Accueil » L'hiver » Prévoir ses engrais bio…
Compost pour jardin bio

Prévoir ses engrais bio…

Où se procurer des engrais bio ?

Tout dépend de votre jardin en fait…S’il est petit, la jardinerie du coin suffira sans doute à faire votre bonheur. Si votre jardin est plus grand, une commande auprès d’un grossiste peut être profitable pour votre portefeuille.

Quels engrais bio utiliser ?

Il vaut mieux éviter les engrais solubles qui sont rapidement lessivés par les pluies qui suivent. Le jardinier préfère donc des engrais venant modifier la structure du sol.

  • Le basalte (roche volcanique) par exemple allège et régénère les sols car il est riche en oligo-éléments et en magnésium.
  • La poudre d’algues brunes est intéressante en sol sablonneux et comme activateur de compost.
  • Le tourteau de ricin est un engrais complet mais il faut l’enfouir car laissé en surface, il est toxique.
  • La corne broyée est un engrais de fond que l’on verse dans le trou de plantation des petits arbustes, des rosiers et des variétés de haies.
  • La poudre de sang séché est un bon engrais « coup de fouet ». Il vaudra mieux l’utiliser en entretien avant l’apparition des fruits et griffer le sol pour la faire pénétrer.
  • Enfin, les fèves de cacao ou encore les cosses de sarrasin sont des paillages naturels qui ralentissent les pousses de mauvaises herbes tout en contribuant à enrichir le sol lors de leur décomposition. Et quoi de plus agréable que l’odeur du chocolat qui embaume l’air grâce aux fèves de cacao !

Partagez votre avis

A propos de Bruno Nunez

Jardinier du côté de Pau, je jardipartage à travers ces pages ma passion pour les végétaux et l'univers du jardin. Des infos, des expériences, des portraits de plantes, les animaux, le bien-être par les plantes...bref, un peu de tout...Et bien sûr, du bio, rien que du bio, du naturel avec une bonne dose de bon sens !

4 Commentaires

  1. Bonjour,

    D’expérience je peux vous dire que les paillages de fèves de cacao ne sont pas si bien que ça car il y reste dedans nombreux petits morceaux de fèves et l’odeur qui attirent bon nombre de rongeurs qui mettent s’en dessus dessous tous les massifs.

    • Bonjour,

      Merci pour cet avis Christian. J’aurai l’occasion cette année de reparler des avantages et des inconvénients des paillages à base de fèves de cacao car une visite d’usine de reconditionnement de ces produits est prévue.

      • Bonjour je trouve que promouvoir un paillage avec des fèves de cacao dans un jardin bio est une aberration. A moins d ‘avoir une serre chez soi j’imagine le nombre de km parcourus par ce type de produits avant de rejoindre le jardin ici en france… Ne pourrait-on pas privilégier un produit de proximité ayant les mêmes qualités?
        Un lecteur un peu surpris.

      • Bonjour, je crois qu’il ne faut pas le voir comme cela…En effet, les fèves de cacao utilisées en paillage proviennent de l’industrie chocolatière. Le chocolat que nous mangeons à Noël, à Pâques et le reste de l’année produit des déchets (ces fameuses coques qui sont déjà là, elles). Alors plutôt que de les brûler, je pense que ces déchets gagnent à être valorisés et recyclés en paillage. Je le sais bien car je suis installé à 5 km de l’une des plus grandes chocolateries françaises (en Béarn) et les coques de fèves de cacao sont revalorisées à une quinzaine de km de l’usine. (nettoyées, ensachées). J’aurais l’occasion prochainement d’y effectuer un reportage pour montrer l’envers du décor.
        Je suis en revanche d’accord avec vous sur un point: il vaut mieux privilégier des paillages locaux: pour les uns ce sera l’écorce de pin, pour les autres, du BRF…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.