Jardiner en hiver

Retrouvez nos conseils pour jardinier en hiver. ¨Pendant la période de repos des végétaux, les travaux ne manquent pas : plantations, tailles d’arbres et d’arbustes, nettoyage des outils. L’hiver, c’est aussi la période idéale pour repenser l’aménagement d’un massif ou du potager.

  • Photo of Quand éloigner les taupes ne suffit pas…

    Quand éloigner les taupes ne suffit pas…

    On aura beau me dire que les taupes sont des alliées du jardinier, qu’elles participent grandement à l’élimination de  beaucoup de nos ennemis  (courtilières, larves de tipules, de taupins, de hannetons, de noctuelles, pour ne citer qu’elles), je ne changerai plus d’avis !  On aura beau argumenter que la terre des taupinières, fine, grumeleuse, légère et bien aérée, est idéale pour préparer de belles potées, pour rempoter ou effectuer des semis, je n’en démordrai pas ! On aura beau me vanter les mérites de ces petites bêtes, qui bâtissent à la seule force de leurs petites pattes un réseau souterrain tentaculaire, constituant ainsi un drain naturel des plus utiles en terrain humide, je garderai mon cap, contre vents et marées ! Pourquoi…

    Lire la suite »
  • Photo of L’élégage peut aussi se réaliser depuis la terre ferme !

    L’élégage peut aussi se réaliser depuis la terre ferme !

    Lorsque l’on plante un arbre, fruitier ou d’ornement, on ne s’imagine pas toujours l’ampleur que va prendre sa ramure dans les années futures. Aussi, une erreur fréquente est-elle de l’installer trop près d’une clôture ou d’une construction existante, ce qui nous oblige à devoir intervenir pour le contenir ou l’entretenir. Un élagage pas toujours évident à conduire…

    Lire la suite »
  • Photo of Du BRF au pied des framboisiers…

    Du BRF au pied des framboisiers…

    Du BRF au pied des framboisiers Qu’est-ce que le BRF ? Le BRF, ça ne vous dit rien ? Laissez-moi vous aider à y voir plus clair. BRF pour Bois Raméal Fragmenté…Grosso modo, c’est un mélange de feuilles et de jeunes rameaux d’arbustes (voire parfois des branches d’assez bon diamètre)  déchiquetés sous l’effet des lames d’un broyeur à végétaux. Eh bien, figurez-vous que mon voisin paysan a eu la bonne idée cette semaine de nettoyer une haie mitoyenne de son champs et d’en broyer les déchets (qu’il a laissés sur place). Une aubaine que je me suis empressé d’exploiter ! J’en ai étalé au pied des framboisiers, en entretien. Et personnellement, je n’y vois que des avantages : la terre est…

    Lire la suite »
  • Photo of Quel fumier utiliser au potager ?

    Quel fumier utiliser au potager ?

    Les fumures organiques  contribuent, comme tout amendement de sol,  à améliorer les qualités physico-chimiques de la terre. Elles sont issues du compostage de litières animales ( vaches, moutons, chevaux, volailles…) dans lesquelles on retrouve, à parts variables suivant leur provenance, des matières nutritives ( azote surtout) et des matières sèches riches en carbone ( paille, feuilles…). Voici un petit tour d’horizon des fumures les plus répandues et de leur utilisation au jardin. Le fumier de vache C’est la fumure la plus connue. Le fumier de vache améliore les terres légères et se trouve dans le commerce sous forme de granulés fabriqués à partir de fumier bien mûr et déshydraté. Il s’incorpore (à raison de 5kg/m²) dans le sol par griffage, avant les plantations…

    Lire la suite »
  • Photo of Un camélia rose à planter au printemps

    Un camélia rose à planter au printemps

    Les camélias du Japon s’épanouissent pendant l’hiver. C’est alors le moment idéal pour observer la couleur et la forme des  fleurs, exhaler leur parfum et choisir en conséquence une variété « coup de cœur » à planter chez soi au printemps. Aujourd’hui, je vous propose quelques conseils pour vous aider à faire le choix de leur emplacement. Je vous guide également dans les gestes à effectuer à la plantation pour garantir une bonne reprise.

    Lire la suite »
  • Photo of La bouture de buis: quelle économie !

    La bouture de buis: quelle économie !

    Comme moi certainement, vous allez régulièrement faire un tour dans votre jardinerie préférée ou chez votre pépiniériste à la recherche de buis. Alors peut-être avez-vous remarqué leur prix exorbitant ? ( de 10 à 15 € la barquette de 10 boutures !). Un peu cher, ne trouvez-vous pas, surtout lorsque l’on a besoin d’une multitude de sujets pour créer des bordures basses au potager ou des topiaires disséminés un peu partout dans le jardin d’ornement ! Ce que je vous propose aujourd’hui est simple : pourquoi ne pas profiter d’une petite taille de fin d’hiver des quelques buis installés les années précédentes pour tenter des boutures ? Certes, la bouture de buis est délicate et il y aura probablement des pertes mais qui…

    Lire la suite »
  • Photo of Pourquoi dessiner un plan de son potager ?

    Pourquoi dessiner un plan de son potager ?

    L’hiver est un moment de calme et de repos au potager. C’est la bonne période pour anticiper les saisons à venir et pour dessiner par exemple un plan simple de votre potager, à l’échelle. Pourquoi ? Parce qu’autrement, en plantant de manière anarchique, vous risquez d’installer côte à côte des plantes potagères qui ne se supportent pas ! Les plantes sont comme les Hommes : il y a celles qui s’entendent bien et dont l’association est bénéfique (ou dans le pire des cas, tolérée). Et puis, il y a celles qui ne s’aiment pas car elles se font concurrence ou se nuisent.

    Lire la suite »
  • Photo of Les engrais naturels: pour des légumes sains et bio !

    Les engrais naturels: pour des légumes sains et bio !

    Les engrais de fond naturels apportent des aliments (les nutriments) aux plantes. Ils ne peuvent pas être puisés et utilisés directement sous cette forme brute par le système racinaire. Ils nécessitent en effet d’être « digérés » par les micro-organismes du sol pour pouvoir être prélevés par les végétaux, en fonction de leurs besoins. Le jardinier doit tenir compte de cette libération progressive en « organisant » les apports en amont des cultures. Ainsi, un premier épandage, en fin d’automne ou en hiver, favorisera les semis et les cultures printanières. Puis, un second, moins important, au cours du cycle végétatif, aidera les plantes à mener à bien la fructification. Engrais organiques et minéraux Dans le commerce, les engrais de fond…

    Lire la suite »
  • Photo of La taille d’un pommier en espalier

    La taille d’un pommier en espalier

    La taille d’un pommier ou d’un poirier en espalier (en U) est facile, même pour les jardiniers débutants. Elle permet d’obtenir, en quelques années seulement un fruitier productif. Vous pouvez ainsi décider de créer une haie fruitière, pour délimiter et organiser par exemple plusieurs parties de  votre potager. La forme en U étant compacte (elle n’occupe qu’un bon mètre carré de surface). Vous aurez ainsi le loisir, dans de petits jardins, de planter plusieurs variétés et d’obtenir de belles récoltes propres à ravir tous les goûts. Choisissez des pommiers à la maturité échelonnée de la fin de l’été jusqu’au début de l’hiver (pommes de garde hivernales) pour en manger presque toute l’année. Comment mener à bien la plantation et la…

    Lire la suite »
  • Photo of Helleborus orientalis, hellébore orientale

    Helleborus orientalis, hellébore orientale

    Elles s’épanouissent et nous offrent le meilleur d’elles-mêmes alors même que leurs congénères sont au repos, quand, une fois les festivités de fin d’année passées, la tristesse et la monotonie de l’hiver saisissent les cœurs comme le gel et la neige figent les jardins dans le silence. Ces plantes un peu miracles tout de même tant elles rappellent qu’en hiver aussi, une vie végétale foisonnante est possible, sont les hellébores d’Orient ( Helleborus orientalis). Des vivaces au feuillage persistant et lustré dont le choix de couleurs autorise toutes les fantaisies …ou presque. Plantez maintenant vos hellébores d’orient ! Choisissez une exposition à la mi-ombre ou au pied d’un arbre par exemple qui lui apportera au printemps prochain, la protection solaire bienfaisante…

    Lire la suite »
  • Photo of Des légumes oubliés au potager

    Des légumes oubliés au potager

    Notre mode de consommation de légumes et de fruits, devenu trop mondialiste, a tout à gagner à se recentrer sur des produits respectant les cycles, les saisons et l’environnement.  Voici quelques légumes-racines tombés dans l’oubli au potager moderne. Le raifort ( Armoracia rusticana) : à consommer avec modération !  De la grande famille des choux ( Brassicacées), le raifort produit d’importantes racines charnues de couleur crème, bienfaisantes grâce à leur riche teneur en vitamine C. Offrant au palais une saveur aromatique, piquante, le raifort doit s’utiliser en cuisine avec parcimonie, pour relever, cru ou râpé, des sauces ou des viandes. Il peut aussi être consommé nature en rémoulade ou adoucit avec de la mayonnaise.  Le crosne du Japon (Stachys affinis) plaît aux enfants !…

    Lire la suite »
  • Photo of La bouture du framboisier

    La bouture du framboisier

    Les deux types de framboisiers (remontants ou non remontants) se propagent naturellement par développement de rejets, même parfois très éloignés du pied mère. Le prélèvement et le déplacement de ces derniers est un bon moyen d’augmenter le nombre de sujets. Cependant, cette méthode de multiplication est assez lente, notamment si vous souhaitez créer rapidement une nouvelle haie fruitière. Dans ce cas, il vaudra mieux avoir recours à la bouture. Les framboisiers  étant de nature vigoureuse, ce type de multiplication fonctionne aussi très bien. Je vous propose aujourd’hui de découvrir comment mener à bien la bouture des framboisiers. Le mois de décembre est la période idéale pour l’effectuer.

    Lire la suite »
  • Photo of Comment utiliser les cendres au jardin ?

    Comment utiliser les cendres au jardin ?

    Ne jetez pas les résidus de combustion du  bois utilisé pour alimenter votre poêle ou votre cheminée ! Même si les appareils de chauffage actuels ont un rendement de plus en plus élevé, il reste toujours quelques pertes sous forme de (précieuses) cendres que je vous encourage à collecter. Je vous propose d’ailleurs aujourd’hui de faire le point sur leur utilisation au jardin naturel. (d’ornement, potager…) En quoi les cendres de bois sont-elles bénéfiques ? Les cendres contiennent en quantité des éléments minéraux ( Calcium, sous forme de chaux, potassium, phosphore). Autant d’éléments fertilisants dont les plantes ont besoin pour développer leur végétation, de beaux fruits et se prémunir naturellement des maladies et parasites (oïdium, pucerons…). Ces éléments sont puisés…

    Lire la suite »
  • Photo of Légumes d’hiver au potager… c’est possible !

    Légumes d’hiver au potager… c’est possible !

    La corne d’abondance des légumes d’été s’est tarie. Voici venu le moment où de nombreux consommateurs se tournent vers les étals de leur supermarché favori, pour trouver (même en plein cœur de l’hiver !) des tomates (à la couleur et au goût insignifiants), des courgettes ou d’autres légumes de chaleur encore, ayant parfois parcouru la moitié de la planète pour arriver jusqu’à nous ! Par pitié, adoptons des achats éco-responsables ! Au minimum, un petit tour chez le maraîcher du coin devrait être envisagé. Au mieux, un autre potager est possible, l’hiver, où les pommes de terre, carottes et poireaux, ne tiennent pas seuls la tête d’affiche. Je vous invite, à partir à la découverte de la richesse des légumes…

    Lire la suite »
  • Photo of Viburnum tinus: le laurier-tin, pour un hiver fleuri !

    Viburnum tinus: le laurier-tin, pour un hiver fleuri !

    Le laurier-tin n’est pas, comme son nom veut bien le faire croire, un laurier. Originaire du bassin méditerranéen et appartenant à la famille des Viornes, il se distingue de nombre d’arbustes de haie par un feuillage persistant bien utile pour s’isoler du voisinage et par une abondante floraison d’hiver qui peut surprendre à l’heure où le jardin s’est déjà endormi ! 

    Lire la suite »
  • Photo of Eleagnus ou chalef, un arbuste aussi utile que beau !

    Eleagnus ou chalef, un arbuste aussi utile que beau !

    On le désigne le plus souvent sous son appellation scientifique d’« Elaeagnus » ou « eleagnus« , plus rarement par sa dénomination commune de chalef. Mais sous ces deux termes se cachent en réalité deux sous-espèces ( Elaeagnus ebbingei et Elaeagnus pungens), chacune se déclinant en plusieurs  variétés.  Des arbustes robustes, rustiques, capables de résister à une période de sécheresse, aux maladies, mais aussi à la pollution des villes. Des arbustes au feuillage passe-partout, à privilégier pour apporter du vert là où d’ordinaire il n’y en aurait pas. Des arbustes utiles aux oiseaux, aussi, qui se délectent, en automne,  au moment où la quête de nourriture devient un enjeu majeur de survie pour eux, des délicieuses baies noires qui leur sont offertes.  Petit focus…

    Lire la suite »
  • Photo of Quelle variété de pommier planter dans l’Est de la France ?

    Quelle variété de pommier planter dans l’Est de la France ?

    La meilleure période de plantation des pommiers va commencer. Elle s’étale de la mi-novembre, quand la terre n’est pas encore refroidie, jusqu’à la mi-mars, avant la reprise de la végétation. Même si la période est favorable, les semaines trop pluvieuses et froides (<5°C) sont à éviter. Je vous propose aujourd’hui de faire un tour d’horizon de quelques variétés de pommiers à planter dans l’Est de la France. Des variétés de pommiers locales Faire le choix de planter des variétés locales, c’est s’assurer une certaine forme de réussite.  Comme pour d’autres espèces, il existe une multitude de variétés de pommiers anciens, certaines parfois très spécifiques à une région ou à un terroir. Les espèces locales sont souvent des variétés anciennes qui…

    Lire la suite »
  • Photo of Protéger le potager en hiver

    Protéger le potager en hiver

    Le potager s’est peu à peu vidé en ce début d’automne. Même si quelques planches sont encore en culture, la plupart est libre et la terre mise à nue se trouve maintenant exposée aux aléas climatiques et aux intempéries hivernales (alternance du gel et du dégel qui compacte la terre, pluies abondantes qui lessivent le sol, neige pendant plusieurs jours d’affilée parfois)…Comme on protège le mobilier de jardin, il peut être utile, voire indispensable, de protéger les surfaces de culture. Ce sera aussi un gain de temps considérable au printemps, lorsque sera venu le moment de retrouver une terre « propre », exempte de mauvaises herbes tenaces qui auraient pu s’installer cet hiver. Voici donc quelques astuces pour protéger efficacement la terre…

    Lire la suite »
  • Photo of Hivernez vos plantes en pots

    Hivernez vos plantes en pots

    Dès les premiers frimas, il ne faut pas tarder à mettre à l’abri les plantes en pots les plus fragiles avant que les basses températures ne commencent à les endommager. Rentrez donc dès maintenant dans un local non chauffé, mais hors gel, votre citronnier ou votre oranger en pot, vos bougainvilliers et toutes les autres plantes méditerranéennes. (Cycas, Dipladénia, Plumbago…) Toutefois, quelques gestes préalables sont nécessaires afin que vos protégées puissent passer l’hiver sans encombre. Avant d’hiverner les plantes, une inspection minutieuse ! Commencez par inspecter et brosser les parois du pot, (qu’il soit en plastique ou en terre cuite), et la soucoupe, au moyen d’un seau d’eau additionnée de quelques gouttes de javel. Un geste simple auquel on ne…

    Lire la suite »
  • Détruire une souche d’arbre rapidement

    Vous voulez détruire une souche d’arbre ? Forez un trou de 4 à 5 cm de diamètre à la perceuse au centre de la souche et remplissez-le de 100g de salpêtre (nitrate de potasse). Bouchez-le avec un bouchon de liège ou de bois. Laissez agir le salpêtre durant 10 à 12 mois, puis débouchez.   

    Lire la suite »
  • Une maladie du thuya: le brunissement cryptogamique

    Des rameaux ou ramilles de vos thuyas brunissent et se dessèchent à partir de leur extrémité ? Il s’agit sans doute d’une maladie des thuyas et plus globalement de la famille des conifères (pin, cyprès, cyprès de Lawson…) qui s’observe fréquemment : le brunissement cryptogamique.  Cette maladie des thuyas s’accompagne souvent d’un petit point de nécrose ( chancre) à la base du rameau. Elle est occasionnée par un champignon dit de faiblesse. Ce dernier se développe de préférence  sur des sujets fragiles, carencés, ou récemment plantés.

    Lire la suite »
  • Photo of Un légume méconnu: la poire de terre ou yacon

    Un légume méconnu: la poire de terre ou yacon

    Cette plante vivace d’origine sud-américaine (elle pousse spontanément dans la cordillère des Andes : Pérou, Bolivie…), assez peu commune dans nos potagers, fut introduite en France à la fin du XIXe siècle, comme l’Oca du Pérou, alors même que le mildiou ravageait la culture de la pomme de terre. C’est un proche parent de la famille des Astéracées des dahlias, tournesols, topinambours et héliantis.

    Lire la suite »
  • Choisir un engrais organique

    A l’inverse des engrais chimiques qui sont directement utilisés par les végétaux, les engrais biologiques enrichissent le sol et ne peuvent être puisés par le système racinaire des plantes que lorsque la faune et la flore du sol les ont transformés et rendus assimilables. Le compost et le fumier ne sont pas des engrais biologiques. Cependant, ils sont très utiles dans le sens où ils contribuent à accroître l’activité biologique du sol. Comment choisir un engrais biologique ? En fonction en premier lieu de l’usage que l’on souhaite en faire. Certains engrais biologiques apporteront de l’azote, indispensable à la bonne marche de la photosynthèse et du développement foliaire (guano, sang desséché, farine de plumes, corne broyée…), tandis que d’autres favoriseront…

    Lire la suite »
Bouton retour en haut de la page
Fermer