Potager bio

Jardipartage vous propose des conseils pour cultiver votre potager sainement. Que vous soyez un jardinier débutant ou confirmé, cultivez vos légumes en bio ou en permaculture, en toute saison. Effectuez vous-même les semis de graines, le suivi des cultures et profitez rapidement de vos récoltes !

  • Photo of Comment utiliser les cendres au jardin ?

    Comment utiliser les cendres au jardin ?

    Ne jetez pas les résidus de combustion du  bois utilisé pour alimenter votre poêle ou votre cheminée ! Même si les appareils de chauffage actuels ont un rendement de plus en plus élevé, il reste toujours quelques pertes sous forme de (précieuses) cendres que je vous encourage à collecter. Je vous propose d’ailleurs aujourd’hui de faire le point sur leur utilisation au jardin naturel. (d’ornement, potager…) En quoi les cendres de bois sont-elles bénéfiques ? Les cendres contiennent en quantité des éléments minéraux ( Calcium, sous forme de chaux, potassium, phosphore). Autant d’éléments fertilisants dont les plantes ont besoin pour développer leur végétation, de beaux fruits et se prémunir naturellement des maladies et parasites (oïdium, pucerons…). Ces éléments sont puisés…

    Lire la suite »
  • Photo of Légumes d’hiver au potager… c’est possible !

    Légumes d’hiver au potager… c’est possible !

    La corne d’abondance des légumes d’été s’est tarie. Voici venu le moment où de nombreux consommateurs se tournent vers les étals de leur supermarché favori, pour trouver (même en plein cœur de l’hiver !) des tomates (à la couleur et au goût insignifiants), des courgettes ou d’autres légumes de chaleur encore, ayant parfois parcouru la moitié de la planète pour arriver jusqu’à nous ! Par pitié, adoptons des achats éco-responsables ! Au minimum, un petit tour chez le maraîcher du coin devrait être envisagé. Au mieux, un autre potager est possible, l’hiver, où les pommes de terre, carottes et poireaux, ne tiennent pas seuls la tête d’affiche. Je vous invite, à partir à la découverte de la richesse des légumes…

    Lire la suite »
  • Photo of La plantation de l’ail d’automne

    La plantation de l’ail d’automne

    L’ail se présente sous la forme d’une « tête », assimilable à un bulbe. Enveloppée dans une gaine-feuille (la tunique), cette tête abrite des gousses ou caïeux. Ce sont ces caïeux qui se plantent, suivant les variétés, en automne ou au printemps. Je vous propose aujourd’hui quelques conseils de plantation pour des aulx au goût et à la conservation bien meilleure que ceux du commerce ! Plutôt ail blanc ou rose ? L’ail blanc ou commun est la variété la plus répandue. Sa tunique est d’un blanc argenté. L’ail rose a la réputation d’être plus savoureux et de meilleure conservation. C’est également le plus cher.  Quand planter l’ail?  Tout dépend de la variété. Certains aulx, dits « d’automne », se plantent de septembre à…

    Lire la suite »
  • Photo of Protéger le potager en hiver

    Protéger le potager en hiver

    Le potager s’est peu à peu vidé en ce début d’automne. Même si quelques planches sont encore en culture, la plupart est libre et la terre mise à nue se trouve maintenant exposée aux aléas climatiques et aux intempéries hivernales (alternance du gel et du dégel qui compacte la terre, pluies abondantes qui lessivent le sol, neige pendant plusieurs jours d’affilée parfois)…Comme on protège le mobilier de jardin, il peut être utile, voire indispensable, de protéger les surfaces de culture. Ce sera aussi un gain de temps considérable au printemps, lorsque sera venu le moment de retrouver une terre « propre », exempte de mauvaises herbes tenaces qui auraient pu s’installer cet hiver. Voici donc quelques astuces pour protéger efficacement la terre…

    Lire la suite »
  • Photo of Faire mûrir les dernières tomates vertes

    Faire mûrir les dernières tomates vertes

    La saison d’été au potager touche à sa fin. L’heure est arrivée de procéder à un grand nettoyage des parcelles de culture pour en relancer d’autres. Cependant, il reste sans doute sur vos pieds de tomates meurtris par les premières fraîcheurs matinales quelques fruits qui n’ont pas encore eu le temps de mûrir. Avouez que ce serait dommage de les éliminer alors qu’ils ne demanderaient que quelques jours de soleil supplémentaires pour être dégustés. La proposition est simple : prolonger la récolte et utiliser une grande partie des tomates restantes pour éviter le gâchis, mais pas de la même façon ! Que faire tomates qui ne mûrissent pas ? Sur vos pieds de tomates, ne restent désormais plus que les…

    Lire la suite »
  • Photo of Diviser la rhubarbe à l’automne

    Diviser la rhubarbe à l’automne

    La rhubarbe ( Rheum raponticum) est une grande vivace de la famille des polygonacées qui forme une touffe dont les fleurs peuvent culminer à 1m 50 de hauteur. Elle entre en période de repos à l’automne, une saison propice à sa multiplication par division de la touffe. Comment diviser la rhubarbe ? Pour commencer, cernez la touffe à la bêche plate et tranchante. Puis sortez la motte et nettoyez à grande eau les racines pour révéler les bourgeons supérieurs (ceux qui produiront les tiges et les feuilles). S’il reste des feuilles, supprimez-les. A l’aide d’un couteau affûté et désinfecté à l’alcool, tranchez la souche de haut en bas pour ne garder que des morceaux ou éclats comportant 3 bourgeons maximum…

    Lire la suite »
  • Photo of La coriandre, une condimentaire à tout faire !

    La coriandre, une condimentaire à tout faire !

    La coriandre ( Coriandrum sativum) est une plante aromatique annuelle de la famille des ombellifères qui occupe une place de choix dans la cuisine thaï. Communément appelée « persil chinois » ou encore « persil arabe », ses feuilles finement découpées dégagent une forte odeur. Au cours de l’été, elle atteint 80 cm de haut et développe de nombreuses petites fleurs blanches en ombelles qui aboutiront bien vite à des graines que l’on récoltera pour préparer des infusions aux vertus stimulantes et fortifiantes, qui faciliteront en outre la digestion. La récolte des feuilles fraîches Les feuilles de la coriandre, assez proches visuellement de celles du persil par leur finesse, se récoltent fraîches. Je les utilise en condiments dans les salades (en faible quantité compte…

    Lire la suite »
  • Fil de cuivre sur la tomate

    Pour lutter contre le mildiou des tomates, quelques jardiniers ont une astuce simple : ils dénudent un bout de fil électrique et transpercent le bas de la tige. L’oxydation du cuivre libérerait ce composé qui serait véhiculé par la sève dans toutes les parties de la plante. Le cuivre brut, insoluble dans l’eau Cependant, le cuivre, sous cette forme brute, n’est pas soluble dans l’eau, et donc, a fortiori, dans la sève. Pour être réellement efficace, il doit être déposé sur et sous les feuilles de la plante, sous forme de bouillie bordelaise notamment. Bouillie bordelaise La bouillie bordelaise est un produit fongicide de contact. Elle détruit les spores du champignon responsable du mildiou au moment de leur germination, avant…

    Lire la suite »
  • Photo of Est-il utile de coucher les oignons ?

    Est-il utile de coucher les oignons ?

    La culture des oignons de conservation plantés à l’automne ou en toute fin d’hiver arrive à son zénith au début du mois de juillet. Les feuilles bien dressées sont surmontées d’un magnifique pompon qui grossit avant de laisser éclater des dizaines de fleurs sitôt que l’enveloppe qui le protège se fend. Commence ensuite le lent dessèchement de la plante. Pour l’accélérer et par la même occasion accélérer le mûrissement du bulbe, certains jardiniers n’hésitent pas à coucher les oignons. Coucher les oignons: un geste inutile Parce que la plante s’affaisse d’elle-même en même temps que ses feuilles commencent à décliner et à sécher progressivement. D’ailleurs, le bulbe est prêt à être récolté lorsque la base des feuilles devient molle et flexible.…

    Lire la suite »
  • Photo of Offrez un plan incliné au concombre grimpant !

    Offrez un plan incliné au concombre grimpant !

    Les concombres, comme les potirons, ont un tempérament grimpant. En les plantant au pied d’un support, les plants ne courent plus sur le sol. Avec leurs petites vrilles, ils s’accrochent facilement sur un grillage à large maille. Ce mode de culture, outre le gain de place et la facilité de cueillette, prévient le pourrissement des fruits car ils ne sont plus en contact avec la terre. Quand palisser les concombres ? Installez le système de palissage dans l’idéal au moment de la plantation, ou lorsque les plants sont encore jeunes. Plus tard, leur végétation étant trop développée, vous risqueriez d’endommager les plants. Comment les palisser facilement ? Fabriquez un cadre rectangulaire en bois, puis agrafez-y du grillage à maille large. Appuyez…

    Lire la suite »
  • Photo of Comment tailler les tomates ?

    Comment tailler les tomates ?

    La taille des pieds de tomates n’est pas indispensable. Elle permet cependant d’obtenir de plus gros fruits, et d’avancer la date de la 1ère récolte. Suivant les variétés, les méthodes de taille diffèrent Dans le cas des  petites tomates (tomates cerises), l’intervention du jardinier n’est nécessaire que pour limiter l’expansion du buisson et par la même occasion l’aérer pour que les tomates qu’il abrite puissent se gorger de soleil. Dans le cas des autres variétés (moyen et gros calibre) , une taille bien menée garantira une récolte abondante Je supprime tout d’abord les « gourmands » qui se développent à l’aisselle des feuilles. Jeunes, ils se retirent facilement par simple pincement, sans effort ni outil. Les laisser augmente le rendement du plant…

    Lire la suite »
  • Comment (bien) planter des tomates ?

    Les tomates apprécient un sol riche et profond Commencez donc par ouvrir à la bêche un vaste trou de plantation (au moins 20 cm en tous sens). N’hésitez pas à bien ameublir le fond. Après avoir enfilé une paire de gants, cueillez de jeunes orties, qui ne sont pas encore montées en graines. Hachez-les grossièrement dans un seau. Puis, jetez une bonne poignée au fond de chaque trou de plantation. La décomposition progressive de l’ortie apportera à votre pied de tomate, en plus d’alléger le sol,  un engrais bon marché et efficace. Recouvrez-les ensuite d’une poignée de fumier de cheval puis d’une couche de 2 à 3 cm de terre ou de terreau qui évitera que les jeunes racines ne…

    Lire la suite »
  • Photo of Potager en carré: le carré ratatouille

    Potager en carré: le carré ratatouille

    Pour des repas plein de saveurs au cœur de l’été, optez pour l’installation d’un carré « ratatouille ». 1 m² suffira pour faire pousser côte à côte, piment, tomate, aubergine et courgette et ravir vos papilles. Où installer ce carré ? De toute évidence, dans un endroit très ensoleillé de votre potager, sinon le plus ensoleillé. Réservez aussi une terre riche car tous ces légumes sont très gourmands. Un apport de compost à la plantation ne sera pas de trop. Quels légumes choisir et quel entretien prévoir ? En suivant le schéma de plantation, prévoyez : 2 à 3 plants de tomates charnus et savoureuses : la variété « cœur de bœuf rouge » par exemple, qui figure parmi les variétés préférées des Français ou encore « Marmande ». Enfoncez…

    Lire la suite »
  • Photo of Quelques idées de tuteurs pour vos haricots à rames

    Quelques idées de tuteurs pour vos haricots à rames

    Les haricots à rames ou haricots grimpants sont parfaits pour un petit jardin potager. En plus de prendre moins de place, leurs pousses créent des lignes verticales décoratives et apportent du volume au potager, souvent plat. Autres avantages : les haricots sont presque partout à portée de main et toujours propres, davantage à l’abri en hauteur des maladies. Si vous en cueillez régulièrement, la production sera même longue et plus généreuse qu’avec les variétés naines. La culture des haricots grimpants est donc facile. N’hésitez pas à vous lancer. La seule difficulté réside dans la mise en œuvre d’un support capable de soutenir la vigueur de la végétation. Grillage métallique Une première façon d’installer et de tuteurer les  haricots à rames…

    Lire la suite »
  • Photo of Identifier et traiter l’oïdium sur la courgette.

    Identifier et traiter l’oïdium sur la courgette.

    Parmi nos cultures potagères, il en est une particulièrement sensible à l’oïdium : la courgette. Ce champignon microscopique s’installe sur les larges feuilles et les dessèchent en peu de temps. Il est heureusement facile de l’éradiquer pour peu qu’il ait bien été identifié. Comment reconnaître et traiter l’oïdium ?

    Lire la suite »
  • Photo of Quelques remèdes naturels à base de plantes

    Quelques remèdes naturels à base de plantes

    La fleur de souci, un remède antiseptique. Au potager, les soucis font partie des plantes compagnes des légumes car ils éloignent beaucoup de parasites. Mais savez-vous que les fleurs de soucis ont un excellent pouvoir antiseptique. Comment les utiliser ? Tout simplement en fabriquant une huile naturelle de fleurs de soucis que vous appliquerez sur vos petites plaies (gerçures, coupures…). Cueillez 100 g de fleurs que vous mélangez à 100 ml d’huile d’olive dans un récipient en verre. Fermez et laissez macérer au moins trois semaines. Il ne vous reste qu’à filtrer cette préparation avant de l’utiliser.

    Lire la suite »
  • Photo of Réussir ses semis au potager

    Réussir ses semis au potager

    Au mois de mai commence une période particulièrement propice au semis. Respectez quelques règles simples pour améliorer vos chances de réussite et obtenir une levée rapide. Plus une graine germe rapidement, plus le plant sera robuste.

    Lire la suite »
  • Photo of La rue officinale pour lutter contre les limaces

    La rue officinale pour lutter contre les limaces

    La rue officinale (Ruta graveolens) est connue et utilisée depuis très longtemps pour ses propriétés médicinales. Son feuillage fin et persistant, vert glauque, finement découpé, ses fleurs jaune-verdâtre, qui s’épanouissent plusieurs semaines l’été, et son port naturel en boule, sont intéressants d’un point de vue ornemental. La rue peut d’ailleurs très bien remplacer le buis pour réaliser des bordures régulières, notamment au potager où elle s’avèrera aussi très utile pour repousser limaces et escargots. Les limaces détestent son odeur aromatique En effet, le feuillage de la rue, lorsqu’il est froissé ou simplement touché, émet une odeur forte, assez désagréable, qui semble éloigner les limaces et les escargots. Mais ce n’est pas tout ! Sa sève, qui tâche la peau, semble aussi…

    Lire la suite »
  • Mettre les derniers poireaux en jauge

    L’arrachage des derniers poireaux d’hiver doit être effectuée avant les premières poussées du thermomètre, surtout dans les régions au climat doux. Si vous laissez vos poireaux en terre, ils risquent de monter rapidement en fleurs. Leur tige durcit alors, ce qui les rend impropres à la consommation.

    Lire la suite »
  • Photo of Un légume méconnu: la poire de terre ou yacon

    Un légume méconnu: la poire de terre ou yacon

    Cette plante vivace d’origine sud-américaine (elle pousse spontanément dans la cordillère des Andes : Pérou, Bolivie…), assez peu commune dans nos potagers, fut introduite en France à la fin du XIXe siècle, comme l’Oca du Pérou, alors même que le mildiou ravageait la culture de la pomme de terre. C’est un proche parent de la famille des Astéracées des dahlias, tournesols, topinambours et héliantis.

    Lire la suite »
  • Choisir un engrais organique

    A l’inverse des engrais chimiques qui sont directement utilisés par les végétaux, les engrais biologiques enrichissent le sol et ne peuvent être puisés par le système racinaire des plantes que lorsque la faune et la flore du sol les ont transformés et rendus assimilables. Le compost et le fumier ne sont pas des engrais biologiques. Cependant, ils sont très utiles dans le sens où ils contribuent à accroître l’activité biologique du sol. Comment choisir un engrais biologique ? En fonction en premier lieu de l’usage que l’on souhaite en faire. Certains engrais biologiques apporteront de l’azote, indispensable à la bonne marche de la photosynthèse et du développement foliaire (guano, sang desséché, farine de plumes, corne broyée…), tandis que d’autres favoriseront…

    Lire la suite »
Bouton retour en haut de la page
Fermer