Cultiver les arbustes

Rois des haies libres ou taillés, avec leur feuillage caduc ou persistant, indispensables dans les massifs, les arbustes sont utiles pour structurer le jardin, apporter de la couleur en toutes saisons ou pour servir de refuge à la petite faune. Découvrez nos fiche-plantes pour les cultiver.

  • Photo of Noisetier du Japon, Corylopsis pauciflora

    Noisetier du Japon, Corylopsis pauciflora

    Cousin asiatique du noisetier, le noisetier du Japon (Corylopsis pauciflora, à petites fleurs) se distingue surtout entre la fin de l’hiver et le milieu du printemps ( avril) lorsque ses fins rameaux se couvrent d’une profusion de fleurs en grappes jaunes annonciatrices du renouveau printanier. Comment cultiver cet arbuste élégant de la famille des Hamamélidacées ? Une profusion de fleurs jaunes Adulte, Corylopsis pauciflora forme une jolie boule d’1,5 m à 2,5 m en tous sens. Ses fines branches étalées à l’horizontales, très graphiques, retombent gracieusement sur les extrémités. Annonciateur du printemps, le noisetier du Japon offre, de mars à mai une belle floraison dont les grappes de clochettes jaune-pâle, au parfum délicat, illuminent le jardin. L’apparition des ces fleurs précède…

    Lire la suite »
  • Photo of L’arbre à perruque, duveteux et coloré !

    L’arbre à perruque, duveteux et coloré !

    Originaire d’une large région s’étendant du sud-Est de l’Europe à la Chine, l’arbre à perruque (Cotinus coggygria, famille des Anacardiacées) est un arbuste rustique qui s’utilise essentiellement en isolé, plus rarement en massif, mais toujours en situation très ensoleillée. Les couleurs automnales de son feuillage, superbes, en particulier à contre-jour, et ses fleurs plumeuses, si gracieuses, constituent ses principaux atouts ! L’arbre à perruque ou Barbe de Jupiter Cotinus coggygria développe un port naturel arrondi et se pare de jolis rameaux colorés surmontés en été de fleurs plumeuses que vient recouvrir un poil soyeux auquel l’arbuste doit son nom. Plutôt insignifiantes au départ, les fleurs deviennent en effet très décoratives par la suite, permettant de composer de ravissants bouquets de fleurs…

    Lire la suite »
  • Photo of Cornouiller blanc: Tout, sauf blanc !

    Cornouiller blanc: Tout, sauf blanc !

    Arbuste facile à vivre et très rustique (-30 °C), le Cornouiller blanc (Cornus alba) est originaire du nord de l’Asie orientale. Son bois décoratif et son feuillage coloré, aux somptueuses teintes automnales, en font l’un des plus beaux arbustes de la fin d’automne et de l’hiver. Un bel effet hivernal Très décoratif, le cornouiller blanc développe une forme buissonnante aux rameaux dressés. Ces derniers plaisent notamment pour leur couleur originale : pruinée lorsqu’ils sont jeunes, ils deviennent par la suite rouge sang. Leur couleur s’intensifie en hiver tandis que la chute des feuilles permet d’en apprécier toute la beauté. Le feuillage, quant à lui, est panaché et offre des teintes allant du vert au rouge en passant par le jaune.…

    Lire la suite »
  • Photo of L’Amélanchier du Canada ou de Lamarck

    L’Amélanchier du Canada ou de Lamarck

    De délicieux petits fruits en été, des qualités ornementales indéniables (port arbustif, élégante floraison blanche et explosion de couleurs en automne), l’amélanchier du Canada (ou de Lamarck – les deux appellations co-existent) ne manque pas d’atouts ! Comment cultiver et entretenir ce petit arbre de la famille des Rosacées originaire du nord des États-Unis ? Petit arbre élégant Arbuste très rustique développant un port buissonnant et drageonnant, l’amélanchier du Canada (Amelanchier lamarckii ou Amelanchier canadensis)  peut atteindre en haie libre entre 2 et 5 mètres de haut pour 2 mètres de large. Avec le temps, sa silhouette se construit sur plusieurs troncs et ses branches s’étalent avec élégance. Fleurs blanches étoilées Au printemps (avril à mai), apparaissent sur les rameaux…

    Lire la suite »
  • Photo of Callicarpa bodinieri, l’étonnant arbuste aux bonbons

    Callicarpa bodinieri, l’étonnant arbuste aux bonbons

    Des grappes de petites perles d’une inhabituelle couleur violette au jardin. Aucun doute, il s’agit bien d’un Callicarpa bodinieri, un arbuste de la famille des Lamiacées également connu sous l’appellation gourmande d’arbuste aux bonbons. Comment le cultiver et l’entretenir ? Une multitude de grappes de baies violettes ! Le callicarpe de Bodinier se distingue facilement dès le milieu de l’automne et en hiver à sa fructification originale sous forme de belles grappes serrées de perles d’un bleu-violet. Callicarpa bodinieri forme naturellement un buisson dense à la silhouette élégante et élancée, atteignant 2 à 3 mètres de haut pour environ 2 m de large. Cet arbuste robuste, par ailleurs très rustique, résiste à des températures jusqu’à – 20°C. Son feuillage caduc,…

    Lire la suite »
  • Photo of 6 arbustes pour créer une haie champêtre

    6 arbustes pour créer une haie champêtre

    Vous voulez vous sentir aspiré(e) de Nature quand vous vous baladez au jardin ? Il est parfois difficile d’obtenir un environnement apaisant et chaleureux, un véritable cocon végétal… Mais il existe une solution : la haie champêtre. A condition de choisir les bons arbustes ! Planter une haie champêtre : repères Afin d’obtenir un résultat visuel satisfaisant, préférez les feuillages persistants aux feuillages caducs, même s’il est tout à fait possible et esthétique de panacher les deux. Si vous avez de la place, laissez votre haie champêtre évoluer en haie libre, elle nécessite alors peu ou pas de taille, ce qui est très confortable !  Combien d’arbustes planter ? A quelle distance ? Pour composer une haie champêtre d’une douzaine de…

    Lire la suite »
  • Photo of L’argousier: le petit arbre qui vitamine le jardin !

    L’argousier: le petit arbre qui vitamine le jardin !

    Décoratif, facile d’entretien et couvert de délicieux petits fruits gorgés de vitamine C, l’argousier (Hippophae rhamnoides) ne manque pas d’atouts ! Caractéristiques et entretien de ce petit arbre coloré qui mérite une plus large place dans nos vergers ! Au bonheur des petites baies ! Olivier ou ananas de Sibérie, baie à faisan, saule épineux ou encore épine marante, les divers noms de cet arbrisseau témoignent de sa popularité. L’argousier atteint généralement entre 2 et 3 mètres de hauteur, avoisinant plus occasionnellement 4 à 6  mètres de haut. Couvertes d’épines, ses branches s’enchevêtrent les unes aux autres, faisant de l’arbuste l’un des meilleurs candidats pour une haie défensive. Les rameaux se couvrent par ailleurs de feuilles caduques lancéolées de 2 à…

    Lire la suite »
  • Photo of Comment bouturer le laurier-sauce ?

    Comment bouturer le laurier-sauce ?

    Peut-être ne cultivez-vous pas encore de laurier-sauce (Laurus nobilis) dans votre jardin ? Sachez qu’il est pourtant très simple de bouturer ce petit arbre aromatique d’origine méditerranéenne et qu’une fois installé, il s’adapte à la plupart des climats de notre pays. La clé de sa réussite tient au drainage du sol : moins celui-ci est gorgé d’eau l’hiver, plus le laurier-sauce est rustique. Voici comment faire pour le bouturer. Quand bouturer la laurier-sauce ? A l’image de nombreux arbustes, le laurier-sauce se bouture en fin d’été (entre le 15 août et la fin du mois de septembre), lorsque ses branches commencent à être aoûtées. D’un point de vue botanique, elles se lignifient (l’écorce durcit), prenant une coloration brune caractéristique. C’est à…

    Lire la suite »
  • Photo of Érable du Japon: stop aux feuilles sèches !

    Érable du Japon: stop aux feuilles sèches !

    Nombreux sont les jardiniers qui songent à s’offrir un érable du Japon, dans l’idée d’aménager un petit espace japonais ou juste pour profiter à l’automne du spectacle offert par les remarquables couleurs changeantes de cet arbuste de bruyère. Il faut cependant savoir que l’érable du Japon est réputé fragile, surtout les premières années de culture. Parmi les maladies qui l’affectent, la plus courante est sans doute celle des feuilles sèches.  Quelle en est la cause et comment y remédier ? Plusieurs symptômes, une seule et même cause ! L’érable du Japon est probablement l’un des arbustes les plus délicats à cultiver, même s’il ne réclame pas beaucoup d’entretien.  Placé dans des conditions inadaptées, ses feuilles commencent à sécher depuis leurs extrémités…

    Lire la suite »
  • Photo of Pourquoi marcotter le rhododendron plutôt que de le bouturer ?

    Pourquoi marcotter le rhododendron plutôt que de le bouturer ?

    Votre rhododendron plaît à vos amis et vous souhaitez le multiplier pour leur en offrir un pied ? Si votre idée première vous amène à penser bouturage, laissez-vous plutôt tenter par le marcottage. Cette autre technique de multiplication donne sans effort de meilleurs résultats ! Rassurez-vous : elle est à la portée de tous les jardiniers, novices ou expérimentés. Vous serez ainsi assuré de multiplier vos rhododendrons sans trop vous en préoccuper. Succès garanti ! Comment marcotter le rhododendron ? Commencez par sélectionner une belle branche basse. Elle doit être suffisamment longue et souple afin de la courber jusqu’au sol sans casser.  Cette technique de multiplication porte le nom de marcottage par couchage. Elle donne aussi de très bons résultats avec d’autres arbustes :…

    Lire la suite »
  • Photo of Au chevet des buis: identifiez maladies et ravageurs

    Au chevet des buis: identifiez maladies et ravageurs

    Apprécié pour sa croissance rapide et sa facilité d’entretien, le buis est l’incontournable du jardin à la Française. Néanmoins, malgré sa robustesse qui lui a permis de traverser les siècles, les dernières décennies se sont avérées plus problématique pour l’arbuste avec l’apparition de nouvelles maladies et ravageurs contre lesquels il peine à résister. La pyrale du buis, le phytophage incontrôlable ! Impossible d’être passé à côté de cette petite chenille au corps vert, strié et agrémenté de quelques poils hérissés. La pyrale du buis dévore tout et fait des ravages considérables sur l’ensemble des buis du territoire depuis son apparition voilà plus d’une décennie maintenant ! Détecter sa présence est facile : il suffit d’observer les fils de soie qu’elle tisse dans…

    Lire la suite »
  • Photo of Quel entretien pour l’Hibiscus – Rose de Chine – ?

    Quel entretien pour l’Hibiscus – Rose de Chine – ?

    Apprécié pour ses gracieuses fleurs aux allures exotiques, tout à la fois emblème de la Malaisie et des îles Hawaï, l’Hibiscus rosa sinensis, également appelé Rose de Chine, appartient à la famille des Malvacées qui comprend aussi des arbustes plus rustiques comme l’Hibiscus des jardins (Althea syriacus) ou encore de la Mauve du Cap (Anisodontea capensis). La Rose de Chine offre une large palette de  variétés et presque autant de fleurs. Ces dernières, très éphémères, se renouvellent régulièrement de mars à octobre sous climat favorable. Quel entretien pour un Hibiscus en pleine terre ? Le long du pourtour méditerranéen, le climat est suffisamment doux pour permettre de cultiver l’Hibiscus en pleine terre. Attendez la fin du printemps (mai, juin)  pour le…

    Lire la suite »
  • Photo of La renouée du Japon

    La renouée du Japon

    La Renouée du Japon (Fallopia japonica) fait partie de ces plantes qui colonisent tout : le jardin mais aussi le bord des chemins, des routes ou des cours d’eau. Inscrite sur la liste des plantes invasives, la renouée du Japon est capable de se développer et de se propager en un rien de temps, allant jusqu’à  empêcher la flore locale de s’épanouir normalement. Comment s’en débarrasser ? Qu’est-ce que la renouée du Japon ? Impossible d’y échapper ! Si cette plante arbustive ne s’est pas encore invitée dans votre jardin, vous l’avez sûrement déjà vue. Cette vivace de grand développement se caractérise par des tiges noueuses tachetées de rouge. Ses grandes feuilles vertes au pétiole rouge se terminent en pointe. Elle présente par ailleurs…

    Lire la suite »
  • Photo of L’Hortensia à feuilles de chêne, l’atout charme du jardin

    L’Hortensia à feuilles de chêne, l’atout charme du jardin

    Originaires d’Amérique du Nord, les Hortensias (Hydrangeas) sont des arbustes qui offrent une floraison abondante tout l’été sans pour autant réclamer beaucoup d’entretien. Faciles à vivre, ils s’adaptent même à tous les climats et continuent à embellir le jardin lorsque leurs fleurs ont fané. Dans la vaste famille des Hydrangeas arbustifs, l’Hortensia à feuilles de chêne (Hydrangea quercifolia) est peut-être le plus beau ! Hydrangea quercifolia L’hortensia à feuille de chêne se caractérise par son élégant feuillage lobé qui rappelle celui de l’arbre auquel il emprunte son nom. Ses grandes feuilles gaufrées et coriaces présentent un revers duveteux et blanchâtre. Les jeunes rameaux se couvrent également d’un duvet roux. Les hortensias arbustifs constituent de remarquables arbustes appréciés pour leurs ramifications…

    Lire la suite »
  • Photo of Le lichen est-il dangereux pour les arbres ?

    Le lichen est-il dangereux pour les arbres ?

    Le lichen s’installe partout ! Sur l’écorce des arbres d’ornement comme sur les troncs des arbres fruitiers, ou encore sur les arbustes, en particulier sur les vieilles azalées… Bien qu’il soit inoffensif, on a toujours l’impression qu’il parasite les végétaux sur lesquels il prend appui. On cherche donc souvent à l’éliminer, ce qui n’est pas forcément une bonne idée ! Explications. Ne pas confondre lichen et mousse ! Le lichen est différent de la mousse. Ce n’est pas une plante. Il s’agit davantage d’un organisme né d’un amour fusionnel entre une algue et un champignon qui vivent en symbiose. Un lichen, c’est ainsi 10% d’algues seulement contre 90% environ de champignons. Les algues contiennent de la chlorophylle qu’elles mettent à profit pour…

    Lire la suite »
  • Photo of La spirée du Japon se fait belle pour l’été !

    La spirée du Japon se fait belle pour l’été !

    Appréciée pour ses jolies fleurs estivales ou son feuillage décoratif, la spirée du Japon (Spiraea japonica), que l’on appelle aussi spirée d’été par opposition à sa cousine de printemps, forme un buisson de croissance relativement rapide, qui présente cependant l’avantage de rester dans des proportions très acceptables, sa hauteur se stabilisant autour d’1 mètre. Des corymbes de petites fleurs Du début du mois de juin à la fin juillet, de nombreuses petites fleurs roses ou blanches apparaissent en bouquets aplatis que l’on appelle des corymbes. Le feuillage de la spirée du Japon est caduc et tombe donc en hiver. Les petites feuilles vertes ovales, lancéolées et dentées, prennent chez certains cultivars de jolies teintes jaune orangé virant au rouge à…

    Lire la suite »
  • Photo of Quelles plantes pour remplacer une lavande vieillissante ?

    Quelles plantes pour remplacer une lavande vieillissante ?

    La lavande vieillit mal, surtout si on ne s’en occupe pas . Au fil des ans, ses buissons perdent de leur allure : ils se déforment, leur base se dégarnit, laissant apparaître des branches totalement nues. Certains rameaux ou pans entiers meurent aussi souvent, occasionnant des trous inesthétiques. Pour toutes ces raisons, on peut ressentir l’envie ou le besoin de remplacer un pied de lavande. Pas question pour autant de planter un nouveau sujet en lieu et place de l’ancien, le sol étant en partie épuisé pour les besoins de la plante. Autant donc faire le choix d’une autre plante, fleurissant aussi longtemps, exhalant un parfum aussi agréable et rappellant par son port ou la couleur bleue de ses fleurs, les…

    Lire la suite »
  • Photo of Quand planter les hortensias ?

    Quand planter les hortensias ?

    Les Hortensias figurent parmi les arbustes préférés des Français, ce qui est amplement mérité tant leurs généreuses boules de fleurs sont en vue tout l’été ! Découvrez quand et comment les planter. Quelle est la meilleure période de plantation des Hortensias ? Si les pépiniéristes proposent des Hortensias en conteneurs, c’est pour pouvoir étaler la période de plantation. En dehors des moments de canicule et de gel, il est donc possible de les mettre en terre environ 10 mois de l’année. Cependant, certaines périodes sont plus propices que d’autres, en particulier les mois de mars et avril, quand la terre commence à se réchauffer ou bien en septembre et octobre ! Septembre est le mois idéal ! En fin d’été, on assiste en effet…

    Lire la suite »
  • Photo of L’Aucuba du Japon: l’un des plus beaux persistants !

    L’Aucuba du Japon: l’un des plus beaux persistants !

    Souvent dépréciés, les arbustes à feuillage persistant sont pourtant très précieux au jardin où ils constituent une toile de fond intéressante pour des massifs aux scènes colorées saisonnières. L’Aucuba japonica n’y fait pas exception. Cet arbuste  d’ombre à mi-ombre originaire d’Asie ajoute à cela d’autres qualités, notamment le pouvoir d’apporter une belle lumière à un coin sombre. L’un des plus beaux arbustes ornementaux ! Avec leur silhouette compacte, leur taille moyenne (jusqu’à 2 mètres de hauteur) et leurs longues feuilles, ovales, pointues, vernissées, diversement colorées dans le cas des variétés panachées, les Aucuba japonica font valoir de précieuses qualités ornementales ! L’ espèce est dioïque. A l’exception de la variété Rozannie, la seule autofertile, seuls les Aucubas femelles portent des drupes…

    Lire la suite »
  • Photo of L’Egdeworthia: floraison originale délicieusement parfumée

    L’Egdeworthia: floraison originale délicieusement parfumée

    Arbuste rustique (-12°C) originaire de Chine et encore peu répandu dans nos jardins, l’Edgeworthia (Edgeworthia chrysantha, papyrifera), que l’on appelle aussi buisson à papier, est un proche parent du Daphné (famille des Thymélacées). Comme ce dernier, il offre en fin d’hiver ou au début du printemps de ravissantes fleurs suavement parfumées. Une floraison originale De croissance lente, l’Edgeworthia chrysantha forme un arbuste d’1 à 2 mètres en tous sens, développant des branches souples, ramifiées, au port dressé, à l’écorce lisse de couleur brun-rouge. L’arbuste se couvre de feuilles caduques lancéolées d’un joli vert tendre mais qui ont la fâcheuse tendance de se flétrir par temps chaud et sec. Les petites fleurs tubulaires jaunes ou orange vif à l’intérieur, plus pâle…

    Lire la suite »
  • Photo of L’Osmanthe, divinement parfumé !

    L’Osmanthe, divinement parfumé !

    Bien adapté aux régions de climat froid ( rustique jusqu’à -20°C), l’Osmanthe (oléacées) fut découvert en Chine par un missionnaire botaniste: l’abbé Jean-Marie Delavay. Également appelé houx de Chine en raison de ses origines et de la ressemblance de son feuillage épineux avec celui du houx commun, l’Osmanthe est au final assez peu planté dans nos jardins. Dommage, car cet arbuste toujours vert se couvre aussi de discrètes fleurs blanches en trompettes au printemps (Osmanthus X Burkwoodii, Osmanthus Delavayi) ou à l’automne ( Osmanthe à feuille de houx), toutes au parfum inoubliable ! Les Osmanthes : persistants et parfumés ! Si le genre comprend plus d’une trentaine d’espèces d’arbustes à feuillage persistant, seules 3 se rencontrent dans les jardins, se distinguant par…

    Lire la suite »
  • Photo of 6 arbustes couverts de fleurs d’or au printemps !

    6 arbustes couverts de fleurs d’or au printemps !

    Si les arbustes à fleurs jaunes ont autant de succès au printemps, c’est peut-être bien parce qu’à cette période de l’année, nous avons tous envie de soleil pour laisser définitivement derrière nous la grisaille hivernale. Des fleurs jaune brillant, presque d’or, c’est justement ça que proposent les 6 arbustes à floraison printanière retenus pour cet article. Un peu de jaune au cœur, ça fait vraiment du bien ! Forsythia, une boule d’or ! Incontournable au jardin, qu’il soit installé en pleine terre, au sein d’une haie fleurie, d’un massif d’arbustes ou bien en isolé dans un grand pot ou en bac sur une terrasse, le forsythia est un arbuste est symbole de renaissance printanière. Décoratif, il aimante tous les regards…

    Lire la suite »
  • Photo of Le laurier noble, concentré d’Histoire et de bienfaits !

    Le laurier noble, concentré d’Histoire et de bienfaits !

    Bien peu d’arbres ou d’arbustes sont aussi intimement liés à la vie de l’Homme que ne l’est le laurier noble (Laurus nobilis). Tour à tour emblème d’amour aveugle, de paix (comme l’olivier) puis de triomphe, celui que l’on surnomme le laurier commun, laurier sauce ou encore laurier d’Apollon est présent dans un grand nombre de symboles ou d’institutions. Persistant, précieux toute l’année Originaire de l’ensemble des rivages méditerranéens, le laurier noble  apprécie les régions de climat doux. De croissance lente, il y forme un arbre à la silhouette pyramidale pouvant atteindre une dizaine de mètres de haut. Ses feuilles persistantes, alternes, ovales, pointues des deux côtés, sont très aromatiques du fait de la présence de glandes sécrétrices d’essences. Elles prennent…

    Lire la suite »
  • Photo of Érable du Japon: quel entretien ?

    Érable du Japon: quel entretien ?

    Du printemps à l’automne, le spectacle des couleurs changeantes offertes par l’érable du Japon (Acer japonicum ou Acer palmatum) est une pure merveille ! Ce petit arbre aux feuilles palmées, de croissance lente, est parfait pour une culture en pot, disposé de préférence dans un coin du jardin au soleil doux ou à la mi-ombre. Quels soins lui apporter ? Quelle terre ou substrat de culture lui convient le mieux ? En pleine terre, l’érable du Japon apprécie une terre de bruyère, légèrement acide et humifère, au pH inférieur à 6,5. Un pH trop élevé ( supérieur à 7,5) génère en effet des carences. Pour une culture en pot, le substrat idéal se compose d’1/3 de pouzzolane fine (ou vermiculite), 1/3…

    Lire la suite »
  • Photo of Sorbaire Sem: l’élégante fausse-spirée

    Sorbaire Sem: l’élégante fausse-spirée

    Originaire des régions montagneuses humides d’Asie (Chine, Corée), la sorbaire Sem (à feuilles de sorbier) ou fausse-spirée (Sorbaria sorbifolia) est un arbuste original et décoratif de la famille des Rosacées, doté d’un feuillage aux teintes variables au fil des saisons. Rustique par nature, ce proche parent encore peu connu des spirées est facile à cultiver. Seule ombre au tableau, son caractère légèrement envahissant doit faire l’objet d’une surveillance de ses nombreux rejets ! Comment cultiver Sorbaria sorbifolia ? Un feuillage de toute beauté ! Sorbaria sorbifolia forme un arbuste de 1m20 d’envergure en tous sens, à la silhouette arrondie et compacte. Depuis le début des années 2000 et l’obtention du cultivar « Sem » par un pépiniériste néo-zélandais, la plupart des sorbaires commercialisées figurent parmi ces hybrides aux grandes…

    Lire la suite »
Bouton retour en haut de la page
Fermer