JardinerL'été

Deux grimpantes annuelles de charme !

Pour beaucoup, le jardin se limite à couvrir le sol et garnir des massifs, quitte à en oublier qu’il peut aussi être mis en relief, au propre comme au figuré, en se jouant des volumes. Utiliser des annuelles grimpantes permet ainsi de métamorphoser une partie de son jardin en quelques semaines seulement, le temps de la belle saison, en créant une séparation végétalisée par exemple,  en focalisant l’attention sur un tipi fleuri au potager ou en complétant l’abondance de floraison d’une pergola. Zoom sur deux charmantes annuelles parfaites pour tous ces usages…

La Suzanne-aux-yeux noirs

Thunbergia alata est une frileuse. Haute d’1m50, la Suzanne aux yeux noirs se couvre, durant l’été et jusqu’à l’automne, d’une multitude de fleurs orange dans la variété la plus classique, celle au cœur noir. D’autres variétés moins courantes, aux fleurs blanches, roses… existent aussi pour étendre la palette de couleurs.

thunbergia alata

La Suzanne se sème au chaud, en terrines, à une température de 20°C. Préparez un substrat fin de type terreau spécial semis riche en tourbe. Espacez les graines de 10 cm et enterrez à 1 centimètre de profondeur. Humidifiez le terreau en pulvérisant de l’eau. Après l’apparition de quelques feuilles, repiquez en godets individuels, puis installez en pleine terre ou en pots à la fin-mai en lui réservant un sol frais et riche.

On peut alors décider de l’installer au pied d’une treille amovible suspendue par deux crochets à un mur. On retirera simplement le dispositif en fin de saison pour le réemployer ailleurs au jardin, la saison suivante. On peut également recouvrir un grand tipi au potager, que la Suzanne aux yeux noirs colonisera et partagera sans rechigner avec des haricots grimpants pour un mariage réussi de couleurs et de saveurs.

En pleine terre, la Suzanne-aux-yeux noirs produit en fin de saison une multitude de graines qui ont tendance à se ressemer d’elles-mêmes l’année suivante. Elle peut même devenir envahissante à la longue si l’on n’y prend pas garde.

culture ipomee bleueL’Ipomée (Ipomea purpurea)

L’ipomée ou Volubilis bleue, le bien-nommé liseron des jardins est une annuelle grimpante remarquable à plus d’un titre. D’abord pour la beauté de ses grandes feuilles en forme de cœur, mais aussi pour la finesse des traits de ses larges fleurs en trompette qui ne s’ouvrent vraiment qu’au plein soleil. Elle fleurit de juin jusqu’aux premières gelées, et peut se montrer vivace en climat très doux. Partout ailleurs, comme la Suzanne, elle se ressème avec abondance naturellement.

Parmi les variétés d’ipomées, le choix se tourne presque toujours vers la variété Géante à fleurs blanches délicatement striées de violet, comme distillé au pinceau.  Cependant, d’autres variétés suscitent l’intérêt, comme l’ipomée Bleu d’Azur à cœur blanc et jaune, idéale pour accompagner la floraison d’une clématite ou d’une capucine volubile.

Semez-la en pleine terre dès qu’elle est bien réchauffée. Déposez 3 graines en poquets tous les 40 à 50 centimètres et laissez faire la nature. Éclaircissez seulement les plants les plus fragiles dès la levée pour ne conserver qu’un pied à diriger vers une structure-guide accueillante. Pour cela, le treillis soudé de chantier redécoupé est parfait et se fond assez bien dans le paysage !

Tags
Afficher plus

Bruno Nunez

Jardinier du côté de Pau, je jardipartage à travers ces pages ma passion pour les végétaux et l'univers du jardin. Des infos, des expériences, des portraits de plantes, les animaux, le bien-être par les plantes...bref, un peu de tout...Et bien sûr, du bio, rien que du bio, du naturel avec une bonne dose de bon sens !

4 commentaires

  1. Bonjour Bruno, jardinière débutante, je voudrais faire pousser des grimpantes sur des canisses rouleaux osier et des panneaux acier acacias (site jardins animés) afin de les « habiller » pensez-vous que les ipomés pourraient convenir ? je préfèrerai quelque chose de léger, qui poussent vite !! je suis en région côte atlantique près de Pornic. Merci, Isabelle

    1. Bonjour Isabelle,

      Si vous voulez occuper rapidement le support, vous pouvez effectivement partir sur des plantes grimpantes annuelles: ipomée volubilis, suzanne-aux-yeux noirs, cobée, plumes d’indien (mina lobata) ou encore des haricots d’Espagne. Toutes se sèment en godets ou directement en pleine terre (en poquets) au cours du printemps, à partir de la mi-avril. Compte-tenu de votre région au climat littoral assez doux, vous pouvez également opter pour l’ipomée vivace. Je vous conseille enfin, si ce n’est déjà fait, de vous abonner à la lettre info jardipartage ou aux notifications de navigateur (en bas à droite). Une publication est en effet prochainement prévue pour aider au choix des meilleures plantes grimpantes de soleil ;)

      1. merci Bruno pour vos conseils, je me suis abonnée à la lettre info !! par rapport aux supports osier d’un côté du jardin et acacia de l’autre côté, dois-je tendre des fils de fer pour aider les grimpantes ? merci encore isabelle

      2. Bonjour Isabelle,

        Tout dépend des grimpantes que vous choisirez. Certaines, comme les clématites, apprécient l’intervention humaine pour les guider. Elles disposent en effet seulement de « crampons » pour s’accrocher au support. Mieux vaut donc les attacher régulièrement avec des liens. Pour elles, donc, l’ajout de fils de fer peut-être intéressant. Les ipomées et suzanne-aux-yeux noirs par exemple sont en revanche volubiles, leurs tiges s’enroulent fermement autour du support. Elles s’approprieront sans difficulté les panneaux en osier et acacia. Le jardinier se contente seulement de limiter par des pincements (tailles) fréquents leur envie de tout coloniser autour ! Enfin, certaines grimpantes produisent des vrilles (la vigne est le meilleur exemple). Là aussi, pas besoin d’artifice supplémentaire.

Répondre à Bruno Nunez Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer