Accueil » Le printemps » Tout est bon dans la capucine tubéreuse !

Tout est bon dans la capucine tubéreuse !

Tout est bon dans la capucine tubéreuse !
Cet article vous a été utile ? Notez-le !

De nombreux légumes dits “anciens” reviennent sur le devant de la scène. Ils réapparaissent soit parce qu'ils étaient cultivés par les anciens et qu'un jardinier nostalgique les ressort de ses étagères , soit parce qu'ils nous viennent de contrées lointaines et qu'un curieux de la Nature veut les faire connaître à son entourage.

Il en est un que j'ai découvert récemment au détour d'un site marchand. Ses caractéristiques botaniques, son intérêt culinaire et son esthétique ont immédiatement attiré mon attention. Je vais donc partager avec vous ma saison lui.

Présentation de la capucine tubéreuse

Originaire des plateaux andins (comme la pomme de terre dont je vous parlais il y a peu) la capucine tubéreuse ou Tropaeolum tuberosum est cultivée depuis fort longtemps par les péruviens pour ses bulbes. Ses derniers ont la particularité d'être comestibles et d'une culture relativement aisée. D'ailleurs, les fleurs et les jeunes feuilles de cette plante sont aussi comestibles. Mais j'y reviendrai dans un prochain billet.

De ce côté de l'Atlantique, elle est méconnue et peu mise en valeur dans les jardins. Pourtant au-delà de son aspect culinaire, la capucine présente d'autres qualités très intéressantes  :

  • C'est une plante grimpante, esthétique. Elle s'élève au-delà de deux mètres si son emplacement lui convient et présente aux visiteurs de passage une masse foliaire importante. De plus, elle arbore de juillet à octobre, un grand nombre de jolies fleurs rouges-orangées en forme de chapeau de fée inversé.
  • C'est une bonne plante compagne. En effet, comme toute les capucines, elle attire les pucerons, ce qui est toujours pratique car elle aide ainsi tout jardinier à ralentir, voire à réguler les attaques de pucerons sur son précieux potager.

Mon expérimentation avec la capucine tubéreuse

capucine tubéreuse
Voilà où en sont les plants une vingtaine de jours après la mise en pot.

Lors de mon achat de plants de pomme de terre, j'ai eu l'opportunité de commander des bulbes de cette variété de capucines. Ils ne sont pas donnés, mais la plante semblant en valoir la chandelle, je me suis dit que quoi que cela donne, je mourrai moins bête d'ici quelques semaines ou quelques mois en m'essayant à cette vivace originale.

J'ai donc reçu par la poste mes précieux tubercules le 22 février dernier. L'emballage était soigné. Je me suis empressé d'ouvrir le sac de protection et de mettre les trois bulbes reçus en pot sous une épaisse couche d'un terreau local de qualité. J'ai laissé hors de terre les tiges encore présentes sur les bulbes et j'ai arrosé abondamment. Les pots ont ensuite été placés derrière la baie vitrée de mon salon dans l'espoir que quelques rayons de soleil, pourtant rares depuis de trop nombreuses semaines, aident à faire repartir la vie. Cela n'a pas traîné ! Trois jours plus tards, les premières feuilles faisaient leur apparition sur la tige du plus gros bulbe. Deux jours de plus et les deux plus petits ont aussi laissé apparaître les leurs.

Un développement rapide !

Au 12 mars, force est de constater que les capucines ont bien profité. Il faut dire que cette semaine a été ponctuée d'un soleil des plus généreux. Les tiges n'en finissent pas de pousser et de s'orienter vers ce doux et agréable soleil de printemps. Elles croissent de plusieurs centimètres par jour. C'est assez impressionnant. Mon problème maintenant va être de déterminer le bon moment pour les sortir. Vu leur développement, j'aurais tendance à vouloir le faire assez rapidement, mais cette plante étant gélive, je ne veux pas non plus que mon expérience tourne court avec un gel tardif. Nous ne sommes qu'au mois de mars après tout !

Ce billet vous a plu ? N'hésitez pas à revenir dans quelques temps pour découvrir la suite du développement de ma capucine tubéreuse. Et sinon, vous pouvez vous inscrire à la newsletter mensuelle pour être averti de la prochaine publication sur le sujet.

A propos de Stéphane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *