L'étéPotager

Culture du poivron et du piment

Souvent confondus, piments et poivrons (Capsicum annuum) sont en réalité deux plantes d’une même famille. D’une grande variété de formes, de taille et de couleurs, les deux fruits sont appréciés des amateurs pour leur chair douce ou piquante. Le piquant est d’ailleurs l’affaire d’un alcaloïde, la capsaïcine, dont la teneur est mesurée depuis 1912 sur l’échelle de Scoville.

Description 

culture pimentQuelle différence entre poivron et piment ? 

Poivron et piment sont deux variétés d’une même plante de la famille des solanacées (tomate, aubergine…). Alors que le poivron a une saveur douce, parfois sucrée, les piments sont des variétés piquantes de poivrons. 

La plante forme un buisson dense de moins d’1 mètre de hauteur. Les feuilles, ovales et lancéolées, sont assez étroites  dans le cas du piment, plus larges pour ce qui est du poivron. Les fruits qui leur succèdent sont caractérisés par une grande variété de formes et de couleurs. Ils sont néanmoins tous creux. Alors que les poivrons sont souvent lobés, de forme carrée ou plus ou moins conique, les piments sont plus allongés et fins.  

Besoins 

Piments et poivrons aiment la chaleur. Réservez-leur un emplacement bien ensoleillé du potager, à l’abri des vents. Dans le nord du pays, la culture sous serre est presque indispensable pour obtenir une récolte satisfaisante. La plante apprécie en effet une arrière-saison douce, voire chaude, qui permet de faire mûrir tous les fruits. Une serre permet de simuler ce climat. 

Semis 

Le cycle de culture du poivron est long. Il est ainsi nécessaire de le semer tôt, dès février ou mars, au chaud, à l’intérieur (température minimale de 20 °C). Semez 2 à 3 graines dans un godet de terreau fin humidifié. Surveillez la levée  et éclaircissez rapidement pour ne conserver que le plus beau plant germé. Entreposez ensuite dans un lieu chaud et bien éclairé, à l’abri d’une serre ou d’une véranda. 

Le semis en mini-serre chauffé fonctionne aussi très bien du moment que le couvercle est régulièrement retiré pour aérer. 

taille poivronPlantation 

Attendez la fin des gelées, de la mi à la fin mai, pour installer poivrons et piments en pleine terre. Repiquez les jeunes plants tous les 40 centimètres pour laisser une place suffisante à leur développement. Gourmande, la plante apprécie dès la plantation l’apport en surface d’une bonne pelle de compost mûr, nécessaire en sol argileux pour l’alléger. 

Il est possible, comme pour la tomate, d’enterrer la tige jusqu’aux premières feuilles, ce qui renforcera l’enracinement. Tassez la terre avec les mains, et arrosez généreusement. 

Après la plantation et à défaut de serre, la mise en place de cloches ou d’un tunnel de forçage permettent de gagner quelques précieux degrés et stimulent la reprise de la croissance. 

Entretien 

Dès l’installation en terre, paillez avec des morceaux ardoises, de tuiles ou de briques. Ce paillage minéral, en plus de limiter la déshydratation du sol, emmagasine l’énergie solaire en journée et la restitue au sol la nuit. 

Plus tard, en été, il peut être remplacé par un paillage de feuilles de consoudes qui, en se décomposant, libèreront des éléments nutritifs favorables à la fructification des poivrons. 

Même si les poivrons et les piments supportent bien la sécheresse, ils apprécient un sol restant frais. Arrosez une fois par semaine au pied, en évitant de mouiller le feuillage pour ne pas provoquer l’apparition de maladies cryptogamiques. Les plantes manifestent leur soif lorsque les feuilles piquent du nez et que les fruits commencent à ramollir. 

Poivrons et piments sont gourmands. N’hésitez pas à nourrir les plantes une à deux fois en cours de culture en déversant une poignée d’engrais à base d’algues marines bio au pied. Retirez au préalable le paillage et griffez pour mélanger à la terre. Remettez enfin en place le paillage et terminez par un arrosage. 

Taille  

 La taille du poivron ne se pratique généralement que dans le Nord du pays, en climat frais, dans le but d’accélérer la maturation des fruits. Dans les régions du sud, l’arrière-saison est suffisamment chaude et ensoleillée pour espérer une bonne récolte. 

Poivrons comme piments se taillent de la même façon. Lorsque la plante porte environ une douzaine de fruits, raccourcissez la tige principale au-dessus du dernier. Taillez ensuite tous les rameaux secondaires porteurs eux-aussi de fruits après le dernier, en conservant deux feuilles au-dessus pour favoriser l’apport de sève. 

piment doux des landes

Récolte 

Poivrons et piments se récoltent de juillet à octobre, jusqu’aux confins de l’automne dans les régions douces.  

Si les poivrons ou les piments verts peuvent être cueillis au cours de leur croissance, ils ne sont parfaitement mûrs que lorsqu’ils ne grossissent plus. Les variétés jaunes, rouge ou orange, se cueillent quant à elles lorsque la peau est bien colorée et brillante. 

Coupez alors proprement le pédoncule au sécateur.  

Les deux fruits ne se conservent pas au-delà de quelques jours dans le bac à légumes du réfrigérateur. Leur chair flétrit en effet rapidement, leur peau se ride et ils perdent leurs qualités. 

Tags
Afficher plus

Bruno Nunez

Jardinier du côté de Pau, je jardipartage à travers ces pages ma passion pour les végétaux et l'univers du jardin. Des infos, des expériences, des portraits de plantes, les animaux, le bien-être par les plantes...bref, un peu de tout...Et bien sûr, du bio, rien que du bio, du naturel avec une bonne dose de bon sens !

9 commentaires

  1. Bonjour.
    Localisation : entre Marseille et Toulon.
    Mon poivron des Landes (longs, fins et un peu cornus) a passé tranquillement l’hiver dehors. Il a fleuri et donné des fruits jusqu’en janvier puis s’est mis au repos (normal, il a accumulé les RTT^^)
    Depuis avril il est reparti en production SANS fleurs !!!? Mais la production est …bizarre : des 10aines de poivrons minuscules –> 2,5cm de long au mieux.
    Demain (14 juin) je ferai une 3ème « récolte » d’une 30aine de super-mini-poivrons.
    Y-a-t-il un moyen pour que les fruits grossissent ? Une taille spéciale ?
    Précisions : l’arbuste fait 1,50m de haut, il est issu d’une graine bio, il est planté « pleine terre » dans du compost, au soleil et bien arrosé.

    1. Bonjour,

      Votre poivron (piment ?) des Landes est un mystère :) Le problème vient je pense d’une absence de pollinisation, en particulier si vous n’avez pas remarqué la présence de fleurs. Je ne pense pas que l’on puisse faire grand-chose contre cela. Vous avez déjà une chance incroyable d’avoir réussi à conserver le pied d’une année sur l’autre. (le piment/poivron est vivace ! ;))

  2. bonjour
    J ai plante l ete dernier des pieds de poivrons et de piments sous serre. Aujourd hui il me reste des pieds qui paraissent encore vivants (car verts). Ces pieds pourront ils encore produire ou dois je les arracher?merci de votre reponse

    1. Bonjour Laura,

      Piments et poivrons ne forment déjà qu’une seule et même plante, VIVACE ! Si vos pieds sont vivants malgré le froid de janvier, c’est donc une chance ! Conservez-les tels quels, il produiront de nouvelles pousses et fruits pendant la belle-saison. Apportez une bonne quantité de compost au pied pour les nourrir. Pour ma part, j’ai essayé plusieurs fois de conserver des pieds de piments tout l’hiver, en pot ou en pleine terre, sous serre, et ils ont toujours fini par rendre l’âme :(

  3. Bonjour, j’ai semé des poivrons en avril dans une jardinière, ils ont poussé puis j’ai retrouvé un vieil engrais liquide que j’ai mis directement sur la terre. Les poivrons sont tombés. D’autres ont repoussé mais je me demande si je peux les consommer. Je n’ai pas mis d’engrais sur toute la surface donc je pense qu’ils ont repoussé à ces endroits-là. Merci de me dire si je peux les manger. D’autre part, à quel moment ils devriendront jaunes ou rouges ? Merci pour vos réponses.

    1. Bonjour,

      Aïe, visiblement, cet engrais a dû dans un 1er temps brûler vos plants, entraînant la chute des poivrons. Peut-être l’avez-vous surdosé ? Pour savoir s’ils sont consommables, il faut se référer à l’emballage de votre engrais. Si vous l’avez jeté depuis , par mesure de précaution, je pense qu’il est plus sage de ne pas les manger. Il faudra surtout dans votre cas ne plus utiliser à l’avenir d’engrais liquide (chimiques) au potager. Pensez plutôt à utiliser du compost, des broyats, du fumier et éventuellement un petit ajout d’engrais organique compatible bio (algues marines, corne broyée…). N’oubliez pas que vos cultures sont destinées à être consommées ! :)

Répondre à lionel2 Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer