Aménager son jardin

Comment protéger son mobilier de jardin ?

Depuis quelques années, le jardin est de plus en plus organisé comme un espace de vie au grand air. On y mange en famille ou entre amis, on s’y détend et on y prépare même les repas pendant la belle saison. Mais quand vient l’hiver, l’heure n’est plus à se prélasser sur une chaise longue ou à s’éterniser autour d’un verre. Tables et chaises, salon en résine, sofa moelleux, chaises longues, fauteuils douillets ou même hamac, le mobilier de jardin soufre du froid et des intempéries s’il n’est pas protégé.

Aujourd’hui, le mobilier de jardin est de plus en plus modulable. Chacun peut ainsi y trouver son compte côté déco. En ce qui concerne l’aspect pratique, les sièges et les assises destinés à l’extérieur sont en principe conçus pour affronter sans broncher soleil, pluie ou eau chlorée. Mais ces tissus techniques déperlants aiment beaucoup moins l’alternance gel-dégel et les pluies qui s’éternisent pendant la saison morte et les fragilisent. Mieux vaut donc les protéger en hiver.

Où ranger le mobilier de jardin ?

Dans un garage ou un abri de jardin

Si vous disposez d’un garage ou d’un abri annexe, rangez-y tout ce matériel dès les derniers beaux jours de l’automne. Il est ainsi plus pratique d’opter pour un parasol ou des chaises longues pliantes qui prennent moins de place une fois repliés. On ne s’en rend pas forcément compte quand tout ce mobilier est éparpillé aux quatre coins du jardin mais le stockage peut rapidement devenir un vrai casse-tête.

Sous une avancée de toit

Si vous n’avez pas d’autre choix, faute de place, que de laisser votre mobilier de jardin à l’extérieur, essayez au moins de tout rassembler sous une avancée de toit ou sous un appentis qui le protégera des pluies. Recouvrez ensuite les sofas et les fauteuils d’une housse de protection adaptée à leurs dimensions.

Les éléments plus fragiles, comme les coussins ou le textile, peuvent être rangés, s’ils ne sont pas trop volumineux, dans un coffre de jardin. Pour les éléments structurels, optez simplement pour une une bâche solide fermée par une cordelette ou des tendeurs.

Quoi qu’il en soit, que votre salon de jardin soit remisé dans un abri ou stocké sous une avancée de toit, il ne sera pas pratique de l’utiliser avant le printemps. Dommage, car la période de Noël offre encore parfois un peu de beau temps et de douceur qui permettent de profiter du grand air !

Le jardin d’hiver : le lieu de rangement rêvé

Quand on dispose de moyens financiers et qu’il est impensable de vivre en se passant du jardin une partie de l’année, une véranda est agréable. Elle est alors aménagée comme une pièce à vivre supplémentaire, dans le prolongement direct de la maison ! Le mobilier de jardin qui a vécu à l’extérieur du printemps à l’automne y trouve naturellement place en hiver.

jardin d'hiver
Une véranda agencée comme un jardin d’hiver permet de stocker le mobilier et d’en profiter l’hiver. © Z.Toth

La véranda idéale est celle qui vous ressemble. C’est un jardin d’hiver. Elle doit donner l’impression de vivre à l’extérieur tout en restant confortablement installé à l’abri des caprices du temps. Mariez du mobilier de jardin chaleureux, en rotin ou résine tressée par exemple, à des plantes vertes fragiles (Dracaena, Ficus benjamina, Pachira, Schefflera…) ou à de belles grimpantes frileuses d’origine méditerranéenne (Bougainvillée, dentelaire du Cap,…).

Votre plus grand défi pour ce jardin d’hiver ? Maintenir une température suffisamment agréable en journée (18°-20°) pour en profiter tout l’hiver sans que les plantes qui y séjournent et ont besoin d’un repos hivernal au frais, n’en souffrent. L’équilibre est parfois difficile à trouver.

Mis à jour le Mai 18, 2020 @ 8 h 14 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page