Accueil » Jardiner » Echange jardinière fleurie contre bons soins
label ville fleurie de france

Echange jardinière fleurie contre bons soins

Cette belle initiative a fait son chemin depuis quelques années dans ma bourgade du Piémont pyrénéen. Au cœur du printemps, une jardinière d’annuelles confectionnée les agents des serres municipales est confiée aux commerçants de la ville en échange d’entretiens et de soins réguliers : nettoyage des fleurs fanées, arrosages… Ladite jardinière est seulement récupérée à l’automne, en fin de cycle végétatif. Et voilà comment des potées ont fleuri (dans tous les sens du terme) un peu partout en ville !

De l’amélioration des conditions de vie de tout un chacun…

terrasse brasserie fleurie
Cette jardinière prêtée par la ville et entretenue par le gérant de la brasserie propose un cadre plus agréable aux touristes de passage…

Cette jardinière est une mini-révolution ! Plus qu’un simple objet, elle est un trait d’union entre commerçants, élus et services techniques de la commune.

Un moyen pour les premiers d’embellir à moindre frais leur devanture, leur terrasse de bistrot et, au-delà, le quartier qu’ils contribuent à faire vivre.

Un moyen pour les seconds  d’économiser des ressources, en cette période de restrictions budgétaires, à la fois humaines et financières puisque l’entretien et l’arrosage ne mobilisent plus aucun agent municipal.

Un moyen également d’impliquer les acteurs de la vie locale et de sensibiliser la population à l’amélioration du cadre de vie. Car le pouvoir d’attraction des fleurs est bien réel et plus puissant qu’on ne le pense. Tiens, nul doute par exemple que des touristes en quête d’un déjeuner en terrasse opteront davantage pour un cadre fleuri plutôt que l’inverse si le choix devait se présenter à eux.

Le concept va plus loin !

fleurir un balcon
Les initiatives personnelles pour fleurir les balcons se multiplient un peu partout en ville. Le label ville fleurie devient participatif…

La Ville affiche depuis quelques années maintenant « trois fleurs » au label « Villes et villages fleuris de France » qui récompense les initiatives vertes et les engagements favorables au végétal en milieu urbain. Une distinction honorifique, certes, mais aux probables conséquences économiques aussi.

Le projet participatif initié permet assurément de conforter la bonne notation et pourquoi pas de viser raisonnablement un quatrième grade. Peut-être une forme de consécration collective qui pourrait aussi passer par le prêt de jardinières à l’habitant ou l’aide au fleurissement ? Idée lancée, à suivre…

A propos de Bruno Nunez

Jardinier passionné depuis ma plus tendre enfance, je vous livre dans ces pages mes expériences réussies ou mes vrais échecs, des anecdotes, des astuces ou encore des infos pratiques,…

2 Commentaires

  1. Jean Bernard CHERBLANC

    bonjour,

    Maire d’une commune du Rhône, cette idée de fournir des jardinières fleuries nous ai venue aussi, mais notre crainte est que du coup cela démotive les particuliers fleurissant eux même leurs maisons ou fenêtre. En gros, pourquoi s’embêter à acheter balconières, fleurs et terreau quand la commune fourni tout à d’autres ? Comment ce problème a t-il été gérer dans cette commune.
    Merci de votre retour d’expérience.

    • Bonsoir Jean-Bernard,
      Je ne suis pas moi-même élu de ma commune mais je pense que pour encourager les initiatives personnelles, les élus peuvent proposer un tarif préférentiel aux particuliers qui voudraient acquérir une même jardinière fleurie préparée par les services municipaux. Les particuliers s’y retrouveraient notamment si la jardinière est sensiblement au même prix qu’en jardinerie. Cela reste une proposition qui ne présage en rien de sa réalisation. Je ne sais pas comment la question a été traitée localement.
      A bientôt,
      Bruno.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *