Bouturer les plantes

Bouturer, c’est le plaisir de se procurer toutes les plantes qu’on aime sans avoir à dépenser un seul copec ! Découvrez regroupées ici toutes les techniques de bouturage des plantes de votre jardin

  • Jardin d'ornement
    Photo of La Bignone, la plus belle des grimpantes de l’été ?

    La Bignone, la plus belle des grimpantes de l’été ?

    La bignone (Campsis) figure probablement, avec le faux-jasmin et le Bougainvillier, parmi les plus belles plantes grimpantes ornementales de l’été. Ses fleurs en trompette apportent en effet au jardin leurs couleurs  flamboyantes. Comment réussir la culture de cette Bignonacée  ? 

    Lire la suite »
  • Jardin d'ornement
    Photo of Le gazon d’Espagne (Armeria maritima)

    Le gazon d’Espagne (Armeria maritima)

    Le gazon d’Espagne (Armeria maritima) est une plante vivace couvre-sol offrant au printemps de petites fleurs roses ou blanches en forme de pompons. Comment la cultiver, l’entretenir et l’utiliser ? 

    Lire la suite »
  • Jardin d'ornement
    Photo of Quand et comment tailler la santoline grise ?

    Quand et comment tailler la santoline grise ?

    La Santoline grise ou Santoline « petit-cyprès » (Santolina chamaecyparissus ) est davantage un arbuste qu’une vivace. On l’apprécie pour son feuillage fin, duveteux et grisé qui dégage une agréable odeur aromatique. En climat favorable, la santoline forme rapidement un coussin dense et étalé d’une vingtaine de centimètres de hauteur. On l’utilise donc bien souvent en bordures de massifs ou de jardinières pour mettre en valeur à l’arrière-plan d’autres plantes plus hautes, de type méditerranéen, comme le romarin ou des lavandes.   Pour conserver la densité de son feuillage et maintenir un port compact, il est nécessaire de régulièrement tailler l’arbuste.

    Lire la suite »
  • Jardiner en été
    Photo of Comment faire des boutures de romarin ?

    Comment faire des boutures de romarin ?

    Ce n’est pas lorsqu’il fleurit, aux mois de février ou de mars, que se bouture le romarin. Comme beaucoup d’autres plantes, la période idéale pour multiplier cette plante aromatique est plutôt courant septembre ou en début d’automne, quand la plante concentre ses efforts sur le développement du système racinaire. Bouturez le romarin à l’étouffée Avant tout, préparez un substrat de rempotage léger constitué d’un mélange à parts égales de terreau à semis du commerce et de sable fin. Utilisez ensuite au choix, une bouteille d’eau en plastique (à découper) pour le bouturer à l’étouffée ou bien une plaque alvéolée. Dans chacun des deux cas, remplissez le contenant du substrat et tassez avec les doigts. Humidifiez abondamment. Comment préparer les boutures…

    Lire la suite »
  • Jardin d'ornement
    Photo of Comment bouturer le chèvrefeuille grimpant ?

    Comment bouturer le chèvrefeuille grimpant ?

    ]L[/dropcape chèvrefeuille (Lonicera) est une plante grimpante capable d’habiller complètement en deux ou trois ans une pergola ou un treillage. Il se couvre abondamment tout l’été de fleurs aux formes caractéristiques, souvent délicieusement parfumées. Comme beaucoup d’arbustes à floraison estivale, la fin de la saison chaude est la période idéale pour le bouturer. Bouture du chèvrefeuille pas-à-pas Fin août ou en septembre, coupez au sécateur des extrémités de tige n’ayant pas fleuri et comportant environ 8 paires de feuilles.  (D’une longueur approximative de 15 centimètres). Préparez la bouture en supprimant les 4 ou 6 feuilles près de la base. Plantez dans un mélange à parts égales de sable et de tourbe. La tourbe peut tout aussi bien être remplacée par…

    Lire la suite »
  • Jardin d'ornement
    Photo of Multiplier la corbeille d’argent

    Multiplier la corbeille d’argent

    Sous l’appellation « Corbeille d’argent » se cachent trois plantes différentes : l’Ibéris (Iberis sempervirens), l’Arabis et les céraistes (Cerastium tomentosum). L’iberis sempervirens est une plante vivace au port étalé. Elle développe de petites feuilles persistantes de couleur vert foncé qui forment avec le temps un dense coussin. Les nombreuses fleurs de l’Iberis, disposées en grappes, s’épanouissent de mars à mai suivant les régions. Cette corbeille d’argent forme rapidement un tapis bas, étalé, d’une trentaine de centimètres de  hauteur. 

    Lire la suite »
  • Jardiner au printemps
    Photo of Multiplication et plantation de l’artichaut

    Multiplication et plantation de l’artichaut

    L’artichaut est un vrai plat de pauvre disait Coluche dans son sketch « l’étudiant », «  c’est le seul plat que quand t’as fini de manger, t’en as plus dans ton assiette que quand t’as commencé ! » C’est que de la partie comestible de ce légume, les « têtes d’artichaut », constituée des capitules récoltés avant floraison, on ne consomme que la base des bractées (« les feuilles »)  et le réceptacle qui les porte (le « fond »). Ces deux parties de l’inflorescence sont en effet charnues et tendres au début de leur développement. On récolte donc les têtes à partir du mois de mai, avant que les écailles centrales de l’inflorescence ne comment à s’écarter.

    Lire la suite »
  • Jardin d'ornement
    Photo of Planter un Escallonia et quand le bouturer ?

    Planter un Escallonia et quand le bouturer ?

    L’Escallonia est un arbuste à fleurs originaire d’Amérique du Sud. Rustique, il peut atteindre de 2 à 3 mètres de hauteur dans nos jardins. Son feuillage persistant, constitué d’une multitude de petites feuilles vert sombre, brillantes, aux bords dentés, est très décoratif. Tout comme sa floraison estivale, parfumée, généralement blanche, rose ou rouge. L’Escallonia peut s’employer en haie libre et fleurie, en isolé ou le long de murets s’il est contenu. Il offre une solution intéressante en bord de mer car il supporte bien les embruns.

    Lire la suite »
  • Jardin d'ornement
    Photo of Le marcottage du chèvrefeuille

    Le marcottage du chèvrefeuille

    Le marcottage est le moyen le plus simple pour multiplier le chèvrefeuille (Lonicera). La technique consiste à provoquer l’apparition de racines sur un bout de tige enterré mais encore attaché à sa mère : on parle alors de plante-mère. Cette méthode est très largement utilisée pour reproduire les plantes et arbustes aux branches souples, capables d’être pliées jusqu’au sol.

    Lire la suite »
  • Cactus et plantes vertes
    Photo of Comment bouturer la misère ?

    Comment bouturer la misère ?

    Celle que l’on surnomme la misère est une plante verte décorative de la famille des Tradescantia. Elle est surtout cultivée en intérieur où son feuillage persistant, dans une gamme de coloris variés (vert, pourpre ) et son port retombant étalé sont appréciés.

    Lire la suite »
  • Jardin d'ornement
    Photo of La lavande se bouture simplement…

    La lavande se bouture simplement…

    Le début du mois de septembre est le moment propice pour procéder à la bouture de la lavande. Cela permet de rajeunir les pieds en place, d’éviter qu’ils ne vieillissent trop prématurément et d’obtenir rapidement et à moindre frais de nouveaux sujets à installer ailleurs au jardin, pour créer par exemple des haies basses ou ajouter aux massifs en place. Comment bouturer la lavande ? Prélevez des rameaux latéraux sains et vigoureux d’au moins 15 centimètres de long. Supprimez ensuite les feuilles à la main, sur les deux tiers de la tige, en les pinçant délicatement à la base. Puis, à l’aide de ciseaux désinfectés à l’alcool, retaillez les feuilles restantes de moitié pour limiter les risques de dessèchement de la bouture.…

    Lire la suite »
  • Jardin d'ornement
    Photo of C’est le moment idéal pour bouturer un hortensia !

    C’est le moment idéal pour bouturer un hortensia !

    L’Hortensia est une plante star de l’été avec ses grosses boules ou ses cônes fleuris. Placé à la mi-ombre, au pied d’un mur orienté au nord par exemple, il y prospère du moment qu’on lui apporte un sol plutôt acide, humifère et frais. L’Hortensia se multiplie bien par bouturage mais également par marcottage, ce qui permet d’obtenir de nombreux sujets à moindre frais, pour composer une haie sans grand entretien.

    Lire la suite »
  • Jardin d'ornement
    Photo of Diviser les vivaces

    Diviser les vivaces

    Le jardinier apprend vite à se montrer astucieux ! Surtout quand ses moyens financiers sont limités et que son portefeuille ne parvient pas à suivre la cadence infernale imposée par sa passion dévorante. Mais  rassurez-vous ! Le jardin peut être beau et fourni sans pour autant être un gouffre financier. Pourquoi ne pas s’appuyer par exemple sur les vivaces déjà installées ? Les multiplier ne coûte rien et c’est un jeu d’enfants… Pourquoi multiplier les vivaces à l’automne ? En automne, la plupart des plantes vivaces terminent leur cycle végétatif. Dégagées du développement des tiges et des feuilles, de celui, coûteux, de la floraison à déployer, leurs efforts peuvent désormais se concentrer pleinement sur le système racinaire. Un moyen pour…

    Lire la suite »
  • Jardin d'ornement
    Photo of Petite liste d’arbustes à bouturer l’été

    Petite liste d’arbustes à bouturer l’été

    Bouturer, c’est presque magique aux mois d’août et septembre ! A partir d’un morceau de tige soigneusement choisi et préparé, on obtient sans effort au bout de quelques semaines une nouvelle plante enracinée. Et le plus magique dans tout cela, c’est que le bébé bouture est une véritable « photocopie » de la plante-mère ! Sauf que malheureusement,  tout ne se bouture pas en été ! Voici donc une petite liste (non exhaustive) de quelques plantes ou arbustes que l’on peut s’amuser à multiplier dès maintenant. Liste de plantes vivaces, d’appartement ou d’arbustes à bouturer l’été ! Essayez les boutures d’abélia, abutilon, acalypha (ou queue-de-chat), actinidia (Kiwi), agératum, aglaonéma, agrumes (citronnier, oranger…), akébie à cinq feuilles, althéa (ou hibiscus des jardins),…

    Lire la suite »
  • Jardiner en été
    Photo of Quelques boutures de pélargonium.

    Quelques boutures de pélargonium.

    Pour bouturer « en vert », l’été est la saison parfaite ! Pas besoin d’accessoires, en ce moment, la terre est naturellement à la température idéale pour que de nouvelles racines puissent rapidement se développer sur les pousses prélevées. Dans ces conditions, multiplier les végétaux devient un jeu d’enfant ! Dans le genre facile à réussir, je m’amuse d’ailleurs à reproduire le pélagornium, roi des balcons…

    Lire la suite »
  • Jardin d'ornement
    Photo of Marcottage du forsythia

    Marcottage du forsythia

    Bouturage, prélèvement de rejet, greffe…il existe de nombreuses façons de multiplier les plantes pour créer un jardin pour trois fois rien ! Le marcottage aérien est une technique facile à mettre en œuvre et rapide avec ça ! Son taux de réussite est aussi très bon. Je l’ai tenté cette semaine avec le forsythia. Comment marcotter le forsythia ? La recette est à la portée de tous : qu’on ait la main verte ou pas ! Préparez un contenant (pot plastique récupéré des anciennes plantations par exemple) rempli d’un mélange de deux tiers de terreau et d’un tiers de sable. Choisissez ensuite une tige jeune parmi les pousses de l’an dernier (parce que les racines ont plus de mal à…

    Lire la suite »
  • Arbres fruitiers
    Photo of Multipliez les framboisiers !

    Multipliez les framboisiers !

    Les framboisiers redémarrent à peine. C’est le bon moment, tant que les feuilles ne masquent pas encore les pieds, de mettre un peu d’ordre dans les cannes (le nom donné aux tiges) et de supprimer par exemple celles qui sont mortes si vous ne l’avez pas encore fait lors de la taille d’hiver ou d’éliminer les rejets un peu trop éloignés de la structure de palissage. C’est qu’ils ont une fâcheuse tendance à tout envahir ces framboisiers, si on les laisse faire ! Multipliez les framboisiers pour les partager ! Plutôt que de jeter les cannes en surnombre et mal placées, pensez à les « jardipartager » avec vos amis : vous allez faire des heureux ! Le principe est simple,…

    Lire la suite »
  • Jardin d'ornement
    Photo of La bouture de buis: quelle économie !

    La bouture de buis: quelle économie !

    Comme moi certainement, vous allez régulièrement faire un tour dans votre jardinerie préférée ou chez votre pépiniériste à la recherche de buis. Alors peut-être avez-vous remarqué leur prix exorbitant ? ( de 10 à 15 € la barquette de 10 boutures !). Un peu cher, ne trouvez-vous pas, surtout lorsque l’on a besoin d’une multitude de sujets pour créer des bordures basses au potager ou des topiaires disséminés un peu partout dans le jardin d’ornement ! Ce que je vous propose aujourd’hui est simple : pourquoi ne pas profiter d’une petite taille de fin d’hiver des quelques buis installés les années précédentes pour tenter des boutures ? Certes, la bouture de buis est délicate et il y aura probablement des pertes mais qui…

    Lire la suite »
  • Arbres fruitiersPhoto of La bouture du framboisier

    La bouture du framboisier

    Les deux types de framboisiers (remontants ou non remontants) se propagent naturellement par développement de rejets, même parfois très éloignés du pied mère. Le prélèvement et le déplacement de ces derniers est un bon moyen d’augmenter le nombre de sujets. Cependant, cette méthode de multiplication est assez lente, notamment si vous souhaitez créer rapidement une nouvelle haie fruitière. Dans ce cas, il vaudra mieux avoir recours à la bouture. Les framboisiers  étant de nature vigoureuse, ce type de multiplication fonctionne aussi très bien. Je vous propose aujourd’hui de découvrir comment mener à bien la bouture des framboisiers. Le mois de décembre est la période idéale pour l’effectuer.

    Lire la suite »
  • Jardiner en automnePhoto of Diviser la rhubarbe à l’automne

    Diviser la rhubarbe à l’automne

    La rhubarbe ( Rheum raponticum) est une grande vivace de la famille des polygonacées qui forme une touffe dont les fleurs peuvent culminer à 1m 50 de hauteur. Elle entre en période de repos à l’automne, une saison propice à sa multiplication par division de la touffe. Comment diviser la rhubarbe ? Pour commencer, cernez la touffe à la bêche plate et tranchante. Puis sortez la motte et nettoyez à grande eau les racines pour révéler les bourgeons supérieurs (ceux qui produiront les tiges et les feuilles). S’il reste des feuilles, supprimez-les. A l’aide d’un couteau affûté et désinfecté à l’alcool, tranchez la souche de haut en bas pour ne garder que des morceaux ou éclats comportant 3 bourgeons maximum…

    Lire la suite »
Bouton retour en haut de la page
Fermer