Accueil » Jardiner » Installer un paillage naturel ardoise ou en écorce
paillage naturel écorce de pin

Installer un paillage naturel ardoise ou en écorce

Paillage naturel écorce de pinL’entretien des massifs de vivaces ou des haies est long et fastidieux ! Les mauvaises herbes trouvent dans ce type d’aménagement un terrain favorable à leur croissance. La pose d’un paillage est une solution efficace qui vous permettra d’économiser du temps et des efforts inutiles. Et la liste des avantages est longue: protection du sol contre les brusques écarts de température, maintien de l’humidité… En ardoise ou en écorces naturelles, le paillage devient même décoratif et s’intègre parfaitement à l’ambiance globale de votre jardin pour se faire discret ou, au contraire, pour mettre en valeur le massif.

Préparer la pose d’un paillage

Avant de poser un quelconque paillage décoratif sur un massif existant ou au pied d’une haie, il est indispensable de préparer le sol avec soin. Commencez par éliminer une à une toutes les mauvaises herbes (pissenlits, chiendent, ortie, chardon, liseron….) en les arrachant avec leurs racines. Vous pouvez ensuite décompacter et aérer la terre au moyen d’une serfouette. Terminez en cassant les mottes et égalisez au râteau.

A ce stade, la mise en place d’un film de paillage, bien que non indispensable, est fortement conseillée. Ce dernier, fabriqué à partir de matériaux biodégradables (jute broyée, coton), épouse parfaitement le sol et empêche naturellement la repousse des mauvaises herbes en les privant de lumière. Résistant dans le temps, il laisse néanmoins l’eau s’infiltrer et limite l’évaporation et le dessèchement rapide de la terre au pied des arbustes lors des épisodes de forte chaleur.

Ce film est très pratique et efficace mais il n’est malheureusement pas très esthétique. Aussi, n’hésitez pas à le recouvrir d’un paillage décoratif qui le masquera agréablement et embellira votre massif.

2 paillages décoratifs et naturels pour un jardin chic !

L’écorce de pin maritime: le naturel avant tout !

L’écorce de pin maritime est issue de l’industrie forestière. Les morceaux d’écorces séparés des billots sont lavés puis triés et calibrés. Ce paillage naturel existe donc sous différents formats. Personnellement, je préfère utiliser de petits calibres qui s’étalent facilement au râteau, en couches minces. L’écorce de pin est un matériau discret, dont la couleur brune s’intègre parfaitement aux tonalités générales du jardin et devient grisâtre en vieillissant.

L’écorce de pin présente en outre l’avantage d’être un matériau biodégradable qui stimule la vie bactérienne tout en acidifiant le sol. L’écorce est donc un paillage à réserver plus particulièrement aux massifs de plantes acidophiles, comme les azalées, rhododendrons et autres végétaux de terre de bruyère.

Un paillage ardoise,  pour un massif assurément chic !

L’ardoise en morceaux est un matériau naturellement chic, qui produit un très bel effet de contraste étalé au pied d’arbustes à floraison blanche immaculée. Il protège durablement le sol des aléas climatiques et s’avère quasi indestructible.

De composition ferrique, les ardoises libèrent dans la terre avec le temps des molécules du métal. Les plantes, particulièrement les hortensias, apprécieront. La couleur bleue soutenue de leurs fleurs est en effet soumise à la teneur du sol en fer .

La teinte sombre de l’ardoise est aussi très utile pour réchauffer le sol dès les premiers rayons de soleil du printemps. Les plantes adorent ! Ce matériau trouve sa place dans des massifs de terre de bruyère, pour créer par exemple un coin d’inspiration japonaise. Il peut aussi être étalé au pied d’arbustes en bacs pour offrir une protection efficace à ces plantes plus sensibles au froid que celles installées en pleine terre.

Mis à jour le Mar 13, 2019 @ 9 h 10 min

A propos de Bruno

Jardinier du côté de Pau, je jardipartage à travers ces pages ma passion pour les végétaux et l'univers du jardin. Des infos, des expériences, des portraits de plantes, les animaux, le bien-être par les plantes...bref, un peu de tout...Et bien sûr, du bio, rien que du bio, du naturel avec une bonne dose de bon sens !

8 Commentaires

  1. Bonjour
    j’ai un olivier en bac et je voudrais savoir si je peux mettre des copeaux de pin maritime au pied pour garder un peu de frais a la terre car il est en bac et en plein soleil

    merci de votre réponse

    • Bonjour,

      Si l’idée d’un paillage est plutôt bonne pour conserver plus longtemps la terre fraîche, je vous déconseille l’emploi d’écorce. Cette dernière acidifie en effet le sol en se décomposant. Si vous en avez la possibilité, paillez plutôt avec des paillettes de lin ou de chanvre, ou bien avec des tontes de gazon mises à sécher quelques heures au préalable. C’est moins esthétique mais tout aussi efficace.

  2. bonjour, je viens de plante un olivier et je voudrais savoir si je peut mètre de ‘ardoise au pied de l’olivier et comment faire. cordialement

    • Bonjour Gilles,

      Il faut éviter de retenir trop d’eau au pied de l’olivier, l’arbre étant sensible à des champignons racinaires puis systémiques de type Phytophtora. Utilisez un paillis d’ardoise au pied de plantes plutôt acidophiles (Hydrangea, érables du Japon, azalées…) et qui aiment garder un sol frais. L’olivier aime le contraire: un sol drainant et léger.

  3. PUIS JE FAIRE un paillage d’ardoise dans un sol calcaire (poitou)au pied de rosiers

    • Bonjour,

      Oui, un paillage d’ardoise est possible en sol calcaire. Il faut simplement savoir que la plupart des ardoises contiennent deux minéraux riches en fer (hématite et pyrite). Leur oxydation avec l’eau et l’air libère du fer, ce qui aura une incidence sur le pH de votre terre calcaire (le pH sera plus ou moins abaissé). Mais les rosiers apprécient une terre légèrement acide…

  4. je suis etonne que la paillis d’ardoise soir recommande pour les plantes de terrain acide : pH de 8 a 9 selon les marques…

    • Bonsoir,

      Les ardoises contiennent très souvent de l’oxyde de fer sous forme d’un minéral (la pyrite). C’est notamment lui qui est responsable des taches de rouille sur certains toits en ardoises naturelle. C’est cet oxyde de fer qui acidifie le sol. C’est la raison aussi pour laquelle quelques clous rouillés disposés au pied de plantes acidophiles ont le même effet.

Répondre à picard Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.