Jardiner en été

L’été est l’une des plus belles saisons au jardin. Elle appelle au repos et à la détente. C’est le temps des fleurs et le début des récoltes au potager bio. C’est aussi le temps des senteurs et celui de profiter pleinement de son extérieur. Détendez-vous et jardinez tout l’été avec nos conseils.

  • Photo of Balisier, Canna: Plantation, entretien

    Balisier, Canna: Plantation, entretien

    Le balisier, aussi appelé Canna (Canna indica), est une plante vivace herbacée d’origine tropicale. Peu rustique, sensible au gel, cette cousine du bananier porte de belles panicules de fleurs aux teintes lumineuses. Les balisiers sont décoratifs par leurs feuilles et leurs fleurs Les Cannas peuvent atteindre 60 cm à 2,5 m de hauteur en fonction des variétés. Leurs larges feuilles oblongues et alternes, généralement de couleur vert clair rayées de jaune, peuvent aussi être bronzes, pourpres, toujours pointues. Les grandes fleurs vivement colorées des balisiers, le plus classiquement de couleur orange vif, s’épanouissent de juillet jusqu’aux premières gelées. Mais les teintes très vives sont aussi très variées, s’étendant du blanc crème au rouge profond. La souche est un rhizome souterrain.…

    Lire la suite »
  • Photo of Semis et culture de la pastèque

    Semis et culture de la pastèque

    Originaire d’Afrique centrale, la pastèque (Citrullus lanatus) est appréciée en été pour sa chair désaltérante (elle contient 92% d’eau) et rafraîchissante. Comment pousse la pastèque ? La pastèque est une plante annuelle herbacée qui produit de longues tiges rampantes de plusieurs mètres de long. Si ses vrilles lui permettent de s’accrocher à un support, il est préférable de la cultiver à même le sol à cause du poids important de ses fruits. Les feuilles de la pastèque sont faciles à distinguer des autres Cucurbitacées, dont le melon. Profondément découpées en 5 à 7 lobes arrondis, elles sont d’un vert profond marbré de gris sur le dessus, poilues sur le revers. Les fleurs mâles et femelles, jaune pâle, s’épanouissent en même temps…

    Lire la suite »
  • Photo of L’échelle de piment de Scoville

    L’échelle de piment de Scoville

    Inventée en 1912 par le pharmacologue Wilbur Scoville,  l’échelle de Scoville mesure la concentration en capsaïcine, la molécule responsable de la sensation de brûlure d’un piment. Evaluer la force d’un piment Pour établir son échelle de piment, Scoville préparait une solution de piments frais qu’il réduisait en purée et mélangeait à de l’eau sucrée. Il diluait ensuite très progressivement le mélange. Cette solution était testée par plusieurs personnes. Tant que persistait la sensation de brûlure, Scoville en augmentait la dilution. Lorsque la sensation disparaissait, la valeur de la dilution indiquait la force du piment. Quelques références de l’échelle de Scoville Un poivron classique est à 0 sur l’échelle. La sauce harissa, originaire de Tunisie et préparée majoritairement à base de…

    Lire la suite »
  • Photo of Maladie de l’olivier: 7 problèmes décryptés 

    Maladie de l’olivier: 7 problèmes décryptés 

    Cultivé depuis l’Antiquité dans le bassin méditerranéen, l’olivier est un arbre vénéré, symbole de paix (comme le laurier noble) – ses rameaux entourent le Monde sur le drapeau de l’ONU – et de longévité – l’olivier de Roquebrune-Cap-Martin aurait plus de 2000 ans. Pourtant, comme tous les fruitiers, sous nos climats, il est fréquemment malade, surtout après une taille effectuée avec un sécateur non désinfecté. Quels sont les symptômes et solutions de chaque maladie de l’olivier ?  Les feuilles jaunissent Les feuilles allongées de l’olivier, coriaces et gris-argenté, sont persistantes. Elles restent sur l’arbre pendant 3 ans, avant de jaunir puis de tomber. L’arbre porte donc en permanence un nombre plus ou moins important de feuilles abîmées, vieillissantes, qu’il renouvelle,…

    Lire la suite »
  • Photo of Engrais vert: semez la phacélie !

    Engrais vert: semez la phacélie !

    D ans la grande famille des engrais verts, ces plantes que l’on cultive pour nourrir le sol de notre potager grâce à la matière organique qu’ils produisent, la Phacélie (Phacelia tanacetifolia ) est jolie, mellifère et pleine de ressources ! Autant en profiter ! Une croissance en accéléré ! Au même titre que d’autres engrais verts comme la moutarde, la croissance de la phacélie est extrêmement rapide.  Ce développement en accéléré permet au jardinier de se servir de cet engrais vert pour occuper le sol après une culture. C’est un peu le b.a.-ba du potager naturel : ne jamais laisser le sol à nu mais l’occuper en permanence avec des plantes pour produire de la fertilité. La phacélie va absorber les nutriments présents dans le sol, et les restituer pour la culture suivante,…

    Lire la suite »
  • Photo of Comment aménager une allée de jardin élégante ?

    Comment aménager une allée de jardin élégante ?

    L es jardins remarquables sont une source d’inspiration inépuisable pour tous les amoureux de végétaux. Le jardin du Généralife à Grenade (Espagne) est l’un de ces endroits où il fait bon flâner avec un appareil photo en bandoulière et un carnet dans la poche pour pouvoir glaner quelques idées à reproduire chez soi.  Bien que le climat de cette ville andalouse ne ressemble en rien à la plupart de nos climats français, certaines idées peuvent nous inspirer, notamment pour aménager une belle allée de jardin. © Nicolas Vollmer, Flickr Concevoir son allée Les allées ont pour vocation première de relier entre elles les différentes parties du jardin ou, comme ici, de mener le visiteur jusqu’à la résidence principale. (A) Cette…

    Lire la suite »
  • Photo of Quand planter les oignons blancs ?

    Quand planter les oignons blancs ?

    Originaire d’Asie occidentale,  l’oignon blanc, Allium cepa, figure parmi les plus anciens légumes cultivés par l’Homme. On commença à le cueillir sous sa forme sauvage très tôt durant la préhistoire, avant que les Égyptiens ne décident de le cultiver pour nourrir les esclaves qui érigeaient leurs ouvrages. Depuis, l’oignon blanc s’est imposé comme un légume très populaire, devenant le symbole du retour des légumes nouveaux au printemps. Cela lui a d’ailleurs valu le surnom d’oignon nouveau car, contrairement à l’oignon de garde, le blanc se déguste frais, dès le printemps. Anticiper sa culture Pour arriver si tôt sur les étals et dans les potagers, sa culture nécessite d’être anticipée, dès la fin de l’été. C’est la clé pour arriver à le…

    Lire la suite »
  • Photo of L’après loi Labbé : se débarrasser des pesticides interdits

    L’après loi Labbé : se débarrasser des pesticides interdits

    Pour tous les jardiniers amateurs, le 1er janvier 2019 marque un tournant important. Avec 3 ans d’avance sur le calendrier initialement prévu, cette date reste à jamais celle de l’entrée en vigueur pour tous de la loi de transition écologique Labbé, dont l’une des dispositions phares est de bannir de nos jardins l’usage des herbicides, fongicides et insecticides de synthèse. Loi Labbé : une contrainte ou une chance ? Si la loi Labbé a pu être vécu par les jardiniers amateurs comme une contrainte, en particulier pour ceux habitués jusque-là à utiliser divers produits de synthèse pour entretenir leur jardin, en particulier pour supprimer les mauvaises herbes, elle marque incontestablement un tournant, nous conduisant à faire évoluer nos pratiques et…

    Lire la suite »
  • Photo of Invitez la Véronique (Hebe) dans votre jardin !

    Invitez la Véronique (Hebe) dans votre jardin !

    En grande partie originaire de Nouvelle-Zélande, l’Hebe est une plante communément désignée sous le terme de véronique arbustive. Quelle que soit la variété choisie, cette vivace est tout autant appréciée pour son feuillage décoratif que pour sa floraison originale en épis. Comment cultiver et entretenir l’Hebe ? Un feuillage de toute beauté ! On trouve au moins une véronique arbustive adaptée à chacun des climats français, qu’il soit froid et humide ou au contraire, ensoleillé et plus sec. Il faut dire que le genre Hebe compte dans ses rangs pas moins de 350 variétés de plantes se distinguant par la forme de leurs feuilles et la couleur de leurs fleurs. La floraison bleue n’est d’ailleurs pas légion ! Les fleurs en épis…

    Lire la suite »
  • Photo of La cordyline : graphique et colorée !

    La cordyline : graphique et colorée !

    Introduit en France en 1823, le genre Cordyline compte environ 15 arbustes ou petits arbres vivaces, tous originaires de Nouvelle-Zélande. De prime abord, la plante ressemble à un palmier mais peut aussi se confondre avec un dragonnier (Dracaena). La cordyline développe en effet un ou plusieurs petits troncs surmontés d’une touffe de feuilles, un aspect commun à toutes ces plantes. Voici quelques conseils pour cultiver et entretenir la Cordyline. La cordyline, un charme exotique A l’image des Yuccas ou du lin de Nouvelle-Zélande, la cordyline est surtout appréciée dans les jardins, balcons ou terrasses pour la diversité de ses coloris vitaminés (du vert au rouge, en passant par l’orange ou des teintes presque noires) et pour la silhouette graphique de son…

    Lire la suite »
  • Photo of Ne taillez pas votre prunier pour des prunes !

    Ne taillez pas votre prunier pour des prunes !

    Le prunier, à l’image d’autres espèces à noyau, ne raffole pas des coupes, mais les tolère quand elles sont réalisées avec parcimonie, aux bonnes périodes qui- plus-est ! Quand et comment effectuer la taille du prunier ? La taille d’entretien d’un prunier est assez minimaliste. Afin d’optimiser au maximum sa production, elle se résume à un léger élagage tous les ans, ou tous les deux ans, ainsi qu’un égourmandage printanier. C’est tout ! Quand tailler le prunier ? Comme le cerisier (un autre Prunus), l’élagage du prunier s’effectue après la récolte, au cours d’une période allant de la fin de l’été jusqu’au début de l’automne s’accompagnant d’une chute importante de feuilles. Les coupes réalisées cicatrisent en effet bien mieux car les températures…

    Lire la suite »
  • Photo of Comment bouturer le laurier-sauce ?

    Comment bouturer le laurier-sauce ?

    Peut-être ne cultivez-vous pas encore de laurier-sauce (Laurus nobilis) dans votre jardin ? Sachez qu’il est pourtant très simple de bouturer ce petit arbre aromatique d’origine méditerranéenne et qu’une fois installé, il s’adapte à la plupart des climats de notre pays. La clé de sa réussite tient au drainage du sol : moins celui-ci est gorgé d’eau l’hiver, plus le laurier-sauce est rustique. Voici comment faire pour le bouturer. Quand bouturer la laurier-sauce ? A l’image de nombreux arbustes, le laurier-sauce se bouture en fin d’été (entre le 15 août et la fin du mois de septembre), lorsque ses branches commencent à être aoûtées. D’un point de vue botanique, elles se lignifient (l’écorce durcit), prenant une coloration brune caractéristique. C’est à…

    Lire la suite »
  • Photo of Érable du Japon: stop aux feuilles sèches !

    Érable du Japon: stop aux feuilles sèches !

    Nombreux sont les jardiniers qui songent à s’offrir un érable du Japon, dans l’idée d’aménager un petit espace japonais ou juste pour profiter à l’automne du spectacle offert par les remarquables couleurs changeantes de cet arbuste de bruyère. Il faut cependant savoir que l’érable du Japon est réputé fragile, surtout les premières années de culture. Parmi les maladies qui l’affectent, la plus courante est sans doute celle des feuilles sèches.  Quelle en est la cause et comment y remédier ? Plusieurs symptômes, une seule et même cause ! L’érable du Japon est probablement l’un des arbustes les plus délicats à cultiver, même s’il ne réclame pas beaucoup d’entretien.  Placé dans des conditions inadaptées, ses feuilles commencent à sécher depuis leurs extrémités…

    Lire la suite »
  • Photo of 6 astuces pour ne plus rater vos mâches !

    6 astuces pour ne plus rater vos mâches !

    La période des semis de mâche a commencé. Au mois d’août, cette culture simple à réussir permet déjà de projeter le potager sur les récoltes d’hiver puisque la mâche offrira de la verdure toute la saison morte. Découvrez nos 6 conseils pour réussir à coup sûr votre culture de la mâche. Astuce n°1 : Choisissez la bonne variété Cela pourrait sonner comme une évidence, et pourtant il faut veiller à ne pas vous tromper dans la variété que vous allez cultiver. Si vous semez des mâches à petites graines en été, elles auront du mal à germer, tandis que les mâches à grosses graines semées trop tardivement souffriront du froid et se développeront de manière hasardeuse. La mâche se sème donc…

    Lire la suite »
  • Photo of Agapanthe: en terre ou en pot, un entretien tranquille

    Agapanthe: en terre ou en pot, un entretien tranquille

    Associées à d’autres vivaces de massif en pleine terre, ou bien cultivées en pot sur une terrasse ou un balcon, les fleurs des agapanthes offrent à l’envi leurs majestueuses hampes florales. Voici quelques conseils d’entretien pour les conserver belles et pimpantes tout au long de l’année. En hiver En terre, l’essentiel consiste à offrir à vos agapanthes un sol parfaitement drainé. Plus que le froid, la touffe redoute en effet un sol détrempé tout l’hiver. Dès la plantation, n’hésitez pas à mélanger à la terre du sable et des graviers pour améliorer les conditions de culture. En plein hiver, vous constaterez peut-être que les feuilles de vos agapanthes sèchent complètement. Pas de panique, vous cultivez probablement des agapanthes caduques. Résistantes…

    Lire la suite »
  • Photo of Comment semer le navet d’hiver ?

    Comment semer le navet d’hiver ?

    Le mois d’août, c’est le bon moment pour semer le navet, la culture idéale de mi-saison. Au printemps et en automne, les navets ne nécessitent en effet pas trop d’entretien grâce aux pluies saisonnières, et ils fournissent un bon approvisionnement en légume frais durant les mois qui suivent. Il est d’ailleurs possible de les récolter jeunes, tous en même temps, et de les conserver pour l’hiver grâce à la lactofermentation ! Cela leur évite de devenir creux, et véreux.  Les navets occupent très bien les espaces vacants du potager en cette fin d’été, et produisent en deux/trois mois une abondante récolte.  Voici quelques conseils pour réussir au mieux votre semis de navet.  Quand et comment semer le navet ? Le…

    Lire la suite »
  • Photo of Boutures : 6 conseils pour les réussir comme un pro !

    Boutures : 6 conseils pour les réussir comme un pro !

    Vous vous êtes peut-être toujours demandé (sans oser le lui demander) comment faisait votre voisin pour réussir à coup sûr ses boutures de rosiers ou d’arbustes ! En soit, ce n’est pas compliqué : sa réussite tient surtout à la période à laquelle il fait ses boutures : entre le début du mois d’août et la fin septembre ! Ajoutez à cela quelques petites astuces et vous aussi allez devenir un(e) pro des boutures. Août-Septembre, les boutures semi-aoûtées ! Entre le début du mois d’août et la mi-septembre, c’est la période idéale pour bouturer les arbustes. A ce moment de l’année, les rameaux verts apparus au printemps commencent à durcir et à prendre une coloration marron : ils se lignifient. Ce sont spécifiquement…

    Lire la suite »
  • Photo of Marcotter le Rhododendron

    Marcotter le Rhododendron

    Votre rhododendron plaît à vos amis et vous souhaitez le multiplier pour leur en offrir un pied ? Si votre idée première vous amène à penser bouturage, laissez-vous plutôt tenter par le marcottage. Cette autre technique de multiplication donne sans effort de meilleurs résultats ! Rassurez-vous : elle est à la portée de tous les jardiniers, novices ou expérimentés. Vous serez ainsi assuré de multiplier vos rhododendrons sans trop vous en préoccuper. Succès garanti ! Comment marcotter le rhododendron ? Commencez par sélectionner une belle branche basse. Elle doit être suffisamment longue et souple afin de la courber jusqu’au sol sans casser.  Cette technique de multiplication porte le nom de marcottage par couchage. Elle donne aussi de très bons résultats avec d’autres arbustes :…

    Lire la suite »
  • Photo of Les iris, à planter dès l’été !

    Les iris, à planter dès l’été !

    Si les iris offrent leurs élégantes fleurs au printemps, l’été est pour ces plantes bulbeuses ou rhizomateuses une période de repos. C’est le moment de diviser de vieux pieds ou de procéder à la plantation de nouveaux iris. Quand planter les iris ? La période idéale pour la plantation des iris court du mois de juillet au mois d’octobre. C’est également pendant l’été qu’on les divise. Une fois installés en terre, il faudra néanmoins attendre jusqu’au printemps suivant pour les voir fleurir. Où planter les iris ? Les iris apprécient tout particulièrement les sols légers et secs, même calcaires. Dans tous les cas, la terre qui les accueille doit être suffisamment drainée. Évitez les sols compacts et humides dans lesquels les rhizomes…

    Lire la suite »
  • Photo of Maladies des buis: identifiez ravageurs et champignons

    Maladies des buis: identifiez ravageurs et champignons

    Apprécié pour sa croissance rapide et sa facilité d’entretien, le buis est l’incontournable du jardin à la Française. Néanmoins, malgré sa robustesse qui lui a permis de traverser les siècles, les dernières décennies se sont avérées plus problématique pour l’arbuste avec l’apparition de nouvelles maladies et ravageurs contre lesquels il peine à résister. La pyrale du buis, les buis dévorés ! Impossible d’être passé à côté de cette petite chenille au corps vert, strié et agrémenté de quelques poils hérissés. La pyrale du buis dévore tout et fait des ravages considérables sur l’ensemble des buis du territoire depuis son apparition voilà plus d’une décennie maintenant ! Détecter sa présence est facile : il suffit d’observer les fils de soie qu’elle tisse…

    Lire la suite »
  • Photo of Olivier en pot : de l’eau, raisonnablement !

    Olivier en pot : de l’eau, raisonnablement !

    Lorsqu’il est cultivé en pleine terre et sous un climat favorable, l’olivier n’exige quasiment aucune attention particulière au niveau de l’arrosage. Installé en pot, quelle que soit votre région, c’est une toute autre histoire ! En raison d’un plus faible volume de terre mais aussi et surtout parce que ses racines ne sont protégées des aléas climatiques que par l’épaisseur des parois du contenant, l’olivier cultivé en pot pour agrémenter une terrasse ou un balcon est plus fragile et réclame davantage d’attentions. Froid et humidité, la combinaison fatale ! De manière générale, notons que l’olivier craint la combinaison du froid et de l’humidité, plus précisément d’une humidité stagnante, souvent à l’origine des maladies que connaît cet arbre. Cela ne signifie pas…

    Lire la suite »
  • Photo of Quel entretien pour l’Hibiscus – Rose de Chine – ?

    Quel entretien pour l’Hibiscus – Rose de Chine – ?

    Apprécié pour ses gracieuses fleurs aux allures exotiques, tout à la fois emblème de la Malaisie et des îles Hawaï, l’Hibiscus rosa sinensis, également appelé Rose de Chine, appartient à la famille des Malvacées qui comprend aussi des arbustes plus rustiques comme l’Hibiscus des jardins (Althea syriacus) ou encore de la Mauve du Cap (Anisodontea capensis). La Rose de Chine offre une large palette de  variétés et presque autant de fleurs. Ces dernières, très éphémères, se renouvellent régulièrement de mars à octobre sous climat favorable. Quel entretien pour un Hibiscus en pleine terre ? Le long du pourtour méditerranéen, le climat est suffisamment doux pour permettre de cultiver l’Hibiscus en pleine terre. Attendez la fin du printemps (mai, juin)  pour le…

    Lire la suite »
  • Photo of Maladies du poirier: identifiez-les pour mieux lutter

    Maladies du poirier: identifiez-les pour mieux lutter

    Réputé pour ses fruits et sa floraison remarquable, le poirier et un incontournable des vergers. Comme l’illustre le tableau ‘Blossoming Pear Tree’ de Vincent Van Gogh, cet arbre majestueux porte l’une des plus belles floraisons printanières ! Alors afin d’assurer un bon développement de votre poirier, assurez-vous de savoir repérer et traiter les maladies qui peuvent survenir… Les maladies fongiques La moniliose Cette maladie fongique agit de pair avec les insectes : C’est un champignon microscopique qui se développe sur les parties abîmées des fruits (après des piqûres ou des blessures). Evidemment, cela rend les fruits impropres à la consommation, et vous pouvez vous débarrasser de toute votre production… (évitez le compost) Pour repérer cet infâme champignon, sachez qu’il provoque…

    Lire la suite »
  • Photo of Des tomates cerises bien dans leur pot !

    Des tomates cerises bien dans leur pot !

    La culture des tomates cerises réussit bien en pot du moment que l’entretien est très régulier. Il devient ainsi possible de récolter de petits fruits même si l’on ne dispose que d’un balcon ou d’un coin de terrasse. Découvrez tous les conseils pour réussir ! Quelles tomates cultiver en pot ? Bien moins gourmandes que les variétés à gros fruits, les tomates cerises sont plus adaptées à une culture en pot. Elles poussent naturellement en buisson et produisent dans ces conditions plusieurs kilos de fruits, même si le volume de terre disponible est limité. A contrario, les grosses tomates ont beaucoup plus d’exigences et ne réussissent donc réellement qu’en pleine terre. En réalité, toutes les tomates à petits fruits conviennent pour…

    Lire la suite »
  • Photo of Comment conserver l’ail après la récolte ?

    Comment conserver l’ail après la récolte ?

    Facilement identifiable à son goût et à son odeur prononcés, l’ail relève et parfume de nombreux plats. Peu exigeant au potager du moment que le sol est relativement bien drainé, c’est une plante parmi les plus faciles à cultiver. La récolte des têtes s’effectue en été. Il est alors nécessaire d’effectuer quelques gestes simples afin d’assurer au mieux leur conservation et ainsi pouvoir profiter tout au long de l’année de l’ail du jardin. Quand et comment récolter l’ail ? Avec l’oignon, l’ail fait partie des premiers légumes de conservation récoltés. C’est lorsque son feuillage jaunit en juillet-août et que les deux tiers de ses feuilles sèchent que vient le moment de le sortir de terre. Il est alors à pleine maturité.…

    Lire la suite »
Bouton retour en haut de la page
Fermer