Arbres et arbustes

L’arbre à gentiane, Solanum rantonnetii

Le Solanum rantonnetii est un arbuste buissonnant originaire d’Amérique du Sud et du Mexique, parfait pour fleurir une terrasse ou une cour très bien exposés.

En résumé:

  • Nom botanique : Solanum rantonetti
  • Nom courant : Arbre à gentiane
  • Famille : anciennement Solanacées; nouvelle classification: Lycianthes
  • Hauteur x étalement : jusqu’à 2 mètres de hauteur avant l’hiver en situation très ensoleillée pour 2 m d’étalement !
  • Fleurs : En fin d’été – et tout l’automne si les températures sont douces – il se couvre de fleurs mauves ou bleues assez semblables à celles de la gentiane, ce qui lui vaut le surnom d’arbre à gentiane. Malheureusement, dès les premiers froids (<5°C), celles-ci tombent et les parties aériennes de l’arbuste meurent.
  • Exposition : Chaude, au soleil. Frileux, il est cultivé comme une plante saisonnière (mais bel et bien vivace)
  • Sol :Riche, bien drainé, mais restant frais l’été
  • Rusticité : -7°C

Une floraison généreuse

solanum rantonnetii entretienLe Solanum rantonnetii forme une touffe arrondie ou compacte. Les fleurs de 3 à 4 cm de diamètre sont groupées en petits bouquets aux extrémités des pousses.

Elles sont rarement blanches, plus couramment bleues à mauves rayées de zones plus sombres. Elles s’épanouissent magnifiquement jusqu’à la fin de l’automne dans les régions du Sud de la France.

Comment cultiver le Solanum rantonnetii ?

Installez le Solanum rantonnetii au cours du printemps quand tout risque de gel est écarté. Pour bien croître, il a besoin d’un sol riche, drainé, qu’il faut maintenir frais l’été et d’une exposition très chaude. En climat doux, il peut ainsi fleurir presque toute l’année.

Plantez-le à l’écart des zones de jeux des enfants : toutes les parties de cette plante sont en effet toxiques, comme beaucoup de plantes de la famille des Solanacées !

Culture en pot du Solanum rantonetti

Sa culture au nord de la France est possible, en pot uniquement, dans un contenant d’au moins 25 cm de diamètre:

  • Utilisez un mélange: 1/3 de terre de jardin, 1/3 de sable et 1/3 de terreau horticole.
  • Sortez-le dès que la période de  gel est passée pour lui faire profiter du soleil.
  • A contrario, rentrez-le sous abri au cours du mois d’octobre.
  • Il appréciera alors un hivernage en serre froide.
  • Même sous abri, une protection contre le gel (voile d’hivernage pour la ramure et carton ondulé pour les racines) peut-être utile en janvier si les températures sont largement négatives.

Comment le tailler ?

La taille diffère suivant que l’arbuste est cultivé en pot ou en pleine terre.

  • En pot, taillez au mois de mars en rabattant les pousses de l’année au 1/3 de leur longueur.
  • En pleine terre, rabattez court (20 à 30 cm) au cours du mois de novembre, après la première gelée de l’automne. Paillez ensuite généreusement la souche et recouvrez d’un manteau de feuilles mortes maintenues par un grillage ou un filet.

Bouturage du Solanum

arbre a gentianeSous nos latitudes, le Solanum ne survit que 3 à 5 ans. Il est donc important de le bouturer en août pour régénérer le pied-mère:

  • Il suffit de prélever des extrémités de tiges non fleuries de 10 à 15 cm de longueur.
  • Retirez les feuilles du bas, puis piquez-les dans un terreau fin préalablement humidifié.
  • Placez à l’étouffée (couvert d’un sac plastique).
  • Quand de nouvelles feuilles apparaissent, repiquez chaque bouture en godet individuel contenant du terreau de rempotage et placé au frais, dans un endroit lumineux jusqu’à la plantation printanière.

De nombreuses variétés

L’arbuste compte pas moins de 1400 de variétés dont certaines aux grandes qualités ornementales.

La plupart offrent des fleurs d’un bleu plus ou moins profond à cœur jaune vif. Quelques variétés blanches existent aussi.

Le Solanum rantonnetii variegata Aurea propose, quant à lui, un original feuillage panaché. Cette diversité en fait une plante intéressante à intégrer dans les massifs, uniquement en pleine terre sous climat méditerranéen.

De la même famille, le Solanum grimpant (Solanum jasminoides) est une liane très vigoureuse aux fleurs étoilées blanches, parfait pour couvrir en peu de temps un grillage, une tonnelle ou une pergola.

Sur le même thème:

La trompette des Anges: Brugmansia
Le laurier-rose: un autre arbuste toxique

Mis à jour le Juin 28, 2020 @ 14 h 58 min

Tags

10 commentaires

  1. Bonsoir;
    Concernant ce sujet , je voudrais informer ceux que cela intéresse qu’il existe un arbuste proche du solanum rantonneti qui , lui résiste bien à nos hivers et dure longtemps dans nos jardins.
    Il s’agit du solanum avicularé appelé aussi arbre aux kangourous .Originaire du sud de l’Australie , il supporte bien la rigueur de nos climats , du sud à la Bretagne en extèrieur .
    Cet arbuste produit des grappes de fleurs mauves comme sur votre photo et ensuite des fruits de couleur consécutivement vert , jaune , orange vif. Les fruits murs sont comestibles mais insipides et pleins de graines qui donnent l’impression de manger du sable.
    Ceci dit , c’est un arbuste très décoratif en été qui se remarque dans un jardin.
    Je peux fournir quelques graines bénévolement à ceux qui voudraient l’essayer.
    Cordialement.

    1. Bonjour, je serais ravie d’avoir quelques graines; bien sùr je vous rembourserai le port. cordialement et portez-vous bien. Noële.

  2. bonjour Bruno et bonne année 2018 à tous,

    Aujourd’hui, je voudrais vous demander quelle est la période idéale pour bouturer les artichauts. L’an passé au printemps, j’ai planté 14 oeilletons d’artichauts que j’ai prélevés sur un pied mère en faisant attention de toujours prélever au moins une racine. Tout l’été je les ai bien arrosés mais il n’y en a qu’un qui ait poussé. Enfin pas tout à fait parce la plupart des autres, sont restés au stade 2 ou 3 petites feuilles et on définitivement rendu l’âme au premier froid.
    je voudrais recommencer puisque le pied mère a refait des plants qui mesures actuellement environ 40cm mais je voudrais mettre tous les atouts de mon côté et du leur bien sûr.
    merci de votre réponse,
    cordialement

  3. ah ! je comprends pourquoi mon solanum Rantonneti est mort , je pensais que c’était le froid qui l’avait tué
    En tout cas j’en ai bien profité , pendant 5 ans, en pleine terre, plein soleil , sous une fenêtre;; je ne comprends pas pourquoi on en voit si rarement ds les jardins . Personne ne se doute que cette plante que l’on vend souvent en jardinerie ds des petits pots comme des pélargoniums , va en très peu de temps atteindre plus de 2m. quand elle est cultivée ds de bonnes conditions est très facile à vivre .

    1. Bonjour Anne,

      Je pense que la toxicité de la plante n’aide pas à sa présence dans les jardins. Et c’est assez raisonnable si de jeunes enfants y viennent régulièrement jouer. Beaucoup de plantes de la famille de la tomate et de la pomme de terre (les solanacées) ont longtemps ainsi fait peur, étant considérées comme des plantes de sorcières: la belladone par exemple, la morelle…

    2. le miens à 10 ans mais en pot cette année il a grandi trop vite avec la chaleur et moins touffu je vais bientôt le tailler et le rentrer (obligée de le tailler car il ne rentre pas sous la véranda. je fais celà tous les ans au printemps changement de terre et de pot toujours plus grand.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer