Le printempsLe verger

Le Feijoa, Goyavier ananas ou de Montevideo

Méconnu en France, où sa culture reste bien souvent cantonnée au Sud et Sud-Ouest du pays, le goyavier du Brésil (Feijoa, Acca ou Feijoa sellowiana, famille des Myrtacées) est un arbuste exotique frileux, pourtant plus rustique qu’on ne le croit (-5/-6°C) puisqu’il peut être présent dans nombre de jardins de l’Hexagone. Originaire d’Amérique du Sud, celui que l’on surnomme aussi goyavier ananas (chez nos voisins anglo-saxons), en raison de la saveur de ses fruits verts, ou encore goyavier de Montevidéo, mérite d’être plus largement connu, ne serait-ce que pour la beauté de ses fleurs printanières. Où et  comment cultiver le Feijoa en France ?

Description

Le Feijoa forme lentement un arbuste buissonnant de 3 mètres de hauts. Son intérêt au jardin est multiple. C’est tout d’abord un très beau petit arbre d’ornement, se parant de feuilles ovales et opposées gris vert sur le dessus, argentées  sur le revers.  Ce feuillage persistant remarquable s’apprécie particulièrement en hiver, quand les caducs ont renoncé à garder leurs feuilles face aux caprices de l’hiver. Ensuite, le Feijoa sellowiana se couvre en mai-juin de très nombreuses fleurs rose violacé, surmontées d’étamines rouge vermillon saillantes, entourées de pétales roses.

Ces fleurs ne présentent pas seulement des qualités ornementales ; elles sont aussi comestibles, délivrant en bouche de surprenantes notes de marshmallow mentholé. Les fruits qui en découlent à l’automne (la récolte a lieu de la mi-octobre à la mi-novembre) restent verts à maturité. Ils ont la taille d’une poire (250 grammes) ; leur chair fondante au goût d’ananas est riche en vitamine C et en iode. Sensibles au froid, ils ne mûrissent totalement qu’après un bon ensoleillement et une arrière-saison douce, et même idéalement chaude. Les fruits sont mûrs quand ils commencent à se détacher tout seul de l’arbuste.

feijoa culture en france

Où cultiver le Feijoa ?

L’arbuste réclame donc un emplacement chaud et beaucoup de soleil. Cultivé en pleine terre, il supporte très bien la sécheresse. Il apprécie particulièrement le climat du littoral Atlantique, et plus largement du grand Sud  Ouest. Les hivers y sont doux, l’été chaud, souvent bien arrosé, et l’arrière-saison généralement très ensoleillée. La culture du Feijoa sellowiana est cependant largement possible aussi dans le Midi et sur le pourtour méditerranéen ; le Feijoa fut d’ailleurs introduit sur la côte d’Azur à la fin du XIXème  siècle (1890).

Côté sol, il préfère les terrains neutres ou légèrement acides, et supporte plus difficilement le calcaire.

Comment le cultiver ?

Plantation

Plantez le Feijoa au cours du printemps, de mars à mai. Choisissez un emplacement abrité des vents froids, au pied d’un mur bien exposé qui lui fera profiter de quelques précieux degrés supplémentaires. Entourez–le d’autres arbustes, persistants comme lui, et pourquoi pas assez originaux comme l’arbre aux faisans, mais davantage rustiques pour le protéger et lui servir de brise-vent.

Culture en pot

Préférable au nord de la France et dans l’intérieur des terres, la culture en pot du Feijoa donne de bons résultats. L’arbuste s’entretient et se cultive alors à la manière des agrumes, avec un hivernage de mi-octobre à mars-avril. Prévoyez un substrat de culture riche et bien drainé, le goyavier de Montevidéo est une plante gourmande. 

Entretien

En pleine terre, il faut parfois prendre les devants de l’hiver et protéger le feuillage du Feijoa avec un voile d’hivernage. Installez également à ses pieds un épais tapis de feuilles mortes pour maintenir la motte à l’abri du gel. Mais n’oubliez pas d’aérer régulièrement l’arbuste en retirant le voile lorsque quelques jours de beau temps se profilent.

Au début du printemps, apportez une bonne couche de compost, à incorporer à la terre par griffage.

La taille n’est pas indispensable. Cependant, si l’arbuste occupe un trop grand volume pour votre jardin, vous pouvez tout à fait raccourcir les pousses secondaires des 2/3. Devant la multitude de fruits que produit le Feijoa, il est également important de procéder à un éclaircissage des fruits en formation pour permettre à ceux qui restent d’aller au bout de leur maturité.

Enfin, le Feijoa sellowiana cultivé en pot est sensible, comme les agrumes,  aux attaques de cochenilles. Traitez avec un insecticide bio et gras si vous en détectez.

Variétés

Il existe environ une vingtaine de variétés de Feijoa adaptées à une culture en France. Comme pour les poiriers ou pommiers, il est parfois nécessaire de planter différentes variétés pour améliorer la pollinisation et, par ricochets, la fructification. Toutes les variétés ne sont en effet pas autofertiles.

  • Mammoth est vigoureuse. Elle produit des fruits savoureux, assez gros et à peau épaisse.
  • Coolidge est une variété très vigoureuse. Autofertile, ses fruits allongés assez gros présentent un épiderme légèrement rugueux.
  • Apollo offre de très gros fruits sucrés et savoureux. Il est nécessaire de l’associer à Mammoth pour une meilleure pollinisation.
  • Triumph produit des fruits ovales, assez gros et très savoureux. Dans le cas de cette variété, la pollinisation est vraiment importante.
Tags
Afficher plus

Bruno Nunez

Jardinier du côté de Pau, je jardipartage à travers ces pages ma passion pour les végétaux et l'univers du jardin. Des infos, des expériences, des portraits de plantes, les animaux, le bien-être par les plantes...bref, un peu de tout...Et bien sûr, du bio, rien que du bio, du naturel avec une bonne dose de bon sens !

20 commentaires

  1. Bonjour Bruno

    J’ai deux feijoa que j’ai dans une haie et qui fleurie maintenant. Comment puis-je prendre des boutures pour planter dans mon jardin s’il vous plaît?

    Merci pour vos conseils. Je suis a coté de Pau.

    1. Bonsoir,

      Je n’ai jamais tenté la bouture du Feijoa mais je suppose que l’arbuste se bouture comme tant d’autres:
      – Au mois d’août, prélever une extrémité de jeune tige n’ayant pas fleuri (15 à 20 cm)
      – Retirer les feuilles du bas, ne gardez que les 2 à 3 plus hautes
      – Piquer dans un mélange terreau/sable maintenu humide
      – Couvrir d’une cloche pour conserver à l’étouffée.
      Ensuite, il n’y a plus qu’à attendre l’enracinement, qui devrait se faire avant l’hiver. Conserver enfin tout l’hiver à l’abri du froid.

  2. mon feijoa de 2016 avait perdu toutes ses feuilles cet hiver. Il est reparti avec de belles feuilles et de belles fleurs.seulement, je l’ai en container et il prend trop de place. Pourrais-je le mettre en terre en lui faisant une petite place car je n’ai qu’un parterre. quand puis-je le transplanter et y a-t-il un risque ? Merci de vos bons conseils

    1. Bonjour Christiane,

      Il faut savoir qu’en terre le Feijoa prendra encore plus de place, formant un arbuste de 2 à 3 mètres en tous sens. Pour le transplanter, il vaut mieux maintenant attendre le mois d’octobre, sinon il risque de souffrir de sécheresse tout l’été et de s’abîmer.

  3. Bonjour, mon feijoa ne fleuri pas il fait environs 1,20 je l’ai planté en bac il y’a 2 ans je l’arrose avec de l’eau de pluie. Il est orienté plein sud avec des agrumes autour ( qui eux fructifies ) je suis à Saint Jean du Falga dans l’Ariège. Pouvez vous éclairer mes lanternes? Merci.

    1. Bonjour Damien,

      Ce Feijoa est-il nourri régulièrement ? En bac, il est important de lui apporter de l’engrais mais aussi de surveiller le niveau de substrat pour qu’il n’en manque jamais. L’engrais agrumes (aff) convient tout à fait à cet arbuste. Je préfère un engrais en granulés à épandre directement au pied du Feijoa. Vous pouvez prévoir moitié dose mais nourrir tous les 15 jours d’avril à mi-octobre. Épandez-le toujours sur une terre humide et arrosez légèrement après.

      1. Bonjour Bruno,
        merci pour vos conseils, je ne savait pas que l’engrais pour agrumes convient au Feijoa. Je vais mettre en pratique vos informations.

        Bonne fin de journée.

      2. Bonjour Damien,

        Ce qu’il est important de regarder dans un engrais, c’est sa composition NPK. L’engrais agrumes favorise la floraison et la fructification (Bonne teneur en K), c’est donc un engrais que j’utilise aussi sur des fruitiers nains (pêcher, nectarinier) et sur des vivaces fleuries en pot (agapanthe par ex)

  4. Bonjour,

    J’aimerai planter une haie mitoyenne le long d’un muret grillagé sur une longueur de 30 mètres, est ce possible avec le Feijoa ? J’habite dans le Var.
    Si oui, quelle distance entre chaque plant ?
    Merci pour votre réponse

    1. Bonjour Brigitte,

      Oui, dans votre région, le Feijoa est tout à fait indiqué pour créer une haie libre, vous le verrez fleurir joliment au printemps. Il faudra arroser régulièrement la première année, particulièrement l’été et l’automne. Vous pouvez laisser une distance de 0,80 m à 1 m 20 entre chaque sujet suivant que vous souhaitez obtenir une haie plus dense plus vite ou que vous avez le temps.

  5. J’ai un feijoa depuis 2016 en pot et il ne m’a jamais fait de fleurs. en ce moment les feuilles sèchent et brunissent j’ai l’impression qu’il va rendre l’ame. il est peut être trop exposé au vent j’habite biarritz bord de mer. qu’en pensez vous ? merci de me répondre.

    1. Bonjour Christiane,

      Je soupçonne que votre Feijoa ait: soit 1/ subi un coup de froid, auquel cas avec le redoux et le soleil de ces 15 derniers jours, le feuillage a grillé. 2/ il n’est pas assez arrosé: vu la sécheresse et les températures du mois de février, les arrosages sont primordiaux ! 3/ il n’a pas supporté de trop fort embruns !
      Dans tous les cas, taille l’un des rameaux pour observer la section. Si cette dernière est marron et sèche, c’est clairement mort ! Si c’est vert, raccourcissez l’ensemble des pousses sur lesquelles le feuillage a bruni puis séché. Votre Feijoa repartira alors avec quelques soins: ajout de terreau, engrais, arrosage et éventuellement déplacement à l’abri des vents dominants !

  6. Bonjour Bruno j’ai acheté un Feijoa acca sellowiana je l’ai mis dans un gros pot elle est au soleil du matin jusqu’à la fin de journée elle fait de nouvelles pousses par contre certaines feuilles de branches commencent à devenir de couleur marron violet pourquoi ?
    En sachant que j’habite au sud de la France .
    Est-ce qu’il faut le mettre à la brie du froid?

    1. Bonjour,

      Il est possible que le problème provienne du froid, en particulier si le Feijoa subit des gelées puis un réchauffement très rapide par le soleil matinal. En pot, l’arbuste est plus sensible au froid. En cette saison, mieux vaut encore l’abriter au pied d’un mur exposé plein Sud qui lui restituera un peu de douceur la nuit, puis l’écarter un peu du support en journée. Un plateau à roulettes est alors idéal pour le déplacer facilement !

    1. Bonjour Maryline,

      Oui, sans problème. Attendez le printemps pour dépoter votre arbuste. Il est probable que les racines se trouvent à l’étroit, peut-être même qu’elles se seront enroulées en butant sur les parois du pot. Il est donc important de démêler délicatement toutes les racines qui peuvent l’être et de tailler proprement (avec un sécateur désinfecté dans l’alcool) toutes celles qui ne peuvent pas l’être. Creusez un trou 2 fois plus grand que la motte, mélangez à la terre un bon terreau et une à deux poignées de sable. Installez l’arbuste bien droit, rebouchez, tassez fermement avec les mains sur les côtés et terminez par un arrosage copieux !

  7. J’aimerai bien acheter un arbuste : feijoia sellowiana , mais resiste t il à l’hiver en pleine terre ( en Lorraine )
    Merci de votre reponse
    Bien cordialement

    1. Bonsoir Alain,

      Dans votre région Grand-Est, je vous déconseille une culture en pleine terre du Feijoa. Sa rusticité est trop faible, il ne supporte qu’un froid modéré. Par contre, l’arbuste se plait en bac ou dans un grand pot. On le cultive alors pour son aspect ornemental (ses fleurs sont superbes) à la manière des agrumes et il doit d’ailleurs être hiverné en leur compagnie.

    1. Bonjour Jacqueline,

      Probablement à cause de son emplacement ou de votre climat. C’est un arbuste qui a besoin de chaleur humide, un climat doux et arrosé est donc idéal ! La chaleur sèche ne lui convient pas, pas plus que des excès d’eau !

Répondre à Bruno Nunez Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer