Bouturer les plantes

Bouturer, c’est le plaisir de se procurer toutes les plantes qu’on aime sans avoir à dépenser un seul copec ! Découvrez regroupées ici toutes les techniques de bouturage des plantes de votre jardin

  • Photo of Quel porte-greffe choisir pour le poirier ?

    Quel porte-greffe choisir pour le poirier ?

    Le volume, la vitesse de croissance et l’adaptation aux conditions de culture d’un poirier (en particulier à votre terrain) dépendent grandement de son porte-greffe. Plus que le choix d’une variété, le plus important à l’achat d’un poirier, c’est surtout le choix précis et réfléchi d’un porte-greffe adapté. Le porte-greffe, carburant du greffon C’est la partie inférieure de l’arbre ( y compris parfois le tronc en fonction de la hauteur du point de greffe), celle qui constituera les racines du futur poirier, l’ancrant parfaitement au sol tout en alimentant le greffon en éléments nutritifs dont il aura besoin pour bien se développer et produire ses fruits. Dans le cas du poirier, le porte-greffe utilisé est souvent obtenu par semis. Le porte-greffe…

    Lire la suite »
  • Photo of Invitez la Véronique (Hebe) dans votre jardin !

    Invitez la Véronique (Hebe) dans votre jardin !

    En grande partie originaire de Nouvelle-Zélande, l’Hebe est une plante communément désignée sous le terme de véronique arbustive. Quelle que soit la variété choisie, cette vivace est tout autant appréciée pour son feuillage décoratif que pour sa floraison originale en épis. Comment cultiver et entretenir l’Hebe ? Un feuillage de toute beauté ! On trouve au moins une véronique arbustive adaptée à chacun des climats français, qu’il soit froid et humide ou au contraire, ensoleillé et plus sec. Il faut dire que le genre Hebe compte dans ses rangs pas moins de 350 variétés de plantes se distinguant par la forme de leurs feuilles et la couleur de leurs fleurs. La floraison bleue n’est d’ailleurs pas légion ! Les fleurs en épis…

    Lire la suite »
  • Photo of Comment bouturer le laurier-sauce ?

    Comment bouturer le laurier-sauce ?

    Peut-être ne cultivez-vous pas encore de laurier-sauce (Laurus nobilis) dans votre jardin ? Sachez qu’il est pourtant très simple de bouturer ce petit arbre aromatique d’origine méditerranéenne et qu’une fois installé, il s’adapte à la plupart des climats de notre pays. La clé de sa réussite tient au drainage du sol : moins celui-ci est gorgé d’eau l’hiver, plus le laurier-sauce est rustique. Voici comment faire pour le bouturer. Quand bouturer la laurier-sauce ? A l’image de nombreux arbustes, le laurier-sauce se bouture en fin d’été (entre le 15 août et la fin du mois de septembre), lorsque ses branches commencent à être aoûtées. D’un point de vue botanique, elles se lignifient (l’écorce durcit), prenant une coloration brune caractéristique. C’est à…

    Lire la suite »
  • Photo of Boutures : 6 conseils pour les réussir comme un pro !

    Boutures : 6 conseils pour les réussir comme un pro !

    Vous vous êtes peut-être toujours demandé (sans oser le lui demander) comment faisait votre voisin pour réussir à coup sûr ses boutures de rosiers ou d’arbustes ! En soit, ce n’est pas compliqué : sa réussite tient surtout à la période à laquelle il fait ses boutures : entre le début du mois d’août et la fin septembre ! Ajoutez à cela quelques petites astuces et vous aussi allez devenir un(e) pro des boutures. Août-Septembre, les boutures semi-aoûtées ! Entre le début du mois d’août et la mi-septembre, c’est la période idéale pour bouturer les arbustes. A ce moment de l’année, les rameaux verts apparus au printemps commencent à durcir et à prendre une coloration marron : ils se lignifient. Ce sont spécifiquement…

    Lire la suite »
  • Photo of Pourquoi marcotter le rhododendron plutôt que de le bouturer ?

    Pourquoi marcotter le rhododendron plutôt que de le bouturer ?

    Votre rhododendron plaît à vos amis et vous souhaitez le multiplier pour leur en offrir un pied ? Si votre idée première vous amène à penser bouturage, laissez-vous plutôt tenter par le marcottage. Cette autre technique de multiplication donne sans effort de meilleurs résultats ! Rassurez-vous : elle est à la portée de tous les jardiniers, novices ou expérimentés. Vous serez ainsi assuré de multiplier vos rhododendrons sans trop vous en préoccuper. Succès garanti ! Comment marcotter le rhododendron ? Commencez par sélectionner une belle branche basse. Elle doit être suffisamment longue et souple afin de la courber jusqu’au sol sans casser.  Cette technique de multiplication porte le nom de marcottage par couchage. Elle donne aussi de très bons résultats avec d’autres arbustes :…

    Lire la suite »
  • Photo of Les iris, à planter dès l’été !

    Les iris, à planter dès l’été !

    Si les iris offrent leurs élégantes fleurs au printemps, l’été est pour ces plantes rhizomateuses une période de repos. C’est le moment de diviser de vieux pieds ou de procéder à la plantation de nouveaux iris. Quand planter les iris ? La période idéale pour la plantation des iris court du mois de juillet au mois d’octobre. C’est également pendant l’été qu’on les divise. Une fois installés en terre, il faudra néanmoins attendre jusqu’au printemps suivant pour les voir fleurir. Où planter les iris ? Les iris apprécient tout particulièrement les sols légers et secs, même calcaires. Dans tous les cas, la terre qui les accueille doit être suffisamment drainée. Évitez les sols compacts et humides dans lesquels les rhizomes pourrissent rapidement.…

    Lire la suite »
  • Photo of L’achillée millefeuille, place à la couleur !

    L’achillée millefeuille, place à la couleur !

    Connue depuis l’Antiquité, l’Achillée millefeuille (Achillea millefolium, famille des Astéracées) a toujours été appréciée pour ses nombreuses vertus cicatrisantes et anti-inflammatoires. Sous son allure sauvage, la plante d’Achille (selon la légende, Achille s’en servit pour guérir ses plaies durant la guerre de Troie) constitue également un atout décoratif certain, aussi bien au jardin qu’à l’intérieur, au cœur d’un joli bouquet par exemple. Comment planter et entretenir cette belle des prés ? L’Achillée millefeuille De nature vivace, la plante d’Achille compte une grande variété d’espèces, certaines poussant à l’état sauvage, d’autres pouvant être cultivées au sein du jardin. L’Achillée se pare d’un feuillage fin, léger et décoratif, généralement caduc. Teinté de vert ou de gris, il se révèle également être aromatique.…

    Lire la suite »
  • Photo of Le kiwaï ou kiwi de Sibérie: un concentré de vitamines !

    Le kiwaï ou kiwi de Sibérie: un concentré de vitamines !

    Proche cousin du kiwi (Actinidia sinensis), le kiwaï (Actinidia arguta), aussi appellé kiwi de Sibérie ou encore kiwi d’été en raison de sa période de fructification, est une plante grimpante rustique (-20°C) développant des lianes exhubérantes et puissantes. A l’exception de la variété autofertile Issaï, de plus faible vigueur, les autres kiwaïs sont tous capables de partir à l’assaut d’un support haut de plus de 10 mètres ! Autant dire que le palissage qui les accueille doit donc faire preuve de solidité, condition sine qua none pour réussir la culture de ces petits kiwis verts bourrés de vtamines ! Une récolte prometteuse ! A l’image de leur cousin de Chine, la plupart des variétés de kiwaïs sont des plantes dioïques : pour…

    Lire la suite »
  • Photo of La liane chocolat: une grimpante à croquer !

    La liane chocolat: une grimpante à croquer !

    Le nom d’Akébie (genre Akebia, famille des Lardizabalacées) regroupe plusieurs espèces de plantes grimpantes originales venues de Chine, du Japon et de Corée. Bien que peu courantes dans nos  jardins, le genre se limite souvent sous nos contrées à l’akébie à cinq feuilles (Akebia quinata), que l’on appelle aussi liane ou vigne chocolat en raison de la couleur de ses fleurs en grappes. Cette grimpante vigoureuse est appréciée pour ses qualités ornementales, en particulier pour son feuillage composé et ses fleurs légèrement parfumées. Akebia quinata et trifoliata Plutôt vigoureuses et généreuses, Akebia quinata ( akébie à cinq feuilles) et trifoliata ( akébie à trois feuilles) forment des lianes volubiles de 5 à 10 mètres de long se couvrant de feuilles…

    Lire la suite »
  • Photo of L’Aucuba du Japon: l’un des plus beaux persistants !

    L’Aucuba du Japon: l’un des plus beaux persistants !

    Souvent dépréciés, les arbustes à feuillage persistant sont pourtant très précieux au jardin où ils constituent une toile de fond intéressante pour des massifs aux scènes colorées saisonnières. L’Aucuba japonica n’y fait pas exception. Cet arbuste  d’ombre à mi-ombre originaire d’Asie ajoute à cela d’autres qualités, notamment le pouvoir d’apporter une belle lumière à un coin sombre. L’un des plus beaux arbustes ornementaux ! Avec leur silhouette compacte, leur taille moyenne (jusqu’à 2 mètres de hauteur) et leurs longues feuilles, ovales, pointues, vernissées, diversement colorées dans le cas des variétés panachées, les Aucuba japonica font valoir de précieuses qualités ornementales ! L’ espèce est dioïque. A l’exception de la variété Rozannie, la seule autofertile, seuls les Aucubas femelles portent des drupes…

    Lire la suite »
  • Photo of En mai, l’ancolie fait ce qui lui plait !

    En mai, l’ancolie fait ce qui lui plait !

    Du haut de ses hautes tiges, l’ancolie des jardins (Aquilegia vulgaris), que l’on appelle aussi ancolie cornette ou colombine, domine les pousses encore basses des plantes à floraison estivale. Cette vivace de la famille des Renonculacées, facile à cultiver et rustique (-20°C), revient fidèlement chaque année, annonçant la fin  prochaine des floraisons printanières ! De merveilleuses fleurs en clochettes ! Les maigres tiges couvertes de poils soyeux de l’ancolie peuvent paraître fragiles. Ces hampes florales s’étirent pourtant à 40 à 50 cm de hauteur, supportant aisément le poids des fleurs en clochettes diversement colorées : rose clair ou foncé, violet profond, noires, bleues, mauves, rouge pourpre et même blanches… Sur le plan décoratif, leurs ravissantes feuilles lobées ne sont pas à…

    Lire la suite »
  • Photo of Rosier de Banks, florifère à l’extrême !

    Rosier de Banks, florifère à l’extrême !

    Originaire de Chine et rustique (-15°C) même s’il n’aime pas vraiment le froid, le rosier de Banks (Rosa banksiae) est l’un des rosiers lianes les plus généreux ! Dans ce groupe, tous sont des grimpants à la somptueuse floraison. Sans épines ! Rosa banksiae produit depuis la souche de vigoureux sarments, souples, et – chose étrange pour un rosier – totalement dépourvus d’épines (inermes). Au fil des ans, les branches principales du rosier de Banks s’allongent,  pouvant atteindre une dizaine de mètres de longueur ! Florifère à l’extrême, ce rosier liane l’est assurément ! Il se couvre en effet dès le mois d’avril d’une ribambelle de petits (2 cm de diamètre) pompons jaunes ( Rosa banksiae lutea), roses (Rosa banksiae rosea) ou…

    Lire la suite »
  • Photo of Sorbaire Sem: l’élégante fausse-spirée

    Sorbaire Sem: l’élégante fausse-spirée

    Originaire des régions montagneuses humides d’Asie (Chine, Corée), la sorbaire Sem (à feuilles de sorbier) ou fausse-spirée (Sorbaria sorbifolia) est un arbuste original et décoratif de la famille des Rosacées, doté d’un feuillage aux teintes variables au fil des saisons. Rustique par nature, ce proche parent encore peu connu des spirées est facile à cultiver. Seule ombre au tableau, son caractère légèrement envahissant doit faire l’objet d’une surveillance de ses nombreux rejets ! Comment cultiver Sorbaria sorbifolia ? Un feuillage de toute beauté ! Sorbaria sorbifolia forme un arbuste de 1m20 d’envergure en tous sens, à la silhouette arrondie et compacte. Depuis le début des années 2000 et l’obtention du cultivar « Sem » par un pépiniériste néo-zélandais, la plupart des sorbaires commercialisées figurent parmi ces hybrides aux grandes…

    Lire la suite »
  • Photo of L’artichaut: des têtes bien pleines !

    L’artichaut: des têtes bien pleines !

    Plante vivace imposante originaire du bassin méditerranéen, l’artichaut (Cynara scolymus) a besoin d’espace, pas moins de 2 m². Grand classique du jardin vivrier, ce représentant de la famille des Astéracées est cultivé depuis longtemps en France, où son introduction remonterait à la Renaissance, sous l’impulsion d’une certaine Catherine de Médicis. Découvrez des conseils exhaustifs pour sa culture et son entretien  ! Description Plante vivace dressée d’environ 1,50 mètre de hauteur, à l’aspect robuste, l’artichaut produit depuis la base une rosette de grandes et longues feuilles, d’une élégante couleur vert-gris. Tomenteuses sur le revers, ces feuilles ne sont pas épineuses, à la différence du cardon, son cousin plus sauvage. Ce sont les têtes de fleurs en formation que l’on consomme, que…

    Lire la suite »
  • Photo of Le cognassier du Japon

    Le cognassier du Japon

    Avec sa belle floraison de fin d’hiver, concomitante de celles, plus parfumées, du Daphné odora ou de l’Edgeworthia, le cognassier du Japon (Chaenomeles japonica) est l’un des arbustes les plus précoces de l’année. Sa floraison est en ce sens une véritable ode au réveil printanier. Comment cultiver et entretenir ce bel arbuste d’ornement ? Beau toute l’année ! Arbuste épineux prenant la forme d’un buisson dense et très ramifié, le cognassier du Japon peut atteindre deux mètres de hauteur, autant d’étalement. Également très rustique, il supporte des températures jusqu’à -25°. Son feuillage caduc et ses feuilles alternes, ovales, dentées et d’un vert sombre brillant, sont d’une grande élégance. Ses fleurs, généralement simples, rouge brique ou roses, s’épanouissent sur des rameaux…

    Lire la suite »
  • Photo of Les Bergénias: un cœur de feuilles pour coin d’ombre

    Les Bergénias: un cœur de feuilles pour coin d’ombre

    Ce qui est un jour à la mode peut tomber dans la désuétude la plus totale le lendemain, sans qu’on en comprenne vraiment les raisons. C’est un peu ça l’histoire du Bergénia. Fleur prisée du temps des jardins de grand-mère, comme le Dahlia, puis rapidement ringardisée, au point d’en être réduite à une « plante de vieux jardin ». Ah, mais c’était sans compter que la roue tourne et que ce qui est un jour passé de mode le revient tôt au tard. Alors, ça y est, le bergénia renaît de ses cendres et cette reconnaissance nouvelle est amplement méritée !  Il faut dire que cette vivace originaire d’Asie centrale ne manque pas d’atouts ! Robuste, peu exigeante, hyper-rustique (-20 à -30°C), c’est l’un…

    Lire la suite »
  • Photo of L’Hamamélis: une floraison hivernale mystérieuse et envoûtante !

    L’Hamamélis: une floraison hivernale mystérieuse et envoûtante !

    C’est à l’heure où le jardin s’est profondément assoupi, qu’il est figé par le gel ou prisonnier d’une épaisse couche de neige, que survient la plus improbable des floraisons, celle de l’Hamamélis ( Hamamelis mollis ou intermedia, famille des Hamamélidacées), également appelé noisetier des sorcières. Avec sa floraison odorante et originale, cet arbuste original doté d’une grande rusticité (-20/-25°C) a le toupet de défier les rigueurs de l’hiver. Des fleurs-bijoux De croissance lente, l’Hamamélis forme un arbuste à la silhouette buissonnante évasée, de 2 à 3 mètres de hauteur pour autant d’étalement. Ses feuilles ovales, vertes, veloutées, décoratives, rappellent par leur forme et texture, celles du noisetier ou encore celles du noisetier du Japon (Corylopsis pauciflora), d’où son surnom de…

    Lire la suite »
  • Photo of Daphné odorant « aureomarginata »

    Daphné odorant « aureomarginata »

    Un après-midi froid de février, qu’un soleil resplendissant peine à réchauffer. Le jardin n’est pas encore sorti de son sommeil hivernal. Le daphné, lui, (Daphné odora) est déjà tout guilleret !  Originaire d’Europe, d’Asie et d’Afrique du Nord, ce bel arbuste persistant, assez peu rustique (-10°C) est l’un des premiers à fleurir dans l’année et à offrir sa subtile et enivrante fragrance qui réveille les sens et appelle le printemps ! Comment cultiver au jardin un Daphné odora ? Les atouts du daphné odora Les Daphnés sont nombreux : on en dénombre pas moins d’une cinquantaine d’espèces. Alors que Daphne mezereum, également appelé bois gentil ou bois joli, peuple spontanément les sous-bois et se couvre d’un feuillage caduc, le daphné odorant propose…

    Lire la suite »
  • Photo of Le cotonéaster laiteux: l’arbuste de haie libre par excellence !

    Le cotonéaster laiteux: l’arbuste de haie libre par excellence !

    A la fois rustique, utile et décoratif, le Cotonéaster laiteux (Cotoneaster lacteus ou lactea) fait preuve d’une croissance rapide, atteignant 3 à 4 mètres de hauteur et d’étalement à l’âge adulte. Ses longs rameaux blanchâtres, souples et duveteux, s’arquent pour retomber avec grâce. Ils se couvrent de fleurs au printemps, puis de nombreuses baies rouges décoratives dès le début de l’automne. Découvrez comment cultiver et entretenir ce bel arbuste persistant ? Les atouts de cotoneaster lacteus Ses grandes feuilles ovales et joliment nervurées se couvrent de vert tendre et luisant, affichant une teinte plus blanchâtre à grisée sur le revers. Elles persistent tout l’hiver. En mai-juin, les petites fleurs blanches ou roses des cotonéasters se s’ouvrent que partiellement, elles sont…

    Lire la suite »
  • Photo of Un cactus de noël en fête !

    Un cactus de noël en fête !

    On le trouve encore parfois sous son ancien nom : Zygocactus truncatus. Originaire d’Amérique du sud, le cactus de noël, désormais appelé Schlumbergera, constitue l’une des attractions de la fin d’année. Cette plante succulente forme au fil des ans une large touffe de tiges retombantes. On ne peut pas véritablement parler ici de feuilles. Il s’agit plutôt d’organes aplatis et segmentés, se développant en « file indienne ». De couleur vert clair quand ils sont jeunes, ces organes deviennent bruns et rugueux avec l’âge. Ils ne portent aucune épine.

    Lire la suite »
  • Photo of Les Pavots: pétales de soie, beauté éphémère

    Les Pavots: pétales de soie, beauté éphémère

    Annuels ou vivaces, les pavots sont à leur aise dans les massifs de vivaces où leurs pétales soyeux se mêlent gaiement aux autres floraisons. Qu’importe si certains, à l’image des pavots d’Orient, se montrent au final assez éphémères ! Ils jouent tout de même facilement des coudes pour se faire une place au soleil parmi les autres vivaces. Et quand ils disparaissent, cela se remarque à peine. D’excellents bouche-trous dont on peut difficilement se passer ! Pétales de soie D’une ample touffe de feuilles finement ciselées, s’élève au cours du printemps une tige florale soyeuse, courbée sous le poids du bouton renflée qu’elle porte, lui aussi soyeux. Et puis un beau jour la fleur s’épanouit, spectaculaire, à la hauteur de…

    Lire la suite »
  • Photo of L’arbre-à-soie, Albizia julibrissin

    L’arbre-à-soie, Albizia julibrissin

    Très apprécié pour sa somptueuse floraison estivale, l’Albizia julibrissin (arbre-à-soie) l’est tout autant pour son feuillage d’une finesse remarquable. Originaire d’Iran, cet arbre de taille moyenne croît vite les premiers temps, puis ralentit sa croissance ensuite jusqu’à  atteindre 10 à 12 mètres de hauteur à l’âge adulte. Si l’Albizia est surnommé le « Mimosa rose » dans le Midi de la France et aux Etats-Unis, c’est qu’il appartient, comme le mimosa, dont il est très proche, au genre Acacia. Nettement moins florifère que son cousin jaune, il compense ce désavantage par une floraison de toute beauté ! 150 espèces d’Albizia, le plus cultivé en France : Albizia julibrissin L’Albizia prend naturellement au fil du temps un port étalé, en parasol, présentant une cime…

    Lire la suite »
  • Photo of Cyclamen de Naples, le tapis de fleurs très tendance

    Cyclamen de Naples, le tapis de fleurs très tendance

    Il existe 24 variétés de cyclamens, toutes plus ou moins vivaces et rustiques, à petites ou grandes fleurs aux pétales retournés, dans des tons rose, saumoné, violet ou rouge. Parmi elles, les cyclamens de Naples (Cyclamen hederifolium ou Cyclamen neapolitanum) sont les plus robustes, probablement les plus célèbres aussi. Ils s’épanouissent naturellement dans le Sud de l’Italie et en Turquie mais poussent tout aussi spontanément dans le Sud de la France et en Corse où ils bénéficient d’un climat doux. Comment les cultiver et les naturaliser ? Un tapis de fleurs automnales A l’image de nombreux bulbes et tubercules, les fleurs des cyclamens de Naples apparaissent en premier, avant même le feuillage. Elles semblent attendre une grosse pluie orageuse de…

    Lire la suite »
  • Photo of Les Asters, rois de l’automne !

    Les Asters, rois de l’automne !

    Rois de l’arrière-saison, les Asters vivaces sont de véritables plantes couteau-suisse, habillant le plus souvent les massifs de leurs touffes buissonnantes érigées, s’étirant plus rarement à l’horizontale. Profitez de leurs couleurs débordantes de peps pour égayer un coin de votre jardin : ils sont faciles à réussir en tout sol et suffisamment rustiques pour s’adapter à la plupart des climats. Comment les cultiver, les entretenir et les multiplier ? Des Asters pour tous les goûts ! Dresser avec précision un portrait des Asters n’est pas une mince affaire tant ces vivaces font preuve d’une incroyable diversité de formes et de couleurs. Nains, jusqu’à 40 centimètres de hauteur, les Asters se prêtent parfaitement à une culture en pot ou dans une grande jardinière.…

    Lire la suite »
  • Photo of La nérine, l’amaryllis rustique !

    La nérine, l’amaryllis rustique !

    Vivace bulbeuse à la floraison tardive, la nérine (Nerine bowdenii) appartient à la famille des amaryllidacées. Originaire d’Afrique du Sud, celle que l’on surnomme également Lis de Guernesey n’est autre qu’une amaryllis rustique. C’est à l’heure où s’endort le jardin, magnifiée par les derniers rayons de soleil d’une belle journée automnale, que la nérine offre sa superbe floraison aux teintes rose vif. Comment planter, cultiver et entretenir cette belle vivace ?

    Lire la suite »
Bouton retour en haut de la page
Fermer