Accueil » L'été » Qui est la “Portugaise” ?
tomate portugaise photo

Qui est la “Portugaise” ?

A la lecture du titre de cet article, vous vous attendiez peut-être à une mauvaise blague ? Eh bien, mal vous en a pris ! Figurez-vous que la « Portugaise » existe au jardin ! C’est en fait le raccourci attribué dans le Sud Ouest de la France à une ancienne variété de tomate : la tomate portugaise.

Apportée dans leurs valises par les nombreux ouvriers d’origine portugaise venus s’installer et travailler dans le sud de la France à la fin des années 60 et début 70, la tomate portugaise a connu un véritable engouement (du moins localement) qui contraste aujourd’hui avec sa quasi disparition des potagers.

grosse tomate portugaise
La tomate portugaise dépasse régulièrement les 500 grammes !

Car vous l’avez compris, cette tomate est actuellement en voie d’extinction et la Portugaise ne doit plus sa « survie » qu’à la passion de (plus en plus rares) jardiniers qui perpétuent d’années en années sa culture.

Pourtant, comme toute variété ancienne de tomate qui se respecte, son problème n’est pas sa reproduction en elle-même car la récolte, la conservation et le semis des graines au printemps suivant sont bons.

Non, son problème a pour origine une certaine mainmise sur le marché des semences d’une poignée de grandes industries. La tomate portugaise n’étant en effet inscrite sur aucun catalogue officiel des variétés commercialisables ( ni français, ni européen ), le résultat est sans appel : « sa commercialisation est interdite ! » et de ce fait, cette tomate tombe chaque année un peu plus en désuétude!

La tomate portugaise ne manque pourtant pas de qualités !

tomate portugaise interieur
La Portugaise est une tomate charnue, juteuse sans excès. Elle est idéale en salades…

Elle brille d’abord par sa générosité, dépassant régulièrement les 500 grammes pièce sur la balance. Tomate plutôt plate et étalée, la portugaise se pare d’une belle robe rouge carmin. Coupée, sa chair est douce, fondante, juteuse sans excès et parfumée. Peut-être un peu plus que ses cousines, son seul défaut est qu’elle a besoin de beaucoup de chaleur et qu’elle montre donc une maturité qui apparaîtra un brin tardive aux yeux des jardiniers impatients (à partir de la mi-août).

Appel aux graines de tomates portugaises !

Nous pouvons tous faire quelque chose pour sauver et pérenniser cette portugaise, j’en suis sûr ! Si la commercialisation de ses graines est interdite, l’échange entre passionnés est possible, lui ! Ainsi, je suggère aux jardiniers la cultivant de confectionner cette année de petits lots de 10 à20 graines que vous proposez à l’échange sur une plateforme dédiée (comme celle de Graines de troc que je vous faisais découvrir dans cet article). Cela donnera ainsi l’occasion à d’autres jardiniers de tester cette merveille l’an prochain et vous permettra en retour d’essayer dans votre potager de nouvelles variétés de légumes. Semons tous la diversité !

A propos de Bruno Nunez

Jardinier passionné depuis ma plus tendre enfance, je vous livre dans ces pages mes expériences réussies ou mes vrais échecs, des anecdotes, des astuces ou encore des infos pratiques,…

9 Commentaires

  1. Bonjour, je viens de voir ces graines chez Baumaux, je ne sais pas si ce sont les mêmes tomates évoquées plus haut.

    http://www.graines-baumaux.fr/170378-tomate-belle-portugaise.html

    Cordialement

  2. salut
    je viens de planter 6 pieds de tomates portugaises , don d’un ami portugais.
    a la fin de l’ete je disposerais de graines
    j’ai aussi une allée de consoudes de russie
    troc avec qui cela interresse
    je suis dans le 46
    valou

    • Cette tomate est commercialisée. Je viens d’en acheter un pied chez Gamm Vert.

      • Bonjour,

        Plutôt étonnant. Je ne souhaite pas savoir dans quel Gamm vert vous l’avez achetée mais soit le magasin est dans l’illégalité (puisque la variété n’est pas commercialisable), soit il s’agit d’une “fausse-portugaise”, c’est à dire d’une variété proche vendue pour être une portugaise. Auriez-vous une photo de l’étiquetage (sans que l’on n’y voie la provenance). Vous pouvez me la transmettre par mail à contact@jardipartage.fr. Bonne journée.

  3. Bonjour,
    Je suis dans le Sud Ouest je ne connais pas du tout cette variété du coup ca donne envie d’essayer
    Si vous avez des adresses pour en trouver merci à vous.
    Passez une bonne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *