Accueil » L'hiver » Le cerfeuil tubéreux, une racine goûteuse !
cerfeuil tubéreux

Le cerfeuil tubéreux, une racine goûteuse !

Le cerfeuil tubéreux, une racine goûteuse !
Cet article vous a été utile ? Notez-le !

Originaire du centre de l'Europe (Allemagne, Autriche), le cerfeuil tubéreux (Chærophyllum bulbosum) est introduit en France au 19 ème siècle où il est cultivé pour sa racine gris-brun en forme de toupie. Ce légume ancien de taille moyenne est aujourd'hui apprécié pour son délicieux goût de châtaigne, même s'il reste rare au potager, et demeure l'apanage des jardiniers passionnés et curieux.

 Le cerfeuil tubéreux, une plante bisannuelle.

La première année, la plante développe des feuilles velues divisées, étalées sur le sol et disposées en rosette. Les racines sont alors petites avec une peau fine. Quant au feuillage, il est toxique et ne se consomme pas.

La seconde année, le cerfeuil tubéreux présente en juin une longue tige surmontée de grandes ombelles de fleurs blanches.

Préparer le sol et semer le cerfeuil tubéreux.

Le cerfeuil tubéreux se sème à l'automne – fin octobre – et a besoin d'un emplacement ensoleillé à mi-ombragé (l’ombre l'après-midi lui convient très bien) pour s'épanouir. Après avoir bêché ou griffé le sol pour décompacter la terre, il est important de l'enrichir en lui apportant un engrais organique pendant l'hiver précédant la culture. Il est conseillé d'utiliser des graines fraîches, de l'année, en raison d'une courte capacité germinative. Il est d'ailleurs intéressant de se procurer des graines en septembre lors de la première installation du potager, pour avoir une garantie fraîcheur optimale. Une fois le potager installé, les graines se récupèrent chaque année dans les ombelles de fleurs de quelques racines laissées en terre à cet effet, en prévision des semis d'automne.

Les sillons, peu profonds, doivent être espacés de 30 centimètres, puis rebouchés et plombés avec le dos du râteau. L'arrosage se fait ensuite pomme de l'arrosoir renversée. La germination étant lente, il faudra alors s'armer d'un peu de patience, et prier pour que le temps soit favorable – les graines doivent subir une période de froid indispensable à leur germination -. Il peut donc s'avérer judicieux de repérer l'emplacement du semis  par une étiquette ou une ardoise étiquette.

On notera que le semis peut être effectué au printemps, en avril, à condition d'utiliser des graines stratifiées au froid dans du sable tout l'hiver. On éclaircira à dix centimètres après la levée.

 L'entretien du cerfeuil tubéreux

Le cerfeuil tubéreux ne nécessite pas d'entretien particulièrement contraignant. Un griffage régulier permet juste d'empêcher les pousses de mauvaises herbes. De même, on veillera à pailler le sol à l'aide de mulch ou de BRF (résidus de bois broyé), afin de conserver la terre humide et limiter l'évaporation de l'eau. Toutefois, malgré ces précautions, un arrosage s'impose si le printemps et l'été sont secs.

La récolte

Quant à la récolte tant attendue, elle est possible lorsque le feuillage présente des signes de maturité, c'est-à-dire quand il jaunit et se dessèche. On laisse alors ressuyer quelques heures au soleil les racines, le temps de bien les faire sécher, avant de les conserver dans du sable sec afin d'optimiser la qualité, ou de les stocker en cagettes dans un local sombre, sec et aéré.

Venue l'heure de se délecter, les racines du cerfeuil tubéreux se consomment cuites tout au long de l'hiver. Elles possèdent un goût et une texture proches de la châtaigne, avec une chair farineuse et sucrée.

A propos de Bruno Nunez

Jardinier passionné depuis ma plus tendre enfance, je vous livre dans ces pages mes expériences réussies ou mes vrais échecs, des anecdotes, des astuces ou encore des infos pratiques,…

1 commentaire

  1. Vos articles m’intéresse vivement. Merci pour votre lettre
    Hélène

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *