Sol vivant et fertile

Jardiner en terre argileuse

Une terre argileuse est-elle vraiment le cauchemar des jardiniers ? Humide et collante en hiver au point d’étouffer les systèmes racinaires ; sèche, craquelée et dure comme du béton l’été, il est vrai que jardiner en terre argileuse n’est pas de tout repos !

Un sol argileux a aussi des qualités

Passés les inconvénients d’un sol argileux trop froid et détrempé l’hiver, trop chaud et sec l’été, il faut reconnaître à l’argile sa richesse et sa  fertilité. C’est vrai que les plantes qui s’y installent prennent le temps (souvent quelques années) mais au bout du compte, elles s’enracinent profondément et finissent alors par trouver leur compte dans ces sols.

Améliorer et entretenir un jardin argileux

Pour les jardiniers que nous sommes, les sols argileux sont loin d’être catastrophiques. J’en sais quelque chose et je pourrais vous raconter dans le détail l’histoire de mon cerisier qui a végété pendant les 5 premières années après sa plantation avant de littéralement « se métamorphoser » en bel arbre en l’espace d’une année seulement (passé cette longue période d’acclimatation à la terre argileuse)   !

C’est à force d’alléger la terre avec du sable ou du compost, qu’on finit par l’assouplir et la rendre parfaitement cultivable !

C’est ce qu’explique Serge Schall dans la première partie de son ouvrage. Il explique comment reconnaître, comprendre, améliorer et entretenir un jardin argileux. Il développe également les bienfaits du paillage sur ce type de terre et explique pourquoi un sol doit toujours être couvert.

Même si ce livre est sorti il y a maintenant quelques années, on le trouve encore assez facilement en occasion.

jardiner sol argileux
Jardiner en sol argileux

60 plantes qui aiment les terres argileuses

Dans la seconde partie de l’ouvrage, on trouve le portrait, sous forme de fiches détaillées, des 60 plantes adaptées aux sols argileux :

  • Des arbres : érable champêtre, arbre de judée, pommier d’ornement, saule, palmier chanvre…
  • Des arbustes : abélia, aucuba, buddléia, buis,  bananier du Japon, buis, cognassier du Japon, oranger du Mexique, cornouiller, noisetier, arbre à perruques, cotonéaster, genêt, deutzia, escallonia, fusain, forsythia, hamamélis, millepertuis, houx, corête du Japon, laurier-sauce, mahonia, osmanthe, seringat, groseillier à fleurs, sumac de Virginie, rosiers, ronce ornementale, sureau, symphorine, viorne, weigélia…
  • Des plantes vivaces fleuries : acanthe, achillée, aconit, rose trémière, ail d’ornement, aster, bergénia, laîche, colchique d’automne, géranium, gunnère, hellébore, hosta, iris, kniphofia, lavatère, sauge de Jérusalem, Phlox, rhubarbe ….). 60 classiques qui ne poussent d’ailleurs pas qu’en sols argileux…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page