Jardiner en hiver

Retrouvez nos conseils pour jardinier en hiver. ¨Pendant la période de repos des végétaux, les travaux ne manquent pas : plantations, tailles d’arbres et d’arbustes, nettoyage des outils. L’hiver, c’est aussi la période idéale pour repenser l’aménagement d’un massif ou du potager.

  • Photo of Cultivez vos légumes sous châssis cet hiver !

    Cultivez vos légumes sous châssis cet hiver !

    Disposer d’un châssis bien exposé offre de nombreux avantages. Sous climat froid, cet équipement protège efficacement les légumes les plus frileux tout l’hiver et permet de démarrer des semis printaniers précoces. Sous climat doux, le châssis de jardin permet aussi de récolter de la verdure (laitues, radis, mâche, épinards) presque toute l’année ! A bricoler soi-même ! Il est assez facile de bricoler un châssis à l’aide de quelques planches de coffrage vissées ou clouées entre elles. L’assemblage créé résistera aux intempéries l’espace de quelques années (3 à 5 ans) et vous pourrez en remonter rapidement un dès que le précédent montrera quelques signes de fatigue. Ses dimensions idéales dépendent de vos besoins de culture. Généralement, un coffre de 2m de longueur…

    Lire la suite »
  • Photo of Protégez le cycas du gel

    Protégez le cycas du gel

    L’allure trompeuse de petit palmier du Cycas revoluta (ou sagou du Japon pour les connaisseurs) ne doit pas faire oublier que cet arbuste élancé est en réalité une fougère originaire des régions de tropicales ou subtropicales. Sa rusticité est donc limitée et par méconnaissance le plus souvent, ou par oubli de protection d’autres fois, le cycas est parfois victime d’un coup de gel. Les 4 saisons du cycas en pot Printemps, automne Au printemps et en automne, le cycas en pot, même jeune, apprécie une exposition ensoleillée, au pied d’un mur plein Sud par exemple qui lui restitue la nuit de la douceur emmagasinée aux heures les plus chaudes de la journée. Eté, saison chaude En été, le cycas en…

    Lire la suite »
  • Photo of Comment tailler le noisetier ?

    Comment tailler le noisetier ?

    Apprécié des amateurs de fruits secs, le noisetier n’est ni vraiment un arbuste, ni même un arbre. Peu exigeant, ce fruitier tout terrain se contente d’un coin inutilisé ou ingrat du jardin. Un jeune noisetier pousse naturellement en large touffe et produit ses premiers fruits au bout d’environ 5 ans après la plantation. C’est à partir de ce moment-là qu’il devient nécessaire de le tailler régulièrement. Faut-il tailler le noisetier au moment de la plantation ? Non, aucune taille du noisetier n’est nécessaire à la plantation. Bien qu’il soit toujours un peu lent à s’installer, le noisetier occupe ses premières années à s’installer en formant une petite touffe densément ramifiée.  Les nouvelles tiges qui la composent sortent directement de la souche…

    Lire la suite »
  • Photo of Comment gérer l’arrosage des orchidées en pot ?

    Comment gérer l’arrosage des orchidées en pot ?

    Cadeau privilégié en toutes occasions (fêtes de fin d’année, anniversaire, fêtes des mères ou des grands-mères), l’orchidée est loin d’être évidente à garder. Parmi les points à surveiller, l’arrosage d’une orchidée en pot pose particulièrement question car il dépend des variétés cultivées et des conditions de température et d’humidité. Quelle eau utiliser ? Quand, comment et à quelle fréquence arroser ? Voici nos conseils. Où installer l’orchidée en pot reçue en cadeau ? L’intérieur de nos maisons ou de nos appartements est généralement trop sec pour ces plantes tropicales. L’erreur la plus fréquente quand on reçoit en cadeau une orchidée en pot est de croire qu’elle se plaira derrière une fenêtre recevant du soleil. C’est en fait tout le contraire ! Si une…

    Lire la suite »
  • Photo of Où conserver le citronnier tout l’hiver ?

    Où conserver le citronnier tout l’hiver ?

    Agrume de faible rusticité, le citronnier ne survit généralement pas à des gelées hivernales modérées (-4 à -6°) quand il est cultivé sans protection particulière. Seules les régions du pourtour méditerranéen (zones de rusticité 9 et 10) et quelques localités privilégiées du Sud-Ouest ou du littoral Atlantique (zone 9) bénéficient d’un microclimat compatible avec sa culture en extérieur toute l’année. Partout ailleurs, il est nécessaire de le cultiver en pot pour pouvoir l’hiverner dans de bonnes conditions. Peut-on l’hiverner à l’intérieur ? Surtout pas ! Le citronnier n’apprécie pas les intérieurs chauffés et secs de nos maisons ou de nos appartements. Entreposé dans ces conditions, son feuillage persistant jaunit, sèche rapidement et tombe. Si vous n’avez pas d’autre choix que de le…

    Lire la suite »
  • Photo of Scie d’élagage: le couteau-suisse du jardinier

    Scie d’élagage: le couteau-suisse du jardinier

    Utile une grande partie de l’année, la scie d’élagage permet de couper aisément une branche devenue gênante, d’éclaircir l’intérieur d’un vieil arbuste ou encore de mener une taille d’élagage sur un vieux fruitier. C’est pourquoi il faut la choisir avec soin et l’entretenir très régulièrement. Droite, pliante ou sur perche Certaines scies disposent d’un cran d’arrêt et sont pliantes. Une fois repliées, elle se glissent dans la poche ou dans un fourreau à la manière d’un couteau qui ne quitte plus le jardinier. D’autres scies d’élagage sont montées sur une perche télescopique. Elles permettent d’atteindre et de couper les branches les plus hautes des arbres fruitiers de plein vent. Lame droite ou courbe Si toutes les scies coupent en tirant,…

    Lire la suite »
  • Photo of Cerisier du Tibet: une écorce décorative !

    Cerisier du Tibet: une écorce décorative !

    Originaire de Chine occidentale, le cerisier du tibet est cultivé depuis longtemps outre-Manche, où ce cerisier à fleurs est apprécié aussi bien pour sa remarquable floraison printanière que pour l’aspect ornemental de son écorce en hiver. L’une des plus belles écorces ! Sous nos latitudes, Prunus serrula se développe naturellement en cépée, sa silhouette pouvant atteindre 6 mètres de hauteur pour 3 à 4 mètres de largeur. A l’image de beaucoup de cerisiers, les fleurs blanches de Prunus serrula s’épanouissent en grappes irrégulières en avril-mai alors que débourrent ses grandes feuilles ovales d’un vert tendre puis foncées, pointues, légèrement velues, et parcourues sur leurs bords d’élégantes petites crénelures en forme de dents de scie. Cette particularité botanique est à l’origine du…

    Lire la suite »
  • Photo of Le bergamotier, délicieusement parfumé

    Le bergamotier, délicieusement parfumé

    Prisé pour son aspect ornemental ainsi que pour les citrons très parfumés qu’il produit, le bergamotier (Citrus bergamia) est un agrume peu rustique. Les bergamotes trouvent des utilisations diverses, aussi bien en cuisine que dans l’industrie cosmétique. Où et comment cultiver cet agrume ? Un arbre coloré Décoratif, l’arbre à bergamote est un épineux qui peut atteindre 3 à 5 mètres de hauteur en pleine terre, uniquement sous climat doux. Originaire de la région de la Calabre, en Italie, cet agrume présente des feuilles allongées à la couleur verte prononcée et lustrée, semblables à celles du citronnier. Il se pare au printemps d’une multitude de petites fleurs blanches nacrées. Comme le citronnier, elles dégagent un parfum agréable et délicat. En…

    Lire la suite »
  • Photo of L’Egdeworthia: floraison originale délicieusement parfumée

    L’Egdeworthia: floraison originale délicieusement parfumée

    Arbuste rustique (-12°C) originaire de Chine et encore peu répandu dans nos jardins, l’Edgeworthia (Edgeworthia chrysantha, papyrifera), que l’on appelle aussi buisson à papier, est un proche parent du Daphné (famille des Thymélacées). Comme ce dernier, il offre en fin d’hiver ou au début du printemps de ravissantes fleurs suavement parfumées. Une floraison originale De croissance lente, l’Edgeworthia chrysantha forme un arbuste d’1 à 2 mètres en tous sens, développant des branches souples, ramifiées, au port dressé, à l’écorce lisse de couleur brun-rouge. L’arbuste se couvre de feuilles caduques lancéolées d’un joli vert tendre mais qui ont la fâcheuse tendance de se flétrir par temps chaud et sec. Les petites fleurs tubulaires jaunes ou orange vif à l’intérieur, plus pâle…

    Lire la suite »
  • Photo of La nivéole de printemps: petit bijou de fin d’hiver

    La nivéole de printemps: petit bijou de fin d’hiver

    Quel bijou la nivéole de printemps ! Originaire du centre de l’Europe, cette plante bulbeuse proche des perce-neiges appartient elle aussi à la famille des amaryllidacées. En véritable précurseur du renouveau printanier, Leucojum vernum offre sa belle floraison dès le mois de février et peuple spontanément les sous-bois du Nord et de l’Est de la France. Par le passé, on ne faisait pas de réelle différence entre les nivéoles et les perce-neiges. Il faut dire que ces deux-là se ressemblent comme deux gouttes d’eau ! Pourtant, elles constituent désormais sur le plan botanique deux genres bien distincts. Les nivéoles comportent ainsi plusieurs espèces dont au moins deux s’observent classiquement dans les jardins : la nivéole de printemps (Leucojum vernum) et celle d’été…

    Lire la suite »
  • Photo of Le cognassier du Japon: un arbuste beau et utile toute l’année !

    Le cognassier du Japon: un arbuste beau et utile toute l’année !

    Avec sa belle floraison de fin d’hiver, concomitante de celles, plus parfumées, du Daphné odora ou de l’Edgeworthia, le cognassier du Japon (Chaenomeles japonica) est l’un des arbustes les plus précoces de l’année. Sa floraison est en ce sens une véritable ode au réveil printanier. Comment cultiver et entretenir ce bel arbuste d’ornement ? Beau toute l’année Arbuste épineux prenant la forme d’un buisson dense et très ramifié, le cognassier du Japon peut atteindre deux mètres de hauteur, autant d’étalement. Également très rustique, il supporte des températures jusqu’à -25°. Son feuillage caduc et ses feuilles alternes, ovales, dentées et d’un vert sombre brillant, sont d’une grande élégance. Ses fleurs, généralement simples, rouge brique ou roses, s’épanouissent sur des rameaux bruns…

    Lire la suite »
  • Photo of Les Bergénias: un cœur de feuilles pour coin d’ombre

    Les Bergénias: un cœur de feuilles pour coin d’ombre

    Ce qui est un jour à la mode peut tomber dans la désuétude la plus totale le lendemain, sans qu’on en comprenne vraiment les raisons. C’est un peu ça l’histoire du Bergénia. Fleur prisée du temps des jardins de grand-mère, comme le Dahlia, puis rapidement ringardisée, au point d’en être réduite à une « plante de vieux jardin ». Ah, mais c’était sans compter que la roue tourne et que ce qui est un jour passé de mode le revient tôt au tard. Alors, ça y est, le bergénia renaît de ses cendres et cette reconnaissance nouvelle est amplement méritée !  Il faut dire que cette vivace originaire d’Asie centrale ne manque pas d’atouts ! Robuste, peu exigeante, hyper-rustique (-20 à -30°C), c’est l’un…

    Lire la suite »
  • Photo of L’Hamamélis: une floraison hivernale mystérieuse et envoûtante !

    L’Hamamélis: une floraison hivernale mystérieuse et envoûtante !

    C’est à l’heure où le jardin s’est profondément assoupi, qu’il est figé par le gel ou prisonnier d’une épaisse couche de neige, que survient la plus improbable des floraisons, celle de l’Hamamélis ( Hamamelis mollis ou intermedia, famille des Hamamélidacées), également appelé noisetier des sorcières. Avec sa floraison odorante et originale, cet arbuste original doté d’une grande rusticité (-20/-25°C) a le toupet de défier les rigueurs de l’hiver. Des fleurs-bijoux De croissance lente, l’Hamamélis forme un arbuste à la silhouette buissonnante évasée, de 2 à 3 mètres de hauteur pour autant d’étalement. Ses feuilles ovales, vertes, veloutées, décoratives, rappellent par leur forme et texture, celles du noisetier, d’où son surnom de « noisetier des sorcières ». Elles se parent de superbes…

    Lire la suite »
  • Photo of Le mimosa : un hiver en habit d’or

    Le mimosa : un hiver en habit d’or

    Sa floraison jaune au parfum incomparable est largement célébrée chaque année à Saint-Trojan les Bains, sur l’île d’Oléron ou à Bormes-les-Mimosas, dans le Var. Il faut dire que le  mimosa (un Acacia), petit arbre originaire d’Australie, s’est parfaitement adapté au climat tempéré du littoral Atlantique ou à celui, plus chaud et sec, du pourtour méditerranéen, au point d’en devenir invasif. Entre autr’atouts : sa floraison délicieusement parfumée qui survient à point nommée et sonne le glas de l’hiver ! Beau et vigoureux Planté en pleine terre, le mimosa s’apparente à un petit arbre vigoureux ; il atteint pas moins de 4 à 5 mètres de hauteur pour 3 mètres environ de large. Ses espèces sont nombreuses (1200, dont la moitié proviennent d’Australie),…

    Lire la suite »
  • Photo of La mâche: cette sauvageonne domestiquée

    La mâche: cette sauvageonne domestiquée

    Doucette, clairette, boursette, barbe ou salade-de-chanoine, coquille, herbe douce…la kyrielle de surnoms attribués à la mâche (Valerianella locusta) témoignent de l’intérêt gustatif et culinaire porté à cette sauvageonne d’origine, désormais assagie. Il faut dire que ses petites feuilles charnues fraîchement cueillies sont un délice à une saison où les crudités se font rares ! Bisannuelle rustique, longtemps considérée comme une mauvaise herbe pour sa fâcheuse tendance à proliférer dans les champs de céréales et les vignes, la mâche est la salade d’hiver par excellence. Comment effectuer son semis et la cultiver ? Les petites feuilles de cette Valérianacée sont presque rondes, disposées en rosettes évasées soigneusement imbriquées. Où la cultiver ? Peu exigeante et facile à cultiver, la mâche se contente…

    Lire la suite »
  • Photo of Jasmin d’hiver: un rayon de soleil dans le froid !

    Jasmin d’hiver: un rayon de soleil dans le froid !

    Mi- arbuste, mi-plante grimpante, le jasmin d’hiver (Jasminum nudiflorum) peine à trouver sa place. Originaire de Chine, cet arbuste sarmenteux rustique (-20°C) de la famille des Oléacées  est présent dans toutes les régions, offrant un précieux rayon de soleil hivernal à un bout de terrasse ou un coin du jardin. Comment le cultiver et l’entretenir ? Une myriade d’étoiles dorées hivernales Les longues (1,5 à 3 m) branches souples et sarmenteuses du jasmin d’hiver prennent une coloration verte, virant au brun en se lignifiant. Au pied d’un support de palissage, Jasminum nudiflorum  se conduit alors comme une plante grimpante. En l’absence de treille ou de grillage sur lesquels l’ériger, il forme plutôt un buisson de branches inextricables, se couvrant de…

    Lire la suite »
  • Photo of Plantez un châtaignier…pour les siècles à venir !

    Plantez un châtaignier…pour les siècles à venir !

    Arbre de fort développement, pouvant atteindre 20 à 25 mètres de hauteur et autant à la base de sa ramure, le châtaignier (Castanea sativa) est probablement l’un des plus beaux arbres fruitiers de nos jardins. Mais il a besoin de place ! Inutile donc d’envisager de le planter ailleurs que dans un grand jardin ! Comment effectuer cette plantation dans les règles de l’art ? Où planter votre châtaignier ? Réputé acidophile (pH <7), le châtaignier peut être cultivé presque partout, même en terre légèrement calcaire, mais il vit alors moins longtemps. Il se plaît idéalement dans les sols profonds et frais. Côté exposition, offrez-lui la pleine chaleur pour le voir fructifier en quantité. Quand et comment s’y prendre ? Plantez de…

    Lire la suite »
  • Photo of Traitement d’hiver des fruitiers: du blanc sur les troncs

    Traitement d’hiver des fruitiers: du blanc sur les troncs

    Prendre soin de ses arbres fruitiers est gage de futures récoltes abondantes ! Parmi les soins d’hiver, l’application d’un blanc arboricole (badigeon de chaux) est l’un des plus recommandés. Ce produit naturel, fabriqué à base de chaux éteinte et d’huile végétale, agit comme une seconde peau pour le tronc. Il limite les agressions du temps et s’avère être l’un des meilleurs insecticides qui soit. Economique et redoutablement efficace !   Les bienfaits du blanc arboricole Protection contre le gel et le soleil Le badigeon de chaux constitue en premier lieu une barrière physique contre les agressions climatiques et les écarts trop importants de températures, notamment en limitant les effets du gel ou les brûlures occasionnées par un soleil trop fort. Le blanc…

    Lire la suite »
  • Photo of Daphné odorant « aureomarginata »

    Daphné odorant « aureomarginata »

    Un après-midi froid de février, qu’un soleil resplendissant peine à réchauffer. Le jardin n’est pas encore sorti de son sommeil hivernal. Le daphné, lui, (Daphné odora) est déjà tout guilleret !  Originaire d’Europe, d’Asie et d’Afrique du Nord, ce bel arbuste persistant, assez peu rustique (-10°C) est l’un des premiers à fleurir dans l’année et à offrir sa subtile et enivrante fragrance qui réveille les sens et appelle le printemps ! Comment cultiver au jardin un Daphné odora ? Les atouts du daphné odora Les Daphnés sont nombreux : on en dénombre pas moins d’une cinquantaine d’espèces. Alors que Daphne mezereum, également appelé bois gentil ou bois joli, peuple spontanément les sous-bois et se couvre d’un feuillage caduc, le daphné odorant propose…

    Lire la suite »
  • Photo of Loropétale de Chine, l’arbuste à fleurs araignées !

    Loropétale de Chine, l’arbuste à fleurs araignées !

    On ne peut qu’aimer ce petit arbuste persistant originaire de Chine et du Japon, digne représentant de la famille des Hamamélidacées. Bien qu’introduit en Europe à la fin du XIX ème siècle (1880) par le botaniste Charles Maries, on peut simplement regretter que le loropétale de Chine (Loropetalum chinense) ne se rencontre pas plus fréquemment dans les jardins, alors que la beauté de son feuillage et de son port horizontal méritent à juste titre plus d’attention. Pourpre ou vert Faisant preuve d’une grande rusticité (-20°C), Loropetalum chinensis  forme un arbuste plutôt bas et étalé (1,50 m à 2 de hauteur, autant de largeur) d’allure arrondie. Ne vous attendez pas à une croissance spectaculaire, elle est même plutôt lente, ce que ne manqueront pas…

    Lire la suite »
  • Photo of Comment protéger le laurier-rose du gel ?

    Comment protéger le laurier-rose du gel ?

    Le laurier-rose (Nerium oleander) passe l’hiver sans encombre sur le pourtour méditerranéen, y compris sans protection particulière puisque le climat y est doux et les gelées rares. Le long de la façade atlantique, de la Bretagne à l’Aquitaine en passant par les Pays de la Loire, les régions centre et Poitou-Charentes et jusqu’au midi-toulousain, c’est une autre histoire ! Bien que soumises à la douceur océanique, ces régions peut être ponctuellement affectées par des périodes hivernales ou printanières plus ou moins rigoureuses où la combinaison de températures négatives et d’humidité du sol mettant à mal la rusticité du laurier-rose. Il est indispensable dans ce cas d’hiverner l’arbuste pour le protéger du gel. Quelle température supporte un laurier-rose ? En théorie, la seuil de…

    Lire la suite »
  • Photo of Un cactus de noël en fête !

    Un cactus de noël en fête !

    On le trouve encore parfois sous son ancien nom : Zygocactus truncatus. Originaire d’Amérique du sud, le cactus de noël, désormais appelé Schlumbergera, constitue l’une des attractions de la fin d’année. Cette plante succulente forme au fil des ans une large touffe de tiges retombantes. On ne peut pas véritablement parler ici de feuilles. Il s’agit plutôt d’organes aplatis et segmentés, se développant en « file indienne ». De couleur vert clair quand ils sont jeunes, ces organes deviennent bruns et rugueux avec l’âge. Ils ne portent aucune épine.

    Lire la suite »
  • Photo of Cyclamen de Naples, le tapis de fleurs très tendance

    Cyclamen de Naples, le tapis de fleurs très tendance

    Il existe 24 variétés de cyclamens, toutes plus ou moins vivaces et rustiques, à petites ou grandes fleurs aux pétales retournés, dans des tons rose, saumoné, violet ou rouge. Parmi elles, les cyclamens de Naples (Cyclamen hederifolium ou Cyclamen neapolitanum) sont les plus robustes, probablement les plus célèbres aussi. Ils s’épanouissent naturellement dans le Sud de l’Italie et en Turquie mais poussent tout aussi spontanément dans le Sud de la France et en Corse où ils bénéficient d’un climat doux. Comment les cultiver et les naturaliser ? Un tapis de fleurs automnales A l’image de nombreux bulbes et tubercules, les fleurs des cyclamens de Naples apparaissent en premier, avant même le feuillage. Elles semblent attendre une grosse pluie orageuse de…

    Lire la suite »
  • Photo of Quels arbustes choisir pour attirer les oiseaux ?

    Quels arbustes choisir pour attirer les oiseaux ?

    Moineaux, rouges-queues, merles, grives, mésanges charbonnière ou bleue…Quel régal pour les yeux d’observer en toutes saisons le ballet les oiseaux du jardin ! Un plaisir pour le jardinier qui se double d’une réelle utilité écologique pour son jardin. La gent ailée joue en effet un rôle important dans l’équilibre et la régulation des insectes nuisibles, débarrassant par exemple l’hiver les écorces ou le sol des œufs et larves des insectes qui y trouvent refuge. Les oiseaux jouent aussi un rôle fondamental dans la dissémination des graines. Pour attirer, accueillir et aider un grand nombre d’espèces de volatiles, il convient de privilégier une large diversité dans le choix des végétaux installés. Pour vous aiguiller, voici donc quelques conseils et une liste (non…

    Lire la suite »
  • Photo of Culture du chou brocoli: la tête haute

    Culture du chou brocoli: la tête haute

    Plante potagère de climat doux de la famille des Brassicacées, le chou brocoli est un proche parent du chou-fleur. Bisannuel, il est semé en pépinière en fin de printemps, puis repiqué en terre au cours de l’été (juillet-août), lorsque les jeunes plants sont suffisamment développés. Les brocolis passent alors l’hiver au potager et produisent leurs délicieuses fleurettes jusqu’au début du printemps suivant, à un moment où les légumes verts ne sont pas encore foison. Découvrez en détails comment cultiver le brocoli ? Une tête à consommer Les têtes compactes du brocoli sont divisées en d’innombrables boutons de fleurs. Elles apparaissent au centre de la plante ( le cœur) sur une longue tige. De couleur violette, verte ou blanche en fonction…

    Lire la suite »
Bouton retour en haut de la page
Fermer