L'étéPotager bio

Prêts pour la récolte des pommes de terre ?

Au potager, les pommes de terre plantées au printemps dernier sont arrivées à maturité. Leur feuillage a jauni et les tiges se dessèchent, signe que la récolte peut commencer. Il est inutile d’attendre plus longtemps, leur cycle végétatif est bel et bien terminé et les tubercules ne grossiront plus maintenant. Prolonger la culture serait même risquer que les mulots et autres rongeurs ne se délectent de la récolte avant nous.

Comment arracher les pommes de terre ?

Pour les arracher, je procède par temps sec, quand la journée s’annonce bien ensoleillée. Le matin, je m’aide d’une fourche-bêche pour extraire et soulever l’ensemble de la plante. Puis je la laisse sécher, couchée en place, à même le sol, toute la journée. Cet arrachage est délicat tant il est fréquent de transpercer les tubercules avec les dents de la fourche. Voilà pourquoi il ne faut pas hésiter à enfoncer la fourche-bêche assez loin de la tige car la pomme de terre a tendance à s’étaler et prendre son aise sous terre. Pendant la récolte, je fais aussi attention à ne pas piétiner les rangs. Cette culture est si extraordinaire par le travail d’ameublissement  du sol qu’elle offre qu’il serait dommage de le tasser et de gommer ainsi ses effets.

Arracher les pommes de terreAprès le séchage en journée, je profite de l’ombre bienfaisante du début de soirée pour ramasser tous les tubercules et les disposer dans une cagette. Entreposée par la suite dans un local sec, sombre et aéré, les pommes de terre s’y conserveront sans problème plusieurs mois.

Retour sur la planche de culture désormais libérée. Les pommes de terre ayant travaillé en profondeur, le sol est meuble et décompacté. Après la récolte, je me contente donc de nettoyer la terre en évacuant les fanes restantes et j’arrache les mauvaises herbes qui se sont glissées entre les rangs.  Je passe pour finir un simple coup de râteau pour niveler et égaliser le sol. Voilà ma planche prête à accueillir de nouvelles cultures pour une récolte d’automne.

Quelles plantes potagères cultiver après les pommes de terre ?

Les pommes de terre ne sont pas les reines des plantes d’association, c’est certain. Mais après elles, on peut semer sans souci des navets et des carottes destinés à la conservation hivernale, des radis, des laitues ou encore des épinards d’hiver. Des cultures qui vont puiser dans le sol le reste de matière organique laissé par la pomme de terre.

Tags

Bruno Nunez

Jardinier près de Pau, je jardipartage à travers ces pages ma passion pour les plantes et le jardin à travers des conseils de jardinage, des astuces, des expériences, des portraits...bref, un peu de tout...Et bien sûr, du bio, rien que du bio, avec une bonne dose de bon sens !

12 commentaires

  1. Bonjour j’ai obtenu 3 plants de p de t plantée début juillet on arrive en octobre et les fables sont encore bien vertes faut il encore attendre pour récolter sachant que maintenant il pleut que faire ?? c’était un essai donc si loupe pas grave merci d’avance

    1. Bonjour Bernard,

      Généralement, il faut attendre que le feuillage sèche pour récolter les pommes de terre ou, au moins, que les plants aient fleuri (les tubercules grossissent après floraison).
      Si vous récoltez, avant, vous obtiendrez peu de pommes de terre, elles seront petites et ne se conserveront pas longtemps.
      Comme il fait encore assez doux en octobre, j’aurais tendance à vous conseiller de les laisser encore en culture pour une récolte fin de mois avant les premiers vrais froids.

  2. j’ai mis des charlottes le 29/03,les plants à part un ont jaunis à ce jour ,du coup j,ai voulu voir la production ,résultat pour 2 plants 6 pommes de terre,est ce normal,

    1. Bonjour,

      Non, ce n’est pas normal. Plusieurs pistes peuvent expliquer le problème:
      – un sol épuisé, pas assez riche, la pomme de terre étant gourmande, il faut anticiper sur sa parcelle des apports de compost
      – manque d’eau, en particulier au moment de la floraison, quand se forment les tubercules
      – maladie, dont le mildiou qui fait chuter les rendements
      – la rotation des cultures: si vous avez cultivé des solanacées (tomates, piments, poivrons, aubergines…) précédemment sur la parcelle, il y a fort à parier que la terre s’est appauvrie. La pomme de terre appartient à la même famille que tous ces légumes gourmands !

  3. j’ai semer mes pomme de terre le 1er avril , je vient de prendre un très gros orage de grêle qui à en grande parti
    détruis les fanes , ma question je doit ramasser tous de suite ou attendre

    1. Bonjour Charles,

      Le feuillage étant haché, il n’est malheureusement plus en état de former de nombreux nouveaux tubercules. 2 solutions:
      – soit vous récoltez tout de suite, auquel cas les pommes de terre (surtout si ce sont des variétés de garde) seront petites et se conserveront moins longtemps
      – soit vous laissez en place et pariez sur la production de nouvelles feuilles, auquel cas il me semble important de désinfecter les blessures avec une pulvérisation de bouillie bordelaise.
      Ayant été touché par un gros orage de grêle il y a deux ans, j’avais constaté sur des courges et courgettes, que de nouvelles feuilles avaient rapidement remplacé les feuilles abîmées. C’est ce qu’on peut aussi espérer sur les cultures de pommes de terre…

  4. j’ai planté mes pommes de terre le 25 mars. Aujourd’hui le 10 juillet j’ai creusé une plante pour voir , et j’ai de belles pommes de terre. Mais les pommes de terre ont des germes qui grossisssent, et j’ai peur qu’ils se nourrissent sur la pomme de terre. Faut-il que j’arrache mes pommes de terre maintenant ?? Toutefois j’attendais car les plantes sont loin de se sécher ! elles sont encore bien vertes ! La variété est des Bintges.
    Je vous remercie pour votre réponse

    1. Bonjour,

      Bintje est une variété de pommes de terre demi-précoce: elle parvient donc à maturité en moyenne autour de 120 jours (entre 100 et 130 jours) après la plantation, soit idéalement autour du 25 juillet dans votre cas. Tout dépend en réalité des conditions de culture, de l’arrosage et de la quantité de soleil et chaleur reçus. C’est généralement une fois la floraison passée que peuvent être ramassées les patates, même si la plante n’est pas totalement sèche. Si l’on attend un dessèchement complet, c’est surtout pour récolter de gros tubercules à la conservation optimale.

  5. Bonjour Bruno

    on dit souvent qu’il faut attendre que les tiges fleurissent pour récolter les pommes de terre ? moi non , elle ne fleurissent pas et donnent quand même .
    je voudrais dire à ceux qui ont un petit jardin , que cela n’empêche pas de les cultiver . C’est un essai amusant . Sur un carré de 1m sur 1m avec 4 pommes de terre germées j’ai récolté l’an passé 2kgs de pdt. Cette année j’en ai mis un peu plus , je vais voir …..

    1. Bonjour Anne,

      Effectivement, la formation des pommes de terre intervient après la floraison, au moment où la plante stocke ses réserves dans les parties souterraines. Je suis d’accord également qu’il n’est pas utile de disposer d’énormément de place pour cultiver quelques pommes de terre. Par exemple, les « tours à patates » permettent d’obtenir des récoltes convenables avec peu de patates germées.

  6. Nous sommes en Charentes Maritimes Nous avons laissé nos patates en cette période ressuyer ! en fin de journée , elles étaient brûlées par le soleil !

    1. Bonjour,

      Merci pour le jardipartage de la mésaventure ! Voilà qui illustre l’intérêt de la cagette : pouvoir déplacer la récolte pour la mettre à l’ombre quand le soleil est vraiment trop fort !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer