Les Légumes racines

Comment semer le navet d’hiver ?

Le mois d’août, c’est le bon moment pour semer le navet, la culture idéale de mi-saison. Au printemps et en automne, les navets ne nécessitent en effet pas trop d’entretien grâce aux pluies saisonnières, et ils fournissent un bon approvisionnement en légume frais durant les mois qui suivent. Il est d’ailleurs possible de les récolter jeunes, tous en même temps, et de les conserver pour l’hiver grâce à la lactofermentation ! Cela leur évite de devenir creux, et véreux. 

La culture du navet est facile et occupe très bien les espaces vacants du potager en fin d’été. Les navets produisent en deux à trois mois une abondante récolte.  Voici quelques conseils pour réussir au mieux votre semis de navet.

Quand et comment semer le navet d’hiver ?

Le navet se sème de mars à août, voire septembre. On laisse généralement 35 cm entre les rangs. Ce légume apprécie d’être semé clair. Inutile de forcer sur la dose de graines, il a besoin d’un minimum d’espace pour se développer. Comptez 10 à 15 cm entre chaque plant sur la ligne. 

Le navet aime les sols riches et une terre plutôt légèrement acide. Avant de le semer, mélangez à la terre du compost, mais pas de fumier, ou alors bien décomposé.

Côté exposition, le navet apprécie un emplacement à la mi-ombre, mais du soleil ne lui fera pas de mal, particulièrement si le semis a lieu en mars, ou fin août/début septembre. 

Des variétés de navets adaptées à chaque saison

Le navet cultivé au printemps n’est pas le même que celui cultivé en automne et en hiver. Alors choisissez bien vos variétés !

En voici quelques-unes.

Pour une culture forcée, en mars : prenez du navet De Milan à forcer

Pour une culture en pleine terre, au printemps et en fin d’été :

  • Les navets De Nancy,
  • Stanis,
  • Et Des vertus Marteau conviennent bien.

Pour une culture d’automne, une récolte et une conservation durant l’hiver :

  • Jaune boule d’Or, une variété ancienne ronde à la peau et à la chair jaune et sucrée,
  • Blanc dur d’hiver, à racine conique blanche offrant une chair blanche et sucrée,
  • De Péronne, aussi appelée De Montesson, à racine conique blanche et au collet rouge.

 Il en existe de nombreuses autres variétés, n’hésitez pas à faire le tour des semenciers !  

semer navet blanc
Navet blanc de Croissy

Vous pourrez trouver en particulier quelques curiosités, comme les radis japonais qui sont en réalité des navets : ils peuvent atteindre des tailles colossales. Le radis glaçon (aussi un navet), se consomme comme du radis au stade jeune, et plutôt comme des navets une fois que les racines sont suffisamment développées 

Le repiquage du navet ? Possible !

 Vous pouvez tout à fait repiquer vos navets, mais sachez qu’un semis directement en terre lui est préférable. Le navet s’enracinera mieux de cette manière. C’est à vous de voir !  

Évitez les apports de fumier

Si vous avez l’habitude d’épandre du fumier ou de l’engrais sur vos légumes, sachez que le navet n’en a pas forcément besoin : il est très autonome.  

Ainsi, évitez tout apport de fumier frais ou de compost peu décomposé : cela favoriserait les problèmes de pourritures du collet et des racines.  

Quel arrosage pour votre semis de navet d’hiver ?

 Les navets nécessitent un arrosage très régulier. Pour se développer rapidement et concurrencer les adventices d’une part, et pour éviter qu’ils ne se creusent d’autre part. Mais attention, qui dit arrosage, dit levée de graines ! Les adventices se feront une joie de germer près de vos navets, ainsi soyez vigilant sur le désherbage, le navet n’est autonome qu’après avoir dépassé 15 cm de hauteur !  

 Un arrosage régulier, en aspersion, permettra également de faire fuir les altises, ces petites bêtes noires qui grignotent les feuilles des légumes de la famille du navet.  

 Enfin, en parlant de graines, vous pouvez tout à fait les faire vous même !  

C’est très simple pour le navet : choisissez un beau navet parmi votre récolte, et mettez-le de côté tout l’hiver, en terre (vous pouvez le stocker à l’abri dans du sable si les rongeurs vous posent un problème). En mars/avril, remettez-le en terre et laissez-le monter à graines. Les graines seront mûres durant l’été et vous n’aurez plus qu’à les récolter et vous en servir pour vos prochains semis ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page