Accueil » A l'intérieur » Stapelia variegata: entretien, floraison
stapelia variegata

Stapelia variegata: entretien, floraison

Le genre Stapélia (famille des Asclépiadacées) regroupe plusieurs centaines de plantes succulentes originaires d’Afrique du Sud. Parmi elles, Stapelia variegata semble assez insignifiante au premier abord. Ce n’est qu’une fois  sa fleur éclose que l’on perçoit l’intérêt de ce cactus étoile de mer. Cependant, toute spectaculaire qu’elle est, la fleur dégage un parfum nauséabond…  Comment prendre soin de ce Stapélia ?

Le nom de stapélia fut attribué à ces succulentes par Carl Von Linné. Le botaniste choisira de rendre hommage à un médecin naturaliste hollandais du XVII ème siècle, Johannes Bodaeus Van Stapel.

Description

Stapélia variegata est une plante succulente délicate émettant de nombreux rejets latéraux qui lui permettent de s’étaler au fil du temps en couvre- sol. Elle est donc souvent cultivée en coupes larges.

Ses jeunes tiges de 8 à 10 centimètres de hauteur, grasses, sont vert clair. Elles virent en suite au brun-pourpre sous l’effet du soleil.

Les boutons donnent   naissance en fin d’été à de superbes fleurs tachetées de jaune, en forme d’étoile à 5 branches de 5 à 6 centimètres de diamètre. Exhalant une odeur pestilentielle, elles attirent les pollinisateurs (les mouches en particulier). On les surnomme à ce titre « fleurs charogne ».

floraison stapelia

Comment cultiver le Stapélia ?

Si la plante pousse à l’état sauvage dans les montagnes de la Région du cap en Afrique du sud, il est impensable de la cultiver en pleine terre en France. Néanmoins, dans tout le Sud de la France, sa culture en extérieur est envisageable, sur un balcon, un rebord de fenêtre orientés plein Sud. Ailleurs, on se contentera de la cultiver comme plante de serre froide sortie au grand air tout l’été.

Quelle terre pour le stapélia ?

Préparez un mélange très drainant à base de terre de jardin et de sable en quantité. Le Stapélia variegata appréciant un substrat très minéral, de petits morceaux de pouzzolane, de granit ou de pierre de lave peuvent être mélangés à la terre et au sable pour en augmenter encore le pouvoir drainant.

Côté exposition, cette plante succulente affectionne le plein soleil mais accepte une mi-ombre légère au besoin.

L’installation dans un pot en terre cuite est préférable. Ce type de contenant permet une meilleure respiration des racines et limite de ce fait leur pourrissement.

Quel entretien ?

Un repos hivernal au sec, dans une fourchette de températures comprises entre 6 et 10°, est important pour obtenir une floraison plus abondante l’année suivante. Les plantes hivernées en intérieur se montrent en effet moins florifères. Par conséquent, l’hiver, conservez le Stapélia dehors dans le Sud, à l’abri des gelées et des grands froids, et dans une véranda ou une serre non chauffées plus au nord.

Un peu d’engrais mélangé à l’eau d’arrosage en été améliore la floraison.

Maladies

Le stapélia jaunit parfois. C’est souvent la conséquence d’un excès d’arrosage ou d’un substrat peu ou mal drainé. Par ailleurs, évitez de cultiver ce type de plantes succulentes dans un pot plastique, trop imperméable, pas assez respirant.

Les boutons de fleurs peuvent également sécher et tomber avant d’éclore. Là encore, l’arrosage est en cause associé à un manque de chaleur. Déplacez le pot au plein soleil à l’approche de leur apparition.

substrat pour stapelia

Comment bouturer un Stapélia ?

Les stapélias se bouturent très facilement. Tout au long de l’année, prélevez à l’aide d’une paire de ciseaux ou d’une lame de couteau désinfectés dans l’alcool une pousse tordue ou droite d’une dizaine de centimètres de longueur.

 Laissez sécher quelques jours dans un abri bien éclairé pour que la plaie cicatrise.. Enfoncez ensuite la bouture d’1 à 2 centimètres dans un petit pot en terre cuite rempli d’un substrat très sableux. Pour ne pas blesser le morceau de tiges, pensez à faire un avant-trou à l’aide d’un bâtonnet.

Arrosez peu mais régulièrement, tous les 4 à 5 jours. Maintenez enfin au chaud le temps de l’enracinement (environ 15 jours).

Stapelia variegata: entretien, floraison
1 (20%) 1 vote[s]

A propos de Bruno Nunez

Jardinier du côté de Pau, je jardipartage à travers ces pages ma passion pour les végétaux et l'univers du jardin. Des infos, des expériences, des portraits de plantes, les animaux, le bien-être par les plantes...bref, un peu de tout...Et bien sûr, du bio, rien que du bio, du naturel avec une bonne dose de bon sens !

4 Commentaires

  1. cet été,un de mes Stapelia a fait une gousse,qui contenait des graines avec un petit parachute(genre pissenlit)
    Les graines ont germé ! ! ! les « mini-stapelié » mesurent 3mm…..elles passent l’hiver à la lumière dans une piéce non chauffée
    J’espère qu’elles vont grandir l’été prochain,quand elles seront dehors…C’est la première fois qu’elles font des graines depuis des années.
    Est ce une conséquence du réchauffement climatique ?J’habite dans la région Centre

    • Bonjour Josette,

      Mes Stapelias n’ont jamais rien fait de pareil 🙂 Je suis jaloux ! 😉 Je ne pense pas qu’il s’agisse d’une conséquence d’un changement de climat, c’est simplement que vous leur offrez des conditions de culture optimales 🙂 ! Avec la bouture, le semis (naturel ou pas) du Stapelia est donc une autre manière de reproduire cette succulente.

  2. bonjour, j’ai depuis 5 ans un stapelia variegata. tout petit il fleurissait tous les ans, boutures données, elles aussi. Depuis deux ans il a grossi , se trouve ds une coupe en plastique diam 20cm, l’an dernier attaqué par des cochenilles farineuses hiver/printemps pas de fleurs en été. Cet hiver il etait dehors (dept.31) ss porche pas de cochenilles, mais tjours pas de fleurs à l’horizon. Comment faire pour le faire refleurir, car ss fleurs aucuns interets ! Merci Md

    • Bonjour,

      Je suis d’accord avec vous que l’intérêt du Stapelia, c’est sa superbe (mais à odeur fétide) floraison ! Pou avoir la chance de le voir fleurir chaque année, il lui faut:
      – un emplacement le plus ensoleillé/chaud possible
      – peu d’arrosage et un substrat très drainant
      – une coupe large mais peu profonde, ce genre de plantes succulentes aime être à l’étroit dans son contenant
      – un hiver au sec, dehors mais en situation abritée (douce): sur le rebord d’une fenêtre bien exposée par exemple.
      La floraison dépend de la quantité de chaleur et lumière emmagasinée. Elle est donc souvent assez tardive, arrivant en fin d’été (septembre)

Répondre à Bruno Nunez Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.