Plantes aromatiques

Ces aromatiques s’invitent en cuisine !

Si les plantes aromatiques dégagent une odeur intense quand on les taille, qu’on les froisse ou qu’on frotte leurs feuilles, c’est à cause de substances volatiles qu’elles renferment. Plus il fait chaud, plus ces essences sont prononcées. Parmi les plantes aromatiques, il en existe tout un panel de plantes condimentaires, qu’on peut utiliser en cuisine, séchées ou fraîches, pour rehausser la saveur des aliments. Voici une liste de ces plantes à la fois faciles à cultiver au potager ou en pot sur un balcon et très utiles en cuisine !

La ciboule s’utilise en frais

Plante vivace cultivée en annuelle, ou en bisannuelle, la ciboule ressemble à l’oignon mais aussi et surtout à sa déclinaison miniature : la ciboulette.

En cuisine, vous pouvez utiliser ses feuilles creuses et ses bulbes, dont la saveur douce est proche de celle de l’oignon.

Ne vous inquiétez pas si elle disparaît dès les premiers froids de l’automne, la ciboule renaît au printemps suivant. Elle peut être multipliée facilement par division de touffes à la fin de l’hiver. On peut aussi la semer au printemps sur un sol sec, fertile, bien drainé mais restant frais.

L’estragon libère de puissants arômes

plante aromatique liste
L’estragon fait partie de la liste des aromatiques utiles en cuisine © Jardipartage

L’estragon est une armoise aromatique qui sert principalement en cuisine à agrémenter les plats de poissons, les salades, les sauces (comme la sauce béarnaise), ainsi que le vinaigre. Ses arômes sont puissants. Il doit donc être utilisé avec modération.

Il convient de planter l’estragon après les gelées, dans un sol frais et fin, pour que ses racines puissent se développer sans difficulté.

Il aime le soleil à condition que celui-ci ne soit pas trop fort. Quand arrivent les gelées, coupez les tiges à quelques centimètres du sol. Recouvrez de feuilles mortes ou de terreau, car l’estragon ne supporte pas trop le froid.

Le laurier, à la base du bouquet garni

Ses feuilles persistantes, très aromatiques, se récoltent toute l’année et constituent l’un des ingrédients majeurs du bouquet garni. On les utilise pour aromatiser les ragoûts, les soupes, mais aussi dans l’eau de cuisson des pâtes et du riz.

Rustique et de croissance assez lente, le laurier forme en terre un arbuste haut. Mais il peut aussi se satisfaire d’un grand pot pour une culture sur un balcon.

Plantez le laurier aromatique à mi-ombre, contre un mur qui le protégera efficacement du vent. En pot, arrosez-le très régulièrement, dès que le support de culture sèche.

Mélisse, un parfum de citronnelle

La mélisse offre de nombreuses vertus. Cette plante aromatique n’est pas seulement condimentaire, elle est aussi médicinale. C’est au printemps, avant l’apparition des fleurs, que ses jeunes feuilles vertes sont les plus parfumées. Leurs notes citronnées s’utilisent en cuisine pour aromatiser les salades, les poissons, les salades de fruits ou les infusions.

La mélisse est une vivace buissonnante très rustique, aux nombreuses petites fleurs très mellifères. Elle attire donc au potager ou sur le balcon les insectes pollinisateurs.

En pleine terre, elle est envahissante. Sa culture en pot est donc préférable pour la contenir. Après la fin de la floraison, supprimez une partie de la touffe et arrosez tout l’été pour garder le sol frais. De nouvelles tiges se formeront avec, à la clé, une nouvelle cueillette de feuilles fraîches.

L’oseille commune, à consommer avec modération

L’oseille commune est principalement cultivée pour la saveur acidulée de ses feuilles. Mais attention car sa consommation ne convient pas aux personnes atteintes d’insuffisance rénale à cause de la teneur importante de ses feuilles en acide oxalique. Pour réduire cette quantité, il est conseillé de les faire bouillir deux fois en changeant l’eau de cuisson.

La saveur intense de l’oseille commune s’utilise en cuisine comme condiment dans les soupes, les omelettes, les sauces ou les ragoûts. Les jeunes feuilles peuvent aussi être consommées crues ou en salades.

Le mois d’avril, c’est la bonne période pour semer ou planter de l’oseille ou en prélevant des sujets de l’an dernier. Cette plante aromatique étant vivace, la récolte pourra s’effectuer plusieurs années de suite. Au bout de trois ans, il convient cependant de régénérer la plante en divisant sa souche.

Le romarin aromatise les viandes

Les feuilles séchées ou fraîches du romarin aromatisent les viandes, en particulier les volailles, les poissons, et les conserves en vinaigre.

Le romarin n’est pas seulement une plante aromatique utilisée en cuisine, c’est aussi un arbuste très ornemental avec ses petites feuilles persistantes et odorantes, et ses fleurs bleues très mellifères. Installé dans un pot, une jardinière, sur un balcon comme en terre au potager, même sur un talus, c’est un incontournable du jardin méditerranéen.

Le romarin apprécie un emplacement au plein soleil et un support de culture très drainant, même un peu sec. Ce sont ses deux exigences principales.

Stévie, la plante à sucre

Aussi appelée plante à miel, fleur douce du Paraguay ou feuille de bonbon, la stévie offre un édulcorant naturel et frais que l’on peut cultiver en pot ou en jardinière sur le balcon. Son pouvoir sucrant vient de la stévioside, une substance active contenue dans ses feuilles. Côté cuisine, ses feuilles peuvent s’utiliser sèches ou fraîches.

Pour bien se développer, cette plante frileuse apprécie un juste équilibre entre chaleur et humidité. En fin d’été, supprimez les petites fleurs en formation pour préserver sa vigueur et favoriser son feuillage.

Quand elle s’est bien développée, vous pouvez réaliser des boutures à partir de morceaux de tiges de 10 à 15 cm de longueur. Elles constitueront une sécurité supplémentaire pour le cas où votre Stevia en pot, même abritée, ne passerait pas l’hiver.

Le thym commun pousse bien en pot

thym plante aromatique cuisine
Thym © Jardipartage

Le thym commun permet d’avoir à portée de main un condiment incontournable en cuisine pour parfumer les plats, mais aussi pour aromatiser les tisanes. Ses petites feuilles se consomment fraîches ou séchées, se marient aussi bien aux viandes qu’aux poissons, salades et soupes.

Plantez-le au plein soleil, dans un pot bien drainé.

Sur un balcon ou un rebord de fenêtre, le thym et ses variantes (thym citron, thym citronnelle) sont indispensables. De croissance lente, il forme un arbrisseau qui s’adapte bien à une culture en pot ou en jardinière.

Mis à jour le Juin 20, 2020 @ 7 h 47 min

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer