Accueil » Le potager » Diviser la rhubarbe à l’automne.
Diviser la rhubarbe

Diviser la rhubarbe à l’automne.

Diviser la rhubarbe à l'automne.
Partagez votre avis sur cet article !

Diviser la rhubarbeLa rhubarbe ( Rheum raponticum) est une grande vivace de la famille des polygonacées qui forme une touffe dont les fleurs peuvent culminer à 1m50 de hauteur. Elle entre en période de repos à l’automne, une saison propice à sa multiplication par division de la touffe. Comment s’y prendre pour multiplier sa rhubarbe ?

Pour commencer, je cerne la touffe à la bêche plate et tranchante. Puis je sors la motte et nettoie à grande eau les racines pour révéler les bourgeons supérieurs (ceux qui produiront les tiges et les feuilles). S’il reste des feuilles, je les supprime.

A l’aide d’un couteau affuté et désinfecté à l’alcool, je tranche la souche de haut en bas pour ne garder que des morceaux comportant 3 bourgeons maximum et les racines qui les accompagnent.

Je replante enfin chaque partie en pleine terre en prenant soin de laisser affleurer à la surface les bourgeons. Je tasse, j’arrose abondamment pour favoriser la reprise. Je pense aussi à protéger des frimas de l’hiver en installant un épais paillage ou une bonne couche de feuilles mortes.

Les divisions peuvent aussi être replantées en petits conteneurs (3 litres), dans un mélange à parts égales de terre de jardin et de terreau. Mais je les rentre à l’abri pour passer l’hiver, ou je les enterre aux ¾ dans un coin du potager. Je les installerai à leur place définitive plutôt au printemps et j’aurai peut-être  même l’occasion d’en donner à mes amis jardiniers.

Le semis de rhubarbe à partir de graines récoltées fonctionne bien aussi. Je sème à l’automne deux graines par godet dans un mélange de terre/terreau. La levée intervient rapidement, au bout d’une semaine en général. J’hiverne ces petits plans et les repique ensuite au printemps.

A propos de Bruno Nunez

Jardinier passionné depuis ma plus tendre enfance, je vous livre dans ces pages mes expériences réussies ou mes vrais échecs, des anecdotes, des astuces ou encore des infos pratiques,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *