues et larges feuilles vertes se développant au-dessus d’une racine pivotante. La floraison n’intervient qu’entre mai et juillet. Le raifort produit alors des tiges dressées portant des panicules de fleurs blanches terminales, juchées parfois à plus d’un mètre de hauteur. A partir de l’automne,…

    Lire la suite »
  • Photo of Le laurier noble, concentré d’Histoire et de bienfaits !

    Le laurier noble, concentré d’Histoire et de bienfaits !

    Bien peu d’arbres ou d’arbustes sont aussi intimement liés à la vie de l’Homme que ne l’est le laurier noble (Laurus nobilis). Tour à tour emblème d’amour aveugle, de paix (comme l’olivier) puis de triomphe, celui que l’on surnomme le laurier commun, laurier sauce ou encore laurier d’Apollon est présent dans un grand nombre de symboles ou d’institutions. Persistant, précieux toute l’année Originaire de l’ensemble des rivages méditerranéens, le laurier noble  apprécie les régions de climat doux. De croissance lente, il y forme un arbre à la silhouette pyramidale pouvant atteindre une dizaine de mètres de haut. Ses feuilles persistantes, alternes, ovales, pointues des deux côtés, sont très aromatiques du fait de la présence de glandes sécrétrices d’essences. Elles prennent…

    Lire la suite »
  • Photo of L’absinthe: un si précieux paria !

    L’absinthe: un si précieux paria !

    Plante vivace de la famille des Astéracées, l’absinthe (Artimisia absinthium) est une variété spécifique d’armoise réputée depuis le XVIII -ème siècle pour la liqueur que l’on en tirait. Avec son feuillage gris-vert des plus élégants, son aspect ornemental n’est pourtant pas en reste. Feuillage fin, fleurs discrètes Davantage considérée comme un arbuste plutôt qu’une plante vivace, l’absinthe forme un buisson au feuillage argenté, de 1 m 20 en tous sens. Ses feuilles, soyeuses des deux côtés, présentent un aspect très découpé en lobes fins. Les senteurs aromatiques de l’absinthe sont, à l’image de l’Hélichrysum ou encore de la lavande officinale, extraordinairement puissantes. Il suffit en effet de simplement effleurer la plante ou de caresser son feuillage doux pour mettre en…

    Lire la suite »
  • Photo of Fenouil: de petites graines digestives

    Fenouil: de petites graines digestives

    C’est à l’automne, quand les ombelles de fleurs ont complètement séché, que se récoltent les graines de couleur vert-jaune pâle du fenouil doux. Ces petites graines joliment striées délivrent alors des arômes anisés évoquant les racines de la réglisse. Elles s’utilisent en condimentaire sur les poissons, le pain ou pour préparer des infusions digestives. Comment récolter les graines du fenouil doux ? Plante bisannuelle aromatique de la famille des Apiacées (carotte), le  fenouil doux fleurit dès l’année de sa plantation et survit à l’hiver en climat doux. Le moment idéal pour collecter les graines, c’est en septembre ou octobre, quand les ombelles de fleurs virent du vert au brun, avant de sécher complètement si le temps est au beau fixe. A l’aide…

    Lire la suite »
  • Photo of La ciboulette: une popularité on ne peut plus méritée !

    La ciboulette: une popularité on ne peut plus méritée !

    Rustique, facile à cultiver, la ciboulette jouit d’une grande popularité auprès des jardiniers. Également appelée civette ou « appétits », cette petite aromatique cousine de la cive est une plante de choix à cultiver en bordure de potager, en pot ou jardinière installés sur le rebord de la fenêtre de la cuisine, pour en disposer à tout moment. Quand et comment la semer ou diviser une touffe existante pour la multiplier ? Vivace, la ciboulette pousse en touffes de fines feuilles aromatiques à la saveur d’oignon frais. En fin de printemps, d’élégants pompons roses de fleurs très mellifères coiffent ses touffes compactes. A l’approche de la mauvaise saison, la plante entre en repos, son feuillage se dessèche et disparaît complètement. Où la cultiver ?…

    Lire la suite »
  • Photo of Agastache, l’Hysope anisée

    Agastache, l’Hysope anisée

    Ses origines nous amènent en Chine, au Japon, ou peut-être du côté de l’Amérique du Nord ?  Toujours est-il que l’agastache (Agastache foeniculum) est une plante de massif décorative. Pas uniquement d’ailleurs ! Egalement condimentaire, aromatique et médicinale, cette proche parente des menthes (famille des lamiacées) ne manque pas de qualités ! Notre seule petite contrariété ? Peut-être bien sa faible rusticité qui oblige parfois à la cultiver comme annuelle. Encore que son développement rapide compense son côté éphémère. Comment cultiver et entretenir l’agastache ? Les butineurs ne quittent pas l’agastache ! Plantes herbacées de croissance rapide, les agastaches forment en l’espace de quelques semaines une touffe dressée buissonnante haute de 50 cm à 1 m 20 selon les variétés. Leurs tiges angulaires…

    Lire la suite »
  • Photo of Les népétas ne plaisent pas qu’aux chats !

    Les népétas ne plaisent pas qu’aux chats !

    Nepeta cataria, cataires, chataires, herbe-aux chats ou encore menthe-à-chats, les diverses dénominations des népétas traduisent sans équivoque le succès qui accompagne ces vivaces de la famille des lamiacées si faciles à vivre ! Résistants à la sècheresse, les népétas font le bonheur de quiconque souhaite créer un jardin bieveillant pour l’environnement. Economiques en eau, ces belles vivaces sont en effet également de bonnes plantes mellifères, des piliers même sur lesquels s’appuyer pour aménager un jardin accueillant, respectueux des principes de la biodiversité. Comment cultiver et entretenir les népétas tout au long de l’année ? Des buissons aux allures de lavande Plantés en groupes, les Népétas cataria forment rapidement un buisson étalé dont les épis floraux culminent à près de 70 ou 80…

    Lire la suite »
  • Photo of Les 1001 vertus de la bourrache officinale !

    Les 1001 vertus de la bourrache officinale !

    Il est des plantes dont on peut difficilement se passer tant elles regorgent de vertus ! C’est le cas de la bourrache officinale (Borago officinalis, famille des boraginacées). Plante condimentaire et médicinale pour le jardinier, la bourrache est tout aussi précieuse au jardin, en raison notamment de ses fleurs mellifères, véritable « pain béni des abeilles ». Originaire d’une vaste zone géographique courant de la Syrie actuelle jusqu’au Nord de l’Afrique, la bourrache est annuelle, volontiers bisannuelle si son semis est tardif, facile à cultiver et à entretenir. On la retrouve disséminée un peu partout au jardin, à la faveur d’un semis spontané surabondant qu’on lui pardonne volontiers. Parfois envahissante donc, jamais invasive. Et surtout, tellement belle ! Comment cultiver la bourrache officinale ?…

    Lire la suite »
  • Photo of L’Immortelle d’Italie: arbrisseau vivace épicé !

    L’Immortelle d’Italie: arbrisseau vivace épicé !

    Difficile de passer près de l’Hélichrysum italicum sans la remarquer ou, plus exactement, la sentir ! Nul besoin en effet de frôler cette plante vivace aromatique, que l’on surnomme communément Immortelle d’Italie, tant elle embaume l’air ambiant de ses odeurs de curry. Voilà d’ailleurs pourquoi son autre nom de plante à curry n’est pas usurpé ! Comment cultiver cet arbrisseau d’origine méditerranéenne ? Des allures de lavande, mais aux fleurs jaunes ! Vivace buissonnante assez proche de la lavande par ses dimensions ( 40 cm de hauteur, près de 60 cm de largeur) et son allure, à tel point qu’on peut facilement confondre ces deux arbrisseaux en y regardant vite, la plante à curry développe au fil des ans un port en coussin étalé. Comme…

    Lire la suite »
  • Photo of Pourquoi le thym est-il si capricieux à cultiver ?

    Pourquoi le thym est-il si capricieux à cultiver ?

    Originaire des régions méditerranéennes, le thym (Thymus vulgaris) est typique des paysages de garrigues si joliment dépeints par Marcel Pagnol. Des terres calcaires écrasées de soleil. C’est pourtant ces conditions de vie difficiles qu’affectionne cet arbrisseau  que l’on qualifie également de grand serpolet ou de barigoule en pays provençal. Incontournable de la cuisine ensoleillée, de la jardinière ou du carré d’aromatiques, le thym est assez capricieux à cultiver. Parfaitement rustique, ce n’est pas tant le froid qu’il redoute mais plutôt l’humidité du sol, lui qui affectionne les sols arides. Comment le cultiver et l’entretenir ? Un concentré de petites feuilles aromatiques ! Le thym est un arbrisseau bas, de 25 à 30 centimètres de hauteur, développant des rameaux dressés ou étalés.…

    Lire la suite »
  • Photo of L’ache des montagnes, un céleri perpétuel

    L’ache des montagnes, un céleri perpétuel

    A la fois plante aromatique et médicinale, jadis utilisée par les grecs et les romains, l’ache des montagnes (Levisticum officinale), également appelée « livèche » ou « céleri perpétuel » serait originaire d’Iran. Elle se caractérise notamment par son fort parfum de céleri. Une autre caractéristique de l’ache des montagnes est sa hauteur, qui peut atteindre jusqu’à 2 mètres pendant la floraison, où apparaissent de petites fleurs jaunes regroupées en ombelles, ainsi que de petits fruits aromatiques de forme ovale. Pourvue de racines pivotantes et charnues, de tiges creuses zébrées et d’imposantes feuilles inférieures vertes et brillantes rappelant les feuilles du céleri, cette plante vivace est entourée d’un mystère : elle serait en effet l’un des ingrédients phares des cubes de bouillon Maggi utilisés en…

    Lire la suite »
  • Photo of Cultiver le romarin officinal

    Cultiver le romarin officinal

    Pas de véritables grillades estivales, marinades de viandes ou de poissons, légumes et plats en sauce sans une pointe de romarin. Cette plante aromatique, au feuillage persistant, est à la fois belle et utile, en cuisine comme au jardin. Comment cultiver et entretenir le romarin ? Description Arbrisseau aromatique de la famille des lamiacées, le romarin (Rosmarinus officinalis) est originaire du bassin méditerranéen. Il y pousse spontanément, arpentant les garrigues arides et rocailleuses de la région. Il présente des branches lignifiées au port érigé. A l’état sauvage, l’arbuste atteint 50 cm à  1m 50 de hauteur. Ses feuilles sont fines, étroites et rigides (2 cm environ de longueur). Elles se parent d’un vert franc sur le haut, plus clair sur…

    Lire la suite »
  • Photo of La roquette: culture et entretien

    La roquette: culture et entretien

    La roquette est une plante herbacée buissonnante et –disons-le- un brin envahissante, pouvant atteindre 20 à 30 cm de hauteur. Ses feuilles se consomment crues et sont utilisées comme condiment. Elles servent notamment à parfumer mescluns, salades de laitues plus fades et plats en sauce. Comment la cultiver au jardin ? Roquettes sauvage, jaune, annuelle : quelles différences ? On confond souvent la roquette annuelle (Eruca sativa) avec deux autres plantes qui lui sont proches. La roquette vivace (Diplotaxis erucoides) se dote de feuilles plus découpées et un tantinet plus fortes que celles de la roquette annuelle. Elles se développent surtout à l’automne et au printemps, les périodes les plus enclines à leur consommation. Quant à la roquette sauvage, roquette jaune…

    Lire la suite »
  • Photo of Comment faire des boutures de romarin ?

    Comment faire des boutures de romarin ?

    Ce n’est pas lorsqu’il fleurit, aux mois de février ou de mars, que se bouture le romarin. Comme beaucoup d’autres plantes, la période idéale pour multiplier cette plante aromatique est plutôt courant septembre ou en début d’automne, quand la plante concentre ses efforts sur le développement du système racinaire. Avant tout, préparez un substrat de rempotage léger constitué d’un mélange à parts égales de terreau à semis du commerce et de sable fin. Utilisez ensuite au choix, une bouteille d’eau en plastique (à découper) pour le bouturer à l’étouffée ou bien une plaque alvéolée. Dans chacun des deux cas, remplissez le contenant du substrat et tassez avec les doigts. Humidifiez abondamment. Préparez les boutures. Pour cela, coupez au sécateur des…

    Lire la suite »
  • Photo of Comment cultiver l’estragon ?

    Comment cultiver l’estragon ?

    L’estragon vrai ou français (Artemisia Dracunculus) est une plante de la famille des astéracées. Il est apprécié pour sa saveur légèrement anisée et citronnée. A l’origine, l’estragon est cultivé au potager pour aromatiser les plats. Il n’est donc pas considéré comme un légume mais plutôt comme un condiment. L’estragon à travers les siècles Plusieurs versions divergent quant à l’histoire de la plante. Dans la première, elle serait originaire des steppes de l’Asie (Sibérie, Chine). Elle aurait ensuite voyagé jusqu’au Moyen-Orient où les populations locales l’appellaient Ataroun, déformé en targon puis avec le temps estragon. Dans la seconde version, ce sont les Croisés qui auraient ramené la plante du Moyen-Orient. Ils appréciaient ses vertus médicinales supposées guérir de nombreuses maladies et…

    Lire la suite »
  • Photo of Le fenouil, aromatique utile

    Le fenouil, aromatique utile

    Le fenouil (foeniculum vulgare) est un légume de la famille des apiacées. Il est originaire du pourtour du bassin méditerranéen et d’Asie mineure. Cette jolie plante s’élève jusqu’à 1 ou 2 mètres de hauteur et porte de nombreuses feuilles très découpées et des fleurs disposées en ombelles. Il existe couramment deux types de fenouils. Le fenouil bulbeux ou fenouil de Florence Le fenouil bulbeux est originaire d’Italie et a probablement dérivé du fenouil sauvage. Il s’est disséminé à travers l’Europe en même temps que la cuisine italienne. Ses feuilles imbriquées et aromatiques, forment le « bulbe ». Cette plante mellifère aux fleurs jaunes disposées en ombelle attire de nombreux insectes auxiliaires (particulièrement des syrphes). On la cultive souvent comme une annuelle, sauf…

    Lire la suite »
  • Photo of La lavande se bouture simplement…

    La lavande se bouture simplement…

    Le début du mois de septembre est le moment propice pour procéder à la bouture de la lavande. Cela permet de rajeunir les pieds en place, d’éviter qu’ils ne vieillissent trop prématurément et d’obtenir rapidement et à moindre frais de nouveaux sujets à installer ailleurs au jardin, pour créer par exemple des haies basses ou ajouter aux massifs en place. Comment bouturer la lavande ? Prélevez des rameaux latéraux sains et vigoureux d’au moins 15 centimètres de long. Supprimez ensuite les feuilles à la main, sur les deux tiers de la tige, en les pinçant délicatement à la base. Puis, à l’aide de ciseaux désinfectés à l’alcool, retaillez les feuilles restantes de moitié pour limiter les risques de dessèchement de la bouture.…

    Lire la suite »
  • Photo of La lavande officinale: antiseptique et relaxante

    La lavande officinale: antiseptique et relaxante

    Célébrée en Haute-Provence et emblématique du pourtour méditerranéen, la lavande vraie (Lavandula angustifolia) présente de très nombreuses vertus dont certaines, médicinales, sont connues depuis la nuit des temps. Différence entre lavande vraie et lavandin La lavande vraie (Lavandula angustifolia, dite officinale) est une plante rustique aux nombreux cultivars. Résistante au froid, elle affectionne les chaleurs estivales et pousse partout, dans la mesure où ses racines restent à l’abri de l’humidité stagnante tout l’hiver. Elle a une préférence pour les sols pauvres, rocailleux et même calcaires. S’il est plus prolifique, le Lavandin (Lavandula intermedia) possède un parfum moins puissant et offre une floraison plus tardive. Quant à la lavande papillon (Lavendula stoechas), elle fleurit plus tôt, dès le mois de mai,…

    Lire la suite »
  • Photo of La mélisse

    La mélisse

    Dans les jardins de curé, on réservait à la mélisse une large place tant ses propriétés médicinales étaient nombreuses et réputées. On eut ainsi idée au Moyen-âge de produire une recette de boisson alcoolisée stimulante, l’eau de mélisse des Carmes, dans laquelle la plante tenait la vedette. Une des rares boissons dont la composition, assez peu remaniée à travers les siècles, nous est parvenue. La Mélisse officinale (Melissa officinalis) est une plante tranquille au jardin. Vivace, de la famille des lamiacées, on lui prête aussi le nom de citronnelle à cause de l’odeur caractéristique que dégage le froissement de son feuillage. Il ne faut cependant pas la confondre avec  la vraie citronnelle (Cymbopogon citratus ) d’origine tropicale. Comment introduire la mélisse…

    Lire la suite »
  • Photo of Un jardin plein d’oseille !

    Un jardin plein d’oseille !

    L’oseille commune (Rumex acetosa) est une plante vivace facile à réussir et prolifique. Elle ajoute des saveurs fraîches et acidulées aux salades printanières et estivales, aux soupes, omelettes et à la célèbre sauce à l’oseille qui parfume si agréablement les poissons. Une plante dont l’entretien se limite à quelques arrosages au plus chaud de l’année. L’oseille apprécie l’ombre ! L’oseille se révèle plus acide si le sol se dessèche. Aussi, mieux vaut prévoir une installation à l’abri du plein soleil, dans un coin frais, en terre légère et riche en humus. Au plus chaud de l’été, organisez le potager pour lui offrir une mi-ombre bienfaisante en la cultivant par exemple au pied d’un joli tipi couvert de haricots grimpants. Semez l’oseille…

    Lire la suite »
  • Photo of Du basilic sur le rebord de la fenêtre de la cuisine

    Du basilic sur le rebord de la fenêtre de la cuisine

    Je ne sais pas vous mais moi, si le basilic, et de façon plus générale les aromatiques, sont trop éloignées de la cuisine, je ne prends pas le temps d’aller en cueillir quelques feuilles pour agrémenter mes plats. Et pour vous, jardiniers qui vivez en appartement, c’est encore pire ! Vous n’avez peut-être tout simplement pas de jardin. Devez-vous pour autant vous priver du plaisir des aromatiques fraîches ? Non, une solution existe. Vous disposez bien d’un balcon ou d’un rebord de fenêtre à proximité de la cuisine ? Alors un basilic en pot ou en jardinière s’y plaira à merveille ! Il pourra même être accompagné d’autres aromatiques pour avoir toujours à portée de main de quoi parfumer vos plats : un peu de ciboulette,…

    Lire la suite »
  • Photo of Cultiver la Stevia rebaudiana

    Cultiver la Stevia rebaudiana

    La Stévie (Stevia rebaudiana) est une plante aromatique de la famille des Astéracées. Originaire d’Amérique du Sud (Paraguay), cette vivace frileuse peut atteindre 40 à 60 centimètres de hauteur dans son milieu naturel. En France, c’est surtout en pot qu’on la cultive. Elle montre ainsi un caractère vivace, notamment si elle est hivernée dans un local frais (sous une véranda ou dans une serre froide par exemple). Cultivée en pleine terre, elle est plutôt annuelle et meurt dès les premières gelées. La stévie est facile à réussir. Ses faibles exigences et sa belle floraison blanche de fin d’été encouragent à l’adopter. Mais son principal atout réside dans ses feuilles. Fraîches ou séchées, elles libèrent un édulcorant naturel apprécié comme substitut…

    Lire la suite »
  • Photo of Tout est bon dans l’Angélique officinale !

    Tout est bon dans l’Angélique officinale !

    L’angélique officinale (Angelica archangelica) est une plante bisannuelle de la famille des Apiacées. C’est une proche cousine du céleri, des carottes et de l’anis. Elle tient son nom pieux de la place importante qu’elle prit par le passé en Europe dans les potagers monastiques où les moines lui attribuaient des vertus exceptionnelles comme celles de prévenir de la peste ou de neutraliser le venin de serpent. Rien que ça ! Attiré par cette réputation presque magique et jardinier de nature curieuse (il faut bien dire ce qui est !), je me suis laissé tenter par un exemplaire de jardinerie installé dans un coin du potager au printemps 2012.  La première année, mon angélique s’est enracinée et a développé son feuillage. Cette…

    Lire la suite »
Bouton retour en haut de la page
Fermer