Accueil » Jardiner » Plaidoyer en faveur du balai à gazon
balai à gazon solid fiskars

Plaidoyer en faveur du balai à gazon

Plaidoyer en faveur du balai à gazon
Partagez votre avis sur cet article !

A l’approche de l’automne, je pourrais vanter les mérites de l’aspirateur-souffleur de feuilles, raconter combien cet outil peut se montrer efficace lorsqu’il s’agit de rassembler l’épais tapis de feuilles mortes qui jonche le sol…Eh bien non, ce serait vous mentir que de dire qu'il est indispensable ! Je préfère aujourd’hui partager le « plan B » que j’utilise personnellement. Un « Plan B » bien moins onéreux, prenant appui sur la complémentarité de la tondeuse et du balai à gazon… Qui, parmi vous, lecteurs, a seulement pensé qu’une tondeuse ne pouvait pas servir à ramasser les feuilles mortes ?

Les feuilles mortes, vecteurs de maladies

Si elles ne sont pas ramassées et détruites, les feuilles mortes tachées et attaquées par la tavelure, l’oidïum…serviront d’abri potentiel et de support hivernal aux maladies. Je ramassage donc toujours les feuilles des arbres malades en premier pour les incinérer. La cendre obtenue, saine, peut quant à elle être compostée.

Les feuilles mortes n’ont pas que des inconvénients.

Il est vrai que les feuilles mortes forment d’excellents paillis. Je les étends ainsi au pied des arbustes et des plantes sensibles au froid pour les protéger du gel. Je les dispose également sur les planches de culture du potager laissées libres l’hiver en recouvrant d’un filet lesté ou d’un grillage fin pour éviter qu’elles ne s’envolent au moindre souffle de vent.

Les feuilles mortes allègent aussi le compost. Mais il est nécessaire de les déchiqueter au préalable pour accélérer leur décomposition. Certaines feuilles mettent en effet plusieurs années à se décomposer, comme celles du platane (jusqu’à 5 ans) ou du chêne (3 ans).

Rien de plus simple ! Prenez un grand contenant (une poubelle ou un incinérateur), déposez quelques grosses poignées de feuilles sur le fond et zasser le rotofil à l’intérieur. Les résidus sont ensuite incorporés au compost en minces couches alternées avec des épluchures de légumes, de la terre, des broyats de branches…

Comment ramasser efficacement les feuilles mortes ?

balai à gazon efficace
Râtisser et amasser régulièrement les feuilles mortes plutôt que d'utiliser le souffleur ! Rassemblez les feuilles en lignes. Vous passerez dès lors la tondeuse dessus (carter relevé) pour les ramasser et les broyer simultanément.

Je l’ai énoncé en ouverture du billet. J’utilise personnellement l’association de la tondeuse et du balai à feuilles et en voici les raisons.

La tondeuse à gazon, carter de coupe relevé, est très efficace pour ramasser les feuilles dans les espaces ouverts et sur de grandes surfaces comme le sont les pelouses. Elle offre même un gain de temps non négligeable en effectuant du 2-en-1 : ramassage et déchiquetage des feuilles ! Testez par vous-même. Je n’ai pas trouvé mieux.

Dans les recoins plus difficiles d’accès, le balai à gazon fait son œuvre et rassemble rapidement les déchets végétaux qui traînent. Il déplace aussi aisément les feuilles présentes sur les bordures ou les massifs vers un endroit accessible à la tondeuse. J’utilise donc le balai à gazon avant le passage de la tondeuse !

Le balai à gazon Solid Fiskars

Comme les feuilles des cerisiers et des prunus n’attendent pas le début de l’automne pour tomber, j’ai récemment essayé le balai à gazon Solid de Fiskars (disponible en deux largeurs M et L ). Une perle, pour moins de 20 € en grande surface de bricolage !

Le balai à gazon Solid est étonnamment léger et robuste grâce à son manche en aluminium. Un vrai poids-plume en fait, bien plus léger notamment que le balai à gazon au manche bois que j’utilisais jusqu’à présent.

 Les dents de la tête, en matériau plastique, sont souples et épousent bosses et creux du terrain. Du coup, le ratissage est très efficace !

Sur mon vieux balai, les feuilles se piquaient systématiquement dans ou entre les dents, ce qui obligeait à s’arrêter pour les retirer régulièrement à la main. Le Solid s’affranchit du problème. Feuilles de cerisiers, de pruniers, de rosiers…il s’accommode de tous les gabarits et seules quelques récalcitrantes se bloquent sur la tête.

En appuyant un peu le ratissage, le balai solid se ferait même émousseur, ses dents grattant la terre en surface pour retirer simultanément gazon mort et mousse.

 

A propos de Bruno Nunez

Je m’appelle Bruno, je vis du côté de Pau et je suis celui qui partage depuis début 2013 à travers ces pages ma passion pour les plantes et l’univers du jardin. Des anecdotes, des histoires, des expériences, des portraits de plantes…bref, un peu de tout, autant du côté du potager que de l’ornement…Et bien sûr, du bio, rien que du bio !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *