Potager bio

Jardipartage vous propose des conseils pour cultiver votre potager sainement. Que vous soyez un jardinier débutant ou confirmé, cultivez vos légumes en bio ou en permaculture, en toute saison. Effectuez vous-même les semis de graines, le suivi des cultures et profitez rapidement de vos récoltes !

  • Photo of 5 plantes fleuries bien utiles au potager !

    5 plantes fleuries bien utiles au potager !

    Un potager classique conçu comme un alignement de rangs serrés de légumes, c’est d’une grande tristesse et un véritable paradis pour les ravageurs ou les parasites ! Au contraire, des plantations dispersées, variées et intelligemment agencées, favorisent grandement la biodiversité. D’ailleurs, nos aïeux ne s’y trompaient pas et dans leurs potagers, les fleurs côtoyaient déjà les légumes. Et cela fonctionnait très bien ! Pourquoi ? Parce qu’entre autres, les fleurs attirent à elles nombre de pollinisateurs qui visitent par la suite les potagères voisines. Ces mêmes fleurs offrent aussi refuge à beaucoup d’insectes « prédateurs ». Ainsi, les populations se régulent naturellement. Alors, si votre potager est victime d’attaques répétées de pucerons, cessez de traiter outre-mesure et voici plutôt une sélection de plantes fleuries bien…

    Lire la suite »
  • Photo of Un jardin plein d’oseille !

    Un jardin plein d’oseille !

    L’oseille commune (Rumex acetosa) est une plante vivace facile à réussir et prolifique. Elle ajoute des saveurs fraîches et acidulées aux salades printanières et estivales, aux soupes, omelettes et à la célèbre sauce à l’oseille qui parfume si agréablement les poissons. Une plante dont l’entretien se limite à quelques arrosages au plus chaud de l’année. L’oseille apprécie l’ombre ! L’oseille se révèle plus acide si le sol se dessèche. Aussi, mieux vaut prévoir une installation à l’abri du plein soleil, dans un coin frais, en terre légère et riche en humus. Au plus chaud de l’été, organisez le potager pour lui offrir une mi-ombre bienfaisante en la cultivant par exemple au pied d’un joli tipi couvert de haricots grimpants. Semez l’oseille…

    Lire la suite »
  • Photo of Expérience de forçage des tomates en tunnel de culture

    Expérience de forçage des tomates en tunnel de culture

    De belles tomates du jardin à récolter dès la mi-juin, voire avant, c’est le « rêve » de tout jardinier qui se respecte !  Mais à moins de disposer d’une grande serre pour tenir abritées du froid et de l’humidité ces légumes-fruits avides de chaleur, mieux vaut attendre la mi-mai pour installer les tomates en plein air. Sauf que cette année, l’occasion m’est donnée de réaliser une nouvelle expérience. Pouss’vert, fabricant de serres et cloches en polypropylène, m’a en effet fourni mi-avril trois tunnels de culture haut (modèle modul’o) sous lesquels je me suis empressé de repiquer en pleine terre, en cette matinée du 20 avril, six variétés de tomates différentes. Le forçage des tomates sous tunnel de culture, ça marche ?  J’ai déjà…

    Lire la suite »
  • Photo of Du basilic sur le rebord de la fenêtre de la cuisine

    Du basilic sur le rebord de la fenêtre de la cuisine

    Je ne sais pas vous mais moi, si le basilic, et de façon plus générale les aromatiques, sont trop éloignées de la cuisine, je ne prends pas le temps d’aller en cueillir quelques feuilles pour agrémenter mes plats. Et pour vous, jardiniers qui vivez en appartement, c’est encore pire ! Vous n’avez peut-être tout simplement pas de jardin. Devez-vous pour autant vous priver du plaisir des aromatiques fraîches ? Non, une solution existe. Vous disposez bien d’un balcon ou d’un rebord de fenêtre à proximité de la cuisine ? Alors un basilic en pot ou en jardinière s’y plaira à merveille ! Il pourra même être accompagné d’autres aromatiques pour avoir toujours à portée de main de quoi parfumer vos plats : un peu de ciboulette,…

    Lire la suite »
  • Photo of Quelle surface de potager vous correspond le mieux ?

    Quelle surface de potager vous correspond le mieux ?

    Quand on souhaite se lancer dans un premier potager, il est indispensable de définir une surface « idéale ». Celle-ci  correspond à un juste équilibre entre espace disponible, temps à passer, effort et plaisir, mais est aussi fonction du temps libre et des aspirations de chacun. Car s’il est logique qu’un grand potager exige beaucoup de  disponibilité et demande de nombreux efforts, il ne fait pas perdre de vue que l’essentiel doit rester le plaisir et que le potager ne doit pas être une trop grande contrainte. Alors, quelle est votre surface idéale ?

    Lire la suite »
  • Photo of Des cardons à semer…

    Des cardons à semer…

    Le cardon (Cynara Cardunculus) est une plante potagère rustique et vigoureuse, proche parente de l’artichaut. On en consomme les cardes charnues après blanchiment à l’obscurité. S’il est surtout connu et cultivé dans la vallée du Rhône, région qui s’en est fait une spécialité, sa culture est toutefois adaptée à bien d’autres régions françaises. Même si le cardon occupe de la place au potager, il est intéressant de l’introduire, ne serait-ce que pour élargir sa palette gustative.

    Lire la suite »
  • Photo of La vie bat son plein dans le composteur de cuisine ! (3)

    La vie bat son plein dans le composteur de cuisine ! (3)

    Plus de 2 mois se sont écoulés depuis la mise en service de notre composteur de cuisine. Après le montage du kit du lombricomposteur et l’installation de nos vers de terres présenté dans le 1er billet, je vous ai fait part dans le 2 ème article des premiers retours d’expériences et du menu préféré de nos hôtes Eisenia. Depuis le démarrage de cette websérie consacré au lombricompostage, force est de constater que la colonie s’est fortement développée, preuve d’une bonne acclimatation. Les vers de terre se sont reproduits pour faire face à la quantité de matières organiques à ingérer. Car, après avoir totalement rempli le 1er bac, nous avons apporté de la matière à dégrader dans le plateau supérieur.

    Lire la suite »
  • Photo of Tout est bon dans la capucine tubéreuse !

    Tout est bon dans la capucine tubéreuse !

    De nombreux légumes dits « anciens » reviennent sur le devant de la scène. Ils réapparaissent soit parce qu’ils étaient cultivés par les anciens et qu’un jardinier nostalgique les ressort de ses étagères , soit parce qu’ils nous viennent de contrées lointaines et qu’un curieux de la Nature veut les faire connaître à son entourage. Il en est un que j’ai découvert récemment au détour d’un site marchand. Ses caractéristiques botaniques, son intérêt culinaire et son esthétique ont immédiatement attiré mon attention. Je vais donc partager avec vous ma saison lui.

    Lire la suite »
  • Photo of Cultiver des pommes de terre sans travailler le sol ! (1)

    Cultiver des pommes de terre sans travailler le sol ! (1)

    Stéphane est un jardinier passionné qui ne compte pas les heures passées au jardin.  Avide de nouvelles expériences, il s’essaye cette année à une technique de culture qui fait rire ou rêver nombre de jardiniers : la culture de la pomme de terre sans travail du sol. Retrouvez régulièrement son retour…

    Lire la suite »
  • Photo of Cultiver la Stevia rebaudiana

    Cultiver la Stevia rebaudiana

    La Stévie (Stevia rebaudiana) est une plante aromatique de la famille des Astéracées. Originaire d’Amérique du Sud (Paraguay), cette vivace frileuse peut atteindre 40 à 60 centimètres de hauteur dans son milieu naturel. En France, c’est surtout en pot qu’on la cultive. Elle montre ainsi un caractère vivace, notamment si elle est hivernée dans un local frais (sous une véranda ou dans une serre froide par exemple). Cultivée en pleine terre, elle est plutôt annuelle et meurt dès les premières gelées. La stévie est facile à réussir. Ses faibles exigences et sa belle floraison blanche de fin d’été encouragent à l’adopter. Mais son principal atout réside dans ses feuilles. Fraîches ou séchées, elles libèrent un édulcorant naturel apprécié comme substitut…

    Lire la suite »
  • Photo of Tout n’est pas si rose dans le lombricompostage !

    Tout n’est pas si rose dans le lombricompostage !

    Près d’un mois s’est écoulé depuis la mise en service dans ma cuisine du lombricomposteur que l’on m’a offert et de mon premier billet sur le sujet. Aujourd’hui, l’heure est venue de vous offrir un premier retour d’expériences et de vous dévoiler quelques nouvelles de la santé de mes hôtes. Et ce que je peux dire d’emblée, c’est que tout n’est pas rose quand on installe ce type de matériel ! Quelques embûches apparaissent bien vite ! La preuve ! Des visites régulières Vérifier quotidiennement la « vie » dans le lombricomposteur est indispensable ! Après le montage du lombricomposteur, il a fallu attendre quelques temps que la colonie de vers s’acclimate à son nouvel environnement. Comme j’étais plutôt soucieux…

    Lire la suite »
  • Photo of Culture de la tomate cornue des Andes

    Culture de la tomate cornue des Andes

    La famille des tomates offre une variété et une diversité incroyables, tant au niveau des formes que des couleurs, des textures… Pour beaucoup de jardiniers, semer des tomates est un moyen de s’affranchir de la monotonie des variétés de « supermarchés », tout en prenant plaisir à découvrir de nouvelles saveurs. Certains jardiniers s’amusent même à collectionner les variétés et à les cultiver grâce à des échanges de graines entre passionnés. Et dans cette grande famille, la tomate cornue des Andes est une curiosité. Originale par sa  forme mais également succulente, l’essayer au potager, c’est l’adopter ! Piment ou tomate ? La tomate cornue des Andes produit des fruits de 100 à 150 grammes, allongés et verts au début, qui évoquent les piments…

    Lire la suite »
  • Photo of Un lombricomposteur dans la cuisine, c’est possible !

    Un lombricomposteur dans la cuisine, c’est possible !

    Cette année, le Père Noël était écologique : il a décidé de m’apporter un … lombricomposteur. Un lombri-quoi ? A ceux qui me regardent avec de gros yeux, sachez que le lombricomposteur, ce n’est ni plus ni moins qu’une version miniature du composteur de jardin que tout le monde connait. La différence de taille est toutefois essentielle. En effet , le dispositif peut désormais être directement implanté dans une cuisine ou un sellier  ! Pratique ! Et comme son grand frère au jardin, le lombricomposteur est peuplé de vers de terre qui se nourrissent des déchets organiques qui leur sont apportés régulièrement. Le lombricompostage, c’est donc finalement une technique naturelle de dégradation des restes de repas permettant d’obtenir une matière à la…

    Lire la suite »
  • Photo of Le panais est une racine de caractère !

    Le panais est une racine de caractère !

    Le panais (Pastinaca sativa)est une plante robuste de la famille des Apiacées. Ce légume racine ancien, tombé un peu en désuétude en France, est apprécié à sa juste valeur Outre-Manche. Chez nous, il est détrôné depuis longtemps par la carotte dont la qualité et le goût n’ont cessé d’être améliorées au fil des sélections. Le panais est pourtant une racine de caractère, originale et d’une forme allongée couleur crème, qui mérite certainement un peu plus de considération. du moins, de mon point de vue…

    Lire la suite »
  • Photo of Le cerfeuil tubéreux, une racine goûteuse !

    Le cerfeuil tubéreux, une racine goûteuse !

    Originaire du centre de l’Europe (Allemagne, Autriche), le cerfeuil tubéreux (Chærophyllum bulbosum) est introduit en France au 19 ème siècle où il est cultivé pour sa racine gris-brun en forme de toupie. Ce légume ancien de taille moyenne est aujourd’hui apprécié pour son délicieux goût de châtaigne, même s’il reste rare au potager, et demeure l’apanage des jardiniers passionnés et curieux.

    Lire la suite »
  • Photo of L’arroche, un légume-feuille méconnu

    L’arroche, un légume-feuille méconnu

    Connaissez-vous l’arroche ? Ancêtre de l’épinard, l’arroche (Atriplex hortensis) fait partie de ces plantes annuelles méconnues et pourtant tellement faciles à vivre au potager qu’il est dommage de s’en priver. Ce légume-feuille peuplait déjà les potagers de l’Antiquité ou les jardins de curé du Moyen-âge avant d’être relégué au second plan  suite à l’avènement de l’épinard. L’arroche est une belle plante qui atteint souvent le 1m50 de hauteur et se présente sous une palette de variétés aux feuilles vertes, blondes ou pourpres. L’arroche rouge est sans conteste la plus appréciée, pour son aspect décoratif surtout. Un légume-feuille à (re)découvrir.

    Lire la suite »
  • Photo of Comment planter les poireaux ?

    Comment planter les poireaux ?

    C’est en fin d’été ou au début de l’automne que l’on procède à la plantation des poireaux d’hiver au potager. Aux semis aléatoires, il est souvent préférable de se procurer directement auprès d’un horticulteur local une botte d’une cinquantaine de jeunes poireaux. Une quantité largement suffisante pour couvrir les besoins d’une petite famille. Voici comment repiquer au mieux ces poireaux.

    Lire la suite »
  • Photo of Tout est bon dans l’Angélique officinale !

    Tout est bon dans l’Angélique officinale !

    L’angélique officinale (Angelica archangelica) est une plante bisannuelle de la famille des Apiacées. C’est une proche cousine du céleri, des carottes et de l’anis. Elle tient son nom pieux de la place importante qu’elle prit par le passé en Europe dans les potagers monastiques où les moines lui attribuaient des vertus exceptionnelles comme celles de prévenir de la peste ou de neutraliser le venin de serpent. Rien que ça ! Attiré par cette réputation presque magique et jardinier de nature curieuse (il faut bien dire ce qui est !), je me suis laissé tenter par un exemplaire de jardinerie installé dans un coin du potager au printemps 2012.  La première année, mon angélique s’est enracinée et a développé son feuillage. Cette…

    Lire la suite »
  • Photo of Prêts pour la récolte des pommes de terre ?

    Prêts pour la récolte des pommes de terre ?

    Au potager, les pommes de terre plantées au printemps dernier sont arrivées à maturité. Leur feuillage a jauni et les tiges se dessèchent, signe que la récolte peut commencer. Il est inutile d’attendre plus longtemps, leur cycle végétatif est bel et bien terminé et les tubercules ne grossiront plus maintenant. Prolonger la culture serait même risquer que les mulots et autres rongeurs ne se délectent de la récolte avant nous.

    Lire la suite »
  • Photo of Cueillir les tomates au bon moment

    Cueillir les tomates au bon moment

    La maturité d’une tomate s’apprécie avant tout à sa couleur. Pourtant, devant la multitude de variétés et de coloris des tomates de nos potagers, il faut bien avouer que quand vient le moment de cueillir les fruits, il  n’est pas si facile que cela de s’y retrouver quand on est néophyte. Alors quand faut-il vraiment cueillir les tomates ? Quelques suggestions… La « Cœur de bœuf », une sanguine ! Impossible pour moi de me passer de cette tomate. Farcie, en jus, dans les soupes, et même nature, cette (grosse) tomate côtelée s’accommode de tout ! Quand la cueillir ? Tout simplement quand elle arbore un beau rouge uniforme. Cependant, pour les spécimens les plus volumineux, il ne faut pas s’étonner si la partie supérieure…

    Lire la suite »
  • Photo of De l’ail à récolter…

    De l’ail à récolter…

    De jolis bulbes d’ail bien dodus ! Voilà ce que réserve le potager en ce moment. Les aulx repiqués en fin d’hiver dernier sont fin prêts à être récoltés, séchés, puis tressés en bottes décoratives qui agrémenteront tous les bons petits plats dans les quelques mois à venir.  Mes petits conseils pour une récolte et une conservation sans encombre…

    Lire la suite »
  • Photo of Réussir les tomates en pots

    Réussir les tomates en pots

    La culture des tomates, cerises ou à gros fruits, réussit bien en pots, à condition de s’en occuper un peu plus que celles installées en pleine terre.  Voici quelques astuces que j’utilise pour les faire produire sur ma terrasse ou sur un balcon… Je nourris abondamment les tomates en pots Les tomates sont gourmandes, qui plus est en pots, et les arrosages successifs ont tendance à lessiver la terre. J’incorpore donc un engrais bio spécial tomates à libération lente une première fois en juillet, puis une deuxième fin août. Je répartis bien la dose sur toute la surface du pot avant de l’enfouir par un léger griffage. Et je termine par un bon arrosage pour diluer le produit et ne…

    Lire la suite »
  • Photo of 5 secrets de culture des haricots verts

    5 secrets de culture des haricots verts

    Semer tard, monter des buttes dès la levée, arroser régulièrement, …. vous récolterez sans compter ! Voici aujourd’hui 5 astuces de culture pour les haricots nains !

    Lire la suite »
  • Photo of La sauge officinale fleurit aussi !

    La sauge officinale fleurit aussi !

    Les aromatiques  ne sont pas que de simples aromatiques ! On en oublierait presque que ce sont souvent des vivaces et qu’elles peuvent aussi se couvrir d’une belle floraison qui décore notre potager ! En témoigne la sauge officinale (Salvia officinalis). Elle est en fleurs en ce moment, pour le plus grand plaisir des yeux et surtout celui des butineurs ! Petit focus sur une plante qui mérite à plus d’un titre un petit coin de potager ! Salvia officinalis…celle qui sauve ! Son nom latin « Salvus » signifie  « qui sauve ». Il a d’ailleurs donné par extension le terme « salvateur ». Une prétentieuse cette sauge ? Loin de là. Disons plutôt qu’elle est une pharmacopée à elle seule. Appréciée d’ailleurs depuis longtemps comme plante médicinale,…

    Lire la suite »
  • Photo of 5 astuces pour de belles courgettes !

    5 astuces pour de belles courgettes !

    En échange de peu de soin et du respect de quelques règles de bon sens relatives à leur culture, les courgettes sauront se montrer généreuses. Aujourd’hui, je « jardipartage » avec vous mon cumul d’expériences sur la culture de ce légume tant apprécié et vous propose cinq astuces qui me permettent chaque année d’obtenir une belle récolte de courgettes ! Astuce n°1 : j’installe mon pied de courgette dans une terre riche ! La courgette, à l’image de toutes les autres courges, est très gourmande. Aussi, pour répondre à ses besoins nutritifs, je l’installe directement sur le tas de compost. Mais pas n’importe où ! Je privilégie plutôt la partie basse du tas, car le compost commence à être mûr à cet endroit là. Je profite…

    Lire la suite »
Bouton retour en haut de la page
Fermer