Jardiner en automne

L’automne est la seconde période la plus importante de l’année ! Les travaux à réaliser sont nombreux. Il faut nettoyer le potager, commencer à protéger du froid les légumes en place. C’est aussi la saison de plantation des plantes vivaces, des arbustes et des arbres fruitiers à racines nues.

  • Photo of Cultiver le crosne du Japon

    Cultiver le crosne du Japon

    Originaire du nord de la Chine et non du Japon comme son nom pourrait le laisser entendre, le crosne du Japon (Stachys affinis) est un légume-racine vivace de la famille des Lamiacées, proche cousin de la menthe et encore plus de la mélisse. Si la plante fut cultivée au potager au XIXe siècle pour ses rhizomes aussi biscornus que savoureux, elle est ensuite rapidement tombée dans l’oubli ! Quelques passionnés tentent aujourd’hui de la remettre en selle. De curieux chapelets blancs Les crosnes du Japon poussent en touffes de 40 à 60 cm de hauteur. Leur feuillage et la section carrée de leurs tiges font penser à la mélisse, une autre Lamiacée, les essences aromatiques en moins. Ce feuillage disparaît sous…

    Lire la suite »
  • Photo of Quel porte-greffe choisir pour le poirier ?

    Quel porte-greffe choisir pour le poirier ?

    Le volume, la vitesse de croissance et l’adaptation aux conditions de culture d’un poirier (en particulier à votre terrain) dépendent grandement de son porte-greffe. Plus que le choix d’une variété, le plus important à l’achat d’un poirier, c’est surtout le choix précis et réfléchi d’un porte-greffe adapté. Le porte-greffe, carburant du greffon C’est la partie inférieure de l’arbre ( y compris parfois le tronc en fonction de la hauteur du point de greffe), celle qui constituera les racines du futur poirier, l’ancrant parfaitement au sol tout en alimentant le greffon en éléments nutritifs dont il aura besoin pour bien se développer et produire ses fruits. Dans le cas du poirier, le porte-greffe utilisé est souvent obtenu par semis. Le porte-greffe…

    Lire la suite »
  • Photo of Mouche mineuse du poireau

    Mouche mineuse du poireau

    Repérée pour la première fois en Alsace en 2003, la mineuse du poireau a depuis parcouru beaucoup de chemin, et concerne désormais une bonne partie de la France. Cette maladie du poireau est l’œuvre d’un insecte, une mouche presque invisible à l’œil nu. Ce ravageur pose vraiment problème, car on peut passer en quelques semaines de beaux poireaux, d’un beau gabarit et pleins de vitalité, à des poireaux couchés sur le sol, commençant à flétrir… Quelle tristesse sachant que chez certains jardiniers, le même problème se répète chaque année. En effet, la mouche mineuse ne laisse pas de répit et, une fois présente au potager, elle s’y reproduit pour s’attaquer à vos poireaux tous les ans ! Comment savoir si…

    Lire la suite »
  • Photo of Maîtrisez la vigne vierge

    Maîtrisez la vigne vierge

    Plébiscitée pour ses couleurs automnales qui subliment la façade de la maison ou transforment une tonnelle, une pergola ou encore un vieux mur du fond du jardin en atout, la vigne vierge (Parthenocissus) est une puissante grimpante. Surveillez sa croissance et taillez-la au moins deux fois par an pour limiter son extension. Quand tailler la vigne vierge ? Cette liane de croissance rapide peut rapidement se montrer très envahissante. Parvenues jusqu’au toit, ses jeunes pousses ont la fâcheuse tendance à boucher les gouttières ou à s’immiscer sous les tuiles, pouvant même les soulever. Taillez-la avant que ne surviennent les problèmes. Taille d’hiver Effectuez une première taille de la vigne vierge après la chute des feuilles. Vous avez jusqu’à la fin de…

    Lire la suite »
  • Photo of L’arbre à perruque, duveteux et coloré !

    L’arbre à perruque, duveteux et coloré !

    Originaire d’une large région s’étendant du sud-Est de l’Europe à la Chine, l’arbre à perruque (Cotinus coggygria, famille des Anacardiacées) est un arbuste rustique qui s’utilise essentiellement en isolé, plus rarement en massif, mais toujours en situation très ensoleillée. Les couleurs automnales de son feuillage, superbes, en particulier à contre-jour, et ses fleurs plumeuses, si gracieuses, constituent ses principaux atouts ! L’arbre à perruque ou Barbe de Jupiter Cotinus coggygria développe un port naturel arrondi et se pare de jolis rameaux colorés surmontés en été de fleurs plumeuses que vient recouvrir un poil soyeux auquel l’arbuste doit son nom. Plutôt insignifiantes au départ, les fleurs deviennent en effet très décoratives par la suite, permettant de composer de ravissants bouquets de fleurs…

    Lire la suite »
  • Photo of Donnez à manger à vos arbres fruitiers !

    Donnez à manger à vos arbres fruitiers !

    En vieillissant, les arbres fruitiers laissés sans entretien de taille et de fertilisation produisent moins de fruits. Chétifs et fragilisés, ils se montrent aussi plus sensibles aux maladies. Jeunes, ils ont surtout besoin de manger pour bien se former. L’automne est la bonne période pour leur apporter de la nourriture. A ce moment de l’année, ils entrent en effet dans une phase de repos, du moins en apparence. Car la vie souterraine ne s’arrête pas et les racines continuent de se développer en hiver. Quel engrais ou amendement apporter ? Pourquoi nourrir les arbres fruitiers ? Quand ils sont en place dans le même sol depuis un moment et qu’ils n’ont jamais reçu la moindre fumure, les arbres fruitiers finissent par épuiser…

    Lire la suite »
  • Photo of Cornouiller blanc: Tout, sauf blanc !

    Cornouiller blanc: Tout, sauf blanc !

    Arbuste facile à vivre et très rustique (-30 °C), le Cornouiller blanc (Cornus alba) est originaire du nord de l’Asie orientale. Son bois décoratif et son feuillage coloré, aux somptueuses teintes automnales, en font l’un des plus beaux arbustes de la fin d’automne et de l’hiver. Un bel effet hivernal Très décoratif, le cornouiller blanc développe une forme buissonnante aux rameaux dressés. Ces derniers plaisent notamment pour leur couleur originale : pruinée lorsqu’ils sont jeunes, ils deviennent par la suite rouge sang. Leur couleur s’intensifie en hiver tandis que la chute des feuilles permet d’en apprécier toute la beauté. Le feuillage, quant à lui, est panaché et offre des teintes allant du vert au rouge en passant par le jaune.…

    Lire la suite »
  • Photo of Le chou vivace de Daubenton refait surface !

    Le chou vivace de Daubenton refait surface !

    Plante vivace de la famille des Brassicacées, le chou Daubenton (Brassica oleracea) est assimilé à du chou fourrager, ces grands choux dont on utilise les feuilles pour nourrir le bétail. Très peu connu en France, on le mange pourtant dans certains pays, comme au Portugal où le chou fourrager entre dans la composition du fameux Caldo verde, une soupe au chou et au chorizo. Le chou vivace de Daubenton, parfois aussi appelé « chou aux mille têtes » ou plus souvent chou perpétuel, pourra être utilisé de la même façon en cuisine. On peut également le servir farci, en potée, cuit au wok… Il existe des dizaines de façons de le cuisiner en fait ! Ses jeunes feuilles ont un goût proche…

    Lire la suite »
  • Photo of Comment tuteurer un arbre ?

    Comment tuteurer un arbre ?

    Les jeunes arbres d’ornement ou fruitiers ont besoin d’aide pendant les premières années de leur vie. Le tuteurage leur permet de résister aux intempéries et de pousser bien droit. Comment mettre en place des tuteurs efficaces sans blesser l’arbre ?

    Lire la suite »
  • Photo of Callicarpa bodinieri, l’étonnant arbuste aux bonbons

    Callicarpa bodinieri, l’étonnant arbuste aux bonbons

    Des grappes de petites perles d’une inhabituelle couleur violette au jardin. Aucun doute, il s’agit bien d’un Callicarpa bodinieri, un arbuste de la famille des Lamiacées également connu sous l’appellation gourmande d’arbuste aux bonbons. Comment le cultiver et l’entretenir ? Une multitude de grappes de baies violettes ! Le callicarpe de Bodinier se distingue facilement dès le milieu de l’automne et en hiver à sa fructification originale sous forme de belles grappes serrées de perles d’un bleu-violet. Callicarpa bodinieri forme naturellement un buisson dense à la silhouette élégante et élancée, atteignant 2 à 3 mètres de haut pour environ 2 m de large. Cet arbuste robuste, par ailleurs très rustique, résiste à des températures jusqu’à – 20°C. Son feuillage caduc,…

    Lire la suite »
  • Photo of Engrais: Pour ou contre l’utilisation du patentkali ?

    Engrais: Pour ou contre l’utilisation du patentkali ?

    Engrais minéral d’origine naturelle, le patentkali est utilisé au jardin potager pour sa haute teneur en éléments nutritifs, en particulier en potasse et magnésie. S’il peut s’avérer très efficace pour rehausser la fertilité d’un sol pauvre, et booster la production de vos légumes, c’est également une ressource non renouvelable ! Aussi, son utilisation nécessite-t-elle une réflexion approfondie. Cet engrais ne doit pas en aucun cas être utilisé à tout-va ! Personnellement, j’irais jusqu’à vous déconseiller son utilisation car on peut à mon sens améliorer la fertilité et la vie de son sol autrement, en apportant du compost par exemple ou en cultivant des engrais verts. Quels avantages à utiliser du patentkali ? Le patentkali apporte principalement du magnésium, de la potasse, et…

    Lire la suite »
  • Photo of Dahlias: comment bien les conserver l’hiver ?

    Dahlias: comment bien les conserver l’hiver ?

    Les dahlias habillent nos jardins de mille couleurs pendant toute la saison estivale. Mais une fois les beaux jours sur le déclin, il convient de penser à les arracher et à les placer à l’abri des gelées et du froid de l’hiver. Comment conserver des dahlias en pleine santé pour le printemps suivant ? Pourquoi faire hiverner les dahlias ? Le dahlia est une plante gélive.  Son feuillage grille dès le premier gel et ses racines ne supportent pas longtemps les rigueurs de la mauvaise saison. Il est donc indispensable de mettre à l’abri les dahlias en hiver. Si votre jardin bénéficie d’un climat doux, notamment sur le littoral Atlantique, vous pouvez laisser vos dahlias en terre pendant tout l’hiver. Veillez…

    Lire la suite »
  • Photo of Cyprès chauve: un automne fauve !

    Cyprès chauve: un automne fauve !

    O riginaire du Sud-Est du continent américain, le cyprès chauve (Taxodium distichum), également connu sous le nom commun de cyprès de Louisiane, occupe une place particulière dans la grande famille des conifères. Il s’agit en effet de l’un des rares membres dont le feuillage tombe au cours de l’automne. Le cyprès chauve Ce grand arbre aux branches horizontales peut culminer à 50 mètres de haut tandis que la base large de son tronc peut atteindre les 2 mètres de diamètre. Jeune, il adopte une silhouette conique ayant tendance à devenir plus ovale avec le temps. Le cyprès de Louisiane se couvre d’un feuillage vert tendre, très fin, constitué de fines aiguilles pendantes semblables à celles de l’if, ce que ne…

    Lire la suite »
  • Photo of Panais: récolte et conservation

    Panais: récolte et conservation

    Qui oserait réaliser un pot-au-feu alsacien sans panais ? Sans doute personne ! Le panais (Pastinaca sativa) est un légume racine peu cultivé dans nos potagers ; et pourtant ce colosse parfumé dispose de nombreuses qualités. Semé au bon moment, au cours du printemps, il pousse bien dans la plupart des types de sols, et offre de longues et grosses racines au goût particulièrement intéressant. Il est aussi peu sujet aux maladies, et se conserve très bien en terre durant l’hiver. Son seul « défaut », c’est finalement la faculté germinative de ses graines : après 2 ans, plus la peine d’essayer de le semer, très peu de graines lèveront… Quand le récolter et comment le conserver ? Comment conserver mes panais…

    Lire la suite »
  • Photo of Comment conserver les pommes après récolte ?

    Comment conserver les pommes après récolte ?

    E n fin d’été, les pommiers sont chargés de fruits ! L’heure est venue de récolter les variétés d’automne. Suivront rapidement les cueillettes des pommes d’hiver qui pourront se conserver, dans de bonnes conditions, jusqu’au printemps prochain.  Comment gérer la conservation de toutes ces belles pommes ?

    Lire la suite »
  • Photo of Graminées: Osez le rouge !

    Graminées: Osez le rouge !

    Initialement appréciées pour leurs silhouettes graphiques, les graminées jouent aussi désormais sur des gammes de couleurs de plus en plus variables au fil des saisons. Installées en pleine terre, dans des massifs secs, surélevés ou en pot, ces plantes ont su s’imposer comme des valeurs sûres pour aménager des jardins modernes. Il faut dire qu’elles sont faciles à vivre, les graminées ! Faciles à associer aussi ! Tentez par exemple dans un massif le contraste élégant d’une graminée rouge, (Pennisetum rubrum), et d’Ophiopogons noirs.  Un raffinement rare… 4 graminées rouges ! Impérate cylindrique, Imperata cylindrica Même si sa croissance est très lente, cette graminée rouge se distingue par le dégradé de couleurs qui anime ses feuilles d’Avril à Novembre. D’abord d’un vert vif,…

    Lire la suite »
  • Photo of A l’ombre des grands arbres, quel couvre-sol installer ?

    A l’ombre des grands arbres, quel couvre-sol installer ?

    A l’ombre, les plantes couvre-sol disposent de conditions de culture rendues plus difficiles qu’ailleurs par la concurrence des grands arbres ou des arbustes qui les dominent. Ces vivaces n’ont pas d’autre choix : il leur faut s’adapter au manque de lumière et à des besoins nutritifs faibles. Quelles plantes couvre-sol installer dans un massif ombragé ? Manque de lumière Les feuilles et branchages des arbres et arbustes tamisent les rayons du soleil et atténuent la chaleur habituellement appréciée des plantes. L’absence de soleil n’est généralement pas un problème en soi. L’été, ses rayons occasionnent en effet des brûlures sur les feuillages les plus fragiles. En revanche, le manque de lumière est bien plus problématique, car il impacte directement le processus de…

    Lire la suite »
  • Photo of Tomates: Tous les gestes pour prolonger la récolte !

    Tomates: Tous les gestes pour prolonger la récolte !

    L’arrivée de l’automne s’accompagne du déclin progressif des plants de tomates. Pourtant, si l’arrière-saison est belle, quelques gestes simples peuvent aider les fruits à  grossir et à mûrir jusqu’à fin octobre ou, pour les plus chanceux, jusqu’à mi-novembre. Que faire des plants de tomate en fin de saison ?  Réponses en 6 conseils ! 1.      Mettez à l’abri Si vos tomates ne sont pas cultivées sous abri, il est probable que vous ne réussissiez jamais à prolonger leur durée de vie au-delà du mois d’octobre. En début d’automne, les nuits sont en effet de plus en plus froides, les journées raccourcissent et sont de moins en moins chaudes. Autant de conditions défavorables pour les tomates. Couvrir les plants d’une housse, d’un…

    Lire la suite »
  • Photo of L’oranger des Osages, le « bois d’arc »

    L’oranger des Osages, le « bois d’arc »

    Originaire du Sud-Est des États-Unis, l’oranger des Osages (Maclura aurantiaca) agrémente nos parcs et jardins de son feuillage décoratif et de ses fruits colorés,  bien que non comestibles. Comment cultiver cet « oranger » exotique ? Le bois d’arc Bien qu’il puisse culminer à 20 mètres de hauteur, l’oranger des Osages ne dépasse généralement pas 12 mètres de hauteur sous nos contrées. Il connaît également une croissance plutôt lente, s’élevant en moyenne de 6 mètres en 20 ans. Sa cime présente une forme ovale et se révèle touffue. Comme ses rameaux sont recouverts d’épines pouvant mesurer de 2 à 3 cm de long, le Maclura aurantiaca a souvent été utilisé par le passé en haie défensive. De couleur rousse, son écorce se…

    Lire la suite »
  • Photo of Quand semer les épinards ?

    Quand semer les épinards ?

    De culture facile, l’épinard est un légume très prisé en automne, en hiver, ou au début du printemps, quand la verdure vient à manquer . On consomme ses jeunes pousses crues, en mesclun, ou les feuilles plus grandes blanchies puis revenues à la poêle avec des oignons et un peu de matière grasse. Quand semer les épinards ? Idéalement, les épinards d’hiver se sèment en août ou en septembre. Mais il est encore possible de les semer en octobre, voire en novembre, à condition de les cultiver sous serre. Les épinards de printemps, eux, se sèment entre février et avril. Le semis d’avril est à réaliser uniquement en climat frais, tandis que celui de février est plutôt réservé aux climats…

    Lire la suite »
  • Photo of 6 arbustes pour créer une haie champêtre

    6 arbustes pour créer une haie champêtre

    Vous voulez vous sentir aspiré(e) de Nature quand vous vous baladez au jardin ? Il est parfois difficile d’obtenir un environnement apaisant et chaleureux, un véritable cocon végétal… Mais il existe une solution : la haie champêtre. A condition de choisir les bons arbustes ! Planter une haie champêtre : repères Afin d’obtenir un résultat visuel satisfaisant, préférez les feuillages persistants aux feuillages caducs, même s’il est tout à fait possible et esthétique de panacher les deux. Si vous avez de la place, laissez votre haie champêtre évoluer en haie libre, elle nécessite alors peu ou pas de taille, ce qui est très confortable !  Combien d’arbustes planter ? A quelle distance ? Pour composer une haie champêtre d’une douzaine de…

    Lire la suite »
  • Photo of L’argousier: le petit arbre qui vitamine le jardin !

    L’argousier: le petit arbre qui vitamine le jardin !

    Décoratif, facile d’entretien et couvert de délicieux petits fruits gorgés de vitamine C, l’argousier (Hippophae rhamnoides) ne manque pas d’atouts ! Caractéristiques et entretien de ce petit arbre coloré qui mérite une plus large place dans nos vergers ! Au bonheur des petites baies ! Olivier ou ananas de Sibérie, baie à faisan, saule épineux ou encore épine marante, les divers noms de cet arbrisseau témoignent de sa popularité. L’argousier atteint généralement entre 2 et 3 mètres de hauteur, avoisinant plus occasionnellement 4 à 6  mètres de haut. Couvertes d’épines, ses branches s’enchevêtrent les unes aux autres, faisant de l’arbuste l’un des meilleurs candidats pour une haie défensive. Les rameaux se couvrent par ailleurs de feuilles caduques lancéolées de 2 à…

    Lire la suite »
  • Photo of Le hérisson, un précieux auxiliaire à aider sous conditions !

    Le hérisson, un précieux auxiliaire à aider sous conditions !

    Vous voyez passer de temps à autre dans votre jardin ce joli petit visiteur recouvert de piquants, et vous avez envie de lui donner à manger pour l’inciter à rester dans les parages ? Malgré le fait que ces mignonnes petites bêtes soient se montrent à fait inoffensives tant qu’on ne s’aventure pas à les toucher, les hérissons restent malgré tout des animaux sauvages. Leur proposer de la nourriture en abondance n’est donc pas la meilleure des solutions, bien que, dans certaines situations, cela puisse leur sauver la vie ! Nourriture du hérisson sauvage dans la nature Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le hérisson n’est pas du tout un animal végétarien ! Bien au contraire, son régime alimentaire est de…

    Lire la suite »
  • Photo of Quand planter les hortensias ?

    Quand planter les hortensias ?

    Les Hortensias figurent parmi les arbustes préférés des Français, ce qui est amplement mérité tant leurs généreuses boules de fleurs sont en vue tout l’été ! Découvrez quand et comment les planter. Quelle est la meilleure période de plantation des Hortensias ? Si les pépiniéristes proposent des Hortensias en conteneurs, c’est pour pouvoir étaler la période de plantation. En dehors des moments de canicule et de gel, il est donc possible de les mettre en terre environ 10 mois de l’année. Cependant, certaines périodes sont plus propices que d’autres, en particulier les mois de mars et avril, quand la terre commence à se réchauffer ou bien en septembre et octobre ! Septembre est le mois idéal ! En fin d’été, on assiste en effet…

    Lire la suite »
  • Photo of L’Osmanthe, divinement parfumé !

    L’Osmanthe, divinement parfumé !

    Bien adapté aux régions de climat froid ( rustique jusqu’à -20°C), l’Osmanthe (oléacées) fut découvert en Chine par un missionnaire botaniste: l’abbé Jean-Marie Delavay. Également appelé houx de Chine en raison de ses origines et de la ressemblance de son feuillage épineux avec celui du houx commun, l’Osmanthe est au final assez peu planté dans nos jardins. Dommage, car cet arbuste toujours vert se couvre aussi de discrètes fleurs blanches en trompettes au printemps (Osmanthus X Burkwoodii, Osmanthus Delavayi) ou à l’automne ( Osmanthe à feuille de houx), toutes au parfum inoubliable ! Les Osmanthes : persistants et parfumés ! Si le genre comprend plus d’une trentaine d’espèces d’arbustes à feuillage persistant, seules 3 se rencontrent dans les jardins, se distinguant par…

    Lire la suite »
Bouton retour en haut de la page
Fermer