Tailler au jardin

Pour limiter l’extension d’un arbuste et le contenir, pour nettoyer une graminée après l’hiver ou pour former un arbre fruitier et l’ encourager à produire plus de fleurs et de fruits… Tailler est un geste essentiel au jardin. Découvrez tous nos conseils.

  • Jardin d'ornementPhoto of Entretien de la passiflore

    Entretien de la passiflore

    D’origine tropicale, la passiflore (Passiflora), aussi appelée fleur de la passion, comporte environ 450 espèces, aux fleurs souvent spectaculaires. Certaines passiflores sont rustiques, d’autres non. La plus fréquemment plantée dans nos jardins est la passiflore bleue (Passiflora caerulea), une variété ornementale résistante au froid. Selon la région dans laquelle vous l’installez, son feuillage est caduc ou persistant. Ses nombreuses fleurs bleues et blanches, de 10 cm de diamètre, au parfum léger, s’épanouissent durant tout l’été, de juin à octobre. Il en existe aussi une variété à fleurs blanches, mais elle est moins spectaculaire. Comment l’entretenir ? La passiflore bleue est moyennement rustique La passiflore bleue peut rester en terre toute l’année, à condition d’être cultivée au plein soleil, à l’abri des…

    Lire la suite »
  • Arbres fruitiersPhoto of Mon kaki ne donne pas de fruit !

    Mon kaki ne donne pas de fruit !

    Pour ce 2nd numéro du Podcast Les pouces verts, on parle de kaki ! Enfin,  plus exactement d’un arbre à kaki (le plaqueminier) qui ne donne pas de fruit ! C’est une question de Marcelle, une Francilienne qui, comme moi, adore ce fruit d’hiver. Depuis 6 ans, mon kaki a bien grandi. Il a donné des fruits pendant deux ans. Comme il prenait de l’ampleur, je l’ai taillé d’une cinquantaine de centimètres chaque année et, à partir de là, il n’a plus donné de fruits alors qu’il continue  de faire de belles feuilles ! Marcelle   On a retrouvé le kaki ! Le kaki est un fruit de saison (hiver). Depuis quelques années, c’est un fruit qui connaît un regain d’intérêt je trouve…

    Lire la suite »
  • Jardin d'ornementPhoto of Maîtrisez la vigne vierge

    Maîtrisez la vigne vierge

    Plébiscitée pour ses couleurs automnales qui subliment la façade de la maison ou transforment une tonnelle, une pergola ou encore un vieux mur du fond du jardin en atout, la vigne vierge (Parthenocissus) est une puissante grimpante. Surveillez sa croissance et taillez-la au moins deux fois par an pour limiter son extension. Quand tailler la vigne vierge ? Cette liane de croissance rapide peut rapidement se montrer très envahissante. Parvenues jusqu’au toit, ses jeunes pousses ont la fâcheuse tendance à boucher les gouttières ou à s’immiscer sous les tuiles, pouvant même les soulever. Taillez-la avant que ne surviennent les problèmes. Taille d’hiver Effectuez une première taille de la vigne vierge après la chute des feuilles. Vous avez jusqu’à la fin de…

    Lire la suite »
  • Arbres fruitiersPhoto of Comment tailler le noisetier ?

    Comment tailler le noisetier ?

    Apprécié des amateurs de fruits secs, le noisetier n’est ni vraiment un arbuste, ni même un arbre. Peu exigeant, ce fruitier tout terrain se contente d’un coin inutilisé ou ingrat du jardin. Un jeune noisetier pousse naturellement en large touffe et produit ses premiers fruits au bout d’environ 5 ans après la plantation. C’est à partir de ce moment-là qu’il devient nécessaire de le tailler régulièrement. Faut-il tailler le noisetier au moment de la plantation ? Non, aucune taille du noisetier n’est nécessaire à la plantation. Bien qu’il soit toujours un peu lent à s’installer, le noisetier occupe ses premières années à s’installer en formant une petite touffe densément ramifiée.  Les nouvelles tiges qui la composent sortent directement de la souche…

    Lire la suite »
  • Jardiner en hiverPhoto of Scie d’élagage: le couteau-suisse du jardinier

    Scie d’élagage: le couteau-suisse du jardinier

    Utile une grande partie de l’année, la scie d’élagage permet de couper aisément une branche devenue gênante, d’éclaircir l’intérieur d’un vieil arbuste ou encore de mener une taille d’élagage sur un vieux fruitier. C’est pourquoi il faut la choisir avec soin et l’entretenir très régulièrement. Droite, pliante ou sur perche Certaines scies disposent d’un cran d’arrêt et sont pliantes. Une fois repliées, elle se glissent dans la poche ou dans un fourreau à la manière d’un couteau qui ne quitte plus le jardinier. D’autres scies d’élagage sont montées sur une perche télescopique. Elles permettent d’atteindre et de couper les branches les plus hautes des arbres fruitiers de plein vent. Lame droite ou courbe Si toutes les scies coupent en tirant,…

    Lire la suite »
  • Jardin d'ornementPhoto of Cerisier du Tibet: une écorce décorative !

    Cerisier du Tibet: une écorce décorative !

    Originaire de Chine occidentale, le cerisier du tibet est cultivé depuis longtemps outre-Manche, où ce cerisier à fleurs est apprécié aussi bien pour sa remarquable floraison printanière que pour l’aspect ornemental de son écorce en hiver. L’une des plus belles écorces ! Sous nos latitudes, Prunus serrula se développe naturellement en cépée, sa silhouette pouvant atteindre 6 mètres de hauteur pour 3 à 4 mètres de largeur. A l’image de beaucoup de cerisiers, les fleurs blanches de Prunus serrula s’épanouissent en grappes irrégulières en avril-mai alors que débourrent ses grandes feuilles ovales d’un vert tendre puis foncées, pointues, légèrement velues, et parcourues sur leurs bords d’élégantes petites crénelures en forme de dents de scie. Cette particularité botanique est à l’origine du…

    Lire la suite »
  • Jardin d'ornementPhoto of Cyprès chauve: un automne fauve !

    Cyprès chauve: un automne fauve !

    O riginaire du Sud-Est du continent américain, le cyprès chauve (Taxodium distichum), également connu sous le nom commun de cyprès de Louisiane, occupe une place particulière dans la grande famille des conifères. Il s’agit en effet de l’un des rares membres dont le feuillage tombe au cours de l’automne. Le cyprès chauve Ce grand arbre aux branches horizontales peut culminer à 50 mètres de haut tandis que la base large de son tronc peut atteindre les 2 mètres de diamètre. Jeune, il adopte une silhouette conique ayant tendance à devenir plus ovale avec le temps. Le cyprès de Louisiane se couvre d’un feuillage vert tendre, très fin, constitué de fines aiguilles pendantes semblables à celles de l’if, ce que ne…

    Lire la suite »
  • Arbres fruitiersPhoto of Ne taillez pas votre prunier pour des prunes !

    Ne taillez pas votre prunier pour des prunes !

    Le prunier, à l’image d’autres espèces à noyau, ne raffole pas des coupes, mais les tolère quand elles sont réalisées avec parcimonie, aux bonnes périodes qui- plus-est ! Quand et comment effectuer la taille du prunier ? La taille d’entretien d’un prunier est assez minimaliste. Afin d’optimiser au maximum sa production, elle se résume à un léger élagage tous les ans, ou tous les deux ans, ainsi qu’un égourmandage printanier. C’est tout ! Quand tailler le prunier ? Comme le cerisier (un autre Prunus), l’élagage du prunier s’effectue après la récolte, au cours d’une période allant de la fin de l’été jusqu’au début de l’automne s’accompagnant d’une chute importante de feuilles. Les coupes réalisées cicatrisent en effet bien mieux car les températures…

    Lire la suite »
  • Cactus et plantes vertes
    Photo of Quel entretien pour l’Hibiscus – Rose de Chine – ?

    Quel entretien pour l’Hibiscus – Rose de Chine – ?

    Apprécié pour ses gracieuses fleurs aux allures exotiques, tout à la fois emblème de la Malaisie et des îles Hawaï, l’Hibiscus rosa sinensis, également appelé Rose de Chine, appartient à la famille des Malvacées qui comprend aussi des arbustes plus rustiques comme l’Hibiscus des jardins (Althea syriacus) ou encore de la Mauve du Cap (Anisodontea capensis). La Rose de Chine offre une large palette de  variétés et presque autant de fleurs. Ces dernières, très éphémères, se renouvellent régulièrement de mars à octobre sous climat favorable. Quel entretien pour un Hibiscus en pleine terre ? Le long du pourtour méditerranéen, le climat est suffisamment doux pour permettre de cultiver l’Hibiscus en pleine terre. Attendez la fin du printemps (mai, juin)  pour le…

    Lire la suite »
  • Jardin d'ornement
    Photo of L’Hortensia à feuilles de chêne, l’atout charme du jardin

    L’Hortensia à feuilles de chêne, l’atout charme du jardin

    Originaires d’Amérique du Nord, les Hortensias (Hydrangeas) sont des arbustes qui offrent une floraison abondante tout l’été sans pour autant réclamer beaucoup d’entretien. Faciles à vivre, ils s’adaptent même à tous les climats et continuent à embellir le jardin lorsque leurs fleurs ont fané. Dans la vaste famille des Hydrangeas arbustifs, l’Hortensia à feuilles de chêne (Hydrangea quercifolia) est peut-être le plus beau ! Hydrangea quercifolia L’hortensia à feuille de chêne se caractérise par son élégant feuillage lobé qui rappelle celui de l’arbre auquel il emprunte son nom. Ses grandes feuilles gaufrées et coriaces présentent un revers duveteux et blanchâtre. Les jeunes rameaux se couvrent également d’un duvet roux. Les hortensias arbustifs constituent de remarquables arbustes appréciés pour leurs ramifications…

    Lire la suite »
  • Arbres fruitiers
    Photo of Cerisier: Après le temps des cerises, vient le temps de tailler !

    Cerisier: Après le temps des cerises, vient le temps de tailler !

    La taille du cerisier est loin de sonner comme une évidence. Ce fruitier, réputé l’un des plus fragiles du verger, réagit mal aux coups de sécateur ! Il en résulte de fréquents écoulements de gomme, suivis du développement de chancres, de bactéries ou encore de champignons. La taille d’un cerisier est donc à effectuer avec mesure. Quand et comment l’effectuer? Les tailles sur le cerisier et le prunier sont principalement de deux ordres : la taille de nettoyage (ou d’élagage) et celle de raccourcissement (ou taille en vert). La taille d’élagage La taille d’élagage revient à débarrasser le cerisier de l’ensemble des branches et des rameaux morts qui l’encombrent, mais aussi à supprimer certaines grosses branches en surnombre devenues gênantes à l’intérieur de…

    Lire la suite »
  • Jardin d'ornement
    Photo of La spirée du Japon se fait belle pour l’été !

    La spirée du Japon se fait belle pour l’été !

    Appréciée pour ses jolies fleurs estivales ou son feuillage décoratif, la spirée du Japon (Spiraea japonica), que l’on appelle aussi spirée d’été par opposition à sa cousine de printemps, forme un buisson de croissance relativement rapide, qui présente cependant l’avantage de rester dans des proportions très acceptables, sa hauteur se stabilisant autour d’1 mètre. Des corymbes de petites fleurs Du début du mois de juin à la fin juillet, de nombreuses petites fleurs roses ou blanches apparaissent en bouquets aplatis que l’on appelle des corymbes. Le feuillage de la spirée du Japon est caduc et tombe donc en hiver. Les petites feuilles vertes ovales, lancéolées et dentées, prennent chez certains cultivars de jolies teintes jaune orangé virant au rouge à…

    Lire la suite »
  • Arbres fruitiers
    Photo of Le kiwaï ou kiwi de Sibérie: un concentré de vitamines !

    Le kiwaï ou kiwi de Sibérie: un concentré de vitamines !

    Proche cousin du kiwi (Actinidia sinensis), le kiwaï (Actinidia arguta), aussi appellé kiwi de Sibérie ou encore kiwi d’été en raison de sa période de fructification, est une plante grimpante rustique (-20°C) développant des lianes exhubérantes et puissantes. A l’exception de la variété autofertile Issaï, de plus faible vigueur, les autres kiwaïs sont tous capables de partir à l’assaut d’un support haut de plus de 10 mètres ! Autant dire que le palissage qui les accueille doit donc faire preuve de solidité, condition sine qua none pour réussir la culture de ces petits kiwis verts bourrés de vtamines ! Une récolte prometteuse ! A l’image de leur cousin de Chine, la plupart des variétés de kiwaïs sont des plantes dioïques : pour…

    Lire la suite »
  • Jardin d'ornement
    Photo of La liane chocolat: une grimpante à croquer !

    La liane chocolat: une grimpante à croquer !

    Le nom d’Akébie (genre Akebia, famille des Lardizabalacées) regroupe plusieurs espèces de plantes grimpantes originales venues de Chine, du Japon et de Corée. Bien que peu courantes dans nos  jardins, le genre se limite souvent sous nos contrées à l’akébie à cinq feuilles (Akebia quinata), que l’on appelle aussi liane ou vigne chocolat en raison de la couleur de ses fleurs en grappes. Cette grimpante vigoureuse est appréciée pour ses qualités ornementales, en particulier pour son feuillage composé et ses fleurs légèrement parfumées. Akebia quinata et trifoliata Plutôt vigoureuses et généreuses, Akebia quinata ( akébie à cinq feuilles) et trifoliata ( akébie à trois feuilles) forment des lianes volubiles de 5 à 10 mètres de long se couvrant de feuilles…

    Lire la suite »
  • Jardin d'ornement
    Photo of Les cerisiers du Japon: une somptueuse floraison !

    Les cerisiers du Japon: une somptueuse floraison !

    Le genre Prunus occupe une part importante de la famille des Rosacées,  regroupant de nombreux arbres fruitiers (prunier, abricotier, amandier, cerisier à fruits, pêcher..) et d’autres cultivés pour leurs qualités ornementales. Plutôt rustiques (-15°C), les cerisiers japonais (Prunus serrulata est le plus représentatif des cerisiers à fleurs du Japon) appartiennent à ce dernier groupe, comportant pas moins de 40 à 50 cultivars. Au printemps, leur somptueuse floraison offre un spectacle unique que les Japonais ne manquent pas de célébrer chaque année ! Une nuée de fleurs ! Suivant les cultivars et la hauteur de greffage pratiqué, les cerisiers à fleurs du Japon forment de grands arbustes ou  de petits arbres très ramifiés, développant au fil des ans un silhouette plus ou…

    Lire la suite »
  • Jardin d'ornementPhoto of Rosier de Banks, florifère à l’extrême !

    Rosier de Banks, florifère à l’extrême !

    Originaire de Chine et rustique (-15°C) même s’il n’aime pas vraiment le froid, le rosier de Banks (Rosa banksiae) est l’un des rosiers lianes les plus généreux ! Dans ce groupe, tous sont des grimpants à la somptueuse floraison. Sans épines ! Rosa banksiae produit depuis la souche de vigoureux sarments, souples, et – chose étrange pour un rosier – totalement dépourvus d’épines (inermes). Au fil des ans, les branches principales du rosier de Banks s’allongent,  pouvant atteindre une dizaine de mètres de longueur ! Florifère à l’extrême, ce rosier liane l’est assurément ! Il se couvre en effet dès le mois d’avril d’une ribambelle de petits (2 cm de diamètre) pompons jaunes ( Rosa banksiae lutea), roses (Rosa banksiae rosea) ou…

    Lire la suite »
  • Arbres fruitiers
    Photo of Comment tailler l’olivier ?

    Comment tailler l’olivier ?

    Arbre méditerranéen par nature, l’olivier est présent depuis des siècles sur le pourtour de la Grande Bleue et dans l’arrière-pays provençal. A la faveur du réchauffement climatique mais aussi -disons-le- d’un certain effet de mode, on le rencontre maintenant fréquemment dans le Sud Ouest, le long du littoral Atlantique, ou encore plus au Nord, dans le bassin parisien notamment, où il est alors davantage cultivé en pot. Quelle que soit la région, quand les conditions de culture lui plaisent, son port anarchique et la densité de son feuillage peuvent rapidement devenir un casse-tête.  Dans ce cas, comment le tailler afin de remettre un peu d’ordre dans sa végétation exubérante ? 3 bonnes raisons de tailler l’olivier Sans une bonne connaissance…

    Lire la suite »
  • Jardin d'ornement
    Photo of Graminées: Quand et comment les tailler ?

    Graminées: Quand et comment les tailler ?

    Tout l’hiver, les graminées ont donné de l’intérêt au jardin. Leur silhouette souple et échevelée a joué avec le vent et brillé de mille feux une fois saupoudrée de givre.  Pour que les touffes restent belles, il est nécessaire de les rabattre sévèrement en fin d’hiver. Comment faire ? Pourquoi nettoyer les graminées ? Les chaumes secs et brunis des plus hautes graminées (Miscanthus et Stipa)  n’offrent pas seulement un intérêt décoratif. Pendant toute la mauvaise saison, ils ont aussi joué un rôle important pour protéger les souches et les vivaces alentours du gel et de l’humidité. Il faut cependant nettoyer la touffe avant qu’elle ne finisse par s’effondrer d’elle-même et que la nouvelle végétation printanière n’étouffe sous cet amas. Ce…

    Lire la suite »
  • Jardin d'ornementPhoto of Érable du Japon: quel entretien ?

    Érable du Japon: quel entretien ?

    Du printemps à l’automne, le spectacle des couleurs changeantes offertes par l’érable du Japon (Acer japonicum ou Acer palmatum) est une pure merveille ! Ce petit arbre aux feuilles palmées, de croissance lente, est parfait pour une culture en pot, disposé de préférence dans un coin du jardin au soleil doux ou à la mi-ombre. Quels soins lui apporter ? Quelle terre ou substrat de culture lui convient le mieux ? En pleine terre, l’érable du Japon apprécie une terre de bruyère, légèrement acide et humifère, au pH inférieur à 6,5. Un pH trop élevé ( supérieur à 7,5) génère en effet des carences. Pour une culture en pot, le substrat idéal se compose d’1/3 de pouzzolane fine (ou vermiculite), 1/3…

    Lire la suite »
  • Jardin d'ornement
    Photo of Le laurier du Portugal: polyvalent, beau toute l’année !

    Le laurier du Portugal: polyvalent, beau toute l’année !

    Originaire de l’Ouest de la péninsule ibérique, le laurier du Portugal (Prunus lusitanica – la Lusitanie est l’ancien nom du Portugal) est un arbuste assez rustique qui développe naturellement un port pyramidal ou conique, atteignant sous nos climats 3 à 4 mètres de hauteur. Comment accueillir et entretenir ce bel arbuste à feuillage persistant ? Vert toute l’année ! Son jeune bois, d’abord vert, prend plus tard des teintes décoratives mêlant rouge et brun. Son feuillage est persistant, composé de jeunes feuilles lancéolées, alternes, lustrées, terminées en pointe, délicatement dentées et d’un vert lumineux s’assombrissant avec l’âge. Au cours du mois de mai, parfois avant en climat doux, de nombreuses fleurs blanches s’épanouissent en longues grappes pendantes (15 à 25 cm…

    Lire la suite »
  • Jardin d'ornement
    Photo of L’Hamamélis, noisetier des sorcières

    L’Hamamélis, noisetier des sorcières

    C’est à l’heure où le jardin s’est profondément assoupi, qu’il est figé par le gel ou prisonnier d’une épaisse couche de neige, que survient la plus improbable des floraisons, celle de l’Hamamélis ( Hamamelis mollis ou intermedia, famille des Hamamélidacées), également appelé noisetier des sorcières. Avec sa floraison odorante et originale, cet arbuste original doté d’une grande rusticité (-20/-25°C) a le toupet de défier les rigueurs de l’hiver. Hamamélis, des fleurs-bijoux De croissance lente, l’Hamamélis forme un arbuste à la silhouette buissonnante évasée, de 2 à 3 mètres de hauteur pour autant d’étalement. Ses feuilles ovales, vertes, veloutées, décoratives, rappellent par leur forme et texture, celles du noisetier ou encore celles du noisetier du Japon (Corylopsis pauciflora), d’où son surnom…

    Lire la suite »
  • Jardin d'ornement
    Photo of Généreux comme… le Solanum grimpant !

    Généreux comme… le Solanum grimpant !

    Originaire d’Amérique du Sud (Brésil), le solanum grimpant (Solanum jasminoides), également appelé morelle faux-jasmin, est une liane vigoureuse. Cette plante de la famille de la tomate (Solanacées) prend rapidement un joli volume si les conditions de culture (emplacement, météo) lui plaisent. On apprécie alors de juin jusqu’aux premières gelées sa floraison étoilée débordante de générosité. Une myriade d’étoiles blanches ! Bien que moyennement rustique (-5°C), ce solanum grimpant fait preuve d’une croissance très rapide. Il ne faut en effet à ses tiges sarmenteuses pas plus de 2 à 3 ans pour s’étirer jusqu’à 6 mètres de longueur ! Cela implique de prévoir dès la plantation un support de palissage ou une structure suffisamment solide pour soutenir les rameaux au fur et à…

    Lire la suite »
  • Jardin d'ornement
    Photo of L’arbre-à-soie, Albizia julibrissin

    L’arbre-à-soie, Albizia julibrissin

    Très apprécié pour sa somptueuse floraison estivale, l’Albizia julibrissin (arbre-à-soie) l’est tout autant pour son feuillage d’une finesse remarquable. Originaire d’Iran, cet arbre de taille moyenne croît vite les premiers temps, puis ralentit sa croissance ensuite jusqu’à  atteindre 10 à 12 mètres de hauteur à l’âge adulte. Si l’Albizia est surnommé le « Mimosa rose » dans le Midi de la France et aux Etats-Unis, c’est qu’il appartient, comme le mimosa, dont il est très proche, au genre Acacia. Nettement moins florifère que son cousin jaune, il compense ce désavantage par une floraison de toute beauté ! 150 espèces d’Albizia, le plus cultivé en France : Albizia julibrissin L’Albizia prend naturellement au fil du temps un port étalé, en parasol, présentant une cime…

    Lire la suite »
  • Jardin d'ornement
    Photo of Les Asters, rois de l’automne !

    Les Asters, rois de l’automne !

    Rois de l’arrière-saison, les Asters vivaces sont de véritables plantes couteau-suisse, habillant le plus souvent les massifs de leurs touffes buissonnantes érigées, s’étirant plus rarement à l’horizontale. Profitez de leurs couleurs débordantes de peps pour égayer un coin de votre jardin : ils sont faciles à réussir en tout sol et suffisamment rustiques pour s’adapter à la plupart des climats. Comment les cultiver, les entretenir et les multiplier ? Des Asters pour tous les goûts ! Dresser avec précision un portrait des Asters n’est pas une mince affaire tant ces vivaces font preuve d’une incroyable diversité de formes et de couleurs. Nains, jusqu’à 40 centimètres de hauteur, les Asters se prêtent parfaitement à une culture en pot ou dans une grande jardinière.…

    Lire la suite »
  • Jardin d'ornement
    Photo of Quels arbustes pour remplacer le buis ?

    Quels arbustes pour remplacer le buis ?

    Il aura suffi cette année d’un court épisode caniculaire aoûtien pour que les chenilles vertes de la pyrale du buis aient raison de bon nombre de ces buissons installés dans le piémont pyrénéen. Arbustes décharnés, silhouettes fantomatiques, il ne reste d’eux malheureusement plus rien alors qu’ils faisaient jusque là l’objet de toutes les attentions (traitement au Bacille de Thuringe) depuis l’apparition sur notre territoire de cette fichue pyrale (en 2008). Pire encore, même les buis sauvages, réputés pourtant plus robustes, ceux-là même qui peuplent naturellement les premiers contreforts pyrénéens, ne sont plus ! Paysages de désolation, cimetière sans feuilles, pourtant en plein cœur de l’été ! Ils ne s’en remettront probablement pas, l’heure est sans doute venue de remplacer les buis les…

    Lire la suite »
Bouton retour en haut de la page
Fermer